Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 18:55

libya_fauntroy.jpg 

 

Walter Fauntroy présumé mort en Libye de retour chez lui, devinez qui a t-il vu infliger la mort?

 

Traduction de l'articledu journal US AFRO

http://www.afro.com/sections/news/national/story.htm?storyid=72369


L'ancien député US Walter Fauntroy compagnon de Martin Luther King, qui est récemment revenu d'une mission de paix en Libye, a précisé qu'il était resté caché pendant un mois après avoir été le témoin d'horribles évènements de cette sanglante guerre civile de Libye, une guerre que Fauntroy assure qu'elle fut menée par des forces européennes.


La soudaine disparition de Walter Fauntroy et certaines rapides rumeurs avaient donné à penser qu'il avait été tué.


Dans une interview donnée dans sa maison de Northwest DC au journal US Afro la semaine dernière le fameux leader des droits civiques, rapporte qu'il a vu des militaires français et danois se ruer dans un petit village de nuit, décapitant, mutilant et tuant rebelles et loyalistes pour leur montrer qui était le maître.


«Quel est cet enfer? Pensais-je. Je me suis sorti de la et je suis parti me cacher » dit Fauntroy.

Les rebelles ont dit à Fauntroy que les les forces européennes leur avait dit de rester à l'intérieur des maisons. Selon Fauntroy les forces européennes voulaient dire au rebelles: « regardez ce que vous avez fait, en d'autres termes les français et les danois avait ordonné bombardement et tueries pour en rendre responsable les rebelles.

« La vérité la dessus sortira un jour » a dit Fauntroy


L'ancien député nous a dit que pendant son séjour en Libye qu'il avait pu parler avec Kadhafi en personne et qu'il lui avait assuré qu'il survivrait à cette attaque et que la mission d'unification des nations africaines continuerait.


« Contrairement à ce qui a été rapporté dans la presse, j'ai entendu et observé que 90% du peuple libyen aimait Kadhafi » dit Fauntroy, il dit également « Nous croyons que le véritable but des attaques contre Kadhafi étaient de s'opposer aux efforts des leaders africain entrepris pour arrêter la re-colonisation de l'Afrique »


Depuis plusieurs mois le leadership de Kadhafi s'est trouvé face à son plus grand défi. En février, un mouvement radical de protestation appelé printemps arabe s'est répandu à travers la Libye. Quand Kadhafi a répondu par l'expédition de militaire et de paramilitaires en civil dans les rue pour attaquer les manifestants cela tourna en guerre civile et ce avec l'assistance de l'OTAN et de l'ONU.


Les assertions de Fauntroy n'ont pu être vérifiée par le journal AFRO et le département d'état US n'a pas validé la version des faits de Fauntroy. Fauntroy n'a pas agi comme un représentant officiel des USA en Libye.


Quand le rumeur se rependait disant que Fauntroy avait été tué, en réalité il était incognito a t-il dit à l'AFRO dans cette interview. Fontroy dit que pendant plus d'un mois il décida de ne pas contacter sa famille mais de continuer sa mission afin de parler avec les leader spirituels africains au sujet du mouvement d'unification africaine malgré les révoltes arabes.

Je suis toujours la dit Fauntroy montrant plusieurs parties de son corps « j'ai tous mes doigts et mes orteils, je suis extrêmement chanceux d'être la!».


Après les blogs et les rumeurs rapportant que Fauntroy avait été tué, Eleanor Holmes Norton du bureau des députés annonça le 24 août qu'il avait été en contact avec les autorités qui confirmèrent qu'il était sauf et pris en charge par le Comité International de la Croix rouge. Fauntroy est rentré à Washington DC le 31 août.


Dans sa maison Fauntroy sorti plusieurs mémoires et carnets de note pour expliquer pourquoi il voyageait en Libye quand il fut pris dans les révoltes.


Le récent voyage en Libye était une partie de ma mission qui commença sous Martin Luther King quand il me donna l'ordre de joindre quatre pays africains sur le continent avec quatre de la diaspora africaine dans le but de rendre à ce continent son statut pré-colonial » dit Fauntroy.


Nous voulons que l'Afrique devienne le grenier du monde dit il: «Souvent, les principales routes conduisent dans toute l'Afrique à des ports pour que les ressources naturelles et les richesses soient menées hors du continent afin d'être vendues sur les marchés européens »

 

 

Fauntroy a été le compagnon de Thierry Meyssan à l'hôtel Rixos pendant l'attaque meurtrière de l'OTAN ils ont sympatisés et ils ont échangés des idées pendant plusieurs jours.

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 13:37

  294260_210592552339038_161681187230175_593899_1880770865_n.jpg

 

 

Libye: 17 mercenaires français et britanniques capturés par les forces loyalistes à Bani Walid 19/09/2011

Le porte-parole officiel du Colonel Khadafi, Moussa Ibrahim a annoncé dimanche en soirée sur les ondes de la chaîne TV ARRAÏ basée en Syrie la capture de 17 conseillers techniques et d'officiers consultants dans le bastion loyaliste de Bani Walid. Le groupe de mercenaires est composé de 13 français, 2 anglais, 1 qatari et un élément d'origine asiatique dont la nationalité reste à déterminer. Il a indiqué que les images de ces prisonniers seraient incessamment sous peu diffusées sur la chaîne TV. L'OTAN n'a ni confirmer ni démenti que ce groupe et d'autres troupes extérieures à la Libye avaient été elles aussi capturées auparavant par les forces fidèles à Muammar Khadafi.

"Nous avons gagné plusieurs batailles contre les collaborateurs de l'OTAN et avons réussi à les repousser hors de Bani Walid et de Syrte. En dépit des frappes incessantes et meurtrières de l'OTAN, nos moudjahidines résistent avec détermination et poursuivent leur lutte parce que nous sommes impliqués dans une bataille pour la dignité et contre les forces du mal. Je reste confiant que notre capitale Tripoli sera reconquise. Nous vous promettons que nous allons enterrer le projet colonialiste ciblant les peuples arabes." a ajouté le porte-parole de Muammar Khadafi

Moussa Ibrahim avait indiqué plus tôt que la visite libyenne du Premier ministre britannique David Cameron et du Président français Nicolas Sarkozy ce jeudi à Benghazi a marqué le début de la colonisation de son pays riche en pétrole.

ELAC-RESISTANCE / MOUSSA IBRAHIM : « NOUS AVONS DECIDE SOIT DE GAGNER, SOIT DE MOURIR AVEC COURAGE »

par PCN-NCP Press Office - Service de Presse du PCN, samedi 17 septembre 2011, 04:22

« Non, nous ne nous rendrons pas ! Et nous libérerons toute la Libye, et pas seulement Tripoli! »

« Notre principal ennemi, c’est l’OTAN »

« la chute de la Libye signifierait la chute de l’Algérie, de la Syrie et le passage de notre économie sous le contrôle du colonisateur prêt se l’approprier et à faire de nous ses esclaves »

 

# MOUSSA IBRAHIM CE 16 SEPTEMBRE 2011 : « résister jusqu'à la victoire » !

Par ELAC-RESISTANCE
Euro-Libyan Action Committees

Ce Jeudi soir, notre frère Moussa Ibrahim, porte-parole de Mouammar Kadhafi, a assuré que les pro-Kadhafi étaient déterminés à "résister jusqu'à la victoire", lors de sa seconde intervention en 24 heures sur la chaîne Arraï basée en Syrie et qui diffuse régulièrement des messages des dignitaires de l'ancien régime.

"Il y aura des attaques de l'Otan sur les villes qui résistent, Syrte, Bani Walid et Sebha, ce sera des attaques sur plusieurs fronts et plusieurs axes, mais nous nous sommes très bien préparés sur ces axes et nous allons repousser cette agression", a-t-il promis par téléphone.

M. Ibrahim a également dénoncé la visite éclair jeudi du président français Nicolas Sarkozy et du Premier ministre britannique David Cameron accueillis en héros en Libye, les accusant de vouloir "transformer la Libye en fief de l'Occident". "Ils parlent à présent de la reconstruction de la Libye pour des centaines de milliards de dollars (...) ils la détruisent et la reconstruisent avec l'argent des Libyens", a-t-il dénoncé.

"Ils se sont dépêchés de venir à Tripoli pour conclure des accords secrets avec les collaborateurs et les traîtres et mettre la main sur le pétrole et les investissements sous prétexte de la reconstruction", a dit M. Ibrahim sans préciser d'où il parlait.

 

Moussa Ibrahim, sur ARRAI TV, le 5 septembre 2011

Verbatim complet

ELAC-RESISTANCE

Euro-Libyan Action Committees

 

Que la paix soit avec vous auditeurs. J’aimerais m’excuser pour mon absence prolongée mais nous avons à mener un combat pour le bien-être de tous les Arabes, de tous les musulmans et même du monde entier. Nous sommes en train de nous battre de bloc à bloc, de maison à maison, de vallée à vallée et de village à village. Aussi ne réussissons-nous pas à trouver toujours le temps de communiquer avec la presse, malgré notre reconnaissance de leur importance.

Nous ne combattons pas seulement des rebelles armés; nous nous nous battons aussi contre l’OTAN, l’une des  plus gigantesques forces militaire en dépit de son manque de moralité et de son moral en train de faiblir. Nous sommes sous un siège total en termes de communication médiatique et en d;autres domaines. Cependant notre conscience est vive et nos coeurs vibrants. L’éclat de la résistance et de la lutte rayonne en nous, grâce à notre piété et religiosité.

Nous avons décidé soit de gagner, soit de mourir avec courage, comme nos frères , nos fils, nos femmes et nos enfants. Nous poursuivrons cette lutte jusqu’à la victoire.

 

En ce qui concerne les derniers développement sur le terrain, à Sabha, ßyrte et Bani Walid, j’aimerais dire au grand peuple de Libye: « ne faiblis pas et ne t’attriste pas car tu est d’ores et déjà au sommet et pour toujours » . Ne te rends pas et ne cèdes pas à la campagne médiatique construite de spéculations et mensonges.

Oui, la conspiration est vaste, mais nous sommes toujours forts et Dieu en est témoin. Nous sommes encore capable de renverser la table à la face des traîtres, des couards et de leurs maîtres de l’OTAN.

Il y a de larges portions de la Libye encore loyaux à la mère-patrie; le bande de Bréga à la Nouvelle Hisha est pleinement libérée (ce qui correspond à une bande large d’à peu près 600 kms)

La situation stratégique d’une autre bande s’étendant de la mer au Niger et aux frontières du Tchad (1600 kms de large) est entièrement libérée en passant par Sokna, Hon et Murzuk. Il y a aussi une autre bande stratégique de villes et villages libérés allant de Syrte à Bani Walid

 

Il existe également des zones proches aussi attribués à la résistance et à la gloire dans l’ouest du pays telles que Al-Eijilat et Jena, J’aimerais aussi rappeler nos braves à Wershefan, Al-Asabaa, Al-Gwalishet Mizda et beaucoup d’autres parmi les millions d’hommes toujours dans ce combat contre les couards et les traîtres. À propos des zones sous le contrôle des couards soutenus par l’OTAN, la résistance se poursuit dans ces endroits. Ils ont maintenant occupé Tripoli depuis ces deux dernières semaines, mais ils se sont révélés incapables prendre pied sur ces acquis territoriaux, ce qui les plonge dans la confusion.

La résistance se poursuit non seulement dans ces zones d’intenses combats telles que Abu Sleem et El-Hadba, mais aussi par des raids à Siyahya et Soug El-Jumaa, Tajoura, Bab ben Gheshir et Dreiby.

À cause de ces escarmouches les rebelles ont abandonné leurs checkpoints pour se planquer dans des écoles ou des bâtiments scolaires ou militaires . Ils évitent les confrontations au grand jour parce qu’ils deviennent des cibles légitimes pour les ceux qui mènent le combat.

Quant aux tribus actuellement sous pression dans le Werfalla et à Bani-Walid, elles ont réaffirmé leurs positions avec un courage entier: « Non, nous ne nous rendrons pas ! Et nous libérerons toute la Libye, et pas seulement Tripoli! » Sans compter les tribus loyales et honorables de Syrte et la grande quantité de brave guerriers dans la région du Fezzan

 

Nous sommes tristes de la prise de Tripoli par ces rebelles. Nous y sommes toujours mais et cependant, nous prenons garde de laisser voir notre armée par l’OTAN. Notre premier ennemi par essence, c’est l’OTAN.

Quant à ces couards au sol, ils ont dispersés, faibles et incapables de se mesurer à nous. Notre principal ennemi, c’est l’OTAN et nous protégerons notre armée de l’OTAN.

Nous attendons l’heure sainte et fatidique pour bondir sur ces rebelles armés et libérer l’entière Libye.

 

J’aimerais dire à tous les Arabes et à tous les Libyens, que la Libye ne tombera pas ! Et que la chute de la Libye signifierait la chute de l’Algérie, de la Syrie et le passage de notre économie sous le contrôle du colonisateur prêt se l’approprier et à faire de nous ses esclaves.

J’aimerais dire à tous mes frères musulmans à travers le monde, de ne pas permettre au colonisateur de chambouler nos rêves et faire prévaloir ses idéaux et ses projets sur nous.

Je suis depuis quelque temps le paysage politique et je peux voir d’ici que le monde entier reconnaît que la guerre de Libye était un investissement économique.

La France tirerait ainsi de cet investissement lucratif 35 % du pétrole libyen ainsi accordé en échange de l’aide aux rebelles.

Nous avons distribué les documents prouvant que la France se voyait accorder ces 35% du pétrole libyen bien avant ce qui arrive en ce moment. Si la France se voyait allouée cette proportion, qu’en serait-il alors pour l’Italie, le Royaume Uni et l’Amérique, cela ne reviendrait-il pas à notre pure et simple liquidation ?

 

Imaginez-les détruisant nos maisons, nos fermes, nos écoles et nos hôpitaux, et puis nous demandant de payer tout cela avec nos revenus pétroliers et plus. Ces gens ont vendu leurs âmes et leurs consciences à l’Occident.

L’extrémisme musulman a gagné au lieu que ce soit notre Islam de modération et d’amour qui prévalait jusqu’alors, du fait même de nommer un Abdelhakim BelHadj qui fut jadis appréhendé par la CIA pour ses activités terroristes.

Partager cet article

Repost0
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 10:09

ou

  le Secret, la Violence et la Mort

 

Diable-1.png  

 

Il y a bien une religion universelle pour ceux qui dirigent le monde, une seule et unique en dehors de toutes autres, c'est la religion du Mal et le culte de Satan.

 

 

J'ai montré dans cet article comment la guerre de Libye était un effondrement moral pour l'occident. Cette guerre de Libye qui a fait 60 000 morts soit 1% de la population a frappé les peuples par son horreur, car jamais une guerre coloniale n'a ostensiblement présenté de raisons aussi crapuleuses.

La guerre de Syrie qui la suit mais sur une voie différente, par l'utilisation des pires terroristes takfiris montre que l'impérialisme n'hésite pas à se contredire en utilisant à son profit ce qu'il faisait mine de dénoncer par ailleurs  dans une incroyable tartuferie.


Ces guerres conduisent à une réflexion sur les hommes qui les ont fomentées, ordonnées et organisées.

Ordonner meurtres et masscres est une difficile transgression morale pour un humain ordinaire.

Seulement les hommes de Pouvoir qui ordonnent les massacres de masse ne sont pas des humains ordinaires.

 


Ils ont voué symboliquement leur âme au Mal.

 

 

Le Mal par Le Journal de Personne

 

 

Comment ?

Le système occidental des trois ordres; « Bellatores », le Pouvoir ; « Oratores » les Médias et « Laboratores », le Peuple travailleur, possède une morale publique fondée sur le Bien et une  anti-morale secrète objet de cet article.

 

La Morale commune du Bien est marquée par le respect.

A contrario l'anti-morale est un non respect.

Ce non respect devient un signe de non appartenance au commun et en corolaire d'appartenance à l'élite de Pouvoir.


En Occident, le respect des valeurs morales publiques et leur non-respect déterminent Le Bien et Le Mal en tant que valeurs mythiques absolues.

Le candidat à la classe du Pouvoir devra être initié au non respect de toutes valeurs morales valeurs du Bien. D'où l'importance, on le verra plus loin des sociétés secrètes, puis morbides, puis satanistes ou ce candidat au Pouvoir devra être successivement initié.

 

Le Bien, tel qu’il est conçu par le peuple travailleur (Laboratores) est structuré autour de valeurs de conservation du groupe et de sa pérennité. Ce sont des valeurs instinctives.

 

On peut en décrire quelques unes, d'une manière non exhaustive. Je laisse au lecteur le soin d'en trouver d'autres puisque chacun de nous en est investi.

On trouve au premier chef «le respect de la vie», valeur universelle du Bien.

Puis il y a également « l'assemblée », l'agora, l'église, le parlement le contraire du secret.

Vient ensuite le "bien public" qui doit s'élaborer en public.

La « justice », la « charité » chrétienne ou la « fraternité » républicaine, le « sacrifice » de soi pour le bien des autres – qu’il s’agisse du « Christ en croix » des chrétiens ou le « mourir pour la patrie » républicain.

Pour les Chrétiens, ces valeurs représentent Dieu et le Bien, et pour les Républicains la Nation et le Bien.

 

Le Mal, propre aux Pouvoirs, n'est pas structuré et ne comporte donc pas de valeurs puisqu'il s'agit là surtout de ne pas respecter.  

Le Pouvoir doit s'affirmer sans contrainte donc sans respect, toute morale est un frein au pouvoir. Le Mal n'existe qu'en opposition au Bien, le Mal n'est donc pas descriptible en tant que tel et n'est pas universel.

 

Le Pouvoir et le Mal ont besoin des clercs ou « Oratores » pour présenter ce Mal comme s’il était un Bien, à l’aide de la fameuse « Parole d'Evangile » détournée évidemment. Par exemple, les croisades qui n'étaient que des campagnes de vols de terres et de biens matériels, ont été présentées comme des combats contre des infidèles diaboliques.

Le Mal du Pouvoir, mais promu comme un Bien par les clercs, représente toujours l'autre, celui qui est différent et que l'on peut spolier sans crainte comme le Mal.

Il y a ici inversion des valeurs, cette inversion est caractéristique du satanisme.

 

Le Mal se cache toujours derrière le Bien. Selon la mythologie chrétienne, il est représenté par un ange, tout comme le bien, mais il s’agit en fait d’un ange déchu., Satan. 

Dans la mythologie républicaine, c'est un traitre, comme celui qui dirige un pays cher à mon cœur.

 

On voit également que le Mal du Pouvoir est présenté tel un Bien par les clercs  qui sont aujourd'hui les "journalistes" avec les mensonges médiatiques. Mal qui finit, grâce à ce maquillage diabolique, par être respecté par le peuple,  le respect du Pouvoir, faisant partie de sa conception du Bien.

 

Si ce Pouvoir n'est plus respecté parce que les clercs n'arrivent plus à contenir la Vérité face aux abus et que le Mal se démasque derrière ce Pouvoir, alors l'édifice social peut s'effondrer.

Par exemple, les marques d'irrespects rendues au précédent président de la République comme au présent sont sans précédents. C'est un festival de caricatures et de noms d'oiseaux seulement comparable à ce qu'avait pu supporter le couple royal avant 1789.


310490_210589455666807_100001472622177_577350_4847378_a.jpg

 

chien_sarkozy_nobel_paix.jpg

 

hollande04.pngHollande-poire.jpg

 

 

 

La transgression, privilège du pouvoir et signe de non-appartenance.

Si la transgression de la morale publique est difficile et dangereuse pour l'ordre laborieux, il devient une nécessité pour l'ordre du pouvoir. En effet, on ne peut ordonner de bombarder des populations civiles et tuer des milliers de personnes sans transgresser les valeurs humaines du Bien.

 

Dès lors, l’apprentissage de la transgression devient une obligation pour l'élite.
Une anti-morale de pouvoir fondée sur le secret, la violence et la mort; c'est à dire l'incarnation du Mal.

 

  DSK.png

Image symbolique

 

Image de DSK, supplétif du Grand Pouvoir ayant désobéi, déchu de ses privilèges habituels de transgression et exposé ostensiblement menotté (Il n'existe plus d'images montrant les menottes devant lui). Il retombe ainsi dans l'ordinaire «vulgum pecus» et sert d’exemple pour les autres. Le pouvoir vous conseille et autorise la transgression mais il vous impose de lui être entièrement soumis.

 

 

Le secret.

 

Si le Bien public, incarné par la République ne peut se concevoir que dans l'Agora, dans l'Assemblée, le Pouvoir d'une élite ne peut s'élaborer que dans le secret. Bien évidemment, le peuple respectueux ne doit pas avoir vent des horreurs prévues et commises par le Pouvoir.

 

Le secret est le premier élément mythique et initiatique du Pouvoir. Les candidats voulant passer d'un ordre à un autre se doivent d'une façon quasi instinctive de s'adonner au culte du secret.

 

Pour l'apprentissage du secret, la franc-maçonnerie est un passage fortement recommandé mais pas obligatoire.

 

Loin de moi l’intention de réaliser ici une étude sur les francs-maçonneries multiples et variées, ni même de procéder à leur critique. D'ailleurs l'obédience française du Grand Orient a joué un rôle positif dans l'implantation des idées républicaines en France, mais il s’agit d’un passé bien révolu. Les francs-maçonneries jouent aujourd'hui un autre rôle.


 

Structure-FM.png

L'ésotérisme initiation au secret même ridicule

 

Les obédiences connues en France du Grand Orient de France GOF et de la Grand Loge Nationale de France GLNF, ne sont pas destinées aux hommes de Pouvoir réel, mais aux apprentis, aux supplétifs, aux clercs candidats au passage d'un ordre à un autre.

Au cours d’un rituel burlesque, l’air grave et munis d’épées de plastique, les « initiés » tentent de s'introduire dans les allées du pouvoir véritable. Dans ces loges vont se former les « nomanklatura » politico-médiatiques, mais s’y côtoieront beaucoup de candidats et très peu d'élus. Cette école du secret n'est certes pas une étape obligée. Nul brevet n'y est délivré. Elle est seulement conseillée.

L'élite, c'est une toute autre chose. Le chemin pour y parvenir est long et difficile.


L'homme candidat à l'ordre du Pouvoir sera ensuite consacré par son passage dans des « Think Tank » ou des sociétés discrètes ou réellement secrètes où il sera mieux formaté encore et où son sentiment d'appartenir à une élite s'ancrera en lui.

Dès lors, il commencera à penser s'affranchir de l'ordre du peuple respectueux.

 

Il existe de nombreuses sociétés de ce type en France. Le club du Siècle rassemble l'élite industrielle, médiatique et politique nationale.

http://www.voltairenet.org/Emmanuel-Ratier-Le-Siecle-est-la

 

A une dimension largement supérieure, le groupe de Bilderberg filtre l'élite qui entre dans le sacro-saint domaine de la domination et du formatage anglo-saxon.

http://www.voltairenet.org/Ce-que-vous-ignorez-sur-le-Groupe

 

Beaucoup pensent faussement que le Pouvoir se fabrique dans ces clubs secrets. Il n’en est rien. Ces clubs ne représentent aucun pouvoir réel. Ils en sont le contraire. Ils ne produisent même pas d'idées. Au sein de ces clubs, l'élite qui s'est démarquée du peuple respectueux sera formatée afin de servir le pouvoir global réel ce que j'appelle Le Grand Pouvoir. Ce dernier est définitivement anglo-saxon. Sa tête pensante est à Londres et ses muscles à Washington.

 

 

 

La violence et la Mort.

 

 

satan.png

 

Symbole sataniste : l'étoile inversée montre l'inversion des valeurs le Mal présenté comme le Bien par les médias, le Mal inverse du Bien.

 

 

 

On ne peut organiser la pauvreté, la famine et ordonner la mort de millions d'êtres humains sans vouer son âme au Diable.

 

L'homme de Pouvoir, l'homme de Mort va ici basculer dans la logique mystique du Mal, la religion sataniste.

 

Il est aisé de comprendre qu’un être humain de Pouvoir normalement constitué, élevé par ses parents et par la société dans le culte naturel et instinctif du Bien,  rencontre à un moment donné de son ascension, une prise de conscience que ce qu'il accompli va l'encontre de ses valeurs profondes. S’il veut exercer un pouvoir qui implique contrainte, violence et mort, il doit s'initier à l’exercice du Mal.

 

philippine-rothschild.jpg

 

La baronne Philippine de Rotschild arborant un magnifique pendentif sataniste avec baphonet et croix inversée. Est-ce un hasard, un amusement ou autre chose?

 

main-satanique.jpg

 

Le signe de la main  "cornuto" le signe de Satan

 

 

 

 

 

 

314399_169825529775993_100002456405575_316756_1760546897_n.jpg

HClintonSatan.jpg

 

DanQuayle_SigneSatanique.jpg

cornu_macdo.jpg

 

Signes de raliement satanistes affichés en pulbic par différentes personalités

 

 

Les sociétés secrètes satanistes et la violence paroxystique.

A ce stade de ma description, je pénètre dans un domaine ultra secret dont pourtant quelques éléments de connaissance ont pu filtrer grâce à des indiscrétions et des enquêtes qui ont put être médiatisées par l'Internet.

On trouve une abondante littérature sur la toile annonçant d'ailleurs le commencement de la fin de ce système qui ne devait son efficacité qu’à son absolu secret. Pourtant, comme toujours, les clercs des médias s’évertuent à discréditer les révélations en usant du terme générique, maintenant un peu usé de «théorie de complot ». Mais la crédibilité de ces clercs est en chute libre et leur travail de gardien de l'ordre se délite.

 

Le monde va donc, petit à petit, prendre connaissance de l'indicible horreur des pratiques de ces sociétés satanistes. Il n’est plus question ici de pédophile, car il ne s'agit plus d'aimer des enfants mais de les massacrer de la façon la plus horrible possible.

 


Une gradation vers l'horreur, d'abord le culte de la Mort des élites.

Les élites adorent se constituer en sociétés secrètes leur permettant de prendre conscience de leur supériorité. Ces sociétés secrètes présentent des symboles morbides pour s'adonner à des rites morbides.


Quelques exemples:

 

La Skull and Bone de l'Université de Yale.

Au sein de la très élitiste et puritaine université de Yale aux USA sont co-optés chaque année quinze fils de très bonne famille. Ils forment une société secrète aux rituels morbides : les Skull and Bones (Crâne et os). Tout au long de leur vie, ils se soutiennent et s’entraident face aux velléités démocratiques d’une plèbe qu’ils abhorrent. Deux candidats de l'élection présidentielle US de 2004, George W. Bush et John Kerry, loin d’être des adversaires, s’y côtoyaient en secret depuis trente-six ans. .

  Skull---Bone-copie-1.png

 

Les Skull & Bones illustrent comment, aux États-Unis, s’est perfectionné un système de reproduction des élites par le biais d’une sélection qui, contrairement au mythe du self-made man, ne doit rien au hasard ou aux qualités individuelles. En effet, comme le souligne Anthony Sutton, les membres les plus actifs de l’organisation viennent d’un « noyau d’environ 20 à 30 familles », attachées à la défense de leur héritage et de leur lignée. Il existe ainsi de nombreux mariages entre des représentants des familles membres des Skull & Bones, bien que seuls les étudiants mâles aient pu, jusqu’à une date récente, adhérer à l’organisation.

http://www.voltairenet.org/Skull-and-Bones-l-elite-de-l

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Skull_and_Bones

 


Le Bohemian Club ou Grove.

  BC.png

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bohemian_Club

 

 

Lors de l'été 2000, le journaliste Alex Jones a infiltré le Bohemian Grove et a filmé la cérémonie pour réaliser son documentaire Dark secrets inside Bohemian Grove2.

Le reportage montre que des cérémonies païennes d'inspiration druidique y ont lieu. La cérémonie du Cremation of care qui ouvre les deux semaines annuelles de séminaire au Bomemian Grove reprend des rites druidiques et babyloniens au bord d'un lac artificiel et au pied d'une statue de hibou en ciment de 12 mètres (le hibou est le symbole du club, que l'on retrouve sur son logo). Durant la cérémonie, des haut-parleurs sont posés à côté du hibou, donnant l'illusion qu'il parle, agissant ainsi en tant que maître de cérémonie. La voix enregistrée de l'ancien-journaliste Walter Cronkite, un membre du Bohemian Club, prête sa voix au hibou pendant la cérémonie. Les parties du manuscrit peuvent contenir des allusions aux prisonniers prétendus des druides représentant les tribus ennemies. À la fin de la cérémonie, une barque contenant un cercueil dérive jusqu'au pied du hibou. Le cercueil contient une effigie d'enfant, qui est alors brûlée sur un bûcher, ce qui fait penser au culte des démons Baal ou Moloch. L'incinération symbolise la disparition des soucis pour les membres du club3.

http://www.dailymotion.com/video/x9wvbq_david-gergen-question-genante-d-ale_news

 

Nous entrons ici de plein pied dans le satanisme avec simulacre ou non de sacrifice d'enfant.

 

 

 

Les Illuminatis

 

 

Illuminati-copie-1.png

 

Les Illuminatis sont une "élite dans l'élite". C'est la plus ancienne et la plus secrète des organisations des "Maîtres du Monde", qui existe depuis 1776. La plupart de ces organisations ont un siège social et des membres dont on connaît l'identité. Mais les membres des Illuminatis ne sont pas connus de manière certaine, même si certains noms circulent avec insistance. Il s'agit de grandes familles capitalistes ou issues de la noblesse, comme par exemple les Rothschild, les Harriman, les Russel, les Dupont, les Windsor, ou les Rockefeller (notamment l'incontournable David Rockefeller, également co-fondateur du Groupe de Bilderberg et du CFR)

 

Lire la suite ici

http://www.syti.net/Organisations/Illuminati.html

 

 

  On peut remarquer que ces sociétés secrètes, morbides ou satanistes reprennent des symboles maçonniques ce qui les font souvent confondre avec la franc-maçonnerie ordinaire. Il n'y a pas de liens entre eux si ce n'est que certains membres de ces sociétés secrètes ayant été franc-maçons ordinaires en ont importé leurs cérémonials et symboliques, comme la pyramide surmontée d'un œil.

 

C'est un symbole d'ordre social bien construit représentant le peuple respectueux, les briques dont le nombre se restreint vers le sommet et représentant une élite hiérarchisée, le tout sous le Pouvoir du Grand Maître ou Grand Architecte, c'est à dire du pouvoir de la suprême élite, méconnue à ce jour, (existe t-il?)

 

J'ai de nombreux amis franc-maçons ordinaires et ce sont des gens doux et charmants, sans compter Thierry Meyssan qui fut longtemps franc maçon.

 

Novus-Ordo-Seclorum.png

Cette image ainsi que la devise, « Novus Ordo Seclorum », Nouvel Ordre pour les Siècles serait le symbol des Illuminatis. Elle figure sur le billet de 1 Dollar US. Ce billet a été conçu sur ordre de Franklin Delano Roosvelt qui n'a jamais caché son appartenance à la franc-maçonnerie ordinaire. Etait-il également Illuminati?

 

 

 


  Je marque bien ici une césure dans mon propos afin de faire bien attention de ne porter aucune accusation personnelle dans l'exposé suivant, ce qui pourrait m'occasionner de graves ennuis, comme à tous ceux qui ont trop cherché à en savoir plus sur le sujet comme Stan Maillaud et Marcel Vervloessem.

 


 

Les réseaux de l'horreur, les réseaux pedo-satanistes.

On parle de réseaux pédophiles improprement car il ne s'agit plus ici d'aimer des enfants mais de rituellement les massacrer. Il s'agit là de la transgression suprême à laquelle s'adonne certaines élites.

 

 

 

 

D'une part, le Grand Pouvoir leur permet cette transgression et protège ces pratiques et d'autre part elles permettent de « tenir » leurs auteurs.

Nous n’avons ici à notre disposition que des bribes d'information – le côté émergé d'un immense iceberg. Car malgré une secrétivité absolue, certains faits ont réussi à entrer dans la connaissance publique. Évidemment les clercs médiatiques sont rapidement entrés en action pour éteindre l'incendie et pour marquer du sceau de la « théorie du complot » comme à leur habitude ces informations. Toutefois, leur ordre en déliquescence prend l’eau de toute part.


 


A lire absolument pour comprendre

 

http://www.renovatiotv.com/categorie,reseaux-pedocriminels,4867470.html


http://marthetmarie.lifediscussion.net/t1711-disparitions-d-enfants-pedophilie-en-reseau-

satanisme

 

 

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Marcel-Vervloesem-libre-mais-baillonne-6572.html#forum15094

 

 


 

Je le répète encore, ces réseaux ne permettent pas seulement aux hommes de pouvoir d'avoir des rapports sexuels avec des enfants mais de les massacrer rituellement de la manière la plus horrible possible.

Les enfants Julie et Melissa dont les cadavres ont été trouvé dans le jardin de Marc Dutroux ne sont pas mortes de faim conformément à ce qui fut rapporté dans les médias et au procès du couple Dutroux. Selon le témoignage d’un gendarme ayant participé à l’enquête avant l’éviction du juge qui avait permis de retrouver vivantes les dernières fillettes enlevées par Dutroux, le rapport d’autopsie des petites Julie et Mélissa évoque des os brisés systématiquement et une mort par empalement. Une vidéo prise au cours de cette cérémonie sataniste et que certains témoins ont pu visualiser montre en détail ce massacre à coup de barre de fer et ce sacrifice par empalement. Des ministres d’Etat sont également clairement identifiables.


Ci-joint, la déposition à la gendarmerie d’Albert Mahieu, ex-député Bruxellois, décédé d’un cancer au début de cette année.

www.scribd.com/doc/33950038/Danneels-OCR

 

 

 

Le Grand Pouvoir.

J'aimerais, comme tout un chacun, être en mesure de présenter un organigramme de la société secrète du Grand Pouvoir qui organiserait ces horreurs et vous donner le nom du grand maître, ou du président si il existe. Celle-ci est une société bien secrète et nul ne la connaît et ne peut connaître son organisation. Ceux qui pourraient la connaitre risqueraient leur vie et celle de leurs proches s’ils la dévoilait.

Y a t-il des Illuminatis ou sont-ce des Illuminati ? Je n'en sais rien seuls ceux qui en font partie le savent.


Selon moi et d’après ce que l’on peut déduire d'une manière logique, est que tout pouvoir dans l'histoire s'appuie sur une force militaire ou est une force militaire. Il n'y a pas d'exception car un pouvoir s'exerce toujours par la contrainte. La force militaire globale aujourd'hui est celle USA et siège au Pentagone à Washington. Selon moi, Le Grand Pouvoir est situé au sein du complexe militaro-industriel des USA. On me parle souvent du pouvoir financier de Londres, certes, il s’agit d’un pouvoir d'influence important, mais les banquiers ne possèdent ni tank ni avions et sont donc soumis au bon vouloir des militaires étasuniens. Il y a certes des personnages important au sein du Grand Pouvoir qui ne sont pas étasuniens comme la reine de Hollande ou celle d'Angleterre mais ils sont soumis au bon vouloir de l'armée US. Israël ne représente qu’un petit gendarme entièrement soumis aux USA. En Europe, le Grand Pouvoir est représenté par l'OTAN, c'est à dire les USA et l'ensemble de ses réseaux, qu'ils soient militaires, policiers ou d'influence.

 


Lire le livre de Daniele Ganser: Les Armées Secrètes de l'OTAN

 


 

On me parle d'idéologie biblique de l'ancien testament qui serait l'idéologie officielle d'un grand pouvoir judéo-anglo-saxon.

 

Je viens de montrer que la caractéristique du Grand Pouvoir est de n'avoir ni morale, ni religion et qu'il s'adonnait plutôt au satanisme qui est une anti-religion. Les hommes de ce Grand Pouvoir seraient pour beaucoup également des adeptes de Léo Strauss dont la philosophie politique est d'introduire et de conserver sur le monde le plus grand chaos. Le côté biblique de la Force, n'est qu'une façade pour abuser et faire marcher les petits soldats.

Le Grand Pouvoir se fout de la Bible comme de son premier coup tordu.

 

 

Conclusion.

En ce début du 21ème siècle, et suite à la tension médiatique provoquée par l’accumulation des mensonges proférés autour des attentats du 11 septembre 2001, la crédibilité de l'ordre des clercs est brisée. Et suite à la puissance informationnelle de l'Internet, nous pouvons avoir une idée du fonctionnement du monde, même si elle reste incomplète. Au 20ème siècle, personne ne pouvait avoir la moindre conscience de ce fonctionnement.


Cette prise de conscience des peuples respectueux et leur vision effarée de l'effroyable réalité de ce que sont le Pouvoir et le Grand Pouvoir marquera, suite aux guerre de Libye et de Syrie, une fracture définitive. En effet le nombre de ceux qui ont abandonné la religion médiatique s'accroit et le phénomène ne peut être qu'exponentiel, chaque abandon en engendrant plusieurs. Ce qui est remarquable est l'aveu de chacun se réveillant d'un cauchemar et se posant la question : « comment ai-je pu croire l'incroyable ? »


Allez ! Dans dix ans, on se retrouvera dans un monde nouveau, débarrassé du Mal.

 

 

(Remerciement à Géraldine Feuillien pour son assistance)

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 09:01

 

bombardement-libye-300x225 La Guerre de Libye ou l'effondrement moral de l'Occident

 

 

« Morale » est un mot emprunté au latin moralis qui signifie « relatif aux mœurs ». Au XVème siècle, ce terme qualifiait ce qui concerne les mœurs, ce qui était conforme à l'éthique. Aux XVII et XVIIIème siècle viendra s’ajouter un sens nouveau – celui fondé sur l'opinion, la croyance et non plus sur des faits rigoureux ou un raisonnement. (D'après Alain Rey dans le Dictionnaire historique de la Langue française).

 

  La morale a donc un sens proche de la religion. C'est un ensemble de croyances et de comportements usuels permettant de créer un lien social, une cohésion sociale, nécessaire à la pérennité d'un groupe humain et de son organisation.

La bonne morale n'a donc rien d'universel. Elle est propre à un groupe humain donné, celui-ci possédant des mythes partagés par la totalité de ce groupe et surtout associés à des pratiques communes visibles de tous – pratiques scellant une appartenance. Se cacher le sexe, se voiler la tête pour les femmes, porter un couvre chef spécifique ou des vêtements spécifiques, aller à l'église ou à la mosquée font parties des pratiques morales démontrant une appartenance.


Il faut que les mythes et les pratiques soient partagés par la totalité du corps social envisagé pour que l’on puisse parler de morale. Si ces mythes et pratiques associées finissent par ne plus être partagés par tous dans ce groupe, alors celui-ci se délite et disparaît en temps que groupe culturel et politique distinct. On peut parler d'ordre moral ou, de façon plus moderne, d'idéologie dominante pour qualifier le même phénomène.

 

Il est très important de se rendre compte que les mythes qui inspirent une morale n'ont, non seulement pas besoin d’être démontrés, mais qu’ils fonctionnent d’autant mieux qu’ils sont éloignés de la vraisemblance, du simple bon sens – comme, par exemple, le mythe de « l'immaculée conception ».

En effet, plus un mythe moral est éloigné du bon sens et du vraisemblable, plus il fonctionne car chaque membre du groupe faisant un effort pour l'admettre sera dès lors d'autant mieux accepté au sein de ce groupe. Il croit des invraisemblances comme les autres, il respecte la morale commune, il est membre du groupe.

 

On observe que les mythes moraux d'un groupe donné ne sont pas forcément ceux d'un autre groupe. Ce qui est « parole d'évangile » pour les uns n'est que baliverne pour les autres. Les uns et les autres étant bien démarqués dans leur appartenance. On voit également dans l'histoire, que si il est immoral de tuer un membre de son groupe, il est parfaitement admis voir conseillé de tuer un membre d'un groupe différent, le « Tu ne tueras point » chrétien ne s'appliquant qu'aux chrétiens. Durant les croisades les chrétiens pouvaient tuer des musulmans sans qu'il n'y ai transgression à la morale chrétienne, il n'y avait pas péché.

 

 

Faut-il encore cependant pour qu'un ordre moral soit respecté, que le pouvoir qui l'a généré soit respectable et que le peuple respectant ce pouvoir sente qu'il y va de son intérêt. L'un – le pouvoir – ne peut aller sans l'autre – la morale.

Un ordre moral et social est construit souvent en trois parties: un pouvoir temporel, un pouvoir clérical et le peuple respectueux.

Le pouvoir temporel est toujours « in fine » militaire car sans force ni contrainte, point de pouvoir. Puis viennent les clercs, les intellectuels qui théorisent l'ordre moral en produisant les mythes, et en dernier ressort le peuple qui respecte l'ordre. Le peuple travailleur est soumis à deux terreurs – celle de la transgression morale qui va l'exclure de la communauté et celle de la répression physique.

 

A partir du 11ème siècle, l'église théorisera et imposera ces trois ordres en occident sous les termes« Bellatores » pouvoir militaire, « Oratores » les clercs qui donnent la « Parole d'Évangile » et les « Laboratores » ceux qui travaillent et respectent.

Une société parfaitement idéale sera ainsi construite avec les mythes chrétiens forgeant pour longtemps le cadre de la société occidentale.

 

L'histoire nous apprend que les mythes moraux s'effondrant, l'ordre social s'effondre avec eux.

Pourtant nous constatons également des éléments de la morale ancienne demeurent toujours dans la nouvelle. Un ordre moral met certainement plusieurs milliers d'années avant de ne plus laisser de trace. Le langage en garde de nombreuses évocations. Par exemple le mot père n'a pas pour étymologie géniteur, mais celle de prêtre (pater). Dans la Grèce antique, le chef de famille – aussi géniteur, mais pas exclusivement – était le prêtre de la religion domestique, celle qui vénérait les ancêtres. La morale n'a retenu que le « pater » glissant de prêtre à chef de famille puis à géniteur.

 

 

Quelques points d'histoire.

 

Au 12ème siècle, après les désordres des grandes invasions et l'avènement de la « Paix de Dieu » qui mit un terme aux guerres privées en Europe occidentale, l'église catholique s'impose finalement comme seule et unique pourvoyeuse de morale. Elle devient la garante de la pensée conforme et d'un ordre social très cohérent. Les mythes chrétiens et les pratiques chrétiennes sont les seuls admis par la société. Des villages se forment partout en France et en Europe avec des maisons serrées autour de l'église et du château seigneurial, pouvoir spirituel et pouvoir temporel s'associant pour construire « Le Pouvoir » et sa morale. Le curé et le seigneur donnent la « parole d'évangile »

 

L'ordre moral de ce que l'on appelle l'ancien régime, fondé sur la souveraineté royale et le pouvoir local de la noblesse commence à s'effondrer en France à partir du début du 18ème siècle.

 

Le peuple sera confronté à de nombreuses difficultés lors de la fin du règne de Louis XIV avec des guerres incessantes, broyant des milliers de soldats, des famines récurrentes et les dragonnades qui marqueront le début d'un irrespect – c'est à dire d'une rupture d'avec l'ordre moral – qui ira en s'amplifiant. Déjà, la mort du roi Louis XIV donnera lieu à des manifestations d'hostilité envers sa personne pourtant quasi déifiée. Son catafalque parcourant le chemin de Paris à Saint Denis où il devait être enterré sera couvert de crachats et d'ordures.

 

Durant les règnes de Louis XV et Louis XVI, de très nombreux pamphlets paraîtront et circuleront ridiculisant et fustigeant le pouvoir royal et la noblesse frappée par de nombreux scandales comme celui du collier de la reine Marie Antoinette. Le respect de ce qui était auparavant vénéré n'existait plus – les grands pouvaient être trainés dans la boue.

Les idées de la révolution française se sont ainsi engouffrées dans les esprits grâce à l'affaissement de la morale ancienne, un ordre moral nouveau allait s'affirmer. On remarque que les révolutionnaires français s'en prenant autant aux mythes chrétiens qu'au pouvoir de la noblesse, cherchaient à remplacer la croyance dans le dieu chrétien par celle d'un être suprême.

 

Ce nouvel ordre moral mit plus d'un siècle à s'imposer et à dominer la société. Au cours du 19ème siècle, la morale chrétienne liera son destin en France à celui des royalistes. En 1905, les lois laïques de séparation de l'église et de l'état viendront mettre un terme définitif à l'implication de l'église catholique dans l'enseignement de la morale publique et dans le pouvoir politique.

 

Un nouvel ordre moral va naître au 19ème siècle et s'affirmer dés le début du 20ème siècle. La « Parole d'évangile » ne sera plus l'attribut du curé du village, mais celui de l'instituteur «hussard noir de la république». Des cours de morale et d'instruction civique seront dispensés dans toutes les écoles publiques. « L'oisiveté est mère de tous les vices » ou « l'argent ne fait pas le bonheur » ou « donner sa vie pour la patrie », concepts ânonnés par nos chères têtes blondes en blouse grise remplaceront le « Notre Père ». Mais aussi le colonialisme et la supériorité de la « race » blanche seront promus.

Les soldats de la guerre de 14-18 imbus de cette morale « républicaine » n'hésiteront-ils pas à se sacrifier pour la patrie ? Non. Ils tombaient pour des marchands de canon, mais ils croyaient vraiment se sacrifier pour la patrie et beaucoup en sont mort. Un ordre moral anime toujours ceux qui le respectent jusqu'au sacrifice suprême.

 

Au cours du 20ème siècle, un nouvel ordre moral va naître, croître puis 'imposer, celui de la presse et des médias.

Avec la « liberté de la presse » et la radio dans tous les foyers, la « Parole d'évangile » passera de l'instituteur au journaliste.

Orson Wells illustrera ce pouvoir de la presse (écrite) dans le merveilleux film : « Citizen Kane ». Il réussit à démontrer le pouvoir de la radio en créant une panique monstre par l'annonce d'une attaque de martiens le 30 avril 1938.

 

Mais c'est à partir des années 50 et 60 du 20ème siècle que s'affirme un nouveau média, la télévision comme moyen imparable de diffusion de ce qui doit être cru.

 

Une société du spectacle émerge de la société républicaine qu'elle enterre au plus vite. La nouvelle classe cléricale est produite par ce que l'on appelle maintenant les médias.

 

Nous voyons que ce nouvel ordre moral est basé sur l'apparence. Le spectacle et sa mise en scène , deviennent primordiales pour remplacer la dure réalité de vie. Être vu médiatiquement, c'est exister puisqu’on emploie le terme terrifiant « d'anonymes », sans nom – donc sans existence – pour qualifier ceux qui n'y apparaissent jamais.

 

Ce paraître médiatique est le tropisme absolu, puisque celui qui n'y paraît pas – l'anonyme – n'a pas d'existence sociale en tant qu'individu libre de son corps. Le média devient donc l'église des églises, l'ontologie suprême. Il ne s'agit plus de paradis ou d'enfer après la mort, mais de paradis sur terre, c'est à dire d'existence même – une existence qui ne peut se produire que dans l'apparence médiatique – ou d'enfer sur terre, la non existence dans l'anonymat de la masse. Il n'y a plus que deux côtés de la barrière comme deux côtés de la vie. Celle-ci se résumant à l'écran de télévision, ceux qui se trouvent derrière l’écran espèrent de toutes leurs forces y rester, et ceux qui se trouvent devant espèrent de toutes leurs forces passer derrière.

Cet ordre moral nouveau devient aussi efficace que la crainte de l'enfer et l'espoir du paradis de l'ordre ancien.

Grâce à une fiction spectaculaire permanente produite par ces nouveaux « Oratores » et qui remplacent la réalité, les « Bellatores » peuvent exercer et massacrer physiquement les déviants dans de nouvelles croisades, non plus pour l'amour et le bien de Dieu mais pour une cause « humanitaire » de spectacle.

 

Le peuple aujourd'hui croit aussi simplement et naturellement ce que disent les nouveaux « Oratores » de la télévision – journalistes, faux philosophes, saltimbanques, experts etc... – que ce que pouvait dire le curé du village au 12ème siècle en occident. Massacrer en masse, appeler au meurtre de l'autre, le déviant n'est pas plus irrespectueux envers la morale commune qu'il ne l'était du temps des croisades quand la totalité de la population de Jérusalem fut massacrée (musulmans, juifs et chrétiens) Dieu devant finalement reconnaître les siens.

Il est à noter que l'extrême violence des massacres de masse s'est considérablement accrue avec les moyens techniques modernes, les mitrailleuses à tir rapide des hélicoptères de combat laissant beaucoup moins de chance aux déviants que la simple épée du chevalier.

 

Les institutions du pouvoir réel flottent sur cette fiction, savamment entretenue par les nouveaux clercs. Les partis politiques, les « représentants » du peuple, la justice, les banques, le gouvernement, le « président de la république » devenu chef de l'état. Tout ce monde institutionnel, ossature de la société «surfe» sur le média avalisant les mythes devant être cru, trop heureux d'exister du bon côté de la barrière écran.

 

Pourtant, comme aucune construction morale n'est pérenne, celle-ci comme les autres est appelée à disparaître, engloutissant dans le même flot l'ensemble des institutions composant notre monde occidental.

 

 

 

Une étape historique, le 11 septembre 2001.


Ce jour la – comme d'habitude – il est demandé au peuple global de croire une baliverne. Cependant cette baliverne est énorme, plus énorme que d'habitude en regard du bon sens usuel et va créer une tension de crédibilité voir une fracture. Les « Oratores » auraient-ils présumé de leur force de persuasion?

 

On nous demande de croire, entre autre, qu'un avion de ligne de 30 mètres d'envergure piloté par des « terroristes » aurait percuté un bâtiment quasiment au niveau du sol, sans l'endommager ce sol. Cet aéronef aurait disparu en se vaporisant, ne laissant aucun débris (selon la version officielle), ni moteurs, ni acier, ni titane. Rien. Néanmoins des corps auraient pu être identifiés. Le dit « avion de ligne » n'a laissé qu'un orifice de 3 mètres de diamètre, (sur 30m d'envergure) parfaitement circulaire perçant trois ailes de bâtiment consécutifs.

 

C'est évidemment impossible au premier examen de l'histoire. L'ensemble des attentats du 11 septembre 2001 raconté par la version médiatique officielle est du même acabit, des balivernes incroyables, que des phénomènes inédits dans l’histoire de la physique des matériaux. Ces faits deviendront le prétexte au déclenchement d'une série de guerres coloniales.

 

Dans un premier temps, l'ordre moral fonctionne parfaitement. Tout le monde croit l'incroyable. L'ensemble des institutions du monde le valide sans aucune exception. Tous les partis politiques même ceux présentés comme contestataires – comme en France le PCF – croient. Toute la presse écrite croit. Tous les chefs d'états du monde croient. Une croyance universelle voit le jour: on ne peut remettre en cause « l'Amérique » sans remettre en cause le monde même et sans se remettre ontologiquement en cause.

 

Sauf que... un tout petit groupe et une personnalité – un grain de sable seulement – s'introduisent dans les rouages pourtant bien huilés du «mainstream». Le Réseau Voltaire et son président – Thierry Meyssan – proclament que « le roi est nu » et que l'incroyable est vraiment incroyable. Il y a toujours eu des déviants dans tout ordre moral, et l’intervention de Thierry Meyssan aurait été insignifiante si il n'y avait pas eu la puissance informationnelle naissante de l'internet. Bien entendu ce fut long. Il fallut pas loin de 10 ans pour que le peuple global finisse par douter, mais désormais, il doute enfin – du moins en grande partie. Le peuple global s'est maintenant divisé en deux groupes de croyance établissant deux morales en opposition. D'une part on trouve ceux croyant dans les médias institutionnels et d’autre part ceux doutant de ces médias et tentant de trouver la vérité sur l'internet. En effet, de très nombreux sites de médias alternatifs ont vu le jour grâce au Réseau Voltaire.

Aujourd'hui, le maître mot pour qualifier les journalistes – nouveaux curés de la religion médiatique est mensonge ! Mensonge. Combien de fois voit-on ce mot repris sur la toile. Mensonge pour une «Parole d'évangile» Il y a bien quelque chose de brisé dans l'édifice moral.

 

 

La guerre de Libye ou l'aboutissement du mensonge médiatique comme arme de guerre – prélude à l'effondrement de la morale occidentale.


Le but réel de la guerre de Libye est purement crapuleux, voler simplement les richesses du peuple libyen et mettre la main sur les considérables avoirs bancaires en or et en fonds réels alors que les avoirs des voleurs anglo-saxons ne sont plus que vent..

 

Il n'est pas simple de transformer un crime crapuleux en guerre humanitaire, Bernard-Henri Lévy, clown sinistre de la mort annonçant, tel un ange déchu, la fin du monde, va s'y attacher.

 

Toute construction humaine, idéologique, étatique ou médiatique connait une apogée avant de s'effondrer. Les mensonges du 11 septembre ayant globalement rempli leur fonction, l'empire ayant pu envahir l'Afghanistan et l'Irak grâce à ce prétexte sans trop de dommages – quoi qu’avec quelques petits soucis quand même – il décida de monter une nouvelle légende afin de pouvoir mettre un terme à la Jamahiriya libyenne, dont il convoitait les richesses depuis fort longtemps.

 

Il décida d'utiliser le «journalisme» non plus comme supplétif, chargé de valider une opération à postériori comme avec le 11 septembre, mais d'utiliser ce média comme moyen principal d'action militaire. Le « journalisme » étant chargé, cette foi-ci, de monter la légende au préalable.

 

Le montage de la légende impérialo-journalistique fut facilité par les manifestations de mécontentement qui l’ont précédé en Tunisie et en Égypte. Bien qu'un coup d'état militaire avait été planifié quelques mois auparavant, ces manifestations n'ayant donné lieu à aucun changement notable dans ces deux pays, elles furent utilisées pour en opérer un véritable en Libye.

 

Bien évidemment les « journalistes » de l'empire ont été chargés de fournir une information complètement différente de la réalité à chaque étape du processus. Je n'ai pas l'intention de décrire exhaustivement ce processus ce qui serait fort long pour ma démonstration. J'en évoquerai seulement quelques points.

 

1er mensonge des journalistes impériaux – les manifestations.

 

Partout dans le monde, on trouve des manifestants, voire des émeutiers comme nous l'avons vu récemment à Londres. Le premier coup porté par l’Empire en Libye fut d'avoir introduit des hommes en armes (visibles sur de nombreuses vidéos) parmi les manifestants et d'avoir placé des « snipers » sur les toits pour tirer à la fois sur la foule et sur la police. Le même procédé fut utilisé en Syrie.

La foule armée fut conduite par des éléments pilotés par l'Empire – en l'occurrence Al Qaïda – pour attaquer casernes et postes de police. Bien évidemment – et cela vaut pour tous les pays – ceci déclenche obligatoirement un réflexe de répression chez les autorités ainsi attaquées.

 

2ème mensonge des journalistes impériaux – la répression.

 

Il fallait un prétexte pour déclencher une intervention militaire, car les émeutes armées n'ont pas suffi à renverser la Jamahiriya – puisque tel était le but pour mettre la main sur le magot. Ainsi, on inventa de toute pièce la légende des bombardements. Personnes ne les a vu, les Russes malgré leurs moyens d'inspection par satellite n'ont rien vu et, désormais, « Amnesty International » nie qu'ils aient bien eu lieu. Mais le mal était fait. Les USA utilisant leurs moyens de pression et de corruption habituels ont obtenu un vote de l'ONU leur permettant d'installer une zone d'exclusion aérienne.

 

3ème mensonge des journalistes impériaux – les bombardements

 

La force militaire de l'OTAN – c'est à dire des USA – s'étant appropriée l'organisation de la zone d'exclusion aérienne, les aéronefs furent utilisés non pas pour protéger des populations non menacées, mais pour attaquer militairement l'armée de la Jamahiriya, et pour procéder ensuite à des bombardements de terreur sur des installations civiles, afin de détruire les infrastructures du pays et de tuer les dignitaires du régimes ainsi que leur famille.

 

 

4ème mensonge des journalistes impériaux – l'attaque au sol.

 

Tout ce qui précède n'ayant eu aucun effet et l'action militaire des « rebelles » s'étant avérée peu efficace, il fut décidé d’aller plus loin encore. La force armée de l'OTAN organisa une véritable intervention terrestre.

Conformément d'ailleurs aux vœux de notre guerrière bio: Eva Joly.

Une véritable invasion terrestre fut donc organisée et les opérations militaires furent en fin de compte prise en main directement par l'OTAN.

Furent employés:

  • Des hélicoptères de combat type Apaches US. La France n'en possède pas. Cette force armée fait partie dans tous les pays de l'Armée de Terre.

  • Des troupes au sol. En France, le 2ème Régiment Étranger de Parachutistes (REP).

  • Le COS, dés le début (Commandement des Opérations Spéciale.)

  • Des troupes d'infanterie du Qatar et leurs blindés avec leurs officiers dont le chef fut fait prisonnier par les loyalistes.


De l'armement fut livré en masse aux pseudo rebelles en contravention avec la résolution de l'ONU.

Les attaques rebelles efficaces des derniers temps marquant un changement de stratégies se déroulaient toujours selon le même scénario, préparé avec les « journalistes » embarqués, toujours à la tombée de la nuit.

Une forte préparation aérienne des chasseurs bombardiers et des drones de l'OTAN détruisaient tout ce qu’ils pouvaient mais sans grande précision.

Puis les hélicoptères d'attaques pouvaient atteindre les défenseurs grâce à leurs mitrailleuses à tir rapide.

Enfin, des commandos faisaient leur entrée, composés des islamistes radicaux d'Al Quaïda aguerris aux combats et encadrés par des officiers de l'OTAN – souvent français.

 

Face à ce déluge, l'armée libyenne a toujours reculé faute de pouvoir résister. Les places des villes conquises étaient prises au moment du journal de 20 h, suivant des «rebelles» de théâtre qui plaçaient des drapeaux un peu partout et annonçaient la place prise. La nuit venue, une fois les forces de l'OTAN retirées, l'armée libyenne reprenait généralement le terrain perdu.

 

 

5ème mensonge des journalistes impériaux l'attaque de Tripoli et le massacre.

 

Le scénario précédent s'étant avéré peu efficace, une escalade nouvelle fut convenue dans l'attaque au sol sur Tripoli, autant en moyens aériens qu'en hommes sur le terrain.

La première attaque sur Tripoli fut repoussée et notamment un régiment Qatari fut détruit et son chef fait prisonnier. Face à ce premier échec, il fut décidé de mettre le paquet le deuxième jour et de ne plus chercher a épargner qui que ce soit.

Des bombardements intensifs, des chasseurs bombardiers, des drones et l'utilisation massive des hélicoptères d'attaque firent entre 3 et 5000 morts parmi la population de Tripoli, un massacre soigneusement caché par nos « journalistes » impériaux.

 

6ème mensonge des journalistes impériaux, les « rebelles ».

 

Les journalistes non impériaux ont pu constater que l'attaque sur Tripoli fut menée par deux forces terrestres

D'une part des troupes du Qatar vite décimées, d'autre part des troupes d'Al Qaïda encadrée selon mes sources sur place par des officiers français. Les « rebelles » de théâtre n'étant bon qu'a tirer en l'air.

 

7ème mensonge des journalistes impériaux – le mélange des fonctions de « journalisme » et de renseignement en une seule.

 

Au cours de cette guerre, nous avons constaté ce que nous pressentions depuis longtemps.

De vrais « journalistes » de vrais médias s’étaient mêlés à des agents de renseignement à qui l'on a hâtivement fourni une carte de presse. Ces couples de vrai faux « journalistes » étant chargé d'identifier des cibles, des les éclairer au laser à l’usage des bombes guidées et de placer les balises des missiles de croisières chargés d'assassiner telle ou telle personnalité.

 

 

Quelle différence avec le 11 septembre 2001 et pourquoi cette guerre de Libye marque-elle le début de la fin de « l'occident » ?

 

Si les mensonges médiatiques furent avalisés au soir du 11 septembre 2001 par la totalité du monde, hormis le minuscule groupuscule du Réseau Voltaire, la guerre de Libye et ses mensonges furent suivis par un très grand nombre d'observateurs scandalisés par l'étendue du mensonge médiatique. De plus, si le sacrifice de 3000 vies le 11 septembre 2001 fut une chose horrible, cette guerre de Libye fut quant à elle, un massacre innommable avec des exactions épouvantables commises par les pseudo rebelles et dont de nombreuses images ont pu être conservées. Ces dernières témoignent des décapitations au couteau de cuisine, des viols, des seins coupés des femmes, des tortures et des exécutions sommaires.

Déjà un collectif d'avocats rassemble toutes les preuves des crimes de l'OTAN et sera capable très bientôt de produire un document sur ces faits.

 

Les petits curés de l'église médiatique se sont rendus coupables en Libye de complicité de crimes de guerre, crimes imprescriptibles et devront payer. Déjà la machine est en marche.

Derrière les commanditaires, les évêques et cardinaux médiatiques de cette néo-croisade sont également coupables de complicité de crimes de guerre et devront payer.

Enfin, toute la classe politique UMP et PS notamment qui a avalisé cette guerre devra payer.

 

Un nouveau combat commence et durera certainement moins que dix ans, comme celui du 11 septembre. Dans ce combat, il n'y aura pas de survivant. « L’occident » impliqué totalement dans ce crime et toutes ses institutions, politiques, médiatiques, régaliennes, n'y survivront pas car peuple a constaté que sa morale était criminelle et dangereuse pour lui et elle sera impitoyablement rejetée.

Sur fond de crise économique profonde, cette crise morale scellera la fin d'une domination multi millénaire.


Autre chose naîtra à la place. Tant mieux.

Partager cet article

Repost0
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 11:00

 

La France a t-elle un ennemi redoutable?
 

Je sais que les services de la DCRI et je l'espère de la DGSE prennent la bonne habitude de lire mes articles. Celui-ci leur est particulièrement destiné. Qu'ils réfléchissent à leur action et qu'ils se rendent compte ou sont en France les traitres et ou sont les patriotes.

"La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l'Amérique .
Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde.
C'est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort."
François Mitterrand juste avant de mourir.
(Source : Le dernier Mitterrand de Georges-Marc Benamou – Date de publication : 27/1/1997 – Editeur : Plon – Omnibus).


 

François Mitterrand président de la république durant 14 ans de 1981 à 1995, savait ce qu'il disait, les institutions de la Vème république qu'il avait combattu lui donnaient de très grands pouvoirs, il les a conservé, il était aux premières loges.

Cet aveux public, juste avant sa mort montre à quel point, ce pouvoir étasunien pouvait être coercitif et terrorisant pour un président de la république française.

 

Sous la désignation «d'américains» Mitterrand montrait du doigts un pouvoir occulte existant en France, en Europe et dans le monde, pouvoir venant plus précisément d'une élite anglo-saxonne composée par une association de pouvoirs militaires, industriels et bancaires.

Eisenhower qui fut président des USA de 1952 à 1961 et qui a bien connu ce pouvoir occulte a inventé un terme pour le qualifier: complexe «militaro-industriel». Cependant, c'est bien par l'état des USA et surtout de ses moyens régaliens que ce pouvoir occulte s'exprime et opprime. Mitterrand sous le vocable « d'américains », c'est à dire désignant cet état, ne se trompait pas de cible. Aucun pouvoir ne peut exister sans armée, police, justice, services secrets et ces pouvoirs là ne peuvent fonctionner sans état, en l'occurrence il s'agit bien de l'état des USA.

 

Ce pouvoir « américain » est profondément anglo-saxon c'est à dire profondément attaché à ce qui fit l'empire britannique, à son idéologie biblique et messianique et surtout à sa conception de l'organisation du monde fondée sur le libre échange, (free trade) avec le moins de règles explicites possibles. Dieu a créé les anglo-saxons et «l'Amérique» pour dominer le monde, la bible dans une main et le fusil dans l'autre. Dieu étant la justification du pouvoir, nulles lois humaines ne peuvent s'opposer à Lui.

 

Les anglo-saxons n'aiment pas la France, il s'agit d'une haine parfois sourde et rampante et qui peut soudainement éclater avec la plus grande violence. Rappelez vous la presse anglo-saxonne déchaînée contre Chirac et les français avec le refus de participer à la guerre impérialiste d'Irak. L'Afrique commence à Calais dit on populairement outre Manche avec tout le mépris que cette phrase sous entend. Les «froggies» toujours représentés dans le cinéma hollywoodiens en petits gros à moustaches ridicules sujets de haine populaire. Haine d'autant plus vive qu'elle se double d'un fort complexe d'infériorité culturelle.

 

216913_179338968800326_100001726731617_460585_701326_n.jpg

 

Sur cette caricature récente nous voyons un révolutionnaire avec bonnet phrygien sur lequel est inscrit: "comportement de cochon" . La légende se moque "Révolution française et les droits de l'homme". Ici est montrée une image traditionnelle et méprisable de la France

 

Qui n'a pas vécu aux USA et en Angleterre n'a pu ressentir profondément ce mélange de haine, d'admiration et de jalousie. Les étasuniens du peuple ne savent reconnaître beaucoup de nations, ils confondent facilement les uns et les autres et prennent l'habitude de mettre tous les européens dans le même sac. Cependant ils ont tous une idée bien arrêtée sur la France et les français.

Cette haine populaire spontanée est sous tendue par une haine politique réfléchie, l'idéologie française est bien le contraire de l'idéologie anglo-saxonne.

 

J'ai de nombreuses fois décrit ce qu'est l'idéologie française que je rappelle en peu de termes. L'idéologie française est celle qui a commencé à s'imposer avec Montesquieu et son maître ouvrage « De l'Esprit des Lois », la France du 18ème siècle a inventé la légalité, invention révolutionnaire dont on a pas fini d'en voir tous les effets politiques et les enjeux. Puis vient Rousseau avec la souveraineté du peuple, le contrat social et la composition d'un intérêt général. Pour les français la loi protège les faibles et est la garante de la liberté, c'est le libéralisme politique.

Toutes ces idées sont parfaitement obscènes pour les britanniques, pour qui l'intérêt général n'est que du totalitarisme. Les britanniques opposent à la loi identique pour tous, le «free trade». Pour l'idéologie anglo-saxonne, il y aurait un « droit naturel », non explicite issu du libre commerce, alors que pour la France, le droit est explicite et issu des lois expressions de la volonté du peuple.

Ces différences de point de vu entre libéralisme politique à la française ou l'économie est au service de l'intérêt général et le libéralisme économique anglo-saxon ou nulles lois explicites de doit venir entraver un libre commerce, détermine une opposition politique culturelle et idéologique fondamentale

L'un, le système légal français est donc vu par l'autre, le système anglo-saxon comme une entrave et doit être éradiqué.

Si l'idéologie française est fondée sur la nation, espace ou s'inscrit un corpus légal issu de la volonté des citoyens, l'idéologie anglo-saxonne est forcément mondialiste, car elle voit dans chaque nation et son corpus légal particulier un obstacle.

 

Ici se situe le point fondamental d'affrontement planétaire entre deux idéologies à vocation universelles, l'une fondatrice d'une nation et référence pour toutes les autres nations et l'autre non pas d'une nation mais d'un système économique mondialiste.

 

Cependant, bien que l'idéologie anglo-saxonne se veuille anti nationale et mondialiste elle reste attachée à la domination mondiale d'une élite WASP profondément liée aux mythes de l'ancien testament. Un monde sans frontières certes mais un monde dominé par un peuple élu de Dieu.

Cet affrontement parfois paroxystique, parfois éteint par la soumission des élites françaises ayant accaparé le pouvoir, dure depuis la Révolution française.

En effet, l'idéologie républicaine française prônant un libéralisme politique mais une économie assujettie à l'intérêt général a trouvé moins d'attraits parmi certaines forces économiques françaises attirées par la finance, que l'idéologie anglo-saxonne du libéralisme économique.

Ces forces économiques françaises de la banque et de la finance ont vu dans l'idéologie britannique du «libre échange» une opportunité plus intéressante pour le développement de leurs affaires, d'où un tropisme permanent de ces élites pour l'anglo-saxon.

Ainsi, la révolution française donc la France ne peut imposer sa politique que dans un combat permanent contre l'idéologie anglo-saxonne et la trahison intérieure. J'ai appelé ce tropisme le syndrome de Fachoda


 

L'idéologie anglo-saxonne c'est aussi l'idéologie de la domination

L’idéologie de la domination fut définie pour les dirigeants britanniques par Sir Halford Mackinder en 1919 : « Qui gouverne l’Europe de l’Est domine le cœur continental ; qui gouverne le cœur continental domine l’île-monde ; qui gouverne l’île-monde domine le monde.» Ici on voit s'affirmer ce que les anglo-saxons ont appelé le «Grand Jeu » ou « Grand échiquier». Cette idéologie fut rapidement reprise par les USA devenant les continuateurs et bientôt gestionnaires de l'empire britannique dont le but ultime est la domination de ce qu'ils appellent «l'ile du monde» c'est à dire le continent eurasiatique pour dominer le monde dans sa totalité.


 

La fiction de l'occident permet de contrer l'idéologie française en la diluant.

Afin d'entraîner les élites politiques françaises et européennes dans leur système, les anglo-saxons ont inventé la fiction de « l'occident ». Celle-ci est née avec le partage du monde à Yalta en 1945 entre l'empire soviétique et l'empire anglo-saxon. Ceux-ci ont cherché à unifier la partie de l'Europe qui leur revenait afin de mieux imposer leur pouvoir. Depuis 1945 de nombreux traités, depuis celui de Bruxelles ont permis de rogner la souveraineté de la République française sur la France. Le pacte atlantique et l'OTAN ont mis définitivement la puissance régalienne française sous domination anglo-saxonne.

La fiction d'un occident, blanc, chrétien et anti communiste fortement déployé par les anglo-saxons sur les débris des idées nazies a cherché une unification idéologique à l'ensemble hétéroclite européen. Cette fiction justifia l'intégration des anciens nazis et de leurs collaborateurs des pays occupés dans le combat colonialiste, contre les communistes et contres les idées nationales dont bien évidemment les idées républicaines et laïques françaises.

 

 

 

 

 

Le général de Gaulle met un terme (provisoire) à l'intégration de la France dans l'empire anglo-saxon.

 
 

L'indépendance accordée à l'Algérie par de Gaulle en dépit des injonctions contraires de l'empire anglo-saxon déclenche sa colère et le fait réagir «as usual» en cherchant tout simplement à éliminer physiquement l'insoumi. Des commandos formés à fort Bragg en Caroline du Nord USA, baptisés OAS chercheront à l'assassiner par quarante tentatives.

 

Prenant conscience définitivement du danger auquel la France et sa personne sont confrontés il prend une décision de rupture avec l'empire.

 

En toute logique, le général de Gaulle président de la république française et chef des armées soustrait en premier lieu les forces françaises du commandement intégré de l'OTAN, c'est à dire des USA. Il est évident que la récupération du régalien est pour lui le premier pas dans la voie du recouvrement de l'indépendance.

 

 

 

 

Puis il décide de créer une industrie de défense purement française gage d'indépendance militaire donc d'indépendance tout court. Avec ses amis industriels gaullistes Sylvain Floirat (que j'ai eu l'honneur de servir) et Marcel Dassault il contribue à créer une industrie aérospatiale extrêmement performante: en missiles et satellites avec Matra, en avions de combat avec Dassault et en électronique militaire avec Thomson devenant Thalès. L'armement mis au point par ces industries va rapidement dépasser en performance celui des anglo-saxons notamment avec la catégorie de missiles dite « shoot and forget » (tire et oublie) technologie initialement élaborée par Matra. Ce type de missile de croisière totalement autonome guidé par ses propres caméras est complètement indétectable contrairement aux missiles guidés par GPS et balises des USA.

Cette outrecuidance française dans sa volonté d'indépendance régalienne n'a jamais été du goût de l'empire anglo-saxon qui a toujours essayé de saboter cette industrie en en interdisant l'exportation.

Le Rafale est le seul avion de combat de sa génération totalement opérationnel, sur terre comme sur porte avion. L'équivalent US le « Join Strike Fighter » pour lequel les USA ont demandé de fortes souscriptions aux pays soumis n'a pas dépassé le stade du prototype son prix explose et les délais de fabrication s'allongent, certains se demandent même si cette histoire n'est pas une escroquerie. L'armée israélienne a renoncé a l'acquérir et la RAF menace d'acheter finalement des Rafales si ces avions ne sont pas livrés et si elle n'a pas accès à toute la technologie ce qui leur est actuellement refusé. Toutes les ventes possibles de Rafales ont été finalement annulées au dernier moment que cela soit au Maroc, en Pologne, au Brésil, ces pays préférant in fine des F16 obsolètes.

 

Faire échouer des ventes d'avions de combat français est l'occupation favorite des autorités militaires US comme ils ont fait échouer la vente de 200 Mirages 2000 à la Chine en 2004. Et puis l'empire anglo-saxon se souvient amèrement des pertes infligées à la marine britannique par l'Argentine équipée d'armes françaises, plus jamais ça. On commence à comprendre les dernières paroles de François Mitterrand.

Pour l'empire anglo-saxon il faut en finir avec l'industrie de défense de la France.


 

En finir également avec la présence française en Afrique.

 

En Afrique, les rapports entre la France et l'empire anglo-saxon sont marqués par le fameux complexe de Fachoda: des velléités d'indépendance vites étouffées en vertu de la fameuse solidarité occidentale et de la lutte contre le «communisme». C'est ainsi que les forces françaises ont œuvré très longtemps au soutient du régime d'apartheid d'Afrique du sud et ont traqué les compagnons de Nelson Mandela au grand profit des anglo-saxons. Les ronds de jambe faites a Mandela aujourd'hui sont pathétiques.

Cette servilité des autorités françaises n'a pourtant pas atténué les efforts perpétuels anglo-saxons pour éliminer la France du jeu africain. La guerre franco britannique du Biafra, en 1968, par Ibos et Ibibios interposés a sans doute laissé des traces et la confiance du maître n'y est plus. Le fameux complexe de Fachoda, on y va mais en demi mesure, à reculons comme un enfant qui a peur de la sanction du maître fait son œuvre comme toujours.


 

Quelques faits récents démontrant des complots ourdis contre la France en Afrique.


 

Côte d'Ivoire le 9 novembre 2004,

Ce jour la, une foule nombreuse d'ivoiriens se trouve entre le palais présidentiel de Côte d'Ivoire à Abidjan et l'hôtel Ivoire dont une tour domine la manifestation. Les manifestants voulaient selon eux protéger le président Laurent Gbagbo contre une destitution.

Des troupes françaises sont en position devant l'hôtel en protection contre d'éventuelles agressions pouvant viser des ressortissants étrangers.

Soudain des tirs partent du côté des troupes françaises, plusieurs morts s'affaissent. Les manifestants accusent les soldats français d'avoir fait usage de leurs armes.

Certains ivoiriens s'en prennent aux français établis à Abidjan. Des véhicules apparemment de l'armée française parcourent les rues des quartiers français de la ville et des hauts parleurs enjoignent aux français de rapidement quitter les lieux. Dans la panique beaucoup partent, puis les écoles françaises sont incendiées pour empêcher tout retour.

Pourtant, les balles extraites des corps ne sont pas celles de petit calibre des FAMAS de l'armée mais des balles de fusils type «sniper».

Curieusement, le commandant des troupes françaises disposées devant l'hôtel Ivoire ne savait pas qui a engagé le tir et d'où provenaient ces tirs, il n'a pas donné d'ordres. Il ne savait pas que des « snipers » étaient disposés dans la tour.

http://www.youtube.com/watch?v=acpXaqlO7zc

 

Les autorités ivoiriennes on vite trouvé l'origine des tirs ce seraient des soldats français qui auraient fort opportunément laissé leurs papiers sur place permettant de les identifier, piètres professionnels.

http://www.dailymotion.com/video/x2f3l0_snipers-a-l-hotel-ivoire_news

Les services israéliens étaient présents sur les lieux un officier du MOSSAD fort connu, de nationalité française était présent dans l'hôtel enregistré comme ingénieur agronome.

Il s'agissait d'une provocation ayant pour but de déclencher la colère ivoirienne et pourquoi pas un bain de sang des deux côtés. Cette provocation a bien fonctionné puisqu'un grand nombre de français sont partis définitivement de Côte d'ivoire.

L'incendie systématique des écoles françaises indique une planification et une méthode israélienne.

Nous savons que les services israéliens sont très présents en Afrique de l'Ouest recrutant parmi la nombreuse population libanaise chrétienne issue du sud Liban. Nous savons également que les USA sous traitent leurs activités de services secrets en Afrique de l'Ouest aux israéliens.

A cette époque, le président de la république française, Jacques Chirac, ayant refusé d'envoyer nos armées en Irak se trouve en conflit ouvert avec les USA.


 

Tchad octobre 2007 l'Arche de Zoe.

Une bande de pieds nickelés hurluberlus, s'en vont au Tchad, voulant se rendre au Darfour, au Soudan dont Bernard Henri Lévy se répandant dans tous les médias prétend qu'il s'y passe un génocide. Ces hurluberlus ont une association nouvellement créée, l'Arche de Zoé.

Une opération très médiatisée est montée pour suivre cette action éminemment humanitaire encouragée par notre intellectuel favori des USA et d'Israël.

Se croyant au Darfour mais étant toujours au Tchad, nos zozos médiatisés emmènent des enfants dont des bonnes âmes leur ont dit qu'ils étaient orphelins. Mais leur dit-« on », il faudrait pour les emmener au Tchad puis en France dire qu'ils sont blessés. Comme ces enfants semblent en bonne santé « on » leur suggère de les maquiller en blessés. Aussitôt dit aussitôt fait, sous les caméras opportunes de l'agence Kapa, de grossiers maquillages sont réalisés.

http://www.dailymotion.com/video/x3eegx_arche-de-zoe-le-repportage-accablan_news

Par la suite une dénonciation toujours fort opportune parvient aux autorités tchadiennes disant que La France cherche à enlever des enfants tchadiens de leurs familles pour les faire adopter par des couples français.

Scandale, des manifestations bien préparées contre la France surgissent, les autorités françaises tombent de haut (comme toujours, apparemment la DGSE n'a rien vu ou rien voulu voire). Des exactions contre les français sont à craindre certains français partent.

Le Tchad est riche en pétrole et la France devrait dégager les lieux pour laisser la place à l'empire anglo-saxon.


 

Centre Afrique aout 2006

Je cite ici Michel Nesterenko analyste du Centre Français de Recherche sur le Renseignement

http://www.cf2r.org/fr/notes-actualite/le-tribunal-penal-international-et-la-guerre-en-afrique-3.php*

L'offensive contre la République centrafricaine (RCA)

Le 12 août 2006, le vice-président d'une entreprise du Texas, travaillant notamment pour le Pentagone, spécialisée dans les services de sécurité et la fourniture de mercenaires (Irak et Afghanistan), a donné une interview à Reuters pendant son séjour à Juba, au Sud-Soudan, à la frontière de l'Ouganda et du Congo RDC. Ce vice-président affirme avoir reçu mandat et les financements nécessaires pour former une véritable armée de 50 000 hommes avec les anciens rebelles du Sud Soudan. Cette même entreprise américaine dispose d'une solide expérience de services de logistique aéroportée. On peut se poser la question : à quoi va servir cette nouvelle armée de mercenaires dans une zone déjà turbulente ? Comment le gouvernement islamiste soudanais, qui possède sa propre armée, peut-il tolérer la formation d'une armée dirigée par des mercenaires américains chrétiens, et formée de rebelles qui se battaient contre lui quelques mois auparavant ? L'enjeu central est la stratégie américaine de contrôle de l'arc des zones pétrolières qui couvre le Sud-Soudan, l'Ouganda, le Congo RDC, la République centrafricaine, le Tchad et le Darfour.

En novembre 2006, un groupe de rebelles venant du Sud Soudan s'est emparé du chef-lieu de Birao au Nord-Est de la RCA. Cette prise de la ville s'est accomplie après quelques opérations-tests sur des aéroports de la région. Ces tests ayant démontré l'incapacité de riposte de l'armée de RCA, la ville de Birao et son aéroport furent pris sans grande résistance. Cette ville se trouve dans le prolongement de champs pétrolifères du Sud-Soudan qui vont être prochainement ouverts à l'exploitation. Les rebelles ont clamés être les représentants de l'opposition politique au président de la RCA récemment et démocratiquement élu. Quelques mois plus tard, un des commandants rebelles confirmera à un journaliste de Reuters, que cela n'était pas exact, les rebelles n'étaient pas tous des Centrafricains. De qui s'agissait-il alors ? Des milices du Sud-Soudan nouvellement entraînées et armées ?

Après la prise de Birao les rebelles ont fait mouvement vers le sud en suivant une route menant vers les secteurs miniers stratégiques (uranium et diamant). Cette région dispose de nombreux aérodromes qui permettent de ravitailler des troupes en mouvement. On peut se poser la question : qui a fourni le support aéroporté aux rebelles ?

Suite à l'intervention des chasseurs de l'armée de l'air française, interdisant toute utilisation des aérodromes, les rebelles se sont évaporés dans la brousse avant même l'arrivée des troupes au sol.

On voit ici les manœuvres étasuniennes contre la France présente en centre Afrique utilisant des mercenaires portant divers uniformes et instrumentalisant un TPI qui est de leur pure fabrication. On voit également la prompt réaction de Michèle Alliot-Marie ministre de la défense qui n'a pas du faire plaisir aux USA.


 

Tunisie 14 janvier 2011, Michèle Alliot-Marie et la France piégées.

En Tunisie de Ben Ali les forces armées tunisiennes sont depuis longtemps sous commandement étasunien, les USA disposent à Tunis, mieux qu'une ambassade, une véritable base militaire.

http://www.voltairenet.org/Washington-face-a-la-colere-du

Des révoltes débutent dés le 17 décembre 2010 par l'immolation par le feu d'un étudiant, Mohammed Bouazizi, cherchant à survivre en vendant à la sauvette quelques marchandises, celles-ci sont confisquées par la police. Les tunisiens excédés par les abus de pouvoir de la famille Ben Ali Trabelsi sortent en masse dans les rues et manifestent pratiquement un mois durant et journellement.

Pour les USA peu importe, ils ont déjà préparé les remplaçants et possèdent leurs hommes parmi les manifestants. Les USA décident de licencier le vieux dictateur et sa famille. Un ordre donné à l'armée et celui-ci est poussé manu-militari vers la sortie. Un avion l'attend en partance pour Paris il s'envole. Les USA n'ont pas cru devoir tenir au courant la France de ce licenciement, elle s'apprête à accueillir le dictateur encombrant. Au même instant, un chargement de grenades lacrymogènes est prêt à partir en Tunisie démontrant la prise de court de la France. Au dernier instant les autorités françaises en craignant à juste titre de forts désordres à l'accueil du dictateur déchu se ravisent et renvoient la « patate chaude » US en Arabie Saoudite.

Dans le même temps Michèle Alliot-Marie alors ministre des affaires étrangères, peu au courant du dossier, tombe dans le piège. Elle fait une déclaration le 12 janvier à l'Assemblée nationale en proposant le savoir-faire français à la police tunisienne pour "régler les situations sécuritaires" ?

Prise dans l'affaire d'un voyage en jet privé d'un proche de Ben Ali, la ministre sort définitivement du gouvernement français.

La France piégée sort déconsidérée de cette affaire, son image est définitivement brouillée pour les tunisiens. Les USA ont fait une double bonne affaire en se débarrassant également d'une ministre qui leur fut peu docile.


 

Niger le 16 septembre 2010

Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) a revendiqué l'enlèvement au Niger de sept expatriés étrangers, dont cinq Français, dans un message audio de son porte-parole diffusé par la télévision Al-Jazira, du Qatar. "Al-Qaida au Maghreb islamique a revendiqué l'enlèvement de cinq Français au Niger il y a quelques jours", a indiqué la chaîne.

Niger le 8janvier 2011

Deux français sont enlevés toujours par le dit Al-Qaida dont l'un est tué.

Au delà de la dénomination purement médiatique et extrêmement floue de Al-Qaida, création des USA dans sa lutte contre les soviétiques en Afghanistan et marionnette commode dans de nombreuses actions de déstabilisation, AQMI possède une origine bien connue, les services secrets algériens, la DRS. L'Algérie et son armée sont depuis très longtemps sous grande influence US pour le moins et sa DRS bonne collaboratrice de la CIA.

http://www.recherches-sur-le-terrorisme.com/Analysesterrorisme/drs-algerie-manipulation-aqmi.html

Face à une « insécurité » grandissante au Niger, contraindre les entreprises françaises à abandonner l'exploitation des mines d'uranium nécessaires à l'indépendance énergétique de la France, serait une merveilleuse affaire pour les USA.

 

Ici ce n'est que le côté émergé de l'iceberg qui est décrit, on peut ajouter que, l'ambassade US à Paris est un nid ou fourmillent complots et comploteurs contre la France.

 

Par exemple les USA ont un grand intérêt pour les banlieues françaises et l'islam de France.

http://www.rmc.fr/editorial/137478/quand-les-usa-draguent-nos-banlieues/

 

Que vont ils y chercher?

En 2005 des émeutes éclatent dans les banlieues françaises partant des points de vente de cannabis et autres drogues.

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89meutes_de_2005_dans_les_banlieues_fran%C3%A7aises

Jacques Chirac venait à s'opposer gravement aux USA à propos de l'Irak.


 


 

Libye, un coup mortel porté par les USA aux intérêts de la France en Afrique


 

Nicolas Sarkozy, dés 2006, au cours de sa campagne présidentielle, promet aux familles des infirmières bulgares incarcérées en Libye, de s'occuper personnellement de leur libération.

A ce moment Nicolas Sarkozy est il en contact avec les autorités libyennes lui permettant de faire cette promesse?

Pour les libyens oui, qui prétendent avoir financé ses frais de campagne.

 

Rapidement, dés le début de son mandat sa promesse est tenue, Cécilia Sarkozy son épouse et Claude Guéant négocient facilement avec le colonel Kadhafi et ramènent dans leur avion les infirmières le 27 juillet 2007 résolvant ainsi en un éclaire une crise qui durait depuis 1998.

 

Le colonel est invité en France et arrive pour une visite d'état de trois jours le 10 décembre 2007. Cette visite est l'occasion d'un spectaculaire rapprochement entre la France et la Libye ayant pour toile de fond d'importants contrats commerciaux à signer entre les deux pays. On parle de contrats fabuleux d'un montant de 10 milliards d'Euros. Dans ces contrats, outre des équipements classiques, il y a une centrale nucléaire pour la désalinisation de l'eau de mer, 21 Airbus et un gros contrat d'équipements militaires comprenant des blindés,et ...14 avions chasseurs bombardiers Rafales. On parle de 30 000 emplois supplémentaires pour l'industrie française.

 

1361867_sarkokad.jpg

Le colonel Kadhafi est fort satisfait de sa visite et de ces contrats commerciaux.

 

http://www.afrik.com/article13172.html

Les deux parties la France et la Libye ne peuvent être que satisfaites de ces accords mutuellement avantageux.

 

Que peuvent en penser les USA?

Les USA ont un plan pour la Libye définis dés 2002 dans leurs prévisions de ce qu'ils appellent la réorganisation du « Grand Moyen-Orient » ce plan intègre la Libye et une attaque contre ce pays est déjà prévue.

 

Dans cette interview le général US Westley Clark l'explique.

 

 


 

 

Une rupture dans la politique étrangère traditionnelle de la France.

Le 4 avril 2009 Nicolas Sarkozy a fait rejoindre l'armée française dans le commandement intégré de l'OTAN annulant une décision du général de Gaulle de 1966. Pourquoi cette rupture, quelle impérieuse nécessité pousse Nicolas Sarkozy à briser un tabou vieux de 43 ans?

De Gaulle avait soustrait nos armées de ce commandement US en pleine guerre froide, rien, aucune menace plus grande que la menace soviétique d'alors n'est venue pour justifier, en regard des intérêts de la France, une telle décision.

 

Alors il paraît raisonnable de penser que cette décision fut prise sous pression étasunienne dans un plan bien précis qui serait d'intégrer les forces françaises dans des projets militaires futurs de l'empire anglo-saxon. La suite des évènements ne peuvent que confirmer cette hypothèse.

 

Nicolas Sarkozy, plus que tous autres présidents français est proche, très proche des USA.

Dés son élection à la présidence de la république Nicolas Sarkozy se précipite aux USA pour, dit-il, passer des vacances, curieuse destination vacancière pour un président fraîchement élu, ne va t-il pas prendre les ordres d'une feuille de route qui lui est assigné.

http://www.voltairenet.org/Operation-Sarkozy-comment-la-CIA-a

Thierry Meyssan brosse dans cet article le tableau d'un homme et de sa famille totalement inféodés et depuis toujours aux intérêts israéliens et étasuniens. Son demi-frère Olivier, Oliver pour les intimes,  ne possède il pas une fonction considérable dans un dispositif important du fameux complexe militaro-industriel étasunien, le groupe Carlyle proche, très proche de la CIA des familles Bush et Ben Laden?

http://www.carlyle.com/media%20room/news%20archive/2008/item10274.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Carlyle_group

L'intégration subite, sans justification des forces armées françaises dans le commandement de l'OTAN ne contredit aucunement les assertions de Thierry Meyssan.

 

Revenons à l'accord commercial avec la Libye de décembre 2007, dans cet accord il est prévu de vendre à l'armée de l'air libyenne 14 avions Rafales. On a vu qu'en dépit des très hautes performances de cet avion, aucun n'a pu être vendu hors de France à chaque fois les USA ont fait échouer la vente. On voit mal en plus, les USA pouvoir accepter une telle livraison à un pays à qui ils prévoient de faire la guerre.

 

 

 

 

 

Le plan Libye, un plan anglo-saxon sous traité à la France

 

 

Suprême perversion, c'est à Nicolas Sarkozy lui même que va revenir la responsabilité de briser l'accord commercial juteux qu'il a conclu plus tôt avec l'état Libyen. Les USA ne sont pas tendre avec leur personnel!

 

En effet les USA ont décidé de mettre en application leur plan et de renverser le guide de la révolution libyenne, plan intégré dans leur projet de remodelage du Moyen-Orient. L'ordre est donné à Nicolas Sarkozy d'appliquer ce plan, il doit lui en couter mais la pression doit être suffisamment convaincante pour qu'il s'exécute.

Dés novembre 2010, (peut être avant ) le plan de renversement de Kadhafi est mis en œuvre par les services français.

http://www.voltairenet.org/La-France-preparait-depuis

Ces révélations dans cet article du journaliste italien Franco Bechis ont été fortement encouragées par les services secrets italiens. Le renversement de Kadhafi, n'arrangeait pas non plus les intérêts de l'Italie qui venait aussi de se réconcilier avec le colonel et conclure de juteux contrats pétroliers.

La Libye se doute de quelque chose avec le départ précipité en décembre pour Tunis de la famille de l'ambassadeur de France à Tripoli

 

Cependant les révoltes en Tunisie puis en Égypte sont venues perturber ce plan et en changer les modalités prévues, qui étaient celles d'un coup d'état militaire.

 

La technique de ce renversement devra se fondre maintenant derrière ce que les médias appellent le «printemps arabe», c'est à dire commencer comme une «révolution colorée» dont les USA connaissent bien les mécanismes éprouvés en Serbie, en Ukraine et ailleurs.

Ce qu'il y aura en plus, intégrés dés le début aux manifestants, ce seront des éléments armés provocateurs destinés à radicaliser la réponse libyenne et justifier une intervention «humanitaire» des USA par serviteurs interposés.

 

Bernard Henri Lévy, agent israélo-étasunien fort connu, que l'on avait pas entendu dans les révoltes arabes précédentes est mobilisé derechef pour faire sonner les médias et réclamer à hauts cris cette intervention.

 

Puis des ralliements de personnalités libyennes, déjà préparées ou menacées de TPI devait parfaire le dispositif et lui donner l'allure d'une révolution populaire victorieuse, l'armée devant finalement suivre.

 

Finalement, ce ne sont plus des manifestations de rue généralisées comme en Tunisie ou en Égypte mais une guerre civile qui s'engage. Évidemment l'armée libyenne est en mesure d'écraser les « rebelles ». Il fallait réagir.

 

En dépit d'un apparent et trompeur recule les USA arrivent avec sans doute beaucoup de persuasion à convaincre la Russie et la Chine de ne pas s'opposer à la résolution de l'ONU 1973 qu'ils présentent. Cette résolution 1973, qui s'ajoute à la 1970, permet, en l'interprétant, ce qui n'est pas du goût de la Russie, de bombarder les parties de la Libye ne voulant pas accepter le coup d'état anglo-saxon.

 

On connait la suite, le peuple libyen non seulement ne s'est pas révolté  mais l'armée libyenne est restée fidèle au guide.

 

Ce qui est étonnant et remarquable c'est qu'a aucun moment la Sarkosie, ne coupe le contact avec les autorités libyennes, une négociation permanente se met en place. Un émissaire choisi par les deux parties fait l'aller retour apportant propositions et contres propositions. Un accord semble pouvoir intervenir, la Libye proposant contrats mirifiques, achats cash de Rafales, même s'il ne sont pas utilisés, quantité importante d'argent etc. Juste avant la signature de cet accord les autorités françaises en bon vassal vont quand même demander l'autorisation des USA.

Cette naïveté est risible, on en reste ébahi, les USA bien entendu refusent cet accord comment pouvait on penser à l'Élysée qu'il en puisse être autrement.

 

Les bombardements de l'OTAN redoublent on essaye d'assassiner Kadhafi, sa famille, les proches, on tue des enfants, des crimes horribles sont perpétrés comme le massacre de Sorman. Ici la famille d'un responsable d'une ONG libyenne pour l'Afrique est massacrée.

http://www.voltairenet.org/Le-massacre-de-Sorman

On sort les hélicoptères de combat, pas longtemps, 4 sont abattus rapidement, c'était couru d'avance.

 

Tout ça est brouillon, mal analysé, mal préparé, l'armée rechigne face à ce qui va bientôt être un désastre. Le général Vincent Desportes ex Commandant de l'École de Guerre, spécialiste de stratégie militaire s'exprime ici sans ambages. Déjà sanctionné pour avoir critiqué la participation de l'armée française à l'aventure anglo-saxonne en Afghanistan, il ne risque plus rien.

http://www.france-info.com/france-politique-2011-07-10-le-general-desportes-et-la-libye-on-a-confondu-guerre-et-maintien-de-549647-9-10.html

 

L'Armée est à genoux au bout de ses possibilités stratégiques, L'amiral Pierre-François Forestier, chef d'état-major de la Marine exprime ses doutes.

http://www.dailymotion.com/video/xjapdh_l-armee-francaise-tire-la-langue-en-libye_news

 

 

Non seulement le peuple libyen ne se révolte pas mais se soude autour de son leader qui devient de plus en plus populaire face aux bombardements de terreur qui affectent les civiles.

Le 1er juillet 2011, c'est un tournant, une manifestation de 1,7million de libyens se rassemble à Tripoli, sur 6,5 millions d'habitant pour l'ensemble de la Libye.

http://www.voltairenet.org/1er-juillet-2011-manifestation

Depuis chaque vendredi verra une manifestation dans une ville différente. Maintenant 5 millions de libyens ont manifesté contre l'OTAN.

http://www.youtube.com/watch?v=_cCs88bFvFo&feature=player_embedded

Ici discours du Colonel Kadhafi à Syrte le 24 juillet devant une foule enthousiaste.

Les libyens ont votés avec leurs pieds

 

Dans une ultime action l'OTAN, c'est à dire les USA vont livrer des armes à une tribu berbère au sud de Tripoli, c'est la France qui porte le chapeau, Alain Juppé, sous ministre des affaires qui lui sont étrangères est humilié en Russie.

 La Russie regrette maintenant de s'être trop avancée avec les résolution 1970,1973, car dit M. Lavrov, celles-ci «permet à n'importe qui de faire n'importe quoi n'importe quand» .

 

http://www.lefigaro.fr/international/2011/07/01/01003-20110701ARTFIG00674-alain-juppe-affronte-le-courroux-russe-sur-la-libye.php

 

Des « rebelles » du sud armés par la France sur ordre des USA sont écrasés par l'armée libyenne. Une offensive à l'est sur le port pétrolier de Brega tourne court également en dépit de quelques rodomontades de BHL véritable ministre des affaires étrangères et mentor de Nicolas Sarkozy.

http://www.voltairenet.org/Qui-controle-le-port-de-Brega

On voit ici un journaliste de la TV libyenne se promener dans les installations portuaires de Brega au moment même des annonces triomphantes des médias français.


 

Dernier acte, Nicolas Sarkosy et la France piégés et humiliés, une bonne affaire pour les USA.

 

Les USA ne se sont guère avancés dans cette affaire, restant dans l'ombre, tirant les ficelles et laissant leurs vassaux français et britanniques supporter militairement l'affaire et se discréditer aux yeux du monde, du monde arabe et du monde africain.

La France apparaît maintenant comme un état voulant renouer avec la colonisation en Afrique, mais n'en ayant plus les moyens militaires, une France rejetant l'héritage gaulliste, d'indépendance nationale, de décolonisation et d'amitiés avec le monde arabe.

 

Les contacts permanents entre la Sarkosie et les autorités libyennes ont été coupés suite aux livraisons d'armes dont seule la France porte le chapeau, plus d'espoirs de sortir de cette affaire avec des contrats mirifiques plus rien à espérer.

 

Mais, mais, c'est à ce moment même que les USA choisissent de prendre le relai de la négociation.

http://www.voltairenet.org/Libye-Washington-prepare-sa

 

Humiliation de plus les négociations se déroulent à Tunis. La délégation US est conduite par l’assistant de la secrétaire d’État pour le Proche-Orient, Jeffrey Feltman.

 

Le fourvoiement de la France sarkosienne dans l'affaire libyenne montre clairement qu'il ne fut pas demandé d'avis à des analystes français sérieux, ces analystes auraient pu mettre en garde les autorités françaises sur la réalité libyenne résumée dans cet article.

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/libye-les-faits-98096

 

Le peuple libyen qui possède un niveau de vie très élevé et bénéficie de la manne pétrolière n'était pas prêt à se jeter dans les bras d'aventuriers visiblement manipulés et surtout dans ceux de fondamentalistes islamiques pilotés par Londres et qui se sont rendus coupables des pires atrocités.

 

Des analystes sérieux auraient pu également avertir les autorités françaises de l'impact éminemment positif de la Libye en Afrique et de la conscience que possèdent les africains de cet impact. La France apparaissant dans cette affaire lourdement colonialiste va perdre encore la un peu plus de son influence.

 

Cet apparent bricolage de la France se laissant intoxiquer par les gesticulations et les mensonges d'un Bernard-Henri Lévy, agent de l'étranger, montre à quel point la France est subvertie, dominée par des intérêts qui ne sont pas les siens.

 

Les USA, les anglo-saxons ont poussé la France dans cette aventure, ont caché leurs desseins et s'apprêtent à rejeter la responsabilité du désastre annoncé sur la France tout en essayant comme ils le font actuellement à Tunis de tirer pour eux quelques marrons du feu.

 

Aujourd'hui une victoire politique et militaire sur la Libye de Kadhafi est impossible, chaque bombardement rapproche encore un peu plus le peuple libyen de son leader.

 

Comment sortir de cette affaire, et sauver les meubles en urgence. La seule solution serait de dire la vérité et de proclamer que la France a été trompée et menée là par mensonge et subversion.

 

Ce serait son honneur et la marque de sa grandeur !


 

Dans sa préface aux Mémoires d’Espoir, De Gaulle écrit en 1970 que la France vient du fond des âges : « Elle vit, les siècles l’appellent. Le côté positif de mon esprit me convainc que la France n’est réellement elle-même qu’au premier rang ; que seules de vastes entreprises sont susceptibles de compenser les ferments de dispersion que son peuple porte en lui-même ; que notre pays, tel qu’il est parmi les autres, tels qu’ils sont, doit, sous peine de danger mortel, viser haut et se tenir droit… Bref à mon sens, la France ne peut être la France sans la grandeur ».
 

Partager cet article

Repost0
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 13:33

 

La situation humanitaire en Libye suite a l`intervention internationale

 

  1. Les chiffres des morts et blessés du 19 mars (date du commencement du bombardement de l`OTAN) au 26 mai 2001 (chiffres officiels):

  • 718 morts (10 personnes par jour).

  • 4067 blesses (dont 433 blesses graves).

 

  1. La nature des bombardements:

  • Les villes principalement visées par les bombardements sont Tripoli (la capitale 2 millions habitants environs), Syrte (nord centre du pays) et Sebha (dans le sud). Les bombardements s`intensifient sur ces trois villes en visant des sites militaires mais aussi des sites civiles. Plusieurs hôpitaux ont été touchés indirectement (Ex. Hôpital des Brulures de Tripoli, Hôpital Général de Mezda (ville dans le montagne – West), l`Hôpital Cardiaque (Tajoura, près de Tripoli), l`Hôpital de l`Osta Milad (aux environs de Tripoli).

  • Des sites qui n`ont rien avoir avec l`armée ou le commandement tels: le Bureau du Procureur General, le siège de l`Association pour La femme et l`Enfants et la Bibliothèque du Livre vert, (réunis dans un bâtiment classé par l`UNESCO) ont été bombardés trois fois.

  • La semaine dernière, le bombardement a visé des écoles a Tripoli alors que les élèves du secondaire et du troisième étaient en train de passer leurs examens finaux.

  • Depuis deux semaines, les bombardements ne suivent plus une stratégie précise mais touchent presque tous les endroits a Tripoli.

  • Le siège du Ministère Pour la Lutte contre la Corruption a été également bombardée (On pense que l`objectif était d`éliminer toute trace des dossiers pas très présentables concernant quelques membres du CNT, ayant travaillé pendant plusieurs années au gouvernement libyen notamment le Président du Conseil Mostafa AbdulJalil, ancien ministre de la Justice et Abdufatah Younes, ancien ministre de l`intérieur).

  • Le bombardement a également touché le Barck National de Ben Ghashir qui n`a rien avoir avec l`armée.

 

 

  1. Les effets sur la Population;

- Les effets des bombardements sont néfastes sur toute la population terrorisée (a cause notamment de l`utilisation des bombes a grande déflagration qui font beaucoup de brouilles).

- Les personnes les plus touchées sont notamment les vieux, les enfants et les femmes enceintes (plusieurs d`entre elles ont avorté). Les enfants (ils traumatisés et bissent involontairement et créent pendant la nuit, mon fils Alfaruk de 8 mois en est un exemple concert).

- L`OTAN décrète un embargo (d`une manière non officielle) sur l`essence, la nourriture (notamment pour enfants) et les médicaments.

- Plusieurs familles libyennes ont été obligées de fuir les villes contrôlées par les rebelles (avec la présence des groupes islamistes extrémistes) vers l`Egypte et la Tunisie. Aujourd`hui, l`Etat libyen demande a la société internationale de l`aider a faire rapatrier pas moins de 70.000 individus qui se trouvent en Egypte et souhaitent revenir dans le cote west.

- Du manque total de l`essence dans les grandes villes, résultent des longues queux des voiture devant les bombe-a-essence (on a enregistré la mort de pas moins de 10 personnes rien que a Tripoli a cause des batilles dans les station de services). La manque de l`essence empêche les employés, les médecins et les infirmiers entre autres, de se rendre a leurs endroits de travail.

- Cette situation (bombardement de l`TOAN et manque de nourriture, de médicament) est la cause principale de plusieurs maladies psychologiques et les hôpitaux enregistrent une augmentation des cas de traumatisme sans parler des personnes âgées qui sont mort a cause la tentions et la diabète.

- Des preuves évidentes (photos, vidéo et témoignages personnels montrent qu`il y a eu plusieurs cas de viole des femmes a Misurata par les rebelles soutenus par l`OTAN.

- L`enivrement est également très touché par les bombardements. Des preuves tangibles montrent l`existence de l`Uranium enrichi et d`autres matières chimiques dangereuses sur les sites bombardes.

- La situation humanitaire est également catastrophique a Benghazi et dans les autres villes de l`est (Derna, Albaida et Tobruk), ou des soulèvements populaires sont constatés tous les jours mais réprimés par les rebelles avec l`aide des forces spéciales française et britanniques présentes illégalement sur le territoire libyen.

- Des témoignages venus des l`est (notamment de Benghazi) confirment l`état difficile que vient les populations là-bas (manque de nourriture, médicaments et presque tout sans parler de l`absence totale de sécurité et l`enlèvement des enfants et les viol des femmes)

 

3- Notes supplémentaires:

  • L`Europe, la France en tête, pousse tous les pays a reconnaitre le Conseil Transitionnel National alors que c`est un conseil autoproclamé et n`est pas élu et qui utilise un hymne national et un drapeau illégaux.

  • Plusieurs responsables européens se sont rendus a Benghazi, une démarche contraire au droit international qui vise la division d`un pays souverain.

  • Les pays européens font une pression sur les satellites afin de couper la diffusion des chaines libyennes. Une procédure contraire au principe des la liberté d`expression.

  • Les pays européens, la France en tête, ont gelé les avoirs sauverais de l`Etat libyen sous prétexte que cet argent appartiennent a Kadhaffi et a sa famille sans donner aucune preuve.

  • La résolution No (1973) du Conseil de Sécurité est basée sur le principe des protéger les civiles, l`Imposition de Non-Faly-Zone et l`interdiction de vente d`armes a la Libye. Or, aujourd`hui, on constate que l`OTAN terrorisent les population dans toute la Libye, que des avions partent a et de l`aéroport de Bnena a Benghazi et que les armes de grande quantité et de tous types sont vendues a bas prix aux rebelles.

  • Enfin, l`Etat libyen déclare tous les jours accepter toute proposition d`une négociation ou une solution pacifique, mais l`Europe et l`OTAN ferme volontairement la porte devant les institutions légitimes de l`Etat libyen et négocient avec une bande de rebelle qui n`ont même pas le soutien des habitants de Benghazi.

 

Cordialement

Zidan Mubarak MOHAMMED

 

 

 

 

 

 

نبذة عامة عن الوضع الإنساني في ليبيا

 

أولاً: عدد الموتى والجرحى بسبب الأحداث الأولية:

  • بنغازي (من 100 إلى 200 موتى من المدنيين من الطرفين)

  • مصراتة (من 250 إلى 300 موتى من المدنيين من الطرفين)

 

ثانياً: عدد الموتى جراء التدخل الأجنبي (ضحايا قصف حلف شمال الأطلسي)

إحصائيات رسمية عن الفترة من 19 مارس إلى 26 مايو 2011.

  • (718) موتى جراء القصف (بنسبة 10 ضحايا في اليوم الواحد).

  • (4067) جرحى منهم (433) جروح خطيرة (فقد أحد الأعضاء أو الأطراف).

 

ثالثاً: طبيعة القصف

  • يستهدف القصف جميع المدن الليبية بدون استثناء، مع التركيز بشكلٍ أساسي على ثلاث مدن: طرابلس العاصمة (حوالي 2 مليون نسمة) وسبها في الجنوب (140 ألف نسمة تقريباً) وسرت ( 100 ألف نسمة تقريباً) والجفرة (75 ألف تقريباً).

  • يستهدف القصف بشكلٍ أساسي المواقع العسكرية لكنه لا يستثني المواقع المدنية والدليل على ذلك قصف المبني الذي يضم مبنى النائب العام، ومنظمة الأمومة والطفولة ومكتبة مركز الكتاب الأخضر والإذاعة ثلاث مرات متتالية، بالرغم من أن هذا المبنى مصنّف ميراث عالمي من قبل اليونسكو.

  • تم قصف العديد من المستشفيات، سواءً بشكلٍ مباشر (مستشفى مزدة، مستشفى بئر الأسطى ميلاد) أو بشكلٍ غير مباشر (مستشفى الحروق بطرابلس ومستشفى القلب بتاجوراء).

  • الأسبوع الماضي تم استهداف بعض المدارس في مدينة طرابلس في حين كان تلاميذ المرحلتين الإعدادية والثانوية يجرون امتحاناتهم النهائية.

  • منذ ثلاثة أسابيع، لم تعد هناك أية إستراتيجية واضحة للقصف بل أصبح يتم بشكل عشوائي وعلى أماكن بعيدة جداً عن المواقع العسكرية، كما هو الحال عندما تم قصف المحمية الطبيعية في منطقة بن غشير.

  • تم كذلك استهداف مقر وزارة الرقابة (مكافحة الفساد) التي تقع في وسط حي سكني في مدينة طرابلس (شارع الجمهورية) ويبدو أن الهدف من ذلك كان إخفاء أي أثر لملفات تتعلق بماضي بعض أعضاء المجلس الانتقالي في بنغازي الذين كانوا مسئولين في الحكومة الليبية خصوصاً رئيس المجلس مصطفى عبد الجليل وزير العدل السابق وعبد الفتاح يونس وزير الداخلية السابق، ومحمود جبريل مدير عام مجلس التطوير الاقتصادي ومستشار رئيس الوزراء السابق.

 

رابعاً: تأثير القصف على المدنيين:

  • يؤثر القصف بشكلٍ كبير على جميع فئات الشعب بسبب الاستعمال المكثف والمفرط للصواريخ وللقنابل الصوتية التي تحدث صوتاً ودوياً هائلاً.

  • الفئات الأكثر تأثراُ من القصف هم الأطفال (حالات كثيرة للهستيريا والتبول اللاإرادي والصراخ خلال الليل) والنساء (حالات كثيرة من الإجهاض) وكبار السن (سجلت حالات اكتئاب وموت نتيجة ارتفاع إصابات بمرضى السكر والضغط).

  • بسبب القصف يعاني جميع الموظفون من صعوبة الوصول لأماكن عملهم (مثل الأطباء والممرضات والمدرسين...الخ)، فضلاً عن صعوبة مجموعات المطافئ والإسعاف الوصول إلى أماكن القصف في الوقت المناسب.

  • هناك أثار بيئية مهمة للقصف، حيث أعلنت لجنة حصر أضرار العدوان المشكلة من العديد من المؤسسات الدولة الليبية، بتاريخ 7/6/2011 عن اكتشاف آثار لليورانيوم (بنسبة أعلى من المتوسط) في أماكن القصف، فضلاً عن وجود مواد كيماوية أخرى، مع الاحتراق الكامل لجثامين المدنيين مما يدل على استخدام أسلحة غير تقليدية.

  • تفرض قوات حلف شمال الأطلسي الناتو حضراً غير مٌعلن على الوقود والدواء والغذاء، مما يتسبب في معاناة كبيرة لجميع أفراد الشعب، وينتج عنه ارتفاع مأهول في أسعار المواد الغذائية والدواء وتشكل طوابير أمام محطات البنزين تمتد لعشرات الكيلو مترات. التجمع أمام المحطات أدى إلى مشاكل كبيرة (سجلت أكثر من 10 حالات وفاة بسبب المشاجرات أمام محطات البنزين).

  • العديد من العائلات الليبية اضطرت لترك منازلها في المدن التي سيطرت عليها العصابات المسلحة والنزوح للبلدان المأجورة. اليوم تحاول الدولة الليبية الحصول على مساعدة من المجتمع الدولي إعادة حوالي (70.000) مواطن ليبي متواجدين في مصر ويرغبون في العودة إلى الجهة الغربية في ليبيا.

  • هناك أدلة ثابتة (شهادات شخصية، بنيات رسمية، صور، فيديو) تؤكد وقوع حالات اغتصاب قام بارتكابها العصابات المسلحة التي تدعمها قوات التحالف بشكلٍ علني في مدينتي بنغازي ومصراتة تحديداً.

  • الوضع الإنساني سيء جداً في مدن الشرق (بنغازي، درنة، طبرق والبيضاء) وهناك أدلة واضحة على نقص شديد في الغذاء والدوار والمحروقات، وهذا ما تؤكده الانتفاضات المتكررة للسكان هناك التي يتم قمعها بقوة السلاح من قبل العصابات المسلحة بمساعدة القوات الخاصة البريطانية والفرنسية المتواجدة على الأرض.

 

معلومات إضافية:

  • تقوم الدول الأوروبية وعلى رأسها فرنسا وبريطانيا بالضغط على الدول الأخرى للاعتراف بالمجلس الوطني الانتقالي، في حين أن هذا المجلس غير منتخب، ويتم العمل على تجاهل مؤسسات الدولة الليبية القائمة والشرعية.

  • يقوم العديد من المسئولين الأوروبيين بزيارة المنطقة الشرقية في ليبيا في خرق واضح للقانون الدولي والشرعية الدولية والتعامل مع مجلس غير منتخب وبعلم ونشيد وطني غير شرعيين.

  • تقوم الدول الأوروبية بالضغط على شركات الأقمار الصناعية لمنع بث القنوات التلفزيونية الليبية (تم منع القنوات الليبية من البث على القمر الصناعي عرب سات من قبل جماعة الدول العربية)، وهو إجراء يتعارض مع مبدأ حرية التعبير والرأي، علماً بأن القنوات الفضائية الليبية تحرص على الشفافية والموضوعية والصدق، مقارنة مع قنوات أخرى يتم دعمها مثل الجزيرة والعربية والبي بي سي العربية، التي اعترفت بأنها ارتكبت أخطاءً خلال تغطيتها للأزمة في ليبيا.

  • قامت الدول الأوروبية بتجميد أموال الدول الليبية الرسمية في البنوك الأجنبية مدعيةً بأنها تعود للقذافي وعائلته دون تقديم أي دليل واضح على ذلك.

  • قوم قرار مجلس الأمن رقم (1973) على مبدأ حماية المدنيين من خلال فرض منطقة حضر جوي، وفرض حضر على تصدير الأسلحة على ليبيا. اليوم يتم إرهاب المدنيين في غرب وشمال وجنوب ليبيا، ويتم السماح للطائرات بالهبوط والإقلاع في ومن مطار بنينة ببنغازي، كما يتم تزويد المتمردين بالسلاح بجميع أنواعه وبشكلٍ علني من قبل الدول الأوروبية وبعض الدول العربية.

  • أعلنت الدولة الليبية الرسمية أكثر من مرة عن استعدادها لقبول حل سلمي ومناقشة أية مبادرة في هذا الاتجاه ومازالت إلى اليوم تصر على تشبثها بالمبادرة الإفريقية، لكن أوروبا وحلف شمال الناتو يصران على قفل جميع أبواب الحوار مع الدولة الليبية الرسمية، في حين يجرون لقاءات على أعلى المستويات مع المتمردين في بنغازي وهم عبارة عن عصابات لا تعدى عددها المائة شخص وليس لهم أي دعم شعبي يذكر من قبل السكان في المنطقة الشرقية.

 

 

مع جزيل الشكر

 

زيدان مبارك محمد

لجنة تقي الحقائق الدولية غير الحكومية

Partager cet article

Repost0
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 10:17
publié par emcee (d\'humeur égale ... toujours énervée) Aujourd'hui 06H31 

Sur le site Indymédia Paris http://paris.indymedia.org/spip.php?article7225, la "journaliste" Guyet-Boutoleau  s'en prend à "l’énarque François Asselineau, président du mouvement souverainiste Union populaire républicaine (UPR)", apparemment une de ses cibles favorites.

 "En conséquence, l'Union Populaire Républicaine (UPR) dépose plainte à l'encontre d'Ornella Guyet (alias « Marie-Anne Boutoleau »), et des sites internet Indymedia et Rebellyon pour diffamation, injures publiques, refus de droit de réponse et atteinte à la liberté d'expression". http://www.facebook.com/note.php?note_id=10150201642937038&comments

Petit rappel à propos de cette personne qui sévit sur plusieurs sites, répandant le venin de la calomnie (et épilogue, peut-être?).

Parmi ses autres cibles favorites: Dazibaoueb, le Grand Soir et des individus isolés comme Bricmont, Collon, voire Chomsky (de façon beaucoup plus insidieuse, toutefois) dont elle mêle les noms aux représentants déclarés de droite extrême ou à d'autres qu'elle qualifie ainsi, se basant uniquement sur son intime conviction et fournissant des explications spécieuses.   

Pour rappel: à la suite de billets insultants et diffamatoires commis sur Article XI, Dazibaoueb avait publié ceci et le Grand Soir, cela.

Mais revenons à cette journaliste, Marie Anne Boutoleau, qui signe également des billets sous son vrai nom, à savoir Ornella Guyet, dans le Diplo http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2009-03-16-Jersey ou Bastamaghttp://www.bastamag.net/spip.php?page=recherche&recherche=ornella+guyet&x=12&y=9  .

"Marie-Anne Boutoleau": c'est sous cette signature que Mme Ornella Guyert écrit ses billets vengeurs destinés à dénoncer les "sites alter" (définis ainsi par elle-même et selon des critères connus d'elle seule) qui seraient, toujours selon elle,  "infiltrés" par l'extrême-droite ou qui se laisseraient aller à des "dérives droitières".

Prétendant pourfendre le fascisme, sans pour autant fournir de  solution si ce n'est de vouloir faire interdire de parole ceux qu'elle dénonce, cette personne a élu domicile sur divers sites d'où elle répand sa hargne, non pas, comme on aurait pu le penser, contre le fascisme, mais contre des sites de gauche ou des gens de gauche (des "alters", dit-elle) qui pratiqueraient le "confusionnisme", accueilleraient des fascistes notoires, se plaçant ainsi, toujours selon elle, dans la catégorie des "rouges-bruns".

Tout en se donnant une respectabilité en se réclamant d'Acrimed et de CQFD, elle a publié ces calomnies sur divers sites, comme Indymédia,  Article XI ou CQFD, et a même commis un billet sur le Diplo, où elle leur indiquait que leur dossier sur les "extrêmes droites" était incomplet car, dit-elle, ils avaient omis de signaler les mouvements "antisionistes".

Je cite:

"Le dossier est très intéressant, mais oublie malheureusement tout un pan : celui qui, sous couvert d’« antisionisme », cache mal son bon vieil antisémitisme. Cette extrême droite-là, contrairement à ce que semble sous-entendre le papier introductif, n’a pas disparu, et est même en pleine expansion. Sous couvert d’un « antisionisme » dévoyé et de lutte « anti-impérialiste », elle essaie notamment de racoler du côté des soutiens au peuple palestinien".

Evidemment, pour madame Boutoleau, il va sans dire que l'"antisionisme" des mouvements pour la Palestine n'est qu'un antisémitisme déguisé ("en pleine expansion"), qu'elle sait parfaitement identifier, évidemment. Croyez-la sur parole.

Pour autant, le discours de Mme Boutoleau-Guyet n'est étayé que par des billets qui rabâchent à l'envi les mêmes thèses, qu'elles aient ou non été écrites par elle-même, voire par des anonymes, selon la bonne vieille méthode des délateurs, et dont il a été prouvé qu'elles étaient mensongères et calomniatrices (voir, par exemple, plus haut, le billet du Grand Soir qui en démonte la mécanique).

Le discours inlassable de cette personne se résume à peu près à ceci, même si ses explications-fleuves tendraient à laisser croire à une pensée plus élaborée :

"La multiplication de sites et blogs pratiquant ouvertement un confusionnisme politique malsain en mêlant références d’extrême droite et références d’extrême gauche et qui malheureusement rencontrent un succès grandissant : citons par exemple le site de Michel Collon, mais aussi Dazibaoueb ou Le Grand Soir (qui bien que classé à gauche n’hésite pas à publier des communiqués du Parti Antisioniste, à soutenir au nom d’un anti-impérialisme dévoyé les pires dictatures : Iran, Libye, Cuba, etc.)".

Que cherche donc madame Bouteleau–Guyet, à revenir sans relâche sur le sujet?

Certainement pas à lutter contre l'extrême droite, ni le fascisme, car elle ne fait que citer les noms de groupes, de sites ou d'individus, ne donnant d'autre consigne que de refuser de les publier ou de les inviter sur les ondes;

Certainement pas à lutter contre l'extrême droite du FN, pour qui elle a des silences et des complaisances suspects;

Certainement pas à lutter contre les méthodes employées par la droite dite "classique", dont on peut, pourtant, regretter les initiatives que, dans d'autres temps, on eût qualifiées de droite extrême (expulsions musclées et barbares d'étrangers ou de Roms, accompagnées du saccage de leurs biens, interdiction de manifester pacifiquement, incarcérations abusives de présumés membres de l'"ultragauche", stigmatisation de groupes bien précis – chômeurs, musulman-es, "RSA-istes", etc. - sans parler des lois liberticides qui s'accumulent pour concurrencer l'extrême-droite dans un but électoraliste, entre autres, parce que ceci n'explique pas tout).

Or, toute cette montée de l'extrême droite de la société française ne l'interpelle pas du tout.

Non, ce qui l'intéresse, ce sont des groupuscules ou individus d'extrême droite, dont le commun des mortels n'a probablement jamais entendu parler, mais sur lesquels elle s'appuie pour dénoncer les sites "alters", accusés de publier leurs billets ou de soutenir des dictateurs "notoires" comme ceux de Libye ou d'Iran - cette extrême gauche également "énamourée" de Chavez et de Castro, qu'elle classe péremptoirement dans les persona non grata, comme le fait inlassablement par idéologie un vulgaire porte-parole de l'empire.

Pour autant, on ne trouve rien sur les dictateurs aujourd'hui déchus comme Ben Ali, ou Moubarak, rien contre les obscurantistes barbares d'Arabie saoudite, rien, non plus, contre la droite colonialiste et meurtrière d'Israël, dont Lieberman, le ministre des Affaires Etrangères, fondateur du parti  d'extrême droite, Israel Beytenou.

Curieux, tout de même, cet ostracisme ultra-sélectif de la part d'une militante autoproclamée acharnée contre ceux qu'elle qualifie de "fafs". NON?

Car, bizarrement, ses épouvantails sont exactement les mêmes que ceux que nous imposent dans tous les médias dominants les atlantistes impérialistes pro-Israël jamais à court d'idée d'une nouvelle guerre d'invasion.

Ces épouvantails qui sont sans cesse évoqués par les BHL, Val et autres, comme Castro, Chavez (naguère accusé d'antisémitisme – une obsession), Ahmadinejad ou Kadhafi, qui tous, comme par hasard, s'opposent à l'empire US et ses satellites.

Car, il n'est jamais fait mention ni des cruels Saoud, ni des cheiks koweitiens, ni des Al-Kalifa du Bahreïn, ni de Netanyahou, ni des dictateurs aujourd'hui disparus, comme Ben Ali ou Moubarak, ni, évidemment, à fortiori, d'Obama ou de Sarkozy, dont la politique intérieure et extérieure est, comme chacun le sait, irréprochable.

Alors, pour qui roule madame Bouteleau–Guyet, qui veut nous interdire les manifestations en faveur de la Palestine, sous prétexte qu'on y côtoierait l'extrême-droite, qui veut nous imposer de faire taire ou d'isoler ceux qu'elle nous désigne comme infréquentables, car suspects de "rouge-brunisme"?

Or, si on y regarde de plus près, ceux qu'elle amalgame avec des membres de l'extrême droite sont ceux qui s'opposent à la politique raciste et destructrice d'Israël, qui contestent la mondialisation heureuse préconisée par les impérialistes, qui dénoncent les guerres d'invasion et qui, dans l'ensemble, diffusent une information en opposition avec la propagande que nous assènent les grands médias détenus par les grands groupes financiers.

Et qui est madame Bouteleau–Guyet, dissimulée jusqu'à présent sous un pseudonyme, voire derrière l'anonymat, pour s'ériger en censeure, n'hésitant pas, pour ce faire, à se livrer à un ignoble processus d'amalgames et de délation?

Nous, à Dazibaoueb, ne nous laisserons pas intimider par ce genre de manœuvres.

Une telle offensive est clairement destinée à imposer la censure aux usagers du Web, dont les détracteurs habitués des grands médias ne cessent de répéter qu'il n'est qu'un tissu de mensonges.

La preuve en est que ce sont ceux-là mêmes qui dénoncent ces mensonges qui se servent du web pour les propager afin de le discréditer.

Nous approuvons toute initiative à l'encontre de ceux et celles qui, par leurs propos calomnieux et par leurs intimidations, cherchent à discréditer et à faire taire ceux et celles qui, sur Internet (ou dans d'autres médias, s'il en est), tentent, souvent bénévolement, de publier des informations variées et des textes solides, cela dans le but de nourrir la réflexion et d'aiguiser le sens critique de chacun d'entre nous.

Nous serons aux côtés de ceux qui luttent pour préserver Internet au nom de la vérité, de la liberté d'expression, de la circulation des idées et de l'enrichissement de la pensée.

Nous refusons qu'Internet devienne, comme les grands médias, la chambre d'enregistrement de l'idéologie des classes dominantes et un vaste territoire de propagande politique et commerciale visant à préserver les privilèges d'une minorité oisive, voire à lui en accorder d'autres encore, sur le dos des populations.

Les idées se combattent avec les mots, pas avec la délation et les appels à la censure.

L'équipe de Dazibaoueb


Auteur : Dazibaoueb - Source : Dazibaoueb

Partager cet article

Repost0
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 17:55

 

Politique

 

Le terme est emprunté (1365) au latin «politicus»; relatif au gouvernement des hommes, venant du grec «politikos» ; qui concerne les citoyens, l'état. Le mot vient du grec «polis» qui signifie cité ou «politès» citoyens.

Ce terme à rapidement pris deux sens, le sens des affaires de la cité dont s'occupent les citoyens, sens éminemment positif, mais a pris un sens péjoratif dans celui d'habileté à défendre ses intérêts privés au sein de cette même cité. Cité étant pris comme l'assemblée des citoyens.

 

Ce terme «politique» n'échappe donc pas à la règle qui veut que chaque étymologie utilisée en rhétorique politique ait a supporter une dégradation de signification voire un retournement. Retournement allant toujours dans le sens de l'assurance et la continuité d'un pouvoir despotique ou oligarchique. Ainsi dernièrement j'ai parlé de propagande ou «propaganda» utilisé par l'église pour propager la foi, devenu maintenant péjoratif. Le pouvoir oligarchique utilisant lui le terme politiquement correct de «public diplomacy». Une liste très longue de termes notamment en « isme » pourrait être établie ou la signification primitive a été tuée par un pouvoir, annulant par la le danger qu'il pouvait représenter pour lui. Par exemple, communisme, socialisme, libéralisme etc. dont les significations communes d'aujourd'hui sont l'exacte contraires des significations primitives.

 

Avec la connotation péjorative de politique, il s'agit de repousser, de rebuter le citoyen dans son éventuelle préoccupation des affaires de la cité afin d'en laisser la place au véritable pouvoir despotique qui n'a rien à faire de citoyens.

 

Ainsi donc la politique sous nos contrées se prétendant démocratiques serait réservée à une élite «politicienne» professionnelle cherchant à éloigner les simples citoyens des lieux de pouvoir.

Pour le politicien aujourd'hui, la politique consiste à œuvrer par tous moyens pour accaparer le pouvoir. Le pouvoir étant le but suprême à atteindre le maximum de pouvoir engendrant une puissante capacité d'obtenir facilement et sans contrainte sexe, argent et contrainte sur autrui, jouissance régalienne suprême.

 

« Politique » prend le sens de dissimulation, de tromperie, d'habileté à tromper par l'usage de la « propagande », ou diplomatie publique, propagande appuyée par des complots habilement et perpétuellement médiatiquement ourdis afin de salir ceux qui s'opposent à telle ou telle prise de pouvoir. Aujourd'hui le complot est le moyen politique le plus utilisé soit par fabrication pure et simple d'évènements en opération « false flag » ou plus simplement en dénonciations subites de turpitudes habituelles, sexuelles ou financières dont a pris l'usage l'adversaire politique du moment à éliminer. Turpitudes dont le terme est réservé aux bas peuples moralistes, pour l'élite politicienne il ne s'agit que de comportement normaux.

 

La possibilité de transgresser une morale réservée au peuple étant le signe même du pouvoir.

 

La politique vue de cette façon est évidemment quelque chose de moralement inacceptable voir d'écœurant pour le simple citoyens qui voit le débat politique entouré de déballage sur les pratiques sexuelles habituelles pourtant moralement inappropriées de telle ou telle adversaire.

 

Revenir au sens étymologique de politique se réapproprier le terme doit être le but du citoyen.

 

Justement aujourd'hui les citoyens doivent réellement s'engager politiquement dans une révolution. Révolution dont le but serait de recouvrer la souveraineté républicaine du peuple c'est à dire de la nation pour en déposséder le pouvoir oligarchique venant de l'étranger anglo-saxon qui réussit à lui confisquer. Il y réussit par d'habiles complots ourdis par d'habiles politiciens de gauche comme de droite.


Refaisons de la politique véritable, reprenons le pouvoir.

 

Alain Benajam

4 juin 2011

Partager cet article

Repost0
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 17:26

 

De la propagande par le cinéma.

 

 

Propagande vient du latin propaganda, littéralement qui doit être propagé et qui est l'adjectif verbal du latin « propagarer »; propager.


D'abord terme religieux pour propager la foi, il a été introduit dans le langage politique par la révolution française dans le sens de propager une opinion politique. Les anglais et les allemands et peut être d'autres ont gardé le terme latin de propaganda. Cependant, ce terme s'enfonce dans le péjoratif avec la « propagandastaffel » nazie et devient synonyme de manipulation d'opinion . Les étasuniens ont inventé alors un autre terme, politiquement correct, s'appelant « public diplomacy » qui dans le dictionnaire est quand même traduit par propagande mais cherche à ne laisser dans ce terme que l'aspect manipulation d'opinion. La propagande fut donc réservée aux communistes. Les USA parlaient durant le guerre froide de « communist propaganda ».

 

Aujourd'hui le terme propagande est réservé à l'exercice de communication de l'ennemi des USA qui propage honteusement son opinion en cherchant à manipuler les foules, ces même USA faisant eux de la diplomatie publique pour faire la même chose.

 

Par extension on qualifie de propagande, fortement négativement connotée, une action de communication ou une action de propagation d'idées avec laquelle on est en désaccord. Par contre cette qualification ne s'applique pas, dans le langage courant, à ce même type d'action de propagation d'idées avec lesquelles nous sommes en accord, on l'appelle en français communication.

 

La propagande (ou la « public diplomacy ») au cinéma est née avec le cinéma qui est un formidable support. Cette propagande est plus ou moins explicite, mais elle fonctionne en montrant dans une fiction qui sont les bons et qui sont les méchants.

 

C'est ainsi qu'a fonctionné depuis le début du cinéma, la propagande cinématographique hollywoodienne, en montrant positivement le pionnier WASP (White Anglo-Saxon Protestant) sous un jour éminemment positif face aux « untermensch ». Ces sous hommes indiens, noirs, français, mexicains, latinos, toujours voleurs, veules et cruels que le bon WASP peut ridiculiser et très souvent massacrer à coup de Winchester sans que cela n'émeuve le bon public.

 

 

Ceci doit évidemment subsister dans l'imaginaire public (public diplomacy) comme la supériorité indiscutable de «l'américain» blanc sur l'arrogant bougnoulo-français, petit, bedonnant et à moustache. Maintenant on ne compte plus les films hollywoodiens montrant d'affreux arabes terroristes. Je passe historiquement sur d'autres méchants typiques: japonais, vietnamiens et chinois (lemon face). On sait aujourd'hui qu'il y eut toujours une cellule de l'US Army et plus tard du Pentagone toujours en contact avec l'industrie cinématographique US une véritable et militaire « propagandastaffel » pour distribuer des aides matérielles aux bon cinéastes et les refuser aux mauvais. La CIA étant toujours un pourvoyeur de bons scénarios.

 

D'autres que les USA ont aussi utilisé le cinéma, pour propager leurs idées (propagande). Les soviétiques ont produit un merveilleux film de propagande, fait expressément pour ça, une commande de Staline, Alexandre Nevski réalisé par Eisenstein avec une cantate patriotique de Serge Prokofiev, un chef d'œuvre. Ce film produit en 1936 montrait de bon et héroïques russes qui aux moyen âge ont vaincu les terribles Chevaliers teutoniques, des boches, anticipant d'ailleurs ce qui arriva à ces boches. Les nazis ont produit également des films de propagande réalisés souvent par la talentueuse Leni Riefensthal.

 

 

 

Belle propagande

Le génie "propagandiste" d'Eisenstein est de ne pas montrer le visage des méchants teutoniques, ainsi désincarnés, c'est le mal

 

L'Iran Khomeiniste est maintenant, après la disparition de l'URSS, l'ennemi absolu et juré des USA.

Evidemment, l'Iran est un des rares pays sur cette planète à avoir su résister, après d'épouvantables sacrifices, au vol de ses richesses pétrolières par l'impérialisme anglo-américain. L'Iran a pu réussir cette formidable résistance grâce à la révolution islamique qui en a été le moteur idéologique.

Cette capacité de l'islam à emmener un peuple contre l'impérialisme a été théorisé par un intellectuel proche des idée révolutionnaires françaises Ali Raheima, qui a lui même inspiré l'ayatollah Khomeiny.

 

Ce faisant l'Iran révolutionnaire montre la voie aux autres peuples dans la recherche de leurs propres traditions idéologiques et historiques dans la lutte pour leur émancipation de l'impérialisme militaire et financier anglo-saxon.

L'Iran révolutionnaire indique à la France aujourd'hui la voie qu'elle doit suivre pour seulement survivre, non pas en réalisant une révolution islamique mais puisant dans ses propres traditions. Telle est la leçon iranienne.

 

Thierry Meyssan qui a toujours montré qu'il avait plusieurs neurones d'avance sur les autres intellectuels à compris le mécanisme original et exemplaire de cette révolution iranienne toujours victorieuse et vivante. De l'autre, les révolutionnaires iraniens ont compris le travail et l'action de Thierry Meyssan démontant avec minutie les terribles mécanismes de l'impérialisme anglo-saxon et de leurs opérations «false flag» aujourd'hui moyens majeurs de leur manipulation des opinions publiques et de leurs troupes.

Manipulations et propagande qui permet de les engager dans des guerres qui ne sont finalement que du vol pur et simple, mais en laissant derrière des montagnes de cadavres.

 

Les iraniens ont commencé à comprendre le parti qu'ils pouvaient tirer des travaux de Thierry Meyssan sur les « attentats » du 11/9/2001 afin de mobiliser à la fois leur peuple mais également les autres peuples en but au même ennemi, monstre inhumain, le pire depuis le nazisme et qui fomente guerre sur guerre, massacre sur massacre pour disposer des richesses et du pouvoir.

 

Le film « Black Box » montre donc l'association entre la personne de Thierry Meyssan avec ses travaux sur le 11/ 9, persécuté, ennemi public numéro 1 des USA et la révolution iranienne anti impérialiste. C'est une réelle « join venture , une « association aventure » qui ne peut être que synergique pour le bien de tous les peuples de la planète.

 

Alors est-ce de la propagande? Dans le sens étymologique pour propager une idée certainement, c'est de la diplomatie publique, que de montrer au public l'intérêt pour tous les peuples que de cette association puisse fonctionner.

 

Cette «propaganda» n'a certes pas le niveau de la diplomatie publique anglo-saxonne bien plus sophistiquée et bénéficiant de moyens considérables, elle balbutie elle ne sait pas bien faire au niveau atteint par ce pouvoir impérialiste. Celle des iraniens, des russes, des chinois, encore pire de libyens porte parfois à rire pour nous gorgés de propagande sophistiquée.

 

Ces peuples ne possèdent pas l'art de la dissimulation et de la rouerie anglo-saxonne multi centenaire, ils sont bruts et ne savent cacher leurs intentions.

 

Alain Benajam

23 mai 2011

Partager cet article

Repost0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 10:17

  Pourquoi faut-il tuer Kadhafi et au passage DSK !

 

  (Sarkosy y a échappé de peu mais il est prudent, il demande la permission)

 

 

La décision prise par Sarkozy de procéder à une escalade militaire en Libye par l'engagement d'hélicoptères lance-missiles fait suite sans aucun doute à un ordre de ses patrons étasuniens. La France n'a nul intérêt dans cette opération de vol colonial des richesses libyennes. L'état libyen a maint fois proposé à la France de participer pleinement et aux premiers rangs au développement de ce pays pour en tirer de substantiels bénéfices.

 

La survie inattendue, autant politique que légale, du chef de l'état libyen pose des problèmes importants, problèmes surtout financiers qui indisposent les milieux bancaires et le FMI, leur appendice.

 

Le FMI a décidé de non plus accorder des prêts en dollar, devenue monnaie de singe et dont plus personne ne veut mais dans une nouvelle monnaie internationale virtuelle que l'on appelle « droit de tirage spéciaux ». En fait et en schématisant une escompte de garanties financières cautionnée par des fonds souverains. Cette escompte pouvant être tirée dans la monnaie choisie par l'emprunteur au FMI, par exemple pour la Grèce et le Portugal en Euro. Quels sont ces fonds souverains? Evidemment les plus importants sont les fonds chinois, mais il y a au FMI pas mal de fonds libyens cependant, le blocage de ces fonds bloque  le système d'attribution des aides par le FMI et pénalise les états européens qui en ont besoin, contribuant ainsi à précipiter un peu plus l'Euro au gouffre.

 

Dominique Strauss-Kahn devait se rendre en Libye à Tripoli avec un délégué allemand, dont le pays s'inquiète de la santé de l'Euro, afin de négocier une sortie de conflit. Conflit qui empêche le FMI de fonctionner. En effet légalement, selon l'ONU l'état libyen est toujours représenté par Tripoli.

 

Un autre problème légal réside dans la fortune personnelle de Kadhafi. Cette fortune est placée pour beaucoup en «assets» c'est à dire dans le jargon financier en biens réels sur lesquels, comme pour les fonds souverains, les banques émettent des garanties bancaires (dept bonds) cautionnées par ces biens réels. Ces garanties bancaires servent en premier lieu à établir des lettres de crédit garanties par les banques (SBLC, Stand By Letter of Credit) et utilisées dans le commerce de commodités, (pétrole, denrées, engrais etc....) Le fait que les comptes de Kadhafi soient bloqués pose de graves problèmes légaux au système bancaire.

 

Cette situation qui n'était pas prévue ne peut plus durer longtemps maintenant, il faut, soit reculer en négociant soit avancer en éliminant Kadhafi

 

Bien entendu, on pouvait revenir en arrière et négocier, c'est ce que s'apprêtait à faire DSK et ce qu'avait commencé à entreprendre Sarkozy, des contacts avaient été pris et un émissaire spécial, un certain Jean Martinez, ami des deux partis faisaient l'aller retour,. Ce même homme  arrangea le déplacement de DSK et de l'envoyé allemand en Libye. Des avantages considérables étaient accordés à la France par la Libye si ces négociations aboutissaient, un accord fut trouvé, mais il fut quand même  décidé de demander la permission au patron US. Cette négociation  n'étant pas du gout du patron, tout fut abandonné. Par contre DSK, continua à agir seul au nom du FMI.

Sarkozy doit encore en trembler, si il avait passé outre il était fini. 

 

La décision de ne pas revenir en arrière a donc été prise par l'impérialisme, trop d'intérêts sont en jeux les USA ,omptant peut être dans la panique se refaire une santé sur le dos des peuples d'Afrique, puisque tel est actuellement l'axe de leur action.

C'est donc la précipitation avant le « big one » économique.

 

Il faut donc maintenant tuer Kadhafi pour terminer l'opération coloniale anglo-saxonne. Il faut le tuer légalement pour récupérer l'usage des fonds souverains et il faut que l'ONU reconnaisse le gouvernement croupion de marionnettes mâtinées Al Quaïda de Benghasi. Pour réussir cette opération, difficile pour l'impérialisme il lui faut convaincre une communauté des nations perplexe et peu enthousiaste, il lui faut absolument l'appui de la Russie et de la Chine et de pays régionalement influents comme la Turquie. Pour la Turquie c'est fait avec une promesse d'entrée dans l'Union Européenne rapidement et un oubli du génocide arménien. Pour la Russie, on connait les dissensions Medvedev, Poutine. Medvedev enclin à « travailler avec les USA », il a une fortune personnelle à se constituer mais pas Poutine. Qui l'emportera? C'est pour l'instant Medvedev qui possède le pouvoir. Quand aux chinois, le fondement de leur politique étrangère est de toujours d'avoir les meilleurs relations possibles avec les USA et pour ça ils sont prêts à avaler toutes les couleuvres possibles. Les jours légaux de Kadhafi sont comptés et règlerais le problème des fonds souverains.

Cette mort légale pourtant, ne réglera pas le problème du blocage de la fortune personnelle de Kadhafi, pour ça il faut le faire disparaître « ad patres ».

 

Sarko, en fidèle second couteau est la pour s'en charger, enfin pas lui, c'est la vie de nos pilotes d'hélicoptère qui va être cruellement en jeux, il ne s'agira plus d'appuyer sur un bouton à 5000 mètres d'altitude, mais de quasiment aller au contact au risque d'être pris sous le feux du premier lance-missile portable venu, la Libye n'en manque pas.

La guerre coloniale anglo-saxonne prend de l'ampleur avec des vies françaises qui risquent de disparaître, comme en Afghanistan, pour des intérêts contraires à ceux de la France. Le général se retourne dans sa tombe!

Partager cet article

Repost0