Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2020 5 24 /01 /janvier /2020 13:06

Mon cancer et son traitement

 

Je vous fais part ici de la façon dont je soigne mon cancer, ce n'est en aucun cas un conseil, ni une incitation pour quiconque de suivre cette voie. Attention je pourrais être poursuivi pour exercice illégale de la médecine. D'ailleurs je ne suis pas encore totalement guéri.

 

En août 2018 on m'a découvert une tumeur importante sur la tête du pancréas qui bloquait le canal cholédoque par ou la bile s'écoule à la sortie de l'estomac. J'ai fait un ictère et c'est la façon dont ce cancer fut révélé. La médecine me prescrivit une ablation de la tête du pancréas, chirurgie lourde et très risquée qui eut lieu fin décembre 2018. S'en suivit avec une longue et difficile convalescence. A ce moment je ne connaissais pas d'autre méthodes. Puis suite à l'intervention on me pratiqua une IRM et on ne découvrit pas de métastases au foie on verra plus tard que c'était faux. Cependant il me fut prescrit une chimiothérapie, que je refusais. Au cours de l'entretient avec l'excellent chirurgien qui m'avait opéré et qui souhaitait que je suive cette chimiothérapie, je fis part de mes doutes quand à l'efficacité de cette méthode voir sa dangerosité que j'avais relevé dans la presse scientifique renommée comme « Nature of Medicine» le plus réputé des organes de publication scientifique en médecine.

Il me fut répondu que 3 mois auparavant j'aurais eu certainement raison, mais que l'on venait de découvrir une nouvelle molécule plus efficace, cette réponse m'incita encore un peu plus à la méfiance et à refuser ce traitement. Au cours d'un examen de contrôle par IRM et PET scan en août 2019, on découvrit 7 métastases au foie, que l'on avait pas vu avant, bien que le corps médical m'affirma qu'elle étaient déjà visibles à l'examen précédent.

Là on jugea mon état très sérieux et on me dirigea vers l'oncologue de service prescripteur de chimiothérapie. La médecine prétendit qu'avec une bonne chimiothérapie on pouvait me prolonger.
M'ayant déjà beaucoup documenté j'ai demandé si je ne devais pas quand même suivre un régime approprié pour enrayer le mal, il me fut répondu que non : « mangez et buvez ce que vous voulez, cela n'a aucune importance » alors que je savais déjà que le sucre est un accélérateur des tumeurs cancéreuses, j'étais scandalisé par ce manquement de ce médecin au serment d’Hippocrate, je me suis levé et je suis parti.

Entre temps mon amie Christine D m'informa d'un livre qu'elle venait d'écrire en collaboration avec les Dr Alix Wraster-Cortese : « Requiem pour le Cancer », je lus le livre encore non publié. Ce livre évoquait la vie de ce médecin chercheur déjà âgée qui fut la collaboratrice du Dr Jean Solomidès et qui fut l'héritière de sa technique ayant fait déjà preuve de son efficacité depuis les années 50.

http://lejournalducurieux.blogg.org/dr-solomides-a161063548?fbclid=IwAR2x5G4Dvw85BPNlLcqQ4eQl6_ATL5xFOkqSvDAGqM180Oqri7TXQkBpoyQ

 

je fus mis en contact avec le Dr Alix Wraster qui m'expliqua le fonctionnement de cette méthode, ( j'ai fais de la recherche médicale durant 14 ans) qui n'est pas une méthode dite douce ou alternative, mais fondée sur des études scientifiques approfondies à l'Institut Pasteur en France. Le principe fonctionne avec une enzyme appelée peroxydase de synthèse baptisée « physiatron » par Solomidés. Les peroxydases (qui apportent de l'oxygène), ont la particularité de tuer toutes bactéries anaérobies c'est à dire qui croissent sans oxygène. Fort de cette connaissance, le Dr Solomidès sachant que les cellules cancéreuses étaient également anaérobies traita des tumeurs cancéreuses avec ces enzymes avec beaucoup de succès. Une autre particularité des cellules cancéreuses entérina cette découvertes, l'ion O- se fixe préférentiellement sur les cellules cancéreuses qui en sont particulièrement avides, ce qui explique leur avidité pour toutes molécules hydrocarbonées comme les sucres. Donc les cellules cancéreuses peuvent être ciblées avec précision avec la peroxydase qui au lieu de nourrir la cellule comme un sucre la tue comme l'eau oxygénée ou l'ozone O3 tuent les bactéries, par oxydation.

Un autre médecin, le Dr Laurent Schwartz mis au point une autre méthode dite « Métabloc » également efficace qui asphyxie les cellules cancéreuses en les privant d’hydrocarbone avec un régime cétogène, mais les principes biologiques sont similaires.

 

Aujourd'hui dans le monde médicale de l'oncologie, il y a deux groupes de médecins et de chercheurs qui se font face. Le groupe officiel hospitalier qui prétend que le cancer provient d'un dysfonctionnement de la méiose (division cellulaire) ce sont les partisans de la chimiothérapie, d'autre qui sont de plus en plus nombreux disent que le cancer provient d'un déséquilibre du métabolisme (l'usine biochimique de notre corps) ce sont les partisans de la remise en ordre du métabolisme et de son utilisation pour combattre le cancer. Les uns et et les autres s'accusant d'être des charlatans. Si aujourd'hui on arrive à soigner des patients du cancer surtout grâce aux progrès de la chirurgie, le nombre de décès par cancer n'a jamais diminué car le nombre de cancer par habitant est en augmentation constante ce qui milite pour des troubles du métabolisme car l'alimentation industrielle très riche en sucre est devenue une habitude de consommation et est particulièrement dangereuse. Évidemment l'ordre des médecin favorable aux premiers fait la guerre au seconds, une véritable guerre de persécution dont Solomidès a payé le prix, maintenant c'est au tour de Laurent Schwartz. Le chiffre d'affaire de la chimiothérapie payé par la sécurité sociale en France est de 41 milliards de dollars par ans. Big pharma se remplit les poches avec la légende du trouble de la méiose.

 

 


https://www.lemonde.fr/economie/article/2005/06/24/le-traitement-du-cancer-premier-marche-pharmaceutique-en-2008_665811_3234.html

 

J'ai donc suivi durant 3 mois la méthode Solomidés dont les produits ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale car mis dans la catégorie « compléments alimentaires » ce qui leur permet d'être produit par un laboratoire en Italie. Ce traitement comporte 3 injections intraveineuses de physiatron par semaine non remboursées évidemment avec des ampoules buvables pour soutenir le système immunitaire. Le coût d'un kit pour 3 mois est de 1700 € le coût des injections non remboursées est de 60 € par semaine. Ce qui fait 720 € le coût totale pour 3 mois est de 2420 € pour trois mois qu'il faudra sans doute renouveler.

Avant de commencer la méthode Solomidés, avant que je ne reçoive les produits j'ai tout de suite après la révélation de existences de métastases hépatiques, suivi un régime cétogène ou Métabloc du Dr Schwartz.

https://www.lanutrition.fr/bien-dans-sa-sante/les-maladies/le-cancer/cancer-lespoir-du-traitement-metabolique

 

https://www.thierrysouccar.com/nutrition/info/la-diete-cetogene-quest-ce-que-cest-2275

 

Mes résultats,

Les effets de traitement doivent être suivi par un dosage mensuel de l'antigène CA 19-9 qui est un marqueur des cellules cancéreuses le taux de ce marqueur doit être en baisse puis faire tous les trois mois un examen par IRM pour évaluer l'évolution de la taille des tumeurs.

Mon cas est particulièrement sérieux et rapidement mortel, les métastases de cancer pancréatiques au foie ont un développement très rapide et difficiles à combattre. Mon ami Patrick D'Onth (Tepa) est décédé rapidement alors que ses métastases hépatiques provenait d'un cancer du colon métastases réputées moins avides et dangereuses que celles du pancréas. Pour mon médecin de famille je devrais déjà être mort alors que mon dernier examen IRM montre une stabilité, voir une certaine régression pour certaines métastases. On peux déjà dire que c'est un succès, je ne présente en outre aucun trouble hépatique.

Seulement le régime cétogène fait maigrir, il a été conçu pour ça par les nutritionnistes alors j'ai perdu quelques kilos et je me suis un peu affaibli. Le régime cétogène très pauvres en glucides doit être très riche en graisse pour compenser mais ayant un demi pancréas en moins, j'assimile mal les graisses donc mon médecin m'a prescrit des lipases, enzymes favorisant l’absorption des graisses par l'organisme. Dans le régime Schwartz Métabloc il y a également certains médicaments dits « pompe à proton » qui bloquent les ion H+ car la cellule cancéreuse a tendance à produire de l'acidité. Si on la met dans un environnement basique, elle ne peut plus croître. Lire le livre de Laurent Schwartz : « Cancer, un traitement simple et non toxique » Edition Thierry Souccar

Ceci veut dire qu'il faut être suivi en permanence par un médecin de famille intelligent qui comprenne votre démarche et la suive ce qui peut permettre parfois de compenser par de petits traitements les effets indésirables et de faire les prescriptions d'analyse de laboratoire et d'IRM. Les cancéreux sont en France à 100% à la sécu.

Physiologiquement le régime cétogène correspond à un régime sec, mais facile à suivre. Il faut éviter de le suivre plus de trois mois, c'est la raison pour laquelle je suis les deux traitements cétogène (Métabloc) et Solomidés.

 

Conclusion : je ne suis pas mort et loin de l'être les métastases sont stabilisées soit en très légères croissance pour 4 d'entre elles et pour 3 d'entre elles en nette régression pour une quasi disparue.

Je continue donc mes traitements.

 

Nos ennemis.

Nous nous trouvons face à deux énormes puissances d'argent.


1- Le sucre, il y a un excès de sucre dans tous les aliments transformés, si vous regardez l'étiquette d'un bocal de haricots verts bio vous y verrez une adjonction stupéfiante de sucre. Le marché du sucre est de 75 milliards de dollars par ans, une somme considérable. En plus il y a une addiction au sucre plus on en consomme plus on cherche à en consommer. Dés l'annonce que vous avez un cancer il faut tout de suite stopper la consommation de sucre et de vérifier les étiquettes des aliments pour rejeter ceux qui en contiennent avec un cancer le sucre est rapidement mortel.


2- La chimiothérapie, (49 milliards de dollars) qui est au mieux inefficace au pire dangereuse car elle casse les cellules cancéreuses qui libèrent leurs mitochondries qui sont des granules du cytoplasme, indispensables aux réactions énergétiques de la cellule. Ces mitochondries sont aujourd'hui soupçonnées de transporter les gènes de cellules cancéreuses dans d'autres parties de l'organisme.

https://www.rtflash.fr/cancer-et-mitochondries-lien-se-confirme/article

 

J'accepte quelques questions mais pas trop je ne suis pas médecin, c'est seulement un témoignage.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

DominiqueDelville 24/01/2020 15:08

Je suis contente et consternée à la lecture de cet article car j'ai un ami très cher qui souffre aussi d'un cancer.Il a été opéré (tumeur cérébrale) et après 6 mois il apparait qu'il reste des traces de ce cancer. Les médecins préconisent une chimiothérapie qu'il veut suivre tout en ne changeant rien à son régime alimentaire... sucre compris.S'il est avéré que pour certains le sucre est un poison pour la majorité il n'en est rien. On ne peut sauver ni aider une personne contre lui même. En tout cas merci Alain pour ce témoignage utile au plus grand nombre... du moins je l'espère. Je te souhaite une meilleure santé, la pleine réussite de ton traitement et beaucoup de courage, mais chacun sait que tu n'en manques pas. Merci

Alain Benajam 13/07/2020 13:38

merci

CHAMPAGNE 24/01/2020 13:34

cet article le mérite d'éclairer ceux qui sont confrontés aux ravages de cette saloperie de crabe et voient leurs proches partir après des chimio plus qu'éprouvantes... Il faut s'interroger... Courage Alain ! Et merci