Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 15:41

 

De la Frontière, avec Oskar Freysinger.

 

ou l'éloge de la différence.

 

 

Frontiere-FREYSINGER-copie-1.jpg

 

Emission "Libre Antenne" sur Meta TV

du 18 sptembre 2013


 

1-Introduction à l'histoire de la Suisse

 

 

 

------------------------------

 

2- Pourquoi il est important d'avoir une Suisse et des frontières.

 

 

Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Idées
commenter cet article
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 14:42

  L'influence supposée des "franc-maçons" dans la révolution française de 1789.

 

ddhc2

 

 

Emission "Libre Antenne" de Meta TV

du 26 novembre 2013


 

 1- Quelques rappels sur les mythyes historiques et les manipulations dans l'histoire de France telle qu'elle est rapportée.

 

 

---------------------------
2- Intervention de Thierry Meyssan qui fut franc-maçon, sur l'influence de la maçonnerie dans la révolution de 1789.

 

-----------------------------
3- Thierry Meyssan et la franc-maçonnerie.
-----------------------
4- L'utilisation contemporaine des mythes historiques à des fins politiques.

Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Histoire
commenter cet article
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 11:56

La Finance dévoilée,


ou comment la finance d'origine anglo-saxonne a remplacé l'industrie dans l'accumulation du capital.

 

 

 

 

Lire: "L'arnaque de la  dette et l'escroquerie politicienne"

 

 

 

6-Pétrole dette

 

 

 

 

Emission "Libre Antenne" de Meta TV du 6 novembre 2013

 

Avec Alain Benajam et Tepa

 

 

  1- Phase une; imposition du dollar comme monnaie obligatoire dans les transactions internationnales.

 

e
----------------------------------
2- Le marché du pétrole et des commodités devient la première façon d'accumuler du capital.

-------------------------------
3- Quand la dette des états se transforme miraculeusement en capital disponible servant à spéculer à la hause sur les matières premières.
Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Analyses
commenter cet article
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 09:45

 

Pourquoi les USA ont ils reculé face à la Russie devant les cotes syriennes fin août 2013 ?

 

Emission Meta TV  "Libre Antenne" du 27 octobre 2013

avec Alain Benajam et Tepa

 

 

 

7--Moskva.jpg

Le croiseur lourd lance missile russe Moskva

 

 

L'arment aéronaval russe n'est que défensif mais bien supérieur aux capacités d'attaque de l'US Navy

 

 

----------------------------------
Historique de la guerre aéronavale et moyens mis en oeuvre.

Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Analyses
commenter cet article
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 09:46

La Malédiction des Rois Maudits.


Philippe_IV_Le_Bel.jpgPhilippe le Bel

 


"Libre Antenne" sur Meta TV


du jeudi 14 novembre 2013

avec Alain Benajam et Tepa


 

Un mauvais tournant pour la France, la fin du beau 13ème siècle et l'annonce de la guerre de cent ans et un désastre pour notre pays.

 

 

1- Introduction la France endettée par une série d'aventures militaires engagées par le père de Phlilippe le Bel; Philippe III dit le Hardi, le beau 13ème siècle touche à sa fin.

 

______________

 

  2- Paris et l'architecture médiévale, le Palais de la Cité, les problèmes de Philippe le Bel avec l'église

 

__________
3- Les templiers et les guerres de Flandre

---------------------
4- L'affaire de l'adultère des brus du roi et la légende de la Tour de Nesle.
La fin des capétiens.

Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Histoire
commenter cet article
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 12:25

Mythes et légendes de l'histoire de France.


Libre antenne sur Meta TV

du 20 novembre 2013 

 

avec Alain Benajam et Tepa

 

407px-Zhanna

 

 

1- Gaulois, romains, francs et Clovis


2- De Clovis à Etienne Marcel


3- L'émergence d'une Nation de Jeanne d'Arc à 1789


4- Le temps des révolutions nationales


Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Histoire
commenter cet article
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 11:35

  Emission "Libre Antenne" sur Meta TV

du mercredi 6 novembre 2013.


http://www.dailymotion.com/metatvofficiel#video=x155tg2

 

 

Meta TV en direct
Lire avant.

 

 

 

 

 

1--Poids-de-la-dette-dans-le-monde.jpg

Les pays les plus riches sont les plus endettés car pouvant payer de forts intérêts et particulièresment les pays de l'OCDE car les plus soumis aux USA

 

 

 

 

 

Les accords de Bretton Wood.
François Asselineau.
Sur la création monétaire et la dette publique.

 

 

2--Message-MT-100.jpg

 

4-Codes-MT-700.jpg

 

Exemples de messages SWIFT,  code MT

La SWIFT contrôlée par les USA et donc toutes les transactions de banque à banque.

 

 

5--cours-du-petrole.jpg

Cours du pétrole de 2003 au mardi 5 novembre 2103

 

6-Petrole-dette.jpg

On peut noter 3 inflexions haussières.
1- Après la loi de 1973 permettant en France des emprunts d'état sur les marchés financiers

2- Après le 11 septembre 2001 et une imposition de la politique étasunienne sur le monde

3- Après 2007 correspondant à une hausse des dettes publiques dans les pays de l'OCDE

Puis une énorme inflexion baissière et momentannée consécutive a la crise des "subprimes" aux USA induisant une explosion de la bulle finacière.

 

 

 

7--130221_prix_commodities.jpg

La même chose pour l'ensemble des commodités

 

 

8--prix_petrole_graph1.jpg

 

Cours du pétrole depuis 1861 ce cours reste lontemps fixé à 1 ou 2 USD le baril.
On voit nettement les trois hausses.

  1- après 1973

  2- après le 11 septembre 2001

  3- après 2007

 

 

11---Historique-de-consommation-France.jpg

La consommation de pétrole en France est en baisse comme dans tous les pays développés

 

12-consommation-mondiale.jpg

 

La consommation de pétrole dans le monde est stable depuis 2008 en dépit de l'énorme aumentation de la Chine

 

 

13--consommation-monde.jpg

 

Consommation de pétrole dans le monde, exemple de quelques pays.

 

 

14--contrats-a-terme-petrole.jpgLa simple raison de la hausse des cours du pétrole

 

- La partie rouge correspond au nombre de contrats pétroliers passés par des spéculateurs non professionels dans le commerce du pétrole, spéculateurs purs.

- La partie bleue correspond au nombre de contrats passé par les "pétroliers".

- L'augmentation des cours du pétrole correspond à la multiplication du nombre de contrats sans que n'augmente le volume de pétrole échangé.


Ainsi  il s'achète et se vend 6 à 7 fois plus de pétrole qu'il ne s'en consomme et n'est produit.

Les cargaisons sont vendues et rachetées plusieurs fois induisant un mécanisme haussier inexorable.

 

_____________________________________________________________________________________________

Endettement

 

L'endettement suit de près la hausse des cours du pétrole et des matières premières car cet endettement produit des obligations (Debt Bond) et en conséquence des capitaux disponibles (titrisation des dettes) servant à l'achat de grosses quantités de pétroles et de matières premières

 

 

15---Endettement-soumission.jpg

 

 

16---Dettes-France.jpg

On voit toujours les deux inflexions correspondant au 11 septembre 2001 et à 2007

 

 

17--Dette-Allemagne.jpg

Les données de tous les pays de l'OCDE (soumis aux USA)  présentent les mêmes inflexions.

 

18---Dette-UK.jpg

 

19 - Dette USA

 

20--Dette-Japon.jpg

 

21---Dette-Australie.jpg

Les obligations japonaises peuvent induire de gros capitaux disponibles ce pays très riche soumis aux USA est donc le plus endetté de la planète.

 

 

22--Dette-Norvege.jpg

Même la riche Norvège est très endettée.
Normal elle peut payer et ses obligations valent très cher

 

 

23---Dette-Espagne.jpg

 

24--dette-Italie.jpg

 

25--Dette-Grece.jpg

 

 

 

A qui tout ceci profite ?

En premier lieu aux banques.

 

26---Top-20.jpgTop 20 des "prime banks" par actif.

 

 

27--Top-Bank-capitalization.jpg

Top 22 par capitasisation boursière (montant des portefeuilles d'action)

 

 

28--Actifs-du-Top-20.jpg

 

29--Actifs-banques-par-habitant.jpg

 

Les trois premiers pays du monde ou la finance possède le plus grand poids dans l'économie.

UK, France, Pays Bas, les trois grands premiers pays colonisateurs et spéculateurs sur les matières première.

 

 

 

Bénéfices des "Edge funds"

30--Edge-Fund.jpg

En orange bénéfices "on shore" et en bleu "off shore" dans les paradis fiscaux

 

Les bénéfices hors banques notamment de "Edges funds" qui sont des associations de spéculateurs privés.

Ces bénéfices sont en explosion déjà de 2000 à 2007 surtout après le 11 septembre 2001 alors depuis 2007 .... ce n'est plus montrable !

Repost 0
Published by Alain Benajam
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 10:07

 

  L'Autre

 

 

 

L'autre est celui qui montre une différence d'avec soi-même.

Comment exister face à l'autre c'est à dire rester soi-même et ainsi, offrir sa différence à cet autre lui permettant aussi de rester lui-même ?

 

 

 

Friedrich-Wilhelm-Nietzsche-1844-1900

Friedrich Wilhem Nietzsche

 

La confrontation à l'autre est l'élément mécanique primordial permettant l'évolution du vivant qu'il soit biologique au social. L'autre peut tuer ou aider à vivre c'est selon. Seule la frontière entre chacun les conserve, frontière à la fois conservatrice et perméable à des échanges mutuellement bénéfiques.

 

A l'heure ou l'idéologie dominante veut l'abolition des frontières pour le profit d'un petit nombre c'est à dire l'abolition de l'autre, c'est bien vers un mécanisme mortel pour l'humanité que cette terrible utopie égalitariste nous conduit.

 

 

Nietzsche

Rien ne m'est égal ! Par le Journal de Personne

 

 

Soi-même.

 

Chacun de nous est définissable et envisageable, en quelque sorte visible, en tant qu'individualité par ses pratiques quotidiennes non remarquables, comme ses habitudes vestimentaires, alimentaires, son langage, son activité quotidienne qui est en générale sa profession, la manière de se comporter ses manies, boire du café à telle heure, fumer, ses opinions politiques ses lectures habituelles enfin toutes choses pratiquées quotidiennement.

 

Le village.

 

Le non remarquable forme le fond de chaque individualité mais pourquoi est-ce en générale non remarquable?

Car ces mêmes pratiques quotidiennes sont partagées par ceux qui nous entourent, et ce qui nous est mécaniquement habituel n'est pas remarquable pour nous comme pour autrui. Ces pratiques sont assimilables à des rites de reconnaissance mutuels et d'appartenance, rites partagés par ceux qui nous environnent formant ainsi un groupe sociale propre, que l'ethnométhodologie assimile à une village. Au sein de chaque village rituel il y a peu d'informations qui circulent dans la mesure ou une information ne se transmet qu'entre ce qui est différent (méconnu), mais il y a une solidarité intrinsèque une connivence entre ceux qui se reconnaissent de le même appartenance, une empathie mutuelle et naturelle.

 

Dans ce milieu, toute nouvelle pratique reconnue comme intéressante par le groupe se répand très rapidement devenant une mode, les membres du village n'ont pas à réfléchir, à se poser de question, il suffit que quelques leaders d'opinion modifient leurs pratiques pour qu'instinctivement les autres membres attestés du village modifient également les leurs.

L'individu humain ne possède aucune possibilité de vivre isolé, seul, éloigné d'autres humains. Cet individu décéderait rapidement faute d'un savoir faire que chacun ne peut individuellement posséder; faire du feux, chasser pour manger, se confectionner des outils, des vêtements etc..

L'homme est un animal social plus que tous autres, la société dans laquelle il vit fait partie intrinsèquement de son Être, nul ne peut s'en détacher.

 

Cette société, ce fameux « village » est devenu un corps biologique vivant répondant aux règles du vivant qui concernent la complexification.

 

 

La complexification.

 

Nous observons que les sociétés humaines d'aujourd'hui sont bien plus complexes quelles ne pouvaient l'être il n'y a que 20 000 ans, ce qui est peu éloigné dans le temps si l'on considère que l'homme actuel, l'homo sapiens est apparu il y a180 000 ans.

 

L'homo sapiens provient d'une complexification du vivant partant de la soupe primitive océanique ou baignaient déjà les acides aminés. Ces acides aminés ont commencé à se combiner grâce aux rencontres fortuites pour former le premier ADN élément premier définissant le vivant.

Justement le vivant n'est définissable que par la capacité d'un élément biologique de pouvoir se reproduire et de pouvoir ainsi se conserver en tant qu'espèce au delà de la mort de chacun et ce, pendant une très longue période de temps. Ce temps durant lequel, de ce corps vivant, naîtra par mutation hasardeuse, un autre corps ayant une capacité de survie et d'adaptation supérieure. Cette complexification s’opère entre le hasard de la mutation et la nécessité de l'adaptation à un milieu qui va ou non la tolérer.

 

La conservation.

 

La conservation du vivant est offerte par l'ADN transmis qui fera que l'être reproduit sera une moitié et son père et une moitié de sa mère. La faculté de conserver une espèce au delà de la mort d'un individu est la définition même du vivant

 

Les sociétés humaines sont des corps vivants obéissants aux règles du vivant de la conservation pérenne. Celle-ci permet d'accumuler des connaissances sur de longues périodes dépassant la durée de vie de chacun ce qui a pour effet d'améliorer les capacités et les facultés d'adaptation.

La conservation dans un corps social n'est plus l'ADN transmis pour conserver l'espèce mais se sont les instructions des savoir faire transmis de générations en générations qui permettent à une société de se conserver d'abord pour évoluer ensuite.

 

Ce sont les rites sociaux transmis qui « vont de soit », sont vus et non remarqués qui font que chaque individualité s'inscrit dans une existence historique composant un langage compréhensif, consécutif à cette histoire et donne le moyen à chacun d'assimiler un héritage sans lequel il ne saurait exister.

L'héritage social est l'ADN des sociétés sa transmission est quasi instinctive mobilisant tout le corps social montrant ses pratiques courantes

 

L'évolution.

 

L'évolution est inhérente au vivant au même titre que la conservation car il ne saurait y avoir évolution sans conservation. Pour qu'une société évolue encore faut-il quelle existe or une société se construit dans le temps, temps qui va bien au delà de la vie de chacun. On comprend par exemple que pour accumuler des savoir faire il faut plusieurs générations. On ne devient pas menuisier ex nihilo il faut un apprentissage et l'usage d'outils spéciaux mis au point il y a très longtemps. La scie par exemple serait une invention venant de la Grèce antique qui serait attribuée à Talos, le neveu de Dédale. Pour transmettre des instructions permettant la transmission d'un savoir faire il faut l'usage d'un langage appris et compris d'une génération sur l'autre sachant que chaque langage utilise des concepts nés dans l'histoire. Je prends toujours l'exemple du mot « domination » qui vient du latin « dominus » voulant signifier seigneur mais dont l’étymologie latine signifie « propriétaire d'un domaine » sur lequel travaillent des esclaves; les dominés. Il y a de multiples exemples identiques montrant que chaque langage utilise des images puisées dans une histoire humaine pouvant être très lointaine.

Comme pour l'être vivant l'évolution sociale s'engendre par ce qui est comparable à une mutation. Une mutation n'est qu'une légère modification car cette modification doit être acceptée. Que cette mutation soit trop importante elle sera rejetée car inadaptée au milieux ou l'être biologique ou social l'est d'ores et déjà, puisqu'il existe. Cette mutation pour faire son effet doit simplement permettre une amélioration de l'adaptation tout en étant tolérée.

 

On voit donc que conservation, mutation et évolution sont les clefs du vivant, qu'il soit biologique ou social.

 

 

La confrontation.

 

La confrontation est la mécanique du vivant biologique ou social, cette confrontation survient entre hasard et nécessité mais aussi entre liberté et tolérance.

 

 

De-la-Frontiere.jpgLa frontière, conservatrice et protectrice de l’ordonnancement.

 

Chaque groupe social, ou individualité se déploie, se réalise, existe à l'intérieur de ses frontières.

La frontière est l'élément conservateur de différenciation entre l'un et l'autre. Les frontières sont évidemment multiples se placent à différents niveaux. D'abord entre individus qui ainsi se différencient, puis entre sexes, puis entre différents groupes sociaux et professionnels, puis entre régions puis entre nations. La définition d'une frontière peut être culturelle et, ou légale s'il s'agit d'un état-nation. La fonction de la frontière est d'être protectrice et permettre le développement d'expériences propres qui ne sont pas ou ne peuvent pas se réaliser à l'intérieur d'autres frontières pour de multiples raisons qui font qu'un autre est différent dans son histoire, ses capacités et ses expériences passées. On comprend aisément que la différence engendre des initiatives différentes, des expériences différentes et que la multiplication des différences multiplie les expériences et donc la possibilité d’offrir aux autres une quantité supplémentaire de capacités.

 

La vie procède par échange, adaptation et conservation aux travers de frontières à la fois protectrices et perméables, comme peut l'être le cytoplasme d'une cellule vivante.

Les éléments ordonnateurs et constructeurs sont donc la conservation qui permet l’existence mais aussi la liberté qui permet les initiatives, la tolérance qui les accepte et l'échange qui les offre à l'autre, le tout inscrit dans le temps. Ce temps montre une direction ; la flèche du temps, opposant deux forces. L'une de ces forces est ordonnatrice par la multiplication des expériences et l'autre destructrice par la force destructrice et entropique de l'usure inexorable du temps, ce qui n'évolue pas est appelé à mourir.

 

Oskar Freysinger

De la Frontière

Xenia

220px-Oskar_Freysinger_-2007-.jpgLes forces prédatrices de l'avidité et de l'immédiateté veulent à tous prix s'affranchir des frontières pour espérer aller plus vite dans la jouissance, la jouissance de l'autre considéré comme une proie à consommer. La jouissance immédiate déplore le parcours réduit de la vie et pour ça nie toutes pérennités sociales dépassant les générations, le mot d'ordre est toujours « après moi le déluge ».

 

On peut appeler forces du Mal ces forces politiques s'appelant de droite prônant la fin des lois régulatrices des états-nations ou de la gauche égalitariste, ces forces qui œuvrent ensemble à la destruction des différences et des frontières.

 

Pour eux ensembles toutes les frontières sont à détruire, celles des nations, celles des sexes ou celles des traditions. Ce sont les forces diaboliques du Mal mythique car elles conduisent à la destruction et à la mort par la destruction de l'autre, du différent, élément de toutes complexifications vitales.

 

La vie est un parcours rapide rythmé par des étapes ou à chacune d'elles correspond une découverte, la découverte de l'autre et de chaque confrontation avec l'autre en sortira une expérience et une capacité supplémentaire pour l'un et l'autre par échange transfrontalier.

La vie est aussi une quête, une course contre la mort, la course du savoir et du pouvoir celui de pouvoir transmettre à la génération qui suit.

 

Alors on ne peut apprendre que s'il y a différence de savoir et de pouvoir on ne peut apprendre de l'autre que s'il existe en tant qu'autre derrière sa frontière.

 

 

 

Le Poker nietzschéen

Par Le Journal de Personne


Exister c'est résister, c'est ne pas se rendre, c'est ne pas s'abimer dans la mer des conformismes, exister c'est être différent c'est être un autre pour tous et pour chacun.

 

Être coriace c'est se donner la possibilité d'offrir sa différence à l'autre comme un cadeau.

Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Idées
commenter cet article
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 17:59

 

Échec au roi.

 

ou un prétexte pour éliminer un prétexte encombrant.


bachar-al-assad-as.jpg

 

 

Il y a bien échec au roi, celui l'impérialisme, Barack Hussein Obama roitelet investit par les forces du mal.

Ce n'est pas encore Echec et Mat, loin de là, mais l'impérialisme a subi dans l'affaire syrienne et face aux russes, un échec cuisant l'empêchant de déclencher la guerre qu'il souhaitait et qu'il avait programmé.

 

 

 

Les choeurs de l'âme russe .
par Le Journal de Personne

 

Pourquoi cet échec est cuisant ?

L'impérialisme ne peut vivre qu'avec la guerre et, l’empêcher de la faire, c'est commencer à le tuer.

L'impérialisme a besoin de la guerre comme un requin a besoin d'avancer pour respirer qu'il s'arrête et c'est la mort !

 

Tu-garde-ton-fou-je-garde-mon-roi.jpg


L'impérialisme est composé de plusieurs éléments ne pouvant vivre que sur la prédation.


Tout comme l'empire romain avait besoin de toujours plus d'esclaves pour alimenter sa machinerie guerrière, l'impérialisme a besoin d'asservir les peuples au paiement des intérêts d'une dette, pour alimenter sa propre machine prédatrice.

 

carte-dette-monde-2009-copie-1.pngEn clair les pays qui restent à agresser pour leur imposer une dette, en foncé ceux qui payent déjà le tribu de soumission.


Alors, pour asservir des peuples à la dette, il est impératif qu'il puisse se saisir de leurs appareils d'état d'abord et de leurs appareils financiers ensuite.

Pour se saisir de ces états, l'impérialisme use de plusieurs manières :

- par la corruption des politiciens locaux et le chantage, si cela ne marche pas,

- par la destitution de dirigeants non corrompus et non corruptibles et si cela ne marche pas

- par la guerre afin de placer par la force les marionnettes prévues à cet effet.


La guerre est aussi intéressante en elle même car elle dope les budgets militaires et favorise le transfert de l'argent public vers de riches poches privées.

 

L'impérialisme a choisi de se donner l'aspect de la démocratie car il a jugé qu'il était plus efficace que les peuples organisent eux même leur asservissement, ce qui épargne l'utilisation de gros moyens de répression.

Il est donc dans l'obligation d'entretenir en permanence une fiction qui permet aux peuples d'accepter les massacres de masse et les indicibles horreurs. La fiction justificatrice de la sale guerre entreprise sous couvert d'humanité.

 

Il y a donc une machinerie complexe et bien huilée qui s'est mise en place dont le seul et unique but est d'asservir les peuples afin de les faire payer et de tuer ceux parmi ces peuples qui seraient récalcitrants.

 

On peut diviser cette machinerie impérialiste en trois groupes étroitement liés et convenablement rémunérés.

 

1- Le groupe dur, se sont les états, les armées, leur commandement et leurs services secrets et avec l'industrie d'armement ; le fameux complexe militaro-industriel qui est aujourd'hui assez transnational impliquant essentiellement quatre états sous la direction des USA ce sont le Royaume Uni, la France et Israël .

Le « roi » en échec est le président des USA adoubé par la deuxième entité, le groupe financier.

 

2- Le groupe financier, est essentiellement constitué par un axe La City, Wall Street qui organise la prédation sur les peuples par la dette et par la hausse continue des matières premières.

Tel un ogre inassouvi ce groupe financier a besoins de plus de peuples à asservir, il en reste encore beaucoup il suffit de voir la carte mondiale de l'endettement ou l'on voit que ce sont les pays les plus développés qui sont les plus endettés car jugés capables de payer les plus forts intérêts comme la Norvège ou le Japon, deux pays soumis corps et âmes à l'impérialisme.

 

3- Le groupe chargé de la fiction justificatrice que l'on peut appeler le groupe du mensonge constitué par des politiciens et leurs partis, par les médias et les ONG.

Ce groupe institutionnel doit rester crédible aux yeux des peuples pour être efficace. Qu'il s'écroule et c'est tout le système bâti sur lui qui peut également s'effondrer ce groupe du mensonge est donc fondamental.

 

Face à la machinerie impérialiste, un moment débridée et sans opposition depuis la fin de l'URSS, la résistance s'organise doucement, sûrement et en s'accélérant.


La résistance se constitue et s'organise avec les peuples et leurs états visés par la prédation impérialiste. Ces états sont ceux qui ne sont pas encore soumis à la dette que l'on voit sur la carte.

 

Ces états, il y a encore peu de temps, n'étaient pas encore conscients du danger et n'avaient pas cru devoir s'organiser convenablement dans un système de défense commun.

Les dirigeants de ces états souvent fort riches personnellement, vivant très bien du capitalisme, pensaient certainement que depuis la fin du bloc soviétique, du socialisme et la généralisation du système capitaliste, ils étaient devenus amis et partenaire des USA, ils pensaient qu'ils n'avaient donc plus rien à craindre et que toutes luttes politiques et idéologiques étaient maintenant éteintes.


J'ai personnellement suffisamment discuté avec des dirigeants communistes chinois pour avoir perçu avec consternation à quel point ils se faisaient des illusions sur « l'occident » et les USA pensant que les affrontements étaient du passé maintenant que le capitalisme investissait en masse dans leur pays.

De la même façon une très large faction de l’intelligentsia russe et de politiciens pensaient  qu'il était  souhaitable d'abandonner la lutte nationale face à l'impérialisme et de vivre de ses miettes concédées. (voir Madvedeev)

La Russie et la Chine avaient, peu de temps auparavant, un système économique socialiste fondé sur l'utopie léniniste. Cependant si l'économie socialiste s'est montrée peu performante, le fait d'avoir des partis communistes au pouvoir opposés intrinsèquement à l'impérialisme, les a préservé de la soumission.

Les partis communistes au pouvoir on fait plutôt fonction de machine de guerre particulièrement efficace dans la préservation de l'indépendance nationale.

Aujourd'hui les anciens dirigeant politiques les plus populaires dans ces pays sont Staline en Russie et Mao Tsé Toung en Chine vus aujourd'hui plus en tant que dirigeants nationalistes que communistes.

 

C'est donc naturellement que d'ex pays socialistes dirigés par des communistes ont pris en main la résistance car les hommes mûrs à la tête de ces états ont encore été formés à l'école communiste de la résistance à l'impérialisme.

Le plus bel exemple en est Vladimir Poutine ex dirigeant du KGB, les services secrets soviétiques.

 

Historique d'un affrontement pouvant devenir paroxystique et évité de justesse par l'habile et déterminée manœuvre russe.

 

La guerre du Vietnam terminée en 1975 fut une grande défaite pour l'impérialisme et, durant quelques années, il dut se tenir tranquille comme assommé.

La trêve ne dura pas trop longtemps, dés 1990 les hostilités guerrières impérialistes reprirent contre l'Irak avec la première guerre du Golfe et en 1991 contre la Yougoslavie.

Ces guerre furent des succès pour l'impérialisme qui put ainsi démanteler la Yougoslavie et l'Irak..

Ces succès relativement aisés furent possibles grâce à l'extinction de l'URSS, l'impérialisme n'avait face à lui aucune opposition d'importance.

Dés ces nouvelles guerres, une nouvelle technique de justification apparue avec l'embrigadement étroit des médias et des politiciens constituant alors un front du mensonge particulièrement efficace.

Ce front du mensonge politico-médiatique avait pour but de diaboliser le dirigeant politique principal de la cible, de le présenter comme un ignoble dictateur justifiant les actions les plus violentes à son encontre.

A ce moment le Réseau Voltaire perçu le danger et se mobilisa dans les premières années de son existence pour mettre en évidence et dénoncer la presse de l'impérialisme et les techniques de diabolisation. Mais nulles oppositions politiques ou étatiques ne se constituèrent à l'époque contre ces forfaits impérialistes.

 

Les attentats du 11 septembre 2001 marquèrent l'imposition générale et définitive de l'embrigadement politico-médiatique occidental en faveur de l'impérialisme.

Le mensonge était devenu généralisé emmenant tous les rouages institutionnels sans exceptions; partis politiques, médias, administrations d'états, tous impliqués sans mesure dans l'adoption officielle et religieuse d'une manipulation de mort et de mensonges grossiers.


La Chine et la Russie ne bougèrent pas, bien que sachant parfaitement la réalité de ces attentats fabriqués de l'intérieur des USA. Ils ne bougèrent pas car ils avaient toujours l'illusion d'être rangés parmi les amis et à l'abri de toutes agressions.

La France chiraquienne à ce moment faisait figure d'opposant principal à l'impérialisme et avait retrouvé un moment son lustre international.

 

Il fallut la guerre de Libye pour que la prise de conscience du danger commence à poindre dans l'esprit de plusieurs états et qu'ils commencent seulement penser se mettre en posture de défense.

L'impérialisme après ses succès du « printemps arabe » et de la guerre de Libye crut que la Syrie serait facile à vaincre et que derrière, l'Iran tomberait comme un fruit mur, ouvrant les portes de la Russie et de la Chine, cœur de l'objectif, le fameux «heart land» de l’île du monde selon le fantasme anglo-saxon.

 

Vladimir Poutine assisté de son excellent ministre des affaires étagères Constantin Lavrov  ont perçu qu'il était devenu vital maintenant de stopper la marche inexorable de l'impérialisme.


Mais comment stopper une redoutable machine de guerre sans faire la guerre ? Car faire la guerre serait encore l'alimenter et non la vaincre.


Il fallut s'attaquer à la base du système évoquer plus haut celui du mensonge sur lequel la machinerie guerrière est construite tout en dissuadant militairement l’adversaire ou au moins le faire réfléchir aux conséquences que pourraient avoir un conflit ouvert généralisé avec une puissance militaire quasiment identique à la sienne.


N'oubliant pas que le système guerrier et agressif ne peut fonctionner qu'avec l'assentiment de l'opinion publique, c'est bien à celle-ci qu'il fallait s'adresser. En effet le peuple étasunien lassé des morts et des handicapés aurait certainement mal pris la nouvelle de quelques navires coulés avec leurs équipages ou quelques dizaines voir centaines d'avions abattus.


Le dispositif naval de protection des côtes syriennes devait avant tout être crédible. Ce dispositif naval fut mis en place dés le mois de janvier au cours d'une bataille navale « électronique » emportée par la flotte russe qui put rejeter le dispositif naval de la 6ème flotte US loin des côtes syriennes. Ceci avait aussi pour effet d'allonger le temps de parcours des missiles et d'avoir le temps de prendre toutes dispositions pour les abattre ( entre 1h30 et 2h entre le tir et la cible)

 

Moksva.jpg

Le croiseur  lance missile Moskva élément de la dissuasion navale russe

 

 

A lire pour comprendre,


Un article de Valentin Vasilescu spécialiste de l'armement russe et étasunien.

http://avicennesy.wordpress.com/2013/05/29/la-vraie-bataille-pour-la-syrie-celle-dont-les-medias-ne-vous-parleront-jamais/


  Il était devenu certain qu'après la « ligne rouge » qui pourrait être dépassée par le gouvernent syrien dans le cas de son utilisation de gaz de combat, qu'une intervention directe des forces de l'impérialisme serait déclenchée et que le prétexte qui serait alors fabriqué serait une attaque sous faux drapeau utilisant ces gaz.


Ces gaz possédés par l'Armée Arabe Syrienne n'avait aucune utilité militaire dans les combats rapprochés qui mêlaient civiles et combattants des deux bords. Ces gaz de combat n'était là que pour dissuader Israël qui en possède également..

Dans le cas actuel de la menace impérialiste, la possession de ces gaz de combat devenaient même un lourd handicape pour l'état syrien.

Il était judicieux qu'il s'en débarrasse ostensiblement et sans conteste, Obama en a fourni le prétexte pour éliminer tous prétextes.

 

L'action russe a été menée en ôtant à la fois tous prétextes d'attaque à l'impérialisme et en le dissuadant également par une détermination militaire sans faille à défendre la Syrie contre toutes agressions.


Le prétexte fallacieux a été remis en cause médiatiquement par la contestation de la réalité de l'attaque chimique en démontrant qu'elle fut fabriquée par les services occidentaux, ceci par l'enlèvement et l'assassinat de plusieurs centaines d'enfants de Lattaquié zone favorable au gouvernement syrien, afin de les montrer en victimes de ces gaz de combat.

La réalité du faux prétexte mis en avant par les médias et les politiciens pour fomenter l'agression commençat a ébranler convictions et certitudes, lézardant le front habituels des fous de guerre. Un nombre significatif de médias et de politiciens ont ainsi abandonnés la ligne du mensonge.


Puis les deux missiles tests de l'impérialisme décelés dés le tir et abattus par les russes démontra leur  capacité technique de riposte et leur détermination.


A ce moment l'impérialisme s’aperçu qu'il n'y avait pas de solution simple à la poursuite de l'agression face aux dispositifs de défense russe et syrien.


Il fallut alors tendre une perche à l'impérialisme afin de lui donner la possibilité de ne pas s'enfoncer dans l’aventure militaire.

C'est tout le génie diplomatique russe que d'avoir penser qu'il était utile de ménager une porte de sortie à l'adversaire si on ne voulait pas le combattre jusqu'à sa mort, chose qui eut été terrifiante pour les deux parties.


La mise sous séquestre de l'armement chimique syrien par l'ONU offrit à Obama ce prétexte d'abandon de la partie sans perdre la face même si ce séquestre est extrêmement difficile à réaliser.

 

Poutine a bien réussit à éviter à la Syrie d'être écrasée sous les bombes et par la même occasion il a évité à Obama de commettre une faute grave en déclenchant un dur conflit régional, voir une guerre mondiale dont la première victime eut été Israël.

 

Les conséquences.

 

La guerre n'est pas terminée pour autant car les djihadistes biens armés continuent à affluer mais la Russie a changé de registre, elle est maintenant déterminée à aider militairement au maximum de ses possibilités la Syrie et l'Iran qui seront maintenant pourvues des armements les plus modernes.

L'avancée inexorable de l'Armée Arabe Syrienne va continuer avec l'aide de l'Iran du Hezbollah de la Russie et de la Chine.


s300pmu2.jpg

S300 livrés à la Syrie et à l'Iran rendant leur ciel inexpugnable.

 

La méfiance envers les USA et l'occident va s’accroître dans le monde.

 

Nous avons vu que dans le monde occidental l’unanimité habituelle pour la guerre impérialiste ne s'est pas constituée et que les va-t-en-guerres comme Hollande étaient isolés.

 

Nous avons vu également que le front du mensonge médiatique s'était fissuré et que nombre de politiciens avait osé un désaccord.

 

On peut aisément affirmer que la carrière politique de François Hollande est terminée et que l'avenir du Parti Socialiste principal soutient à la guerre impérialiste est sombre.

 

Il y eut bien   Échec au Roi, de l'impérialisme, dans cette partie très serrée avec la Russie attendons maintenant tranquillement l’Échec et Mat.

 

 

Alain Benajam.

Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Actualité
commenter cet article
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 15:56

 

Ces délinquants qui nous gouvernent...

doivent être punis !


 

arton180128-e8869.jpg

 

Dans un pays se voulant démocratique il est normal et recommandé qu'il y ait un débat politique confrontant différents points de vue et intérêts. Une droite défendant les entrepreneurs et une gauche défendant les fonctionnaires peuvent bien débattre parfois vivement sur le montant du SMIC, l'âge de la retraite ou de l'assiette fiscale de telle ou telle catégorie sociale.
Ceci est le débat républicain, peut être parfois passionné mais les arguments des uns et des autres sont toujours légitimes.

 

Quand il s'agit de faire la guerre à une autre nation, comme il est question aujourd'hui,  l'engagement des politiciens devient d'une tout autre nature puisque dans ce cas il leur conviendra de prendre la responsabilité d'infliger la mort à des humains.


Suite à la seconde guerre mondiale qui fut particulièrement dramatique un droit international a été convenu entre toutes les nations afin de régler la possibilité d'engagement de cette chose terrible que de vouloir tuer massivement des hommes, ce que la guerre moderne permet de plus en plus.

 

Seule aujourd'hui l'ONU par décision de son conseil de sécurité ou de son assemblée générale peut légitimer une guerre. Ceux qui enfreindraient cette loi internationale seraient passibles d'accusation de crime de guerre et de crime contre l'humanité et pourraient être traduits devant un tribunal pénal international.

 

Malheureusement, depuis l'adhésion de toutes les nations à ce droit international, une puissance; les USA est toujours parvenue à le détourner en fabricant des prétextes et en les faisant plus ou moins admettre par la communauté internationale dont une grande partie des membres étaient sous sa dépendance politique et économique.

Dans le même temps des médias sous influence ont toujours validé les fabrications de preuves ne craignant pas, une fois l'agression militaire passée, d'admettre les montages mensongers.

 

On peut citer quelques exemples historiques : l’incident du golfe du Tonkin et la guerre du Vietnam, les couveuses koweïtiennes et la première guerre du Golfe, le massacre de Racak et la guerre du Kosovo, les armes de destruction massive irakiennes et la deuxième guerre du Golfe, les menaces sur Benghazi et la guerre de Libye, et maintenant le gazage des civils de la Ghouta pour justifier le bombardement de la Syrie. Ainsi les USA avec quelques complices du camp dit « occidental » commettent crimes de guerres sur crimes contre l'humanité depuis plus de 65 ans afin de parfaire leur pouvoir économique et politique sur le monde.

 

 

La situation a évolué pour plusieurs raisons.

 

Le statut quo qui existait entre les deux impérialismes l'un soviétique et l'autre étasunien n'existe plus car auparavant l'un et l'autre voulaient respecter les accords de Yalta consacrant le partage du monde en deux zones d'influence et  aujourd'hui ces accords sont caduques du fait de la disparition de l'URSS.

D'autres grandes nations comme la Russie et la Chine n'entendent pas laisser maintenant l'impérialisme étasunien faire ce qu'il entend dans le monde.

 

Puis, l'émergence et la multiplication de médias alternatifs contestant la propagande officielle déversée par les médias de pouvoir, permet d'éclairer aux yeux de l'opinion publique les manœuvres criminelles et les fabrications de « preuves » de l'impérialisme. L'exemple du 11septembre 2001 est significatif par le nombre très important de sites internet de contestation de la version officielle abracadabrantesque apparue suite à cet événement.

 

Aujourd'hui politiciens et journalistes peuvent apparaître aux yeux du monde comme ce qu'il sont: des délinquants criminels passibles de tribunaux internationaux.

 

Le crime d'agression

 

Le Statut de Rome définit les règles de fonctionnement élémentaire de la Cour pénale internationale (CPI). Il a été adopté le 17 juillet 1998, à Rome en Italie.

L’article 8 bis du Statut de Rome , ajouté en 2010, se lit comme suit : « Aux fins du présent Statut, le « crime d’agression » signifie la planification, la préparation, le lancement ou l’exécution par une personne effectivement en mesure d’exercer un contrôle ou de diriger l’action politique ou militaire d’un État, d’un acte d’agression qui, par sa nature, sa gravité et son ampleur, constitue une violation manifeste de la Charte des Nations Unies. » Sont inclus à l’article 8 bis (2) ( b ) et dans la liste suivante les actes constituant une « agression »: « le bombardement par les forces armées d’un État contre le territoire d’un autre État ou l’ emploi de toutes armes par un État contre le territoire d’un autre État ».

En l’absence d’une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU autorisant « l’action militaire » contre la Syrie, ces dispositions correspondent en tous points à l’agression en cours de planification par les présidents Obama et Hollande. Si les USA se sont bien gardés de ratifier la CPI, tout en essayant de l'instrumenter, la France a bien signé le traité créant cette Cour Pénale Internationale.

 

Les fausses preuves fabriquées sur commande de l'état par la DGSE pour tenter de justifier une guerre aux yeux du peuple français sont déjà passibles de la CPI

 

Le crime de propagande de guerre.

 

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’Assemblée générale des Nations Unies a légiféré pour interdire et condamner la propagande de guerre.

La Résolution 110, du 3 novembre 1947, relative aux « mesures à prendre contre la propagande en faveur d’une nouvelle guerre et contre ceux qui y incitent », sanctionne « la propagande de nature à provoquer ou à encourager toute menace à la paix, rupture de la paix, ou tout acte d’agression ».

La Résolution 381, du 17 novembre 1950, consolide cette condamnation en condamnant la censure des informations contradictoires comme partie intégrante de la propagande contre la paix.

Enfin, la Résolution 819, du 11 décembre 1954, sur « la suppression des obstacles au libre échange des informations et des idées », pose la responsabilité des gouvernements à supprimer les obstacles qui entravent le libre-échange des informations et des idées.

L'ensemble de la presse dominante travaillant aux ordres des politiciens appelant à la guerre tombe dans ces attendus.



Le crime de complicité d'assassinat espérons que ce n'est pas d'assassinat.


Suite à la diffusion des images, distribuées par l’Armée syrienne libre et reprises par les services états-uniens et français, du massacre de la Ghouta, des familles alaouites de Lattaquié ont porté plainte pour assassinats.

Certaines des vidéos ont été réalisées et postées sur YouTube avant l’événement qu’elles décrivent

On peut y voir des enfants étouffer d’une intoxication chimique qui ne peut être du gaz sarin (ce gaz provoque de la bave jaune et non pas blanche).

Les enfants ne correspondent pas à un échantillon de population : ils ont presque tous le même âge et ont les cheveux clairs. Ils ne sont pas accompagnés par leur famille en deuil.

Il s’agit en fait d’enfant enlevés par des djihadistes, deux semaines auparavant dans des villages alouites aux environs de Lattaquié, à 200 kms de la ghouta.

Contrairement aux affirmations de l’Armée syrienne libre et des services occidentaux, les seules victimes identifiées du massacre de la Ghouta sont donc issues de familles soutenant le gouvernement syrien. Les personnes qui posent dans les vidéos en s’indignant des « crimes de Bachar el-Assad » sont en réalité leurs assassins, (www.voltairenet.org).


La DGSE prétend être très bien renseignée sur ce qui se passe en Syrie, on veut bien croire qu'elle fait son travail. Alors ce service ne pouvait ignorer les conditions odieuses et criminelles qui ont présidées à cette fabrication de "preuves" et l'on peut être certain que ces conditions ont été rapportées au président de la république.

Espérons que nos services n'ont pas trempé dans ces assassinats mais ils ont pour le moins laissé faire et se sont abstenus de dénoncer ces crimes se faisant complice de cet acte particulièrement criminel.


Nous savons également que l'état français contribue à financer et armer les bandes qui sévissent en Syrie massacrant les populations pour raisons confessionnelles s'en prenant particulièrement aux chrétiens, et aux musulmans chiites et alaouites. Tout le monde peut voir les nombreuses vidéos et images de ces crimes particulièrement horribles. Nos services de renseignement et donc l'état ne peuvent ignorer ces crimes commis, dont nos politiciens sont de fait les complices.


Brutalite-Syrie.jpg


Ici nous entrons dans la complicité de crime contre l'humanité et de crime de guerre.


Nous voyons que les dirigeants français ont quitté le domaine politique pour entrer dans celui de la délinquance. A ces crimes déjà avérés il pourrait être adjoint celui de haute trahison puisque ces crimes ont été commis à l'encontre des intérêts de la France et pour le seul bénéfice d'une puissance étrangère.


Il n'est donc plus possible aujourd'hui de traiter ces gens comme de simples adversaires politiques avec lesquels nous aurions des divergences, ce ne sont plus que des délinquants criminels et l'honneur de notre pays voudrait qu'ils fussent traduits devant un tribunal, jugés et punis par les lourdes peines prévues pour ces crimes.



Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Actualité
commenter cet article