Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2007 7 04 /03 /mars /2007 19:02

Membre

 

Terme commode utilisé en ethnométhodologie pour désigner un groupe qualifié. Chaque village produit sans discontinuer des "accounts", des comportements propres. Ces comportements spécifiques, locaux ne sont significatifs que pour les membres de ce groupe.

Dire "bonjour" en chinois en entrant au bureau ne présente aucune signification pour des collègues français.

Parler de la profondeur d'un "lamage" ne dit rien à presque tout le monde, sauf aux mécaniciens. Un "ampli. op." cela ne veux rien dire du tout, bien qu'un électronicien, en passant pourrait nous renseigner.

 

Il serait possible ainsi de délimiter un espace virtuel, un champ, qui serait un contexte ou seraient produits des "accounts" spécifiques à ce champ

A l'intérieur de ce champ, un certain nombre de pratiques sont mutuellement reconnues comme normales, "accountable" dans la traduction "explicable".

 

Etre capable d'expliquer un "account", c'est immanquablement le produire ou produire et expliquer définissent la même chose. Les "membres", d'un village, sont les individus capables de pratiquer ce qui est commun au groupe et qui ainsi le définit.

 

Etre informaticien, c'est pratiquer l'informatique et par la même être capable de l'expliquer. L'informaticien est "membre" du groupe de ceux qui pratiquent l'informatique. Il en va de même pour toutes pratiques professionnelles ou ordinaires, ainsi ceux qui se réunissent à 10 heures à la machine à café, sont membres de ce groupe qualifié.

 

Etre membre, développer des pratiques communes, être donc impliqué dans la même rationalité implique nécessairement d'être en rapport  (être en communication interactive), ce qui rend la notion de "membre" extrêmement floue. Les contours d'un groupe partageant les mêmes pratiques sont imprécis, car l'interaction entre les groupes humains est vaste et permanente. La communication interactive entre les individus et les groupes s'effectue par tous les moyens des sens, cependant l'outil principal est le langage.

Comme toute pratique le langage est en interaction avec la conception du monde de son producteur et elle en rend compte. Cette pratique comme beaucoup de pratiques incarnées est héritée et mutante.

Héritée car transmise par ceux qui la pratique déjà. Mutante, car chaque pratiquant successif la modifie, faiblement au regard de ses pratiques nouvelles, mais en conserve la filiation. Ces filiations successives éloignent du sens primitif jusqu’à l'estomper.

Les mots, « ménagère » en français et « manager » en anglais ont la même origine française, bien que n'étant pas utilisé aujourd'hui dans le même sens, ils possèdent une étymologie identique dont la signification est l'administration, le terme anglais a conservé le sens d'administration, le terme français l'a estompé. Le langage, comme un grand nombre d'"accounts", transmis de génération en génération ou chacune d'elle  a imprimé sa marque, est un musée de pratiques passées.

Ainsi l'interaction entre les groupes qui définissent les "membres", sont inscrites dans un espace temps ou des interactions spatiales antérieures font qu'il puisse exister des pratiques communes entre des individus qui n'ont jamais physiquement communiqué.

Les savoir-faire se puisent dans des bassins d'emploi historiquement définis. Il est remarquable que depuis le début de la révolution industrielle, ces bassins de savoir-faire se situent toujours dans les mêmes aires géographiques.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Idées
commenter cet article

commentaires