Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 14:38

Une agression de l'impérialisme contre la France.

 

 

Du fond de son histoire la France a développé une idéologie particulière qu'elle a offerte au monde celle de la légalité c'est à dire de la primauté de la loi évidemment natonale sur le contrat privé.

 

 

Des communes médiévales des 12ème et 13ème siècle avec la gestion de leur bien commun par un parlement. Des nombreuses révoltes citadines comme les maillotins à Paris, les Jacqueries en campagne. De l'opposition des rois à l'intrusion de l'église dans les affaires d'état comme sous Philippe Le Bel. De l’Édit de Nantes d'Henri IV qui permettait pour la première fois au monde de faire se côtoyer deux religions dans un seul royaume. De la révolution de 1789 et l'édiction des « Droits de l'Homme et du Citoyen » de la Convention et ses nombreuses créations légales, du Code Napoléon, premier code civile appliqué dans une nation, l'histoire de France est riche en événements qui apprirent à notre peuple à vivre ensemble. Puis de nombreux intellectuels formalisèrent la méthode du vivre ensemble, de Pierre Abélard à Montaigne, de Descartes à Montesquieu et Rousseau l'idée vint aux français que la « chose publique » la Res Publica » et ses lois permettait au plus faible de résister au plus fort. La France inventa l'idée de nation, nation civique incluant l'ensemble des citoyens constituant l'état ainsi est né en France le concept d’État Nation de nationalité et de légalité.

Aujourd'hui ce concept français est partagé par toutes les nations du monde qui se sont unies au sein de l'ONU et de sa charte pour beaucoup d'inspiration française.

En France le droit public, c'est à dire la loi nationale prime toujours sur le contrat privé qui doit lui être soumis. Nous jugeons nous français que cette manière de procéder avec une loi nationale, identique pour tous permet aux plus faibles de mieux se défendre contre les forts c'est l'essence même non pas de la démocratie, mais de la république.

 

En Angleterre et dans son prolongement étasunien l'histoire a modelé différemment la société. En Angleterre les bourgeois et les marchands prirent le pouvoir politique bien plus tôt qu'en France, ils conçurent ainsi une manière fort différente de la notre de construire la société. Cette société s'est édifiée dans l'intérêt exclusif des bourgeois et marchands, son concept de base était simple, le « free trade » ou libre échange conclu exclusivement par contrats privés. Dans le monde anglo-saxon tout ce qui peut gêner le « free trade » est jugé tyrannique comme le sont jugées toutes lois nationales vues comme des contraintes. Ici se développa l'idée de démocratie, ou pouvoir du plus grand nombre qui conclue en fait le pouvoir du fort sur le faible.

 

L'Angleterre fut également étrangère au concept de nation légale et donc d’État Nation puisque l'état reconnu par l'ONU est le Royaume Uni qui comporterait selon eux plusieurs nations : l'Angleterre, le Pays de Galle, l’Écosse et l'Irlande du Nord. Ici point de nation civique mais des nations se voulant ethniques ce qui pour nous français est aberrant.

 

Au cours du développement de l'industrie au 19ème siècle les ouvriers de France et d'Angleterre avec les USA combattirent différemment contre les excès de l'exploitation capitaliste. En pays anglo-saxon les trade-unions (syndicats) naquirent beaucoup plus tôt qu'en France. Ces trade-unions se battirent très tôt pour essentiellement des augmentations de salaires, c'est à dire pour de meilleurs contrats privés avec les employeurs, ou pour chaque employeur il y avait un contrat différent. En France la classe ouvrière préféra participer aux combats révolutionnaires pour l'acquisition du pouvoir politique, ce furent les révolutions de 1830, 1848, et 1871. Selon les traditions françaises la classe ouvrière voulait changer les lois nationales pour vivre mieux.

Le mouvement ouvrier français se confond toujours avec le mouvement national par l'institution de lois nouvelles favorables aux salariés comme en 1936 pour les congés payés, ou mieux à la Libération de la France du nazisme le CNR, Conseil National de la Résistance conçu un grand nombre de lois nationales sociales comme par exemple la Sécurité Sociale.

Le peuple de France s'est toujours battu toujours pour l'amélioration de l'ensemble de la nation et non d'intérêts particuliers et égoïstes.

 

Nous avons entre la France et l'Angleterre deux conceptions de la société parfaitement opposées, d'un côté la Res Publica avec ses lois nationales identiques pour tous et de l'autre le « free trade » et ses contrats privés conclus librement entre deux parties.

 

On conçoit très bien que le système anglo-saxon s'avère beaucoup plus intéressant pour le capitalisme. Les avantages ou désavantages sociaux se négocient perpétuellement et il suffit au capitalisme devenu étatiste et financier d'imposer un rapport de force général pour modifier l'avantage. Ce nouveau rapport de force, avantageux pour le capitalisme est engendré par l'idée médiatisée de crise, par l'organisation d'un flux migratoire amenant une néo classe ouvrière docile et non organisée mais aussi par l'imposition d'une idéologie de gauche favorisant à la fois les flux migratoires et les opérations de prédation coloniale rendant moins attrayantes l'industrie et ses ouvriers contestataires, (Libye, Syrie, Côte d'Ivoire) ceci pour le profit d'opérations financières sur des matières premières venant de pays néo colonisés et soumis.

On comprend bien que des lois nationales bien établies sont des obstacles importants dans le processus d'exploitation capitaliste et il convient de les abattre.

Comment abattre des lois nationales ? Il suffit de dévaloriser le concept de nation puis d'abattre les nations pour inclure le monde dans un système mondialisé sans frontières, sans droit et sans lois. La aussi la gauche mondialiste va jouer un rôle de premier plan en s'attaquant a ce concept pourtant révolutionnaire de nation.

J'ai montré dans un article précédent comment la gauche était devenue le dernier rempart du capitalisme.

 

L'oligarchie financière mondialiste devenue impérialiste, d'essence anglo-saxonne a donc pour ennemi idéologique principal la France son concept national, ses lois et sa légalité. Il est donc de la plus haute importance pour elle d'abattre la nation française et son idéologie malfaisante pour le capitalisme.

C'est dans ce contexte que s'inscrit la Loi Travail ou loi El Khomri du nom de la pauvre beurette à qui on a fait endosser cette mauvaise affaire pour notre patrie.

De par cette loi, il convient de remplacer le droit national d'une loi régissant l'emploi par des contrats privés différents d'employeurs à employeurs négociés selon un rapport de force local. On voit très bien qu'associée au flux migratoires organisés cette anti loi va permettre une formidable régression sociale et salariale.

 

Partager cet article

Repost 1
Published by Alain Benajam
commenter cet article

commentaires

keg 27/06/2016 09:47

du devoir, on est passé au droit et ensuite an non droit.....
C'est la révolution en marche rétrograde.

http://wp.me/p4Im0Q-19v