Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 18:11

Profil Facebook de Alain Benajam

La Gauche réactionnaire


Quand la conscience des peuples ne trouve plus de guide, c'est le moment ou interviennent les grandes catastrophes humaines.

 

Le 7 juin, pour moi ce sera...


 

...ou rien!

 

Nous avons vu que la gauche politique à son initialisation à la fin du 19 ème siècle était républicaine et progressiste, puis sous l'influence socialiste elle a acquis un sens social de défense des populations laborieuses.

 

Au 20 ème siècle avant 1939, la gauche était traversée par divers influences dont une importante influence communiste. En même temps des divergences politiques importantes se faisaient sentir entre radicaux des libéraux républicains, socialistes SFIO des réformistes et des communistes révolutionnaires partisans de la dictature du prolétariat, concept anti républicain. Ces divergences ne vont pas empêcher les composantes de la gauche de s'influencer mutuellement. Notamment, les communistes prendront conscience à partir de 1934 de la valeur des idées républicaines des libéraux face au fascisme.

En 1939, le gaullisme fait son apparition comme force anti fasciste, réputée ne pas être de gauche mais qui renforce une idée de patriotisme c'est à dire de défense de la nation républicaine. Le gaullisme sera influencé par la gauche républicaine mais à son tour influencera les communistes qui s'intituleront eux même patriotes et défenseurs de la république française, de ses symboles et de ses valeurs. L'histoire du gaullisme ne peut être dissociable de l'histoire de la gauche.

Après la 2 ème guerre mondiale la gauche éclate avec la guerre froide et l'importante influence anglo-saxonne.

Les anglo-saxons entreprennent un important effort au travers d'une multitude d'associations, de financement secrets, de corruption,  pour contrer le poids des communistes dans la vie politique. Poids communiste qui s'exerce directement mais également via un grand nombre d'associations, organisations dites de masse, syndicats, associations divers,  anciens combattants, déportés etc...

Pour les anglo-saxons il s'agit de séparer les communistes de la gauche et de faire accepter à cette gauche, les guerres coloniales, l'impérialisme et surtout l'abandon de souveraineté du peuple français, ce qui leur est absolument nécessaire pour faire avancer leur concept de libre échange, « «free trade » et d'étendre leur pouvoir en Europe.

Par exemple pour accepter l'abandon de souveraineté républicaine, les anglo-saxons introduisent l'idée que les frontières en Europe on apporté la guerre et que, s'il n'y avait plus de frontières il n'y aurait plus de guerre. Ce concept semble généreux et susceptible d'entraîner l'adhésion d'une gauche de bon sentiments. Malheureusement cette idée est fausse et stupide, les frontières des nations du monde n'entraînent nullement la guerre.

Pour détourner les thèmes traditionnels de la gauche pour leur profit, les anglo-saxons vont faire donner leurs troupes trotskystes.

Trotsky s'était opposé à Lénine sur l'idée nationale. Trotsky était partisan d'une révolution mondiale et d'un internationalisme supprimant les frontières. Trosky était fortement anti républicain qualifiant les institutions républicaines et laïques françaises d'institutions bourgeoises. Les trotskystes étaient devenus anti soviétiques et anti communistes, au sens anti PCF ce qui ne pouvait que plaire aux anglo-saxons. Une association symbiotique va s'opérer entre eux et se développer sur des thèmes communs, contre la nation et contre la république, contre la France. Les trotskystes téléguidés vont tenter d'investir toute la gauche, politique, syndicale et associative. Cette stratégie appelée « entrisme » aura pour but de diviser, d'affaiblir et d'introduire partout des idées pseudo généreuses favorables à l'abandon de souveraineté républicaine.

De Gaulle au pouvoir a mis pour un temps de côté cette pseudo générosité internationaliste. Il s'agissait ici d'une parenthèse dans l'ascension de l'influence des idées d'une gauche trotskyste et anglo-saxonne sur la France. Mai 68 sonnera la fin de la récréation.

Après 1968 gaullistes et communistes sont sonnés.


L'influence politique et thématique gaucho-troskyste va intéresser l'ensemble de la gauche après 68 y compris le PCF par effet d'entraînement et détruire cette gauche idéologiquement jusqu'au fond.

Les trotskystes lambertistes de la 4 ème internationale vont particulièrement investir le Parti Socialiste miterrandien. Aujourd'hui les principaux dirigeants du PS sont issus de ce groupe et ont été particulièrement formé aux USA sous l'égide du syndicat étatsunien AFL CIO et ensuite par de la National Endowment for Democracy appendice de la CIA.


Quelques thèmes gaucho-trotskystes ayant envahi la gauche jusqu'à inverser ses valeurs.


Contre le libéralisme:

La gauche initiale était républicaine et libérale pourtant la gauche va rejeter le libéralisme.

Ce thème « anti libéral » devient à la mode à gauche à partir des années 80. La droite pour contrer la critique du capitalisme, pour détourner le débat, a utilisé le terme libéralisme quelle jugeait plus avenant en lieu et place de capitalisme. Le libéralisme n'était pourtant qu'une doctrine politique née au milieux du 19 ème siècle et popularisée en France par Alexis de Tocqueville. Le but de cette doctrine politique était de combattre la tyrannie, le despotisme et de promouvoir les libertés individuelles comme élément moteur du progrès social. La gauche de salon est vite tombée dans le piège tendu et s'est elle même instituée anti libérale en validant la confusion entre libéralisme et capitalisme puis plus tard en confondant libéralisme avec « libre échange » ou « free trade » qui est une doctrine économique anglo-saxonne et non pas une doctrine politique.

En se définissant anti libérale, la gauche, poussée par les gaucho-troskystes se définit elle même comme adversaire des libertés ce qui est un paradoxe.

Pour les anglo-saxons être libéral est similaire d'être de gauche et doit être combattu.


L'étatisme

L'étatisme de gauche vient du programme commun qui prévoyait un grand nombre de nationalisations. Comme ce fut le cas en URSS, la propriété sociale des moyens de production, venant du projet socialiste (d'ou son nom) puis du projet communiste, était confondu avec propriété d'état.

Les nationalisations du programme commun étaient en fait une substitution d'actionnaires, l'état s'accaparant les parts des actionnaires privés mais rien ne changeait sur le fond.

L'étatisme est vu par la gauche comme une panacée pour le règlement de tous les problèmes sociaux. Pourtant le manifeste communiste de Marx et Engels avait critiqué profondément l'état et le salariat en se proposant de les éliminer. L'appropriation des moyens de production et d'échange par le peuple n'est en rien l'étatisme. La nécessaire initiative économique populaire serait plutôt facilité par la libre entreprise à laquelle il faudrait fournir des moyens. Comment certains peuvent considérer que l'étatisme est de gauche alors qu'il serait plutôt de droite car s'opposant aux libertés individuelles et au progrès par extinction des initiatives.

Maintenant à gauche on confond toujours état et république alors que l'état représente le pouvoir sur le peuple (l'exécutif) et la république est le pouvoir du peuple (le législatif). Nous pouvons nationaliser ce qui peut être une solution républicaine momentanée pour résoudre certaines difficultés économiques passagères d'un secteur économique. Etatiser n'est plus le pouvoir du peuple sur l'économie mais toujours un pouvoir oligarchique.



Les Verts.

L'écologie est une discipline scientifique comme la chimie ou la physique et peut difficilement devenir une doctrine politique. S'intéresser au devenir de la planète ne peut qu'intéresser les républicains mais ce n'est certainement pas ce qu'on observe dans l'action politique des Verts. On observe par contre chez eux une idéologie presque verte mais vert de gris.

Les gaucho-trotskystes créeront dans les années 80 avec quelques politiciens venant du mouvement de Mai 68 un nouveau mouvement politique fortement anti national et anti républicain, les Verts. Les thèmes réactionnaires de ce mouvement vont affecter l'ensemble de la gauche. Les Verts sont mystiquement attachés au naturalisme et à l'hygiénisme, mystiquement adversaires des libertés individuelles, ils soutiennent tous les communautaristes, les autonomistes, les séparatistes. Aux niveau européens ils sont associés à l'ALE, l'Aliance Libre Européenne organisation de soutient des mouvements indépendantistes d'Europe. L'ALE est proche des pan germanistes et ses financements ont souvent trouvé leur source en Allemagne.

Les Verts sont un soutient sans faille du très réactionnaire Dalaï Lama, qui avait lui-même été formé par des nazis allemands. Ici nous trouvons maints communautés idéologiques entre les Verts et le nazisme. La carte des objectifs séparatistes de l'Europe de l'ALE ressemble furieusement à celle des Waffen SS.

Les Verts vont entraîner un ensemble d'idéologies réactionnaires vers le Gauche.

Les Vert, réactionnaires anti industriel.

Les républicains du 19ème siècle et du début du 20 ème ont été les promoteurs de l'industrie associée au progrès. Le parti communiste par la suite était implanté dans les usines et organisait une classe laborieuse vivant de cette industrie. Il y avait au PCF une forte culture ouvrière et industrielle. Avec l'effondrement du PCF cette culture a disparu à gauche pour être remplacée par une haine de l'industrie et des industriels liée d'ailleurs par une méconnaissance totale de ce monde.

Aujourd'hui les adeptes de la gauche ne se recrutent plus que parmi les fonctionnaires, il est normal qu'ils soient étatistes.


L'égalitarisme.

La république a institué l'égalité des droits entre citoyens ceci est l'un de ses fondements. A cette égalité des droits les gaucho-trotskystes ont substitué l'égalité des situations. Cependant pour imposer à tous l'égalité des situations il faudrait également s'opposer à la liberté de chacun et à la république qui la défend, évidemment quand on est anti libéral, ça aide. La mystique de l'ordre chez les Verts les amènent à vouloir tout niveler, ce nivellement ne pouvant se faire que par le bas bien entendu. Tout le monde en vélo avec le même bleu de travail.


OGM et nucléaire

J'ai déjà écrit sur cette phobie mystique des Verts de toute action humaine pouvant perturber l'ordre naturel des choses. Quand l'homme a inventé l'agriculture et l'élevage, il a inventé par force des OGM en modifiant l'écosystème dans lequel allait évoluer la nouvelle espèce sélectionnée . Tous les organismes vivants comme l'homme sont des organismes génétiquement modifiés, (voir Darwin). Le polymorphisme du vivant n'est constitué que d'OGM.

Que l'on modifie une espèce par sélection ou par manipulation le résultat est le même. Dans un cas la mutation est faite au hazard dans l'autre elle est créée volontairement, simplement on gagne du temps.

Suivant leur phobie mystique, les Verts voudraient interdire l'usage du nucléaire comme source d'énergie. Pourtant l'énergie nucléaire est la moins polluante qui puisse exister. Les Verts avec les socialistes malheureusement un temps au pouvoir on même été jusqu'à saboter les études françaises sur les surgénérateurs. La France était en avance sur cette technologie d'avenir, non polluante reprise et développée maintenant par le Japon. Il s'agit la d'une véritable trahison économique.


Le 11 septembre 2001

Avec la validation par la gauche de la thèse d'un complot islamique ayant conduit aux attentats du 11 septembre 2001, la faillite fut totale et pouvait ressembler à la faillite de la 2 ème internationale supportant la guerre de 1914, 1918. Aujourd'hui le mouvement de contestation de l'incroyable version officielle de ces attentats prend une ampleur considérable dans le monde mobilisant des spécialistes de tous les domaines techniques impliqués dans ces attentats, mobilisant des états, des politiciens, des artistes, mais pas de gauche. Pourtant le 11 septembre 2001 a marqué un tournant radical dans la politique impérialiste anglo-saxonne qui, à cette occasion a mis en place son projet, décrit quelques années plus tôt dans le document: « Project for a new American Century ». A la suite de ces attentats pseudo islamiques, les anglo-saxons commencèrent à imposer leur pouvoir sur le monde, ils ont promu une guerre de civilisation qui pensaient-ils leur serait propice pour imposer leur volonté au monde. Ils se sont lancé dans des guerres qui furent d'horribles massacres. Il furent beaucoup à gauche pour s'abandonner au racisme anti arabe suivant les provocations habillement concoctées comme celle des caricatures antisémites de Mahomet.

D'ailleurs M. Philippe Val l'un des promoteurs de ce néo racisme n'a t-il pas été justement récompensé par un poste de président de France Inter?

Pourquoi la gauche ne s'est elle pas engagée dans ce combat qui aurait été pourtant vital afin de contrer ce qui allait suivre et qui nous accable aujourd'hui. La question reste posée face à l'Histoire: corruption, influence politique des anglo-saxons, affaissement idéologique, défaut d'analyse, simplement bêtise?

Se poser quelques question sur la version officielle aurait été un minimum car tant et tant de questions purement techniques restent en suspend, non rien, pas un mot..

Quand la conscience politique des peuples s'affaissent c'est à ce moment qu'interviennent les grandes catastrophes humaines. La guerre de 14 18, effondrement de la 2 ème internationale, faillite de la gauche. Fascisme et holocauste des juifs d'Europe, faillite de la gauche française, accords de Munich, non intervention en Espagne et plein pouvoir à Pétain.

Non dénonciation du complot du 11 septembre, les anglo-saxons s'imposent au monde, guerres et crise systémique actuelle.

Je pourrais continuer longtemps la démonstration de l'inanité et de l'inefficacité de cette gauche depuis 1947. Parler des contentements de voir un « noir » à la Maison Blanche, ce qui ne changera rien puisque le « noir »en question ne fera que ce qu'on lui dira de faire. Exactement comme l'abruti précédent et rien ne changera. Parler des soutiens bruyants au Dalaï Lama cette marionette réactionnaire des anglo-saxons, il combat la nation légale pluriethique et pluriculturelle chinoise. Bien entendu il trouve force alliés chez les anti républicains.

Parler de tous les combats communs de la gauche et des anglo-saxons ennemis de la France mais c'est un livre qu'il me faudrait!


Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Analyses
commenter cet article

commentaires