Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 18:51
Gaullisme, nations et nouvel ordre mondial
 


Le général de Gaulle était un spécialiste de la géopolitique. Il s'y intéressait bien plus qu'aux problèmes internes de la France dont il laissait la gestion à ses premiers ministres. Dans son analyse géopolitique il pensait avant tout à la situation de la France dans le monde, France pour laquelle il avait de grandes ambitions. A cet effet la préoccupation principale du général de Gaulle était de recouvrer et d'assurer l'indépendance pleine et entière de la France dans un monde partagé à Yalta entre anglo-saxons et soviétiques.

La politique internationale du général de Gaulle s'exprimait succinctement ainsi:
«Rompre le charme de la double hégémonie américaine et soviétique... et le jeux dangereux de la guerre froide ».
De Gaulle l'OTAN et la double hégémonie conférence de presse

 


Toute politique se réclamant du général de Gaulle ne peut donc qu'être essentiellement fondée sur la volonté d'accession de la France à sa totale indépendance. En outre, que chaque nation, puisse accéder à la souveraineté sur un état qui lui serait propre était sa préoccupation de fond. Un point de vu sur le monde prémonitoire, le général de Gaulle avait souhaité la fin du colonialisme et de l'impérialisme ainsi il désirait que l'Algérie accède à l'indépendance il a soutenu le peuple du Québec et fustigé l'intervention US en Indochine.
Discours de Phnom Penh contre l'impérialisme US

Aussi il a clairement et d'une façon également prémonitoire manifesté son opposition au sionisme qu'il définissait comme tel en prédisant la pérennité des guerres et conflits que celui-ci devait engendrer au Proche Orient.
Conférence de presse sur le Proche Orient et le sionisme

Il s'est opposé à l'usage exclusif du dollars dans les transactions internationales et fustigé le fait que les USA puisse vivre à crédit sur le dos des autres nations.
Conférence de Presse sur la crise du dollars

Enfin il était pour une Europe de coopération entre nations indépendantes et comme chacun le sait opposé à l'entrée du Royaume Uni dans la CEE qu'il qualifiait de cheval de Troie des USA.
L'Europe, l'europe, l'europe

Quelle est la situation internationale aujourd'hui et comment s'affirmer gaulliste. La guerre froide a disparu et une des hégémonies dénoncées par le général a sombré. Cependant l'indépendance de la France a fondamentalement reculé. Des forces politiques funestes ont réussi a imposer un système économique mondialisé en faisant peu à peu disparaître les pouvoirs légaux des nations sur les transactions commerciales internationales. Cette dérégulation a entraîné mécaniquement un appauvrissement dramatique des populations occidentales et en conséquence une crise financière sans précédents, ces populations occidentales en faillite ne pouvant plus rembourser leur crédit.

Qui a œuvré contre l'indépendance des nations, pour la dérégulation du commerce internationale et donc qui est responsable de la crise économique qui affecte dramatiquement le monde?

En un mot qui devons nous combattre, puisqu'il y a eu et qu'il y a toujours volonté d'affecter notre indépendance et de remplacer le pouvoir des français sur leur république par un autre venu d'ailleurs et qui s'intitule lui même «new world order», «nouvel ordre mondiale». Ce terme n'est pas inventé par quelques «conspirationnistes» sic, il a été prélevé dans l'expression de divers politiciens tels que les Bush père et fils, David Rockefeller et Nicolas Sarkosy. Ce terme a été inventé et est utilisé par ceux dont le but est de mettre en place cet ordre mondial nouveau assorti d'une gouvernance mondiale et donc forcément d'une disparition de la souveraineté des nations.

Évidemment promouvoir cet ordre nouveau ne peut se faire qu'en s'attaquant à la souveraineté de chaque nation, bien évidemment nous ne sommes pas les seuls à pâtir ,toutes les nations sont pareillement affectées, toutes sans exceptions, l'indépendance de tous les peuples est menacée et sans indépendance comment organiser la démocratie?

Quand on parle de nations on parle forcément de différences entre nations.

Chaque nation a son histoire, ses traditions ses lois son rythme de développement. Cette différence entre les nations fait la force de l'humanité. La multiplicité des expériences de toutes les nations offre de multiples exemples aux autres qui peuvent ainsi puiser les réussites et rejeter les échecs. Que tout le monde soit pareil comme le rêve les mondialistes et le dynamisme de l'humanité en serait totalement affecté. L'humanité, organisée en un réseau de nations libres offrirait un paradigme dynamique et enthalpique.
L'humanité sous la coupe d'un empire avec une gouvernance mondiale irait forcément vers l'entropie par le choix mécanique du plus petit dénominateur, du moins disant social et culturel.

D'un côté les nations qui veulent être libres et de l'autre quoi?

On s'aperçoit aisément que la multiplicité des nations avec pour chacune leurs lois spécifiques gêne une forme de capitalisme, fortement financiarisé et mondialisé qui cherche à investir rapidement ça et la.
Acheter des matières premières à bas prix les revendre au prix fort, implanter des usines la ou les salaires sont les plus bas et les lois sociales inexistantes, spéculer rapidement sur le prix du pétrole, du cuivre des diamants etc... Transférer des capitaux d'une banque à une autre, d'une monnaie à une autre, spéculer à la vitesse de l'informatique enfin placer ses gains là ou l'on paye le moins d'impôts voir pas du tout.
Les lois des différentes nations c'est très moche pour se livrer à ça, ça empêche.
Mais que faire, comment éliminer les nations pour ce capitalisme mondialiste?
Eh bien il leur faut d'abord acquérir la puissance régalienne d'un état ou d'un groupe d'état avant que d'imposer sa loi aux autres par la force ou la persuasion.
Quel est cet état ou ce groupe d'état œuvrant dans l'intérêt exclusif d'un capitalisme mondialisé s'opposant à l'indépendance des nations. Ce groupe d'état dont s'est accaparé une oligarchie mondialiste apatride c'est l'ensemble des pays anglo-saxons avec a leur tête les USA et le Royaume Uni puis les anciennes colonies britanniques dont la population est majoritairement d'origine britannique comme le Canada, l'Australie et la Nouvelle Zélande. Ces états appelés anglo-saxons (il faut bien leur donner un nom et celui là en vaut un autre) ont mis en commun leurs moyens régaliens au service d'un capitalisme sans nation. (Ces moyens régalien se sont concrétisés par la mise en place d'un réseau d'espionnage commun, le réseau Echelon)

L'origine de cette situation tient dans une tradition historique de ces états, tous issus de l'impérialisme anglais puis britannique, cet impérialisme, en s'associant avec l'impérialisme US et devenu anglo-saxon est le seul a subsister sur cette planète, les autres ayant été vaincus. L'impérialisme se définit comme l'association d'intérêts industriels et commerciaux privés d'un état et des forces publiques régaliennes de cet état en vu de se saisir par la force armée de marchés et de matières première d'autres nations. L'état au service d'intérêts privés monopolistiques.
 Plusieurs états ont été impérialistes ou ont cherché à le devenir, l'Espagne, le Portugal, la France, les Pays Bas, la Belgique, la Russie, l'Allemagne ont tenté cette aventure. A la fin de la seconde guerre mondiale ne subsistât que l'impérialisme soviétique héritier de l'impérialisme russe et l'impérialisme anglo-saxon ( USA et Royaume Unis).
Comme chacun sait l'Union Soviétique a disparu laissant le seul impérialisme anglo-saxon opérationnel (l'impérialisme français en Afrique a disparu en se mettant aux ordres de l'impérialisme anglo-saxon par la vertu du pacte atlantique). L'impérialisme anglo-saxon a depuis la fin de la guerre instauré un système économique en puisant dans ses traditions. Ce système économique ne fonctionnant que dans sa seule sphère d'influence jusqu'à la fin du bloc soviétique a été imposé à toute la planète. Ce système est fondé sur un certain nombre d'éléments bien concrets.

1- La Finance.
Fut mis au point petit à petit jusqu'à nos jours des moyens de spéculation basés sur les systèmes boursiers et par la suite étendus à des produits financiers. Ces produits financiers sont multiples, variés et forts complexes, ils permettent en gros de créer de l'argent virtuel en masse énormes. Cette finance qui notamment créé des actifs avec du passif, c'est à dire transforme des obligations (debt bond) en actifs par la vertu de l'achat. On achète ou on loue des dettes en espérant un remboursement et on place ce produit financier évidemment dans la colonne actif. Si les débiteurs ne peuvent rembourser car ruinés, c'est la faillite .Les pseudos actifs s'évanouissent. C'est ce qui s'est passé à l'été 2008. Les étasuniens appauvris n'ont pu rembourser leurs prêts et le système s'est effondré.

2- Le dollars.
En 1945, les accords de Bretton Wood, ont institué la seule réserve d'or US comme réserve monétaire, à la fois du dollars et des autres monnaies «occidentales» indexées sur le dollars. Ce fait a été dénoncé par le général de Gaulle dans une célèbre conférence de presse. En 1971 cette indexation sur le dollars a été supprimée vraisemblablement pour cause de disparition du stock d'or. Le dollars n'existe plus que par l'offre et la demande, ce n'est plus que du papier. Cependant ce papier est nécessaire car l'oligarchie anglo-saxonne a imposé à la planète de payer toutes transactions commerciales internationales en dollars. Le dollars billet de monopoly n'aillant intrinsèquement aucune valeur, son usage exclusif est imposé par la force si besoin. Dans le volume des transactions commerciales libellées en dollars le pétrole en représente un peu plus de la moitié. On voit que le pétrole est une pièce essentielle du dispositif financier anglo-saxon. Quand on observe que l'oligarchie anglo-saxonne veut mettre la main sur un pays exportateur de pétrole, Irak, Iran, Vénézuela, ect.. la raison première est de l'obliger à vendre son pétrole en USD. L'Irak a commencé à vendre son pétrole en Euro, ce fut la guerre, l'Iran menace depuis deux ans de créer une bourse pétrolière en Euro et on lui trouve comme pour l'Irak des armes de destruction massive. Chavez ne doit sa survie politique que sur la continuation de la vente du pétrole vénézuelien en USD. Que les transactions internationales soient faites dans une autre monnaie que le dollars et s'en serait fini de cette monnaie et du monde économique anglo-saxon. Le général de Gaulle exigeait d'en revenir a l'étalon or tel qu'il était avant les accords de Bretton Wood, il n'ignorait pas que cette demande était un casus belli pour le monde anglo-saxon.

3- La mondialisation
Il est évident que l'existence de nations légales, gêne la finance et peut mettre le système anglo-saxon en danger par l'utilisation d'une autre monnaie que le dollars. Les nations légales peuvent contrôler leur économie par l'institution de lois. Créer une gouvernance mondiale sous son contrôle est l'objectif de l'oligarchie financière anglo-saxonne ils ont baptisé eux même ce projet du terme «new world order ». L'idée de cet ordre mondial a été concocté au cours d'assemblées discrètes et non secrètes car connues comme le groupe de Bilderberg institué par David Rockefeller qui fut le maître à penser de cette mondialisation. Aujourd'hui, un autre théoricien de la mondialisation émerge, c'est Georges Soros, qui met en place son organisation politique, « l'Open Society » un peut partout dans le monde, principalement dans l'ancien monde soviétique. L'Open Society finance nombre d'écoles et d'universités en enseignant partout que le concept de nation est négatif pour le monde et qu'il est préférable qu'un monde sans frontières et sans nations s'impose. Ceci peut paraître généreux et attrayant pour les jeunes. Georges Soros est l'un des principaux initiateurs des divers « révolutions colorées » qui visent toujours à mettre en place politique la marionnette la plus docile à l'intérêt mondialiste.

4- L'organisation de la peur
L'ordre mondialiste est également promu par l'organisation de peurs et ensuite par l'offre de protection de la force militaire anglo-saxonne pour la défense du « monde libre » « occidental » sic. La première de ces peurs organisées est celle du monde musulman. Pendant la guerre froide la peur institutionnalisée et promue par la propagande médiatique était celle du «communisme» entre guillemets car le «communisme» n'a jamais existé autre part que dans les fantasmes soigneusement distillés aux bas peuples effarouchés. Aujourd'hui le musulman a remplacé avantageusement le communiste, avantageusement car il semble totalement allogène, et peut engendrer des réflexes racistes toujours naturels, il est possible de le caricaturer basané au nez crochu avec les mêmes images que celles montrant les juifs avant guerre. Un racisme de bon aloi y compris de gauche peut se lâcher en prenant comme paravent la laïcité, un comble. Afin de donner crédit à ce racisme antisémite mais islamophobe, on ne peut toucher aux juifs aujourd'hui, les forces régaliennes des pays anglo-saxons ont organisé des attentats et selon une tradition éprouvée depuis longtemps, chez eux, celle de l'action « flase flag » et en ont attribué la responsabilité à des «intégristes» musulmans. Le but est de créer une guerre de civilisation afin de motiver un monde anti-musulman à la guerre, contre un autre monde musulman par exemple l'Afghanistan, l'Irak et maintenant l'Iran. Le général de Gaulle avait fait de l'amitié entre la France et le monde arabo musulman un des axes de sa politique étrangère.

Toute guerre de civilisation créée contre les musulmans passerait par la France et la déstabiliserait durablement.

 Pour les mondialistes anglo-saxons cela serait tout bénéfice.

En effet il n'existe plus dans le monde que deux types d'idéologies de gouvernance. L'idéologie française basée sur le socle national sur lequel est bâtie une république laïque possédant des lois formelles établissant un intérêt général, cette idéologie découle de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 par laquelle les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit.

D'autre part celle défendue par l'oligarchie anglo-saxonne, un monde sans nations légales mais une multitude balkanisée de communautés établies sur des bases ethniques et religieuses. L'ennemi le plus dangereux pour cette oligarchie financière et mondialiste cherchant à s'accaparer le monde c'est bien la France et ses principes.

Contrôler définitivement la France toujours rebelle est bien le principal objectif des tenants du nouvel ordre mondial, ainsi c'est en France que médias et politiciens sont soumis le plus à l'influence, la corruption et la menace. (voir l'épisode judiciaire Villepin à qui il n'est pas pardonné son fameux discours à l'ONU)

Donc l'adversaire est bien incarné, il existe et peut être désigné. Cet adversaire est bien organisé dans une oligarchie anglo-saxonne possédant aussi ça et la quelques complices issus d'autres pays .
En France nous avons un magnifique couple formé par le tandem Sarkosy Strauss-Kahn.

Cette oligarchie mondialiste utilise les moyens régaliens des pays anglo-saxons pour leur oeuvre néfaste et ce à l'encontre des intérêts même des peuples anglo-saxons qui sont les premiers à pâtir de cette situation.

Combattre les promoteurs de ce nouvel ordre mondial est le seul combat politique ayant le droit de se réclamer du gaullisme. Le général de Gaulle n'a jamais caché dans ses discours le nom de ceux qui s'opposaient à l'intérêt de la France.

Alors il n'y a aucune raison que nous ne désignons pas les coupables, pas les peuples bien évidemment mais les apatrides qui instrumentent les peuples pour la satisfaction de leurs intérêts.

Alain Benajam

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Analyses
commenter cet article

commentaires

OmniTech Support Review 30/10/2014 13:00

I never knew that there were so much of internal problems that the country of France faced. The full independence of the state was the first favor that the fought for. This was the main concern of General de Gaulle.