Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

"Seuls les plus petits secrets ont besoin d'être protégés. Les plus gros sont gardés par la crédulité publique."

Recherche

24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 18:06

  L'anti France

 

 

 


 


 

 







J’ai montré dans l’article précédent, "La France", comment et pourquoi notre pays était devenu une idéologie politique, comment ses lois étaient le reflet de siècles de luttes émancipatrices contre la tyrannie. La France étant une idée bien précise et parfaitement descriptible a généré, depuis qu’elle existe comme telle c'est-à-dire depuis le 14 juillet 1789 maint réactions d’hostilité de l’extérieur comme à l’intérieur.

Bien évidemment toutes idées conservatrices, réactionnaires, théocratiques, communautaristes, despotiques, tyranniques ne peuvent que s’opposer à La France. Ceux qui portent ces idées ne peuvent pas  aimer La France révolutionnaire, républicaine et laïque. La France si elle a beaucoup d’amis a malheureusement  beaucoup d’ennemis.  Dés les débuts de la Révolution Française, une partie des privilégiés de l’ancien régime émigrèrent et s’engagèrent dans des armées étrangères pour combattre le peuple français. De ce temps est née une tradition d’individus nés en France et haïssant leur pays au point de venir le combattre les armes à la main. Il y eut les émigrés de Coblence pendant la révolution, puis ceux qui s’allièrent aux prussiens pour combattre les parisiens insurgés, puis ceux qui collaborèrent avec le Nazisme et finirent par combattre sous son uniforme.  

L’anti France possède de solides traditions dans notre pays.

 

Si la France a toujours généré des ennemis de l’intérieur elle fut, du fait de ses valeurs idéologiques soutenue et défendue par un grand nombre d’étrangers. La révolution  française, avant qu’elle ne soit dévoyée par Napoléon souleva l’enthousiasme des peuples d’Europe et les armées de la Convention furent souvent accueillies  en libérateur. La convention accueillie des étrangers, américains notamment, des italiens des chemises rouges de Garibaldi vinrent soutenir les parisiens insurgés en 1871. Durant tout le 19ème siècle la Révolution française fut prise en exemple par les peuples d’Europe désirant se débarrasser des tyrans.

Des étrangers morts pour la France

 

Plus prêt  de nous la résistance au nazisme organisa beaucoup de non français, notamment dans les FTP MOI ou par exemple le bataillon de juifs polonais  pris le nom de Carmagnole en référence à la révolution française, un allemand Gherard  Leo dirigea un maquis FTP en Savoie et ce sont les FTP allemands qui libérèrent la ville de Montauban et puis tout le monde se souvient de l’affiche rouge.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            

Haine de la République, haine de la France!

Officier  "français" arborant Francique et Croix de Fer                                                                                                               fusillé!

 

Cette haine de la France ne suscite pas toujours des combattants armés qui viennent jusque dans nos bras avec de féroces soldats, ces combattants armés finissent toujours par être repoussés et les traitres ont toujours terminé leur trajectoire, dans les poubelles de l’Histoire, avec ou sans douze balles dans la peau,  cela ne crée pas des vocations.

 Cette haine politique de la France quémandant  sournoisement l’aide de l’étranger,  s’exprime dans la contestation politique de ses valeurs et affiche ostensiblement et sans honte son admiration pour l’anglo-saxon.  Ainsi nombreux sont ses adversaires de l’intérieur haïssant la république c'est-à-dire la souveraineté du peuple pour vouloir la remplacer par celle d’un despote, nombreux sont ceux qui aimeraient remettre en cause les lois de 1905 et que notre pays redevienne « La fille ainée de l’Eglise», nombreux sont ceux qui aimeraient séparer les français en communautés ennemies, nombreux sont ceux qui aimeraient séparer la France et les Français en minis états croupions de puissances tutélaires et redécouper ce que l’Histoire a façonné,  effaçant par la même le fait que la France est une idée et non un découpage de frontière, très nombreux sont ceux qui sous prétexte d’ « Europe » aimeraient diluer la France jusqu'à l’étouffement dans un conglomérats de Nations divers et souvent assujetties.

Les ennemis de la France de l’extérieure comme de l’intérieur ne cessent d’inventer des solutions pour en finir avec la Gueuse.


 Présidentialisme, abandon de la république par la fusion du législatif à l’exécutif, séparatisme, communautarisme, abandon de souveraineté dans l’OTAN, soumission à l’impérialisme anglo-saxon, intégration européenne, abandon de la politique étrangère de la France et ternissement de son image. Telles sont les avanies qui accablent la France assaillie de concert par l’ennemi de l’extérieur comme de l’intérieur.  Préserver la France a toujours été  un combat de tous les instants. Que la vigilance s’assoupisse et l’ennemi repart à l’assaut tant la France est haï par l’impérialisme et  l’ennemie irréductible de la tyrannie. Fort heureusement jusque il y a peu des forces politiques de droite comme de gauche veillaient sur la France et son indépendance, malheureusement ces forces politiques traditionnelles ont disparues ou sont en voie de disparitions, Radicaux, Communistes, Gaullistes veillaient jalousement sur l’œuvre façonnée par des siècles de combat. 

Tristes exemples :

Le peuple français a dit Non par référendum au projet de constitution européenne et bien ce projet fut adopté quand même par les politiciens.

Le général De Gaulle pensait à juste titre que la France, intégrée dans le commandement militaire de l’OTAN, était une atteinte à sa souveraineté, et bien notre actuel président élu par défaut avait promis à ses amis US de l’y réintégrer il fait beaucoup d’efforts pour y parvenir.

Jacques Chirac et Michelle Alliot-Marie avaient pensés à juste titre que la place des troupes française n’était pas en Afghanistan à s’embourber dans une nouvelle guerre coloniale anglo-saxonne, et bien contre l’avis de l’Etat Major de l’Armée Française il compte bien envoyer des soldats pour soutenir ses amis en difficultés (Il est bien reconnaissant !).

Et puis qui a dit ceci ?

"Dans la transmission des valeurs et dans l'apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l'instituteur ne pourra jamais remplacer le pasteur ou le curé, même s'il est important qu'il s'en approche, parce qu'il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d'un engagement porté par l'espérance."

Et puis, accueil en grande pompe du président d’Israël, rare état théocratique pratiquant le nettoyage ethnique et commettant les exactions les plus terribles sur les peuples de la région.

Et puis, modification en profondeur de la politique étrangère de la France jetant le trouble parmi les peuples et abaissant la France au rang de vassal des USA.

Aujourd’hui la conscience française est à l’abandon, l’ennemi de l’intérieur, le Parti de l’étranger comme l’appelait De Gaulle  a pris le pouvoir, une cinquième colonne s’est emparée de la France et tente rapidement de la détruire.

Français ils ne vous reste plus qu’à résistez pour que vive la France

Partager cet article

Published by Alain Benajam - dans Edito
commenter cet article

commentaires

Omni Tech Support scam 25/11/2014

I am learning French on last six months. I think it is not an easy way to learn from this i think this is a clear way to make it possible and i am going to this place on coming Christmas vacation.