Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Seuls les plus petits secrets ont besoin d'être protégés. Les plus gros sont gardés par la crédulité publique."

Recherche

11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 14:50

Qu'est qu'un traitre ?

 

marechal_petain.jpg 

 

 

L'armée, la police, la justice ne sont elles pas en train de trahir la France ?

 

 

 

La fonction de l'armée de la république française est de défendre la patrie contre toute agression étrangère qui porterait atteinte à nos institutions à notre constitution républicaine, c'est à dire à la souveraineté du peuple français sur la nation.

Cette fonction se doit de défendre également les intérêts français à l'étranger.

La police doit garantir à l'intérieur des frontières l'application de la loi, assurer le maintient de l'ordre pour que la liberté de chacun ne soit pas affectée.

Le renseignement intérieur doit surveiller l'éventuelle formation de groupements politiques pouvant devenir violents susceptibles de s'attaquer à nos institutions républicaines.

Enfin, la justice se doit entre autre de punir ceux qui travailleraient en intelligence avec une puissance étrangère en œuvrant contre l'indépendance de la France. et la souveraineté du peuple français.

 

Telles sont les devoirs de ces trois institutions régaliennes nécessaires pour assurer l'existence même de la France et le maintient de la souveraineté du peuple français.

 

On voit assurément aujourd'hui que non seulement ces devoirs envers le peuple français ne sont plus assurés, mais que beaucoup de militaires, policiers et magistrats collaborent avec des puissances étrangères coalisées qui ont pour objectif de supprimer la souveraineté du peuple donc la constitution.

 

  Ils ont fait le serment de servir le peuple français.

 

Qu'est ce qu'un traitre ?

 

 

Il y aurait donc trahison !

 

Cette trahison généralisée au sein des forces régaliennes de la république s'est déjà produite dans le passé et les responsables ont été ensuite jugés et punis. Ce qui montre que ce type de trahison est possible.

 

En juin 1940, les armées françaises ne pouvaient plus ternir les fronts face à l'invasion des armées de l'Allemagne nazie. Les députés politiciens français amputés des députés communistes emprisonnés ou en fuite, votèrent les pleins pouvoir au Maréchal Pétain supposé héros de la guerre 1914, 1918.

Celui-ci au lieu d'organiser la résistance à partir des colonies et de l'Angleterre comme le préconisait le secrétaire d'état à la guerre, le général de Gaulle, s'empressa de conclure un armistice avec l'ennemi nazi, puis il suspendit la constitution et abolit la république. Il fit le choix de la défaite pour raison politique.

Le général de Gaulle réfugié à Londres entra en dissidence et appela le 18 juin 1940 tous les militaires français à venir le rejoindre pour continuer le combat pour la défense de la république en déclarant que la France avait perdu une bataille mais n'avait pas perdu la guerre. L'avenir lui donna raison. Peu de militaires le rejoignirent, dans le même temps Leclerc de Hautecloque rassemblait quelques forces en Afrique pour les joindre à celles se trouvant en Angleterre ils fondèrent ainsi les armées de la France Libre sur terre sur mer et dans les airs. Le Parti communiste Français organisa lui la lutte armée intérieur contre l'occupant et finalement rassembla les combattant dans les FTP puis les FFI. Ces deux forces françaises finirent par s'unir pour libérer la France et la faire figurer au rang des vainqueurs.

 

Pétain organisa un pseudo état dépendant des forces d'occupation nazies et enjoignit l'ordre aux forces régaliennes de donner la chasse aux opposants, aux résistants et aux juifs afin de les emprisonner et de les livrer à l'occupant qui leur réservait un sort funeste.

Malheureusement il y eut plus de traîtres que de patriotes parmi ces forces régaliennes et beaucoup traquèrent les résistants, torturaient ceux qu'ils emprisonnaient pour les livrer finalement à l'exécution par les nazis. La police réorganisée par Pétain et ses complices, rafla un grand nombre de juifs qui furent envoyés dans les camps de la mort nazis.

 

Pétain et son régime étaient ils légitimes représentaient ils la France pour que armée, police, justice aient à lui obéir ? Ou bien la légitimité était elle incarnée par le secrétaire d'état à la guerre, le général de Gaulle qui de Londres assurait la continuité de la république ?

 

 

Revenons au cas contemporain pour voir si comme en 1940 des militaires, policiers, et magistrats ne trahissent pas la France en commettant en plus un certain nombre de crimes.

 

Aujourd'hui la souveraineté du peuple français sur la république inscrite dans notre constitution existe elle encore?

Les français peuvent ils décider SEULS de leur destin ?

 

A qui obéissent nos armées et en fonction de quels intérêts agissent elles ?

 

Notre police et son renseignement intérieur traque t-elle de véritables terroristes ?

 

Notre justice a t-elle mis en examen le moindre traître ?

 

Depuis 1949 une série de traités scélérats a progressivement aboli la souveraineté de la nation.

Quels sont ils et comment ont ils été élaborés et signés.

 

Les différentes étapes de la perte de souveraineté du peuple français.

 

Les prémisses

1948 -  Les prémisses de la CEE, le traité de Bruxelles.

1949 - Le pacte atlantique.

L'armée et la ,police française sont totalement soumises aux USA.

1951 - Le CECA .

Le traité instituant la Communauté européenne du charbon et de l'acier(CECA)

1952 - La Communauté Européenne de Défense CED rejeté à l'assemblée nationale par une majorité gaulliste communiste

1957 - Le traité de Rome, la CEE.

1966 - Résistance gaulliste appuyée par les communistes français.

Sortie de l'armée française du commandement intégré de l'OTAN, refus de la France de l'entrée du Royaume Uni dans la CEE, de Gaulle argue que ce Royaume Uni serait le « Cheval de Troie » des USA et que cela porterait atteinte à notre souveraineté.

1973 - Entrée du Royaume Uni dans la CEE, Loi Pompidou Giscard

Loi Pompidou Giscard instituant une possibilité d'emprunt de la France sur les marchés financiers, début de l'endettement de la France auprès des marchés financiers anglo-saxons

1981 - Entrée de la Grèce dans la CEE, puis 1986, entrée de l'Espagne et du Portugal.

 

Fin de souveraineté.

 

1992 - Traité de Maastrich.

Fin de la souveraineté économique des pays de la CEE,

1995 - Entrée de la Suède et de la Finlande dans la Union Européenne

l'UE remplaçe la CEE

1997 - Traité d'Amsterdam, établissement de l'espace Shengen

Fin des barrières douanière des pays de la CE (sauf pour la perfide Albion bien sûre).

2001 - Création de l'Euro,

Privatisation de la monnaie.Fin de l'indépendance monétaire du peuple français.

 2001- Complot du 11 septembre et début de la crise systémique.

Entreprises guerrières des anglo-saxons pour essayer de masquer la crise (comme celle de 29).

14 février 2003 - Tentative de résistance de la France chiraquienne. Discours de Dominique de Villepin à l'ONU.

20 mars 2003 -  Guerres des USA.

Invasion de l'Irak par les anglo-saxons, la France refuse de s'y associer.

 2004 - Entrée de pays de l'ex URSS, Estonie, Lettonie, Lituanie dans l'UE et des pays de l'ancien bloc socialiste, Pologne et Tchéquie.

Délocalisations massives en Pologne et en Tchéquie. Déclin de notre industrie

29 mai 2005 - Référendum français sur une constitution européenne.

Les français rejettent majoritairement ce projet à 55%. Les français pénalisent ainsi l'Union Européennes qui n'assure pas leur protection.

2007 - Entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l'UE,

Délocalisations industrielles dans ces pays, à très faible niveau de vie. Encerclement anglo-saxon de la Russie.

- Nicolas Sarkozy correspondant de la CIA et du MOSSAD élu par les français faute de mieux.

13 décembre 2007 - Traité de Lisbonne,

Ce traité reprend quasi totalement les termes de la constitution européenne déjà rejetée par les français. Ce traité est ratifié par les élus français contrairement à la volonté du peuple.

Les politiciens français, sous influence anglo-saxonne bafouent la démocratie et la souveraineté du peuple français.

Eté 2008 - Effondrement du système financier international

Suite à la baisse de la valeurs des hypothèques immobilières aux USA.

2009 - 2011 -  Le monde connaît la plus grave crise économique de l'histoire du capitalisme.

Cette crise est évaluée par maint spécialistes comme une crise systémique.

 2011- Réintégration de l'armée française dans le commandement intégré de l'OTAN

Comme au temps des guerres d'Indochine et d'Algérie, les USA sous-traitent à la France les guerres coloniales de Libye et de Syrie à la faveur cette réintégration.

 2012 - L'armée française n'appartient plus au peuple français mais devient un outil dans les mains des anglo-saxons et œuvre à l'encontre des intérêts de la France.

Utilisation par Nicolas Sarkozy de la Direction Centrale du Renseignement Intérieur DCRI à des fins électorales personnelles. Initialement prévue pour contrer l’espionnage étranger et les manœuvres étrangères de déstabilisation de notre pays la DCRI cherche à fomenter des troubles par des opérations permettant la montée de l'islamophobie et de tensions inter communautaires (affaire Merah).

 

Les institutions républicaines sont de fait abolies le peuple français n'est plus souverain contredisant sa constitution.

 

L'anti France est au pouvoir comme pendant les années noires de l'occupation nazie.

 

Cette contradiction entre constitution et réalité a été menée pourtant en pleine légalité, députés et gouvernements ont bien voté ces forfaits ils ont bien été élus par le peuple, même si les non participants aux différentes élections entre non inscrits et abstentions variaient entre 30 % et plus de 50%.
Le Maréchal Pétain avait lui aussi obtenu les pleins pouvoirs après un vote majoritaire et légal de l'assemblée nationale, même avec les députés communistes exclus.

Pourtant la haute cour de justice a bien jugé et condamné à mort Philippe Pétain pour haute trahison, il n'a pas été exécuté car gracié par le Général de Gaulle alors président de la république, ce ne fut pas le cas de ses principaux collaborateurs qui furent fusillés.

 

Le tribunal a jugé que si Philippe Pétain n'avait pas usurpé ses pleins pouvoirs,  il n'avait pas à les utiliser pour collaborer avec l'ennemi et satisfaire et même devancer ses terribles actions contre le peuple français.

En effet, il mobilisa sa police, sa justice et le reste de ses forces armées contre ceux qui résistaient à l'envahisseur, il fit arrêter la population juive pour la livrer aux camps de la mort nazis. Il y avait contradiction entre son pouvoir légal et ce qu'il en fit en contravention avec l'esprit et les lois de la république.

 

Rafle du Vel d'hiv.

rafle-vel-d-hiv-exposition-600x388.jpgDes policiers sous uniforme français commettent un crime contre l'humanité, ils devaient refuser.

 

De la même manière aujourd'hui, les politiciens élus agissent en contradiction avec nos institutions républicaines qui affirment que seul le peuple français est souverain car ils ont aboli les principaux pouvoirs régaliens de la république, comme l'émission de sa monnaie, le commandement de son armée, la garde de ses frontières et le vote des lois ayant cours sur le territoire. Tout ceci abandonné à l'étranger, c'est à dire aux USA via l'OTAN, l'Union Européenne et l'Euro.

 Philippe_Petain_und_Adolf_Hitler.jpg

Une trahison hier une autre aujourd'hui

 

Pétain avait aboli la République française sans en référer au peuple français pour offrir le pouvoir aux nazis, il était donc lui et son régime parfaitement illégitimes.

Bien entendu cette illégitimité n'obligeait nullement les fonctionnaires d'obéir aux ordres qui n'étaient en réalité que ceux de l'occupant. Ceux qui obéirent le firent de leur plein gré, par couardise ou par idéologie fascisante, en aucun cas ils ne pouvaient représenter la France et agir en son nom.

Au procès qui a Nuremberg jugea les hauts dignitaires nazis survivant et non en fuite on assura que l'obéissance à un ordre n’annulait pas la responsabilité de celui qui obéissait à cet ordre. Suite a ce procès une charte fut rédigée qui fait foi dans le droit international explicitant que chacun est responsable de ses actes quelque soient les ordres donnés.

 

Les politiciens ont bien dans les faits aujourd'hui abolis la république.

Les forces régaliennes; armée, police, justice sont elles en droit de ne pas obéir à des ordres allant à l'encontre de leur conscience, du droit international et des principes républicains régissant notre nation?

 

Si l'on se réfère aux textes ci-dessous, non seulement il sont en droit de ne pas obéir, mais en obéissant ils engagent leur propre responsabilité en cas de crime de haute trahison, de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité.


Certains militaires français ont commis des crimes de guerre en Libye en tuant des civiles, des personnalités politiques, des journalistes et en détruisant des installations civiles comme des lignes électriques, des systèmes d'adduction d'eau, des studios de télévision. Ils ont couverts des crimes contre l'humanité en permettant des massacres de masse de la population noires alors que la résolution 1973 de l'ONU ne permettait que l'établissement d'une zone d'exclusion aérienne.

La commauté internationnale hors du contrôle des USA a d'ailleurs vivement protesté contre ce grave non respect du droit.

 

388993 177408779013814 100002340801296 362703 1881975907 n

Massacre de population noire en Libye couverts par des militaires français.

 

En Syrie le contingent français s’apprête à commettre les mêmes crimes avec en plus le soutient à un terrorisme aveugle désigné sous le vocable d'Al Qaïda.

Déjà plusieurs dizaines de militaires français sont prisonniers en Syrie en dehors évidemment de toutes protections légales.

 

 

Quelques textes édifiant de droit international.

 

http://www.icrc.org/dih.nsf/FULL/350

http://www.dioceseauxarmees.catholique.fr/obeir.html

http://www2.ohchr.org/french/law/armes.htm

http://www.cairn.info/revue-internationale-de-droit-penal-2002-1-page-59.htm

http://www.icrc.org/dih.nsf/FULL/350?OpenDocument

 

 

Aujourd'hui les forces régaliennes françaises sont mises dans l'obligation de trahir leur patrie, tandis que des patriotes comme moi-même sont durement persécutés.

 

La DCRI (renseignement intérieur) c'est à dire l'état des collabos cherche à me ruiner, ne pouvant encore procéder à mon élimination physique, nous ne sommes pas loin d'une situation qui prévalait sous l'occupation nazie.

 

En 1944- 45 les collaborateurs de l'occupant furent finalement arrêtés jugés et punis.

 

L'histoire peut se répéter, le peuple français n'a pas dit son dernier mot, il pourrait reprendre un jour le pouvoir pour rétablir le droit et la justice.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Verviers 09/07/2016 11:39

Oui mais tant que ne serons diriger par un gouvernement mafieux des chefs de police corrompuent et une Armée composée de traité au pays nous ne nous en sortirons pas l'histoire de France je pense à Jeanne d'arc ils l'on vendue et brûlée Pétain un traite Vals un dictateur Hollande un irresponsable et j'en passe avec toute cette bande de corrompus de détourneurs d'argent public elle est belle la France je ne suis pas Francais mais j'y vis et la respecte en étant Belge