Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2013 4 08 /08 /août /2013 16:36

 

Morale, hypocrisie et transgression.

 

 

 

 

 

L'art de Personne est de poser un certain nombre de problèmes fondamentaux avec toujours une énigme quand à sa propre conviction. Ainsi elle nous édicte un certain nombre de préceptes moraux pour les nuls dont la teneur est banal dans la morales commune occidentale qui est en gros la morale chrétienne, mieux, la plus ancienne, la morale catholique.

 

La réforme protestante a aussi réformé le morale chrétienne dans son aspect le plus hypocrite au sujet de l'avoir considérant que la contradiction entre l'avoir ostensible de l'église et le culte franciscain de la pauvreté devenait une contradiction trop crue et qu'il fallait y mettre un terme en passant au culte de la richesse matérielle et à la malédiction de la pauvreté.

 

La morale est inhérente à l’Être car nul Être ne saurait persister sans son environnement social. Tout groupe social génère une morale commune dont la fonction est de marquer l'appartenance au groupe par son rituel, la façon de se vêtir par exemple, de renforcer la cohérence du groupe et dans les sociétés inégalitaires de légitimer les dominations et les soumissions.

 

On peut appeler ce chapeau idéologique propre à toute société : morale , idéologie dominante ou religion. Les religions dictaient l'ordre moral jusqu’à il y a peu de temps, leurs discrédits en occident les a fait remplacer par d'autres concepts idéologiques et moraux diffusés maintenant par les médias, nouvelles églises et les politiciens nouveaux clercs mais rien ne change.

 

On peut diviser un ordre moral en deux groupes. Un premier groupe que j'appellerai naturel ce serait le Bien au sens mythique du terme car nulle morale se saurait être bâtie sans un socle naturel et admissible par tous qui fonderait ainsi sa crédibilité.

 

Une morale naturelle, celle du Bien.

 

Ce socle naturel le Bien possède pour principes d'assurer la pérennité du groupe et sa cohésion. Par exemple le «Tu ne tueras point » est un de ces principes fondamentaux bien qu'il soit sous entendu que « Tu ne tueras point les membre de ta propre communauté » par contre tu auras l'obligation de tuer ceux de la communauté désignée comme ennemie.

On voit bien ici en observant l'histoire et ses guerres que toute morale est liée à une communauté donnée, elle n'a rien d'universelle, n'est valable que pour ses membres car le premier des principes moraux : « Tu ne tueras point » n'est valable qu'à l'intérieur d'un groupe. Assassiner son voisin est un crime tuer les ennemis officiellement déclarés est un mérite social.

Le deuxième principe moral du Bien est le sacrifice, il est normal et bien d'aller jusqu’au sacrifice pour que vive le groupe. La religion chrétienne fut utilement fondée sur le mythe du sacrifice. Puis il y a le vol de l'avoir d'autrui, le mensonge, la concupiscence en fait tout ce qui pourrait être destructeur pour toutes sociétés humaines.

 

Une morale d'ordre, un ordre moral.

 

Après les préceptes fondamentaux du Bien suivent d'autre préceptes ayant pour fonction d'assurer un ordre social fondé sur l'exploitation des hommes par d'autres hommes, les dominés par les dominants. Par exemple : l'acceptation morale de la pauvreté avec le rejet moral de l'avoir. «L'argent ne fait pas le bonheur » ce que Coluche grand moraliste avait tourné en dérision en disant « Il vaut mieux être riche et bien portant que pauvre et malade » ou l'oisiveté de l'esclave ou du salarié en disant : "L'oisiveté est mère de tous les vices". L'obéissance due au chef, au prêtre, au père, au patron, une soumission acceptée par «Les premiers seront les derniers » sous entendant que plus il est accepté d'être un esclave soumis en ce bas monde, plus grande sera la chance de figurer parmi les puissants après la mort dans un hypothétique paradis.

Ce paradis étant tout autant inégalitaire que le bas Monde mais inversé. La ruse est intelligente, celle d'utiliser la peur de la mort et donc du néant pour faire que chacun ici bas puisse accepter le pire pour lui-même. Ainsi a toujours fonctionné le mythe du paradis pour les religions monothéistes du Livre.

Une superbe et très matérielle récompense pour ceux s'étant bien conduit en soumission et un terrible enfer fait de vives souffrances pour les dissidents. On voit d'ailleurs que le paradis ressemble étrangement à la vie sur terre mais comment pourrait il être imaginé par l'homme autrement.

 

Jerome-Bosh.jpgJérome Bosch Le jugement dernier.

L'image de l'enfer et du paradis selon la mythologie chrétienne.


 

Une morale sexuelle.

 

Lire Sexe et Société


La morale sexuelle possède deux fonctions.

Celle d'assurer la fidélité sexuelle des femmes génitrices de manière à rendre certaine la filiation pour l'héritage de l'excédent d'avoir.

Celle d'édicter une morale impossible à tenir de manière à s'assurer que tout un chacun soit en faute, mérite l'enfer mais puisse bénéficier d'une rédemption par une soumission plus importante encore.

Ainsi la morale chrétienne a particulièrement imposé une très dure morale sexuelle et avec, le sentiment de faute et de pécher y compris dans la reproduction pourtant naturelle, avec le pécher originel et l'immaculée conception.

La répression morale féroce de la sexualité, particulièrement celle des femmes, aura produit quantités de névrosés et rempli des asiles de fous dans les sociétés occidentales fous et névrosés n'existant pas dans d'autre sociétés notamment dans les sociétés primitives.

 

L'hypocrisie et tartuferie.

 

bd-tartuffe-a-11_800.jpg

Cachez ce sein que je ne saurais voir.

Molière dans le Tratuffe se moque de la morale sexuelle.

 

Une morale impossible à tenir génère bien évidemment en corollaire l'hypocrisie de ceux prétendant accepter bruyamment un ordre moral mais ne pouvant comme tout le monde s'y soumettre, la masturbation en est l'exemple le plus frappant.

On voit ici toute la perversité de la morale chrétienne qui fabriques menteurs, hypocrites et frustrés.

 

La transgression , le Mal.


satan

 

Si se soumettre à une morale et au Bien est affirmer une appartenance sociale. La transgression ostensible est affirmer une non appartenance.

Nous avons vu que l'ordre moral y compris celui positif du Bien est réservé aux bas peuples, aux soumis aux dominés dans nos sociétés inégalitaires, alors plus l'individu sera élevé dans la hiérarchie sociale de la domination plus il sera dans l'obligation de transgresser la morale commune en signe de non appartenance au peuple des soumis attaché à la morale commune.

 

Lire Le Mal.

http://www.alain-benajam.com/article-le-mal-83591137.html

 

Le Mal qui est une transgression et non pas un ordre moral différent est érigé en idéologie voir religion pour les puissants de ce monde, c'est la religion sataniste qui cultive l'inversion et l'horreur particulièrement le meurtre sadique des enfants, transgression suprême (affaire Dutroux).

Ce droit à la transgression donné aux puissants et largement utilisé par eux, pédophilie, partouzes, viol, meurtre etc. peut leur être retiré en cas de faute c'est à dire de non soumission à l'ordre suprême impérialiste.

 

Ce fut par exemple le cas pour Dominique Strauss-Khan qui pouvait violer usuellement qui il voulait et l'a fait tout au long de sa vie mais à partir du moment ou il découvrit le secret des faux stocks d'or étasunien et s'apprêtait à divulguer ce secret de Polichinelle il tomba rapidement dans le vulgum pegus et fut exhibé menottes aux poignets pour avoir « violé » une très vilaine femme de chambre.

Nous voyons que si nulle société ne saurait se passer de morale, la notre fut pervertie à l'extrême dans notre occident dominateur et transformé en un ordre moral particulièrement pervers.

 

Aujourd'hui un nouvel ordre moral émerge celui de la gauche dont la particularité est encore d'accentuer l'hypocrisie par l'inversion des valeurs notamment le fait d'utiliser les «droits de l'homme » pour fomenter les plus terribles guerres coloniales qu'ai connu le monde depuis 50 ans comme nous l'avons vu en Libye et le voyons en Syrie.


Le Tartuffe ou l'homme de gauche.



Alors morale pour les nuls certes mais ne laissons pas les nuls faire la pluie et le beau temps.

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Idées
commenter cet article

commentaires

legrandjeu 14/08/2013 13:27


Elle comble subjectivement comme toutes les femmes mais ne peut concevoir l'absence de réalité de ce notre monde ochidental, vous et moi sommes des parasites,l'Histoire c'est pas son fort. Je
suis a Paris en ce moment, j'aimerais vraiment vous rencontrer, est ce possible ?


Bien à vous.

le grand jeu 12/08/2013 23:01


Y a plus personne ? appelez moi 0321061903

Alain Benajam 13/08/2013 14:13



J'ai été semble t-il déconnecté pour une raison obscure. Je n'ai pas l'intention d'y retourner de toute façon je l'ai signifié à Personne.