Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 10:13

 

Comment peut on les croire,

 

 

La série de décapitations spectaculaires attribuées à des éléments du groupe radical takfiris DAESH relance la polémique sur la crédibilité des médias qui nous affirment très bruyamment des faits particulièrement contestables. Les réseaux sociaux se couvrent d'articles mettant à jour nombre d'éléments et arguments permettant de douter fortement des affirmations médiatiques. Je ne vais pas exposer toutes les curiosités qui abondent dans ces affaires mais seulement éclairer le fait qu'elles ont affecté opportunément des ressortissants des USA maîtres de l'impérialisme dans le monde et de ses deux principales marionnettes de France et du Royaume Uni, très récemment encore utilisateurs de ce groupe terroriste. Ces affaires semblent tomber à point nommer quand chacune de ces nations, dont les dirigeants sont contestés par leurs peuples cherchent à promouvoir une nouvelle guerre.

 

Comme il en est habituel depuis la guerre de Yougoslavie, la cible présentée doit posséder les caractères les plus diaboliques et impressionner les bas peuples par sa sauvagerie justifiant ainsi la mort qu'il est légitime de lui infliger.

 

Jusqu'à présent c'était le dirigeant du pays cible qui se trouvait au cœur de la vindicte médiatique toujours réduit à un nouvel Hitler massacrant son propre peuple tel était le « story telling as usual » made in USA devant être repris en cœur par des médias toujours aux ordres.

 

Aujourd'hui, il y a une innovation avançant d'un pas supplémentaire dans l'hypocrisie, un pas un peu plus masqué celui-ci, la méthode précédente semblant par trop usée. La cible proposée est composée de groupes terroristes, réellement terroristes et la dessus le doute ne peut exister mais opérant dans des pays ciblés depuis longtemps par l'impérialisme; la Syrie d'une part et l'Algérie d'autre part.

Il se trouve que ces groupes ont été fabriqués par les pays impérialistes depuis des années et opèrent, armés et financés par eux dans des pays dont ils veulent changer le régime politique pour y placer en lieu et place des marionnettes dociles préparées à l'avance.

 

Comment peut on prendre au sérieux que l'on veuille maintenant se débarrasser de groupes militaires que l'on a organisé à grands frais et surtout bien armés en matériel moderne. Comment ne pas y voir une manœuvre quand toutes les autres options ont échoué et que l'objectif affiché reste le renversement du régime politique honni car peu coopératif pour offrir son pays à l'impérialisme.
 

Les USA entraînant ses marionnettes habituelles, ont peut être perdu la raison ou admettent ils qu'ils ont commis une lourde et impardonnable erreur ?

Erreur particulièrement dramatique par les massacres et exactions les plus horribles commises depuis plusieurs années par ces groupes que le gouvernement syrien appelle depuis toujours terroristes quand les médias aux ordres les appelaient « révolutionnaires».
 

Les USA et leurs marionnettes ne devraient ils pas être maintenant tenus pour responsables de leurs crimes passés puisque maintenant il est admis par tous, que ceux qu'ils ont employé depuis toujours sont des criminels ?

 

Il est difficile de croire que les USA aient perdu la raison et encore moins que ces groupes armés qu'ils ont financé se retourneraient maintenant contre leur maître, (on se demande bien pourquoi?) bien que cette raison soit bruyamment évoquée par les médias habituellement aux ordres.

 

On est alors en droit de penser qu'il s'agit là d'une nouvelle manœuvre permettant de justifier une intervention armée d'une nature nouvelle contre la cible principale attaquée depuis plusieurs années.
On arrive un peu à percevoir la manœuvre quand les USA proclament vouloir fortement armer les groupes qu'ils appellent « modérés ». Pourtant sur le terrain de tels groupes n'ont jamais été vus, ils ne détiennent aucune ville aucun espace, aucun groupe armé de ces soit-disant modérés n'a jamais été filmé par un quelconque journaliste, alors que les groupes takfiris sont visibles partout diffusent un nombre élevé de vidéos y compris de leurs exactions. Ces groupes « modérés » fantômes ne seraient ils pas plutôt une bonne partie de ces terroristes que l'on baptiserait maintenant « modérés » car jamais personne n'a vu de différence entre les uns et les autres et  qui changent aisément de casquette, ainsi ce Al Bagdadi vu conversant amicalement avec McCain au moment ou il était qualifié de modéré et maintenant il se retrouverait terroriste.

 

Alors quel crédit accorder à ces décapitations grand-guignolesques et fort mal conçues qui cherchent à accréditer l'idée que des gens qui étaient des alliés baptisés résistants, soient soudainement devenus des ennemis maintenant baptisés terroristes pour des raisons parfaitement inconnues. Quel crédit accorder à ces vidéos d'origines obscures que plusieurs experts ont qualifié de faux. Tout ceci peu paraître à première vu totalement incohérent à moins que …

 

Concernant l'Algérie et Gourdel les faits sont encore plus troublants déjà par leur parfaite synchronisation avec les précédentes « décapitations » puis par le lieu choisi, l'Algérie ou DAESH loin de ses bases syriennes opérerait maintenant alors que l'armée algérienne est particulièrement vigilante pour que ne renaisse pas chez elles des groupes terroristes venant pour déstabiliser le pays . Ce qui est montré dans ces deux vidéos dont on ne connaît toujours pas l'origine contient un nombre incalculable de bizarreries soulignées dans nombre d'articles ayant paru sur les réseaux sociaux.

 

 

  Quelques articles intéressants sur le sujet

 

http://www.atlasinfo.fr/Louisa-Hanoune-accuse-la-France-d-etre-derriere-l-enlevement-d-Herve-Gourdel_a55693.html

 

 http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/herve-gourdel-decapitation-montee-157277

 

Ici c'est la France qui est visée depuis l'Algérie ce serait plutôt l'Algérie qui serait visée depuis la France. L'hystérique BHL poisson pilote de l'impérialisme ne nous donnerait-il pas le sens de cette affaire en ayant depuis longtemps appelé au renversement du régime algérien ? Ce régime serait maintenant incapable de lutter contre le « terrorisme » qui s'en prendrait à la France. Ce régime est bien entendu corrompu mais pour le remplacer par quoi ? Si on observe les résultats de ses interventions précédentes notamment en Libye il y a de quoi s'inquiéter sur ce que voudrait faire l'impérialisme de l'Algérie dont l'action de déstabilisation et de destruction semble vouloir être sous traitée à la marionnette française.

 

Et puis les médias qui font énormément de bruits avec cette affaire Gourdel sont ils crédibles ?  Alors qu'ils ne disaient mots sur les exactions de ces même terroristes baptisés il y a peu résistants, qui n'ont jamais cessée en Libye puis en Syrie de couper des têtes d'éventrer des corps de femmes et d'enfants et de torturer le plus sauvagement possible. Non seulement les images foisonnent mais également les témoignages sont forts nombreux. Ces médias qui montent ces affaires en épingle sont totalement discrédités et ce depuis très longtemps nous ayant habitué à tous les mensonges pour diaboliser tel ou tel et à nombre de justifications de crime pour angéliser des criminels.

 

Casques de la Garde Nationale ukrainienne les nazis sont des bons pour les médias

Brulures infligées aux prisonniers de Novorossia par les nazis ukrainiens

Il reste les crimes épouvantables commis par les nervis de la junte néo nazie de Kiev mise au pouvoir par un coup d'état sanglant baptisé « révolution » comme d'habitude. Ces crimes particulièrement odieux sont actuellement découverts dans les lieux tenus précédemment par les nazis qui ne cachent même plus leur idéologie. Nombre de charniers sont mis à jour avec des corps sans têtes présentant d'épouvantables tortures comme des doigts arrachés, des femmes violées et battues à mort, tous ces corps présentent des membres attachés montrant qu'il ne s'agit nullement de décès au combat. Les hystéro-médias sont totalement silencieux sur ces actes qui eux ne peuvent être mis en doute, les corps sont bien là, mis à jour en présence d'observateurs de l'OSCE.

 

Observateurs de l'OSCE prenant des photos de charniers sur d'anciennes positions nazies

Corps de prisonniers et de civils enterrés à la hate par les nazis ukrainiens

 

Alors encore une fois les médias bruyants sur des affaires troubles et incroyables ne peuvent être que discrédités et leurs affirmations opportunes ont toutes les chances d'être mensongères.

Cependant certains en France et ailleurs dans le monde soumis au USA trouvent que l'occasion est trop belle pour satisfaire leur islamophobie et leur volonté de diviser les français tout en déstabilisant gravement notre pays. Ce n'est pas la première fois que les gouvernants font bouillir la marmite communautariste pour diviser le peuple.
 

Alors d'une pierre deux coups c'est pas mal non ?
 

 

 

Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Actualité
commenter cet article
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 14:38

 

Novorossia

 

  drapeau-Novorossia.png

 

 

 

Novorossia dont la dénomination exacte est: Union des Républiques Populaires de Novorossia ou mieux en français Union des Républiques Populaires de Nouvelle Russie est une nouvelle venue parmi les états constitués démocratiquement, bien que cet état ne soit pas reconnu par la communauté internationale il existe et fonctionne. L'existence même de l'Union des Républiques Populaires de Nouvelle Russie est une petite révolution, voyons pourquoi.

 

L’ensemble des termes et symboles de cette nouvelle Russie ont été soigneusement choisis et présentent tous une signification profonde.

La Nouvelle Russie, Novorossia se détermine russe de culture et de langue, pourtant elle ne revendique pas d'être intégrée dans la Fédération de Russie. La Fédération de Russie est un état fédéral multiethnique s'étendant de la mer baltique à l'océan pacifique et comprenant un grand nombre de républiques autonomes et de peuples non culturellement russes.

 

 

D'abord comment peut on définir une appartenance nationale?

 

Les frontières des états sont issues de l'histoire et de ses conflits et ne tiennent pas toujours compte des frontières culturelles et linguistiques. Les états modernes sont définis par autre chose que l'ethnie ou la culture, si l'ethnie est peu précise dans ses descriptions et n'est valide que pour décrire des peuples isolés comme des groupe tribaux, la culture désigne essentiellement une communauté de langue et de référence historique. L'état moderne se définit lui par un territoire borné par des frontières reconnues mutuellement et internationalement. Comme chacun sait le premier traité de reconnaissance mutuelle de frontières fut le traité de Westphalie en 1648 suite à la terrible guerre de trente ans qui ravagea l’Europe. Sur le territoire des états reconnus internationalement, s'appliquent à chacun un corpus de loi, un droit spécifique. La définition de l'état moderne se recoupe avec celle de nation, on parle aujourd'hui d'état-nation donc l'appartenance nationale est définie par une légalité et rien d'autre.


L'appartenance à un espace culturel et linguistique et l'appartenance à un état-nation sont aujourd'hui parfaitement disjoints. De nombreux états intègrent des populations de culture et de langue différentes, comme en Europe la Suisse, la Belgique, l'Espagne, le Royaume Uni, la Finlande. En Afrique et au Proche et Moyen Orient, la colonisation a façonné des états sans tenir compte des différences historiques et culturelles pourtant chacun a accepté ces frontières devenues légales et chacun y tient, composant ainsi de nouvelles nations décalquées sur de nouveaux états.


Des populations possédant une même culture et une même langue peuvent aussi constituer des états différents, comme par exempte l'état français et la province du Québec appartenant à l'état fédéral canadien. Les populations anglophones d'origines européennes de l'ancien empire britannique forment plusieurs états distincts comme les USA, l'Australie, la Nouvelle Zélande, il en va de même pour le monde hispanique, d'Amérique latine. L'Allemagne a aussi compté deux états durant plusieurs années.

 

Cette existence d'états mutuellement reconnus par la communauté internationale ne signifie pas pour autant que des peuples puissent se reconnaître nationalement à l'intérieur d'états qui les ignore culturellement et linguistiquement. Par exemple nombre de peuples colonisés par d'autres états durent combattre pour accéder à la possibilité de former un état autonome comme l'Algérie qui s'est séparée de la France. La charte de l'ONU a défini après guerre un droit à l'autodétermination de peuples voulant se constituer en états indépendants généralement par referendum. Ce droit des peuples à disposer d'eux mêmes cher au général de Gaulle est un aspect important du droit international. Ainsi chaque état-nation mutuellement reconnu par la communauté internationale ne peut en aucun cas être définitif mais toujours être soumis à la volonté de ceux qui le compose.

Pour en revenir à notre nouvelle Russie c'est bien d'un nouvel état russe qu'il s'agit. S'il est culturellement russe, il se veut légalement différent de la Fédération de Russie un peu comme si la province canadienne du Québec accédait à l'indépendance formant un nouvel état français, ne parle t-on pas de nouvelle France, comme de nouvelle Russie.

La nouvelle Russie (Novorossia) est un état fédéral intégrant des Républiques Populaires. Pour le moment et provisoirement elle n'intègre que deux républiques; la République Populaire de Donetsk et la République Populaire de Lugansk dont les délimitations suivent celles des anciens oblasts ukrainiens possédant les mêmes noms. La Nouvelle Russie aura pour vocation de rassembler dans le cadre d'une autodéterminations d'autres oblasts de l'ex Ukraine qui choisiront en toute démocratie et après référendum de constituer leur république populaire et d'adhérer à l'Union des Républiques Populaires de Nouvelle Russie.

 

Rappelons que l'ex Ukraine qui fut de toujours une province russe, lieu même ou fût fondée la Russie, la Rus, cette ex Ukraine fut arbitrairement délimitée par l'URSS sans qu'aucun avis ne soit jamais demandé aux populations fort disparates qui peuplaient cette région. Aujourd'hui, le temps de la démocratie revenu, il est parfaitement conforme au droit international de demander leur avis aux différents peuples qui composent cet état artificiel et récent.

 

Les fondateurs des Républiques Populaires de Donetsk et de Lugansk insistent sur ce terme de «populaire » qui désigne leur république. Ce terme là a été utilisé historiquement par des états ayant été sous influence soviétique après la seconde guerre mondiale, états se définissant comme construisant le socialisme. Le socialisme selon sa définition marxiste-léniniste est régi par la propriété sociale des moyens de production et d'échange. Le socialisme n'est surtout pas le communisme selon toujours cette définition marxiste-léniniste car dans le communisme, décrit par le Manifeste Communiste de Marx et Engels de 1848 il n'y a plus de propriété, donc plus de propriété sociale, il n'y a plus d'état ni de salariat. Le mot communiste pour qualifié ces états était issu de la propagande étasunienne, aucun état jusqu'à ce jour n'a revendiqué d'être communiste.


Dans sa Conférence de Presse donné par Skype le samedi 6 septembre à Paris Pavel Gubarev l'un des initiateurs de la république Populaire de Donetsk et ex gouverneur « populaire » a bien spécifié que le règne des oligarques était terminé en Novorossia et qu'ainsi la Novorossia allait accomplir une des importantes revendications de « Maidan ». Qui sont ces dénommés oligarques qui sévissent en Ukraine, en Russie et dans d'autres pays ayant abandonné la voie socialiste. Ces gens sont pour la plus part d'anciens apparatchiks des états précédents issus de leur nomenklatura mais aussi des criminels mafieux qui se sont accaparés par la force et illégalement les industries publiques et en sont devenus immensément riches. Ce phénomène a été un peu freiné en Russie et les oligarques qui avaient mis en danger l'état russe sous Elstsine ont été mis au pas par Vladimir Poutine qui en a emprisonné certains et soumis d'autres. En Ukraine le phénomène oligarchique a été particulièrement dévastateur, d'immenses fortunes ont été accumulées par un petit nombre d'individus tandis que le peuple s’appauvrissait. L'Ukraine était devenu le pays d'Europe ou les salaires étaient les plus bas (plus bas qu'en Chine).


Ce terme de « populaire » ne signifie pas pour autant que ce qui avait cours au temps de l'URSS ou toutes les activités économiques étaient étatisées serait reproduit. Ce terme signifie que seules les grandes industries comme celles de l'énergie, l'industrie lourde et l'importante industrie d'armement seront sous le contrôle du peuple constituant les états fédéraux. L'Union des Républiques Populaire de Nouvelle Russie ne cherche pas à reconstituer une URSS qui était anti démocratique sous le contrôle d'un seul et unique parti mais elle reconnaît certains aspects positifs de l'URSS ou chacun avait le droit à la santé, à un habitation, à un travail.


D'ailleurs la devise de l'Union des Républiques Populaires de Nouvelle Russie c'est Liberté et Travail ce qui marque bien une volonté de garantir la liberté de chacun et d'avoir une considération particulière pour les travailleurs dont ne font pas parti les oligarques.

Ces valeurs de Liberté et de Travail sont aussi symbolisées par son drapeau, qui est le drapeau rouge des travailleurs, celui de la Commune de Paris ou sur l'un d'eux repose Lénine en son mausolée, drapeaux rouge frappé de la croix de Saint André. Ce Saint est le Patron de la Russie car il est le fondateur de l'église de Constantinople qui fut à l'origine de son évangélisation, il est symbolisé par une bannière blanche frappée d'une croix bleue (dite de Saint Andrée rappelant son supplice).

 


200px-L'apôtre saint AndréSaint André fondateur de l'église de Constantinople sur sa croix

 

Ce drapeau rouge pour les travailleurs avec une croix de saint André bleue au liserai blanc montrant qu'initialement le fond de la bannière était blanc.

 

Ce drapeau peut être, mais non obligatoirement aussi frappé des armes de Novorossia. Celles-ci présentent, l'aigle à deux têtes symbole des anciennes monarchies slaves, mais couronné par une maçonnerie au caractère industriel, ce qui indique le caractère slave et russe de cette nouvelle Russie, en son cœur, en médaillon figure un cosaque rappelant que cette région est aussi le pays des cosaques. Sous sa serre de gauche un marteau celui des travailleurs de la métallurgie sous l'autre serre une ancre marine car la nouvelle Russie possède un port maritime Marioupol sur la mer d'Azov qui accède à la mer Noire par le détroit de Kerch. Dans sa serre droite il enserre un épis de blé symbole de paix et dans sa serre gauche un faisceau de flèches symbole de guerre indiquant que cette nouvelle Russie veut vivre en paix mais saura se défendre en cas de besoin comme elle a pu le démontrer. Au dessus de la couronne maçonnée figure une banderole en bannière sur laquelle est inscrit Novorossia en cratère cyrillique traditionnel et sous cet aigle la devise Travail et Liberté en Russe.


Ainsi le drapeau de l'Union des Républiques Populaire de Nouvelle Russie compose un syncrétisme ou s'exprime deux valeurs.

Celle du travail, des travailleurs et de leurs organisations politiques passées et présentes voulant débarrasser le monde du système capitaliste, cette valeur symbolisée par le drapeau rouge. Puis la croix de Saint André qui symbolise les valeurs traditionnelles et historiques dont les russes sont attachés et sans lesquels un peuple ne peut vivre.

Histoire passée marquée par le christianisme orthodoxe mais aussi souvenir des combats acharnés de la grande guerre patriotique contre le nazisme et ses collaborateurs ukrainiens emmenés par Stepan Bandera. Ces combats contre le fascisme ukrainien et le nazisme allemand que symbolisent le ruban de Saint Georges qui est celui du souvenir de l'immense sacrifice russe consenti pour sauvegarder la mère patrie, il est maintenant porté par les soldats de Novorossia qui se retrouvent aujourd'hui à combattre cette junte de Kiev mise au pouvoir par les USA suite à un coup d'état particulièrement sanglant. Ce coup d'état organisé par les USA utilisa les groupes et partis néo-nazis comme Pravy Sector,(Secteur droit) et Svoboda ex parti national socialiste ukrainien. Ces partis arborant ostensiblement des symboles nazis, formulant bruyamment leur antisémitisme et qualifiant les russes comme les qualifiaient les nazis de sous-homme (untermenshen) se sont accaparé l'état en dépit de leurs faible score aux élections. Leurs nervis composent l'essentiel des bataillons combattants les Forces Armées de Novorossia FAN comme le bataillon Azov qui possède le même sigle que celui de la division SS Das Reich de triste mémoire en France. Ces groupes se prétendent nationalistes alors qu'ils n'œuvrent que pour les USA un état étranger qui ne veut en rien le bien de l'Ukraine mais qui ne cherche qu'à imposer son pouvoir économique et politique dans cette région. Cette qualification de nationalistes dont ils aiment s'affubler ne leur convient en rien, celle de collaborateur avec l'ennemi que fut leur mentor Stepan Bandera leur conviendrait beaucoup mieux. Ces néo-nazis assassins violents et racistes sont bruyamment soutenus par l'élite médiatique et politique des pays soumis aux USA qui il y a peu condamnaient l'humoriste Dieudonné pour un geste de « quenelle » y voyant ridiculement un salut nazi inversé.

 

Ce qui caractérise le peuple de Nouvelle Russie c'est justement sa volonté de ne pas être intégré au système euro-atlantique dominé par les USA par l'intermédiaire de l'OTAN et de l'Union Européenne . Ce système a largement démontré son inefficacité et sa nocivité. Les nations qui s'y soumettent ne cessent de décliner et de plonger dans le marasme économique et la décadence morale.

C'est historiquement la première fois qu'un peuple prend les armes pour ne pas être intégré au système imposé à d'autres par les USA ne voulant pas à la fois de son système économique mais également de ses valeurs morales.
Ce refus catégorique est similaire à celui d'un nombre croissant de français et d'autres peuples européens qui, face au désastre cherchent à se débarrasser de ce poids infamant et récupérer la maîtrise de leur destin.

 

Dans ce combat des peuples pour le recouvrement de leur indépendance les notions de droite et de gauche ne présentent plus de signification, des forces politiques se réclamant de la gauche et de la droite soutiennent le système de dépendance aux USA via l'Union Européenne et l'OTAN, d'autres qualifiées par les politico-médias d’extrémistes de gauche ou de droite militent pour le retour à l'indépendance . Il en est de même pour la soumission au système capitaliste qui a perdu son caractère industriel d'antan pour n'être plus que financier et mondialiste. Des forces politiques de droite comme de gauche s'y opposent, celles-ci sont évidemment diabolisées par les médias officiels qui occupent sans partage les antennes et une presse largement subventionnée par l'état.


Alors parmi ces politico-médias l'Union des Républiques Populaires de Nouvelle Russie n'est pas en odeur de sainteté car elle réussit fort justement à faire la synthèse entre la nécessaire révolution anti capitaliste qui est sans conteste également une révolution anti mondialiste, avec la volonté des peuples qui veulent recouvrer leurs spécificités leurs traditions à contrario du système culturel mondialiste. Celui-ci ne peut plus offrir à chacun qu'un plus petit dénominateur avec l’hédonisme à la place des valeurs de travail, d'effort et de don de soi.

 

Alors cette Union des Républiques Populaires de nouvelles Russie est-elle un exemple pour d'autres et le début de quelque chose de nouveau qui va changer le monde ?

 

 

Alain Benajam le 8 septembre 2014

Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Actualité
commenter cet article
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 15:02

 

 

 

 

 

Imperialisme-assassin.png

 

Une fois encore l'état sioniste, soutenu et appuyé par l'impérialisme US, a déclenché des massacres en Palestine.


Les impérialistes US et français lui avaient déjà préparé le terrain en écrasant la Libye et en agressant la Syrie, des pays opposants résolus du sionisme et de l'impérialisme dans la région.


Le gouvernement Netanyahou, oubliant complètement l’histoire du peuple juif, (qu'il ne faut pas confondre avec le sionisme criminel) prépare l'évacuation de toute une zone nord dans la bande de Gaza, comme au temps où les juifs se faisaient déporter et parquer dans des ghettos par les nazis en Europe

.

 

Lever le drapeau de la solidarité des travailleurs ouvre la voie à une issue internationale, laïque et socialement progressiste à cette crise, en unissant tous les peuples de la région, incluant les juifs pacifistes, démocrates et socialistes, afin de former une Fédération fraternelle des nations progressistes et socialistes, qui expulsent le sionisme de la région et s'opposent aux agissements agressifs et réactionnaires de l'impérialisme US.


Comme en Palestine, en Ukraine, dans la région du Donbass, une guerre est menée contre la population civile, avec les tanks, l’aviation, les bombes incendiaires, et autres armes, par un gouvernement oligarque, avec 7 ministres ouvertement nazis, propulsé, financé, appuyé par la diplomatie et les médias européens, avec le soutien direct de l'impérialisme US.


Le but de cette agression est d’écraser toute résistance aux plans du FMI, décidés par la finance internationale US, en liquidant l’industrie ukrainienne, en encerclant la Russie, en écrasant les pays du proche et du moyen Orient, et en freinant aussi le développement indépendant de la Chine.


L'impérialisme US se comporte comme l'ennemi principal de l'humanité dans toutes les régions du monde.


La guerre en Ukraine, c’est une guerre civile en plein milieu de l'Europe, organisée par l'impérialisme US, mettant en danger les intérêts mêmes des européens, mais qui ne peut se poursuivre que grâce au silence médiatique organisé avec la complicité active du gouvernement Hollande, comme pour la Palestine.

Il ne peut y avoir de perspectives pour les travailleurs ukrainiens, qu'avec un programme d'expropriation des oligarques, de contrôle des banques, d’organisation démocratique du peuple en levant à nouveau l’étendard du pouvoir des soviets et du socialisme, avec le soutien de tous les travailleurs d’Ukraine, de Russie, et de toute l’Europe !

 


Il est urgent que la solidarité avec ce peuple s'organise. Il est urgent de constituer un Comité de soutien à la lutte des travailleurs du Donbass ! Nos frères Ukrainiens du Donbass nous le demandent, comme nous le fait savoir l’Appel du Syndicat Indépendant des Mineurs de Donetsk,

 

 


 

Travailleurs, nos frères !


Nous devons éclaircir pour vous l’état de fait dans le Donbass.La véritable image de ce qui s’est passé est déformée ou occultée par les médias européens. Nous comprenons que vous ne pouvez pas facilement arriver à une conclusion exacte.


C’est pourquoi nous déclarons : nous, les mineurs, nous sommes obligés de combattre les armes à la main, pour cette vie, la nôtre, au nom de la survie!

Notre seul intérêt dans cette confrontation : la fin du massacre ! La fin de la guerre sera le procès pour les criminels de guerre qui l’ont déchainée. Nous ne pouvons céder, en effet, cela signifierait notre anéantissement complet, moral et physique !


Dès le début, l’ «Euromaïdan » s’est déroulé sous le contrôle de la grande bourgeoisie : les oligarques ukrainiens et leurs maitres étrangers. En Février de cette année s’est produit en Ukraine un coup d’état avec la participation active d’organisations néonazies. Le mouvement de protestation, en réaction, qui avait commencé en avançant des mots d’ordres anodins de fédéralisme, et pour le russe comme seconde langue officielle, fut réprimé par la terreur.

Au Donbass se déroule une véritable guerre, dans laquelle périssent des gens pacifiques : des vieillards, des femmes, des enfants. On vous ment effrontément en vous racontant que la guerre se déroule entre l’Ukraine et la Russie.


Mais ce n’est pas ainsi ! La guerre se déroule entre le peuple et une poignée d’oligarques, soutenue par les pouvoirs de l’Union Européenne et des USA. Le malheur de l’Ukraine, c’est que les vermines ayant accédé au pouvoir ont réussi à infecter une partie de la population avec des idées fascistes. Nous, les habitants du Donbass, nous luttons contre toutes les manifestations du nazisme et du fascisme.


Nous luttons les armes à la main pour notre vie et la vie de nos proches. Nous n’avons nulle part où aller. C’est notre terre !

Nous nous adressons à vous, travailleurs des pays européens, avec une demande d’aide solidaire : Aidez-nous à briser le bastion du fascisme en Ukraine.

 

Ce sera notre victoire commune !


(Mikhaïl Alexeevich Krylov, Président du Syndicat Indépendant des Mineurs de Donetsk.)

 


(contact : solfrancedonbass@gmx.fr Comité lyonnais de soutien aux travailleurs du Donbass)

Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Actualité
commenter cet article
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 15:25

 

Les USA vont ils consentir à s'avouer vaincus en Ukraine ?

 

 

 

Aujourd'hui le peuple du Dombass continue à prendre les bâtiments officiels des villes où l'administration de Kiev fonctionnait encore. On site cet après midi du 29 avril 2014 Lugansk, Shakhtarsk, Thorez, Snizhne, Hirne et Krasnyiluch . Le but affiché par les manifestants indépendantistes est de forcer Kiev à organiser officiellement un référendum pour statuer sur l'avenir de cette région.


 

Prise de Lugansk

Les forces russes lourdement armées prennent Lugansk.

(titre proposé à la presse "française")


Les USA , après leur coup d'état sanglant de Kiev,  furent déconcertés par la réaction russe qui répondit favorablement à la demande de la Crimée d'être intégrée dans la fédération de Russie.

Puis les populations du Dombass et généralement du sud est de l'Ukraine se sont soulevées contre l'OTAN et les USA cherchant un appui russe.

Les russes sont ils pour quelque chose dans ces soulèvements populaires ou ont ils été débordés ? L'exemple de la Crimée a t-il voulu être suivi par la population ouvrière de cette région qui s'estime plus russe qu'ukrainienne ?


Pourquoi pas nous ont ils peut être pensé ?

D'autant plus que cette région spécialisée dans l'industrie d'armement possède pour principal client la Russie et la Chine, l'arrêt des commandes russes et peut être chinoises sonnerait le glas d'un très grand nombre d'emplois.

Les USA ont bien par deux fois tenté de lancer les putschistes de Kiev dans des actions de répressions sanglantes mais ni l'armée ni les forces de l'ordre n'ont suivi en dépit de tentatives de forcer leur implication par des provocations meurtrières.

 

pravy-Sector.jpg

Un militant de Pravy Sector l'air martial avant de partir au "combat" ... qui se termine en captivité à Slaviansk, ridicule !


Il y a bien eu un essai avec la pseudo "garde nationale" composée de nervis  hâtivement enrôlés, il y a bien eu des essais d'envoyer des provocateurs de Pravy Sector, manifestement ces gens n'ont pas pesé lourd face aux solides travailleurs bien encadrés par d'anciens militaires ou même par des militaires ukrainiens s'étant mis au service du peuple.

Tout pour le moment a échoué. Même la manifestation de Donetsk avec de jeunes petits bourgeois de la ville a été vite balayée par une contre manifestation plus déterminée et mieux encadrée.


Les USA ont bien essayé de fabriquer des "preuves" de l'implication russe dans ce soulèvement, pour torpiller des accords de Genève qui ne leurs sont pas favorables, ces "preuves ont été très vites ridiculisées.

 

Alors que reste il à faire aux USA maintenant?


L'accélération de "sanctions" que les,pays européens ne sont pas chauds à prendre, en dépit d'un discours martial de façade ont toutes les chances de rester sans effets. Tout le monde sait bien que ces sanctions se retourneraient contre leurs auteurs et la tentative de mouiller les chinois dans ces "sanctions" sont risibles.


Il y a bien eu une micro agitation militaire dans les pays de l'OTAN jouxtant le « front. » ; 4 avions par ci 2 par là quelques blindés et quelques troupes tout ceci est le minimum syndical et ne possède rien de sérieux pour terroriser les russes. Les frontières russes sont rendues inexpugnables par un système de défense le plus performant qu'il soit au monde et il ne s'agirait pas d'y risquer une aile de Rafale.


Bien entendu une troisième guerre mondiale est impossible, les militaires étasuniens qui contrôlent le pouvoir de Washington s'y opposeraient et les russes n'envahiront pas l'Ukraine ce n'est pas leur intérêt. Qui voudrait prendre en charge un pays possédant un endettement aussi abyssal ?


L'Ukraine semble aujourd'hui jouer le rôle de la patate chaude que chacun cherche à se relancer en espérant que cela soit l'Union Européenne qui finalement s'en saissise et se brule les mains 


La situation aujourd'hui est bloquée

 

Alors il ne reste plus aux USA que la négociation, mais ce ne sera pas simple pour eux de s'avouer vaincus, et de montrer au monde qu'ils ont entrepris une affaire particulièrement mal gérée, la Nuland et son « fucking » méritant bien son nom. Ils vont peut être essayer tous les coups tordus possibles et imaginables mais face à des russes qui s'y attendent et ne sont pas pressés cela sera difficile.

 

Alors comme pour l'affaire du "gaz syrien" il ne reste plus à Poutine qu'à offrir aux USA une porte de sortie honorable peut être la prise du pouvoir à Kiev par l'armée seule institution ukrainienne pouvant être acceptable par les parties et respectée.


Mais il reste dans cette affaire une inconnue de taille, les populations des régions sud est de l'Ukraine qui ont pris le goût de l'indépendance et ne seront pas facile à convaincre pour rendre les bâtiments saisis et pour  démanteler les barricades.

 

C'est le peuple qui fait l'histoire ne l'oublions pas et celui là à l'air d'être bien déterminé.

Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Actualité
commenter cet article
26 avril 2014 6 26 /04 /avril /2014 15:02

 

Slaviansk ou l'appât.

 

 

Pour connaître les intentions des USA, nous savons aujourd'hui qu'il suffit de lire leurs médias dit "mainstream". Nous le savons depuis la guerre de Yougoslavie car ceux-ci suivent un "story telling" qui leur est régulièrement adressé et dont le Réseau Voltaire a pu montrer un exemple dernièrement.

 

Or à lire cette presse ce matin qui annonce que la Russie aurait l'intention de lancer une troisième guerre mondiale et voudrait faire passer Poutine pour un nouvel Hitler, on ne peut s’empêcher de revoir l'argumentaire de ces médias à propos de la Yougoslavie et de Milosévic assassiné, de l'Irak et de Sadam Hussein assassiné, de la Libye et de Khadafi assassiné, de la Syrie et de Bachar El Assad, ils n'ont pas encore réussi à l'assassiner en dépit de notre Fabius qui lui a promis publiquement ce funeste sort.

 

L'opération Ukraine lancée par les USA et prévue de très longue date comme d'habitude a débuté exactement comme toutes les autres dans la violence paroxystique habilement organisée avec les habituels snipers sur les toits tirant à la fois dans la foule des manifestants et sur les forces de l'ordre, les USA et leur lourde machinerie n'ayant pas la possibilité d'innover.

 

Le problème actuel des USA est qu'à force d'utiliser les mêmes scénarios, ceux-ci deviennent prévisibles et qu'après l'affaire syrienne qui résiste, l'affaire ukrainienne s'est trouvée mal engagée. En effet, leur adversaire russe est maintenant de taille. Pourtant les USA, ayant subi en août dernier un fantastique revers militaire face aux côtes syriennes auraient dû se méfier. Cependant leur suffisance, leur lourdeur entropique en raison de la multiplicité d'intérêts corporatifs contradictoires qui les parcourent n'a pas pu arrêter ce qui fut prévu à une époque ou la Russie pouvait être encore roulée dans la farine comme en 2011 avec l'affaire libyenne.

 

L'annexion rapide de la Crimée puis la révolte des populations russophones de la plus riche partie du pays, réclamant leur indépendance ou pour le moins une large autonomie, les a stupéfié. Le pire pour eux fut de constater la non volonté de l'armée ukrainienne d'engager une répression contre le peuple.

Face à cette situation non prévue les USA durent signer à la hâte des accords de Genève acceptant toutes les demandes russes, en sachant pertinemment qu'ils ne respecteraient pas ces accords « as usal ». En effet ces accords prévoient une fédéralisation du pays et de rapides élections ce qui serait pour eux inacceptable car ils perdraient démocratiquement, comme pour la Crimée, au moins les oblasts de Luhansk, de Donetsk et de Kharkov et seraient certainement en difficulté dans l'oblast d'Odessa jouxtant la Transnistrie.

 

N'ayant pas d'armée sur laquelle compter, ayant difficilement réussi à rassembler quelques hommes dans une « garde nationale » composée de volontaires néo nazis avec certainement quelques mercenaires pour l'encadrement, ils ont entrepris le siège d'une des villes insurgée du Donetsk, Slaviansk. Mais avant, ils ont pris soin d'aller massacrer de loin quelques gardiens débonnaires de checkpoints à coup de mitrailleuse afin de montrer ce qui pourraient se passer s'ils investissaient la ville.

 

Sans-titremise-en-scene.jpg

Ce qu'il faut montrer aux russes c'est ça, une belle mise en scène de Reuter, cette photo montre que les personnages sont en pose car elle n'aurait pu être prise dans l'action, très bon le feu devant !

 

enfant


Mais surtout pas ça... l'horreur suprème pour les USA qui ont du corriger l'impression médiatique.

 

Bien évidemment ce merveilleux coup militaire, n'était destiné qu'aux russes qui auparavant avaient bien menacé d'intervenir si la population russophone était mise en danger.

 

Aujourd'hui, samedi 26 avril c'est donc au tour de l'artillerie lourde des médias de l'OTAN d'intervenir afin de préparer la suite des événements comme il est fait d'habitude avant toutes actions US.


Il s'agit donc pour les USA de torpiller des accords de Genève qui leur sont défavorables en incitant la Russie à l'intervention directe, l'affaire des photos « preuves » du New York Time, navire amirale de la flotte médiatique US ayant lamentablement échoué.

 

Perdu pour perdu les USA feraient la part du feu en abandonnant le Dombass aux russes et peut être Kharkov mais après une intervention militaire de leur part plutôt qu'après un référendum démocratique. Ceci aurait pour effet d'entraîner les marionnettes européennes dans des sanctions qu'ils ne sont pas chauds à prendre encore et de couper définitivement ces marionnettes de la Russie, renvoyée à l'est afin d'avoir les mains libre pour la mise en place du traité transatlantique, but véritable de la manœuvre russo-ukrainienne cela vaut bien l'abandon de quelques oblasts ukrainiens aux russes.

 

Un beau piège tendu à Poutine dont la population de Slaviansk vivant sous la menace d'un massacre est l'appât.

Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Actualité
commenter cet article
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 16:56

  La drôle d'aventure ukrainienne des USA


 

1- On sait que les putschistes de Kiev, petits politiciens sans envergures, sont directement pilotés par les USA . Je ne reviendrai pas sur les circonstances de ce putsch déjà abondamment décrit ni sur celles de l'annexion de la Crimée par la Russie, mais sur la drôle de guerre civile de la semaine passée que j'ai pu suivre de près. 

 

ils-voient-ca.jpgDescription de l'envahisseur par la presse aux ordres des USA

On leur avait dit qu'ils attendaient ça !


La-realite.jpg

Un engin arrêté par un homme tandis que la boubouchka engueule les soldats

Mais ils ont trouvé ça

 

 

2- L'opération "anti terroriste" de cette semaine déroulée principalement  entre mardi et mercredi fut une pantalonnade qui a consisté à envoyer de jeunes appelés montés sur de drôles d'engins datant des années 50, commandés par une vielle ganache stupide Vassili Krounov pour soit disant s'opposer à des troupes russes d'élite les fameux « septsnaz ». On leur avait dit qu'elles s'étaient infiltrées dans le Dombass afin de préparer une opération aéroportée russe sur le petit aérodrome de Kramatorsk. Cet aérodrome désaffecté était alors gardé par huit habitants débonnaires de Slaviansk ville située non loin de là.


general-Krutov.jpgKroumov secoué par la foule

 

3- Quatre des huit gardiens furent abattus d'entrée dans des circonstance inconnues certainement par une avant garde de snipers.


4 – Hommes femmes et enfants accoururent alors de partout au contact de ces jeunes soldats qui se firent engueuler par les femmes tandis que la ganache fut secouée un peu par la foule. Les snipers du début ayant tué les quatre habitants auraient pu réitérer leur crime mais ils avaient disparu ou ont été opportunément éliminés par quelques anges gardiens.

 

femme-sur-char.jpgUne femme montée sur un engin négocie avec un officier

 

5- Qu'espéraient alors les USA? Vraisemblablement un bain de sang afin de commencer une guerre civile, car s'il avait fallu réellement empêcher l'arrivée des russes ou neutraliser des « spetsnaz » ce n'est pas cette petite troupe de jeunes et ces engins vieillots qui auraient pu le faire. On avait visiblement envoyé jeunes et ganache au casse pipe.

 

6- Cette opération échoua lamentablement dans des circonstance dignes d'une comédie. On a vu une babouchka arrêter un des drôle d'engin, des femmes et des enfants pique-niquant dans l'herbe avec les jeunes soldats pleurant, tandis que jets lourdement armés et hélicoptères d'attaque survolaient la scène champêtre, attendant quoi au juste ?


On peut saluer également les soldats ukrainiens qui n'ont surtout pas voulu servir de pions dans cette triste aventure


 

enfant.jpgPique nique champêtre, la foule apporte à manger aux soldats, le ravitaillement n'était pas prévu dans l'opération qui devait mal tourner pour eux .

 

7- Question: la CIA est elle dirigée par des imbéciles ou alors ce ne fut qu'une opération désespérée faute d'autre chose ? Les forces spéciales ukrainiennes ont décliné l'invitation à la guerre civiles et les troupes d'élites aéroportées de Dnipropetrovsk également.

 

8- A la conférence de Genève les USA acceptèrent toutes les demandes russes sans exceptions.

Bien évidemment tout le monde sait qu'ils ne respecteront pas un mot de ces accords comme d'habitude. Ils continuent les pseudo sanctions et les gesticulations militaires inutiles avec leurs marionnettes locales.

 

9- Cette nuit, (du 19 au 20 avril 2014) en dépit des accords de Genève, un commando lourdement armé qui laisse opportunément sur place un insigne de « Pravy Sector » mitraille à la mitrailleuse légère un groupe de citoyens de Slaviansk seulement armé de bâtons, ils en tuent quatre, deux des assaillants sont abattus plus tard par la milice du Dombass appelée à la rescousse et qui fait un prisonnier.

 

Sans-titre.jpg

Véhicules du commando nocturne criblés de balles et incendiés par la milice du Dombass

 

En conclusion : rien dans cette histoire ne tient véritablement debout sauf si les USA désirent absolument et en dépit des accords passés engendrer une guerre civile sanglante à la yougoslave et entraîner une intervention russe afin de plonger cette partie de l'Europe dans un grave conflit armé dont ont ne sait pas ou il ira.

 


Les USA ont l'air d'être dirigés par des fous furieux irresponsables comme ont les voit décrit dans le film de Kubrick le Docteur Folamour mais Kubrick montre un président US épris de paix. Ce qu'il ne montre pas, c'est que les USA sont dirigés réellement  par un état profond décrit par Peter Dall Scott et non par un président et qu'il semblerait que cet état profond veuille nous concocter une guerre mondiale.


Heureusement que la Russie est dirigée elle par un homme responsable qui sait éviter les pièges tendus de gens qu'il connaît parfaitement bien.

 

Attendons la suite des coups fourrés étasuniens car à mon avis ce n'est qu'un début.

Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Actualité
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 15:25

Communiqué du Réseau Voltaire France sur l'affaire Dieudonné.

 


Dieudonne.jpg

 

 

 Le Réseau Voltaire possède dans son objet social la défense des idéaux qui ont présidé à la révolution française de 1789 et également au droit international tel qu'il est contenu dans la charte de l'ONU. En outre et selon ses statuts le Réseau Voltaire s'oppose à tous types de censures et à tous types de discriminations raciales ou fonction des préférences sexuelles.

 

De ce fait même, le Réseau Voltaire juge insupportables et inquiétants les actes de censures pris à l'encontre de Dieudonné pourquoi?

 

En fonction de ses idéaux fondamentaux et notamment en se référant à la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 le Réseau Voltaire a pris plusieurs positions et milite activement pour ces dites et fondamentales positions.

 

D'abord, étant farouchement républicain le Réseau Voltaire milite pour que s'exerce la souveraineté de la nation sur notre république selon l'article 3 de la DDHC en conséquence de quoi il ne peut être qu'opposé à toute soumission de notre état à des intérêts étrangers qu'ils soient israéliens, saoudiens ou étasuniens.

 

Notre république si elle voulait respecter la volonté de ses initiateurs devrait absolument et expressément sortir de l'OTAN de l'Union Européenne et de la Zone Euro. Mais malheureusement des forces étrangères ont pris le pouvoir en France et détourné nos valeurs républicaines et nationales pour ne faire de la France qu'un pays soumis et en phase de dégénérescence rapide comme chaque français peut le constater aujourd'hui avec l'accentuation de la désindustrialisation et donc de l'extension du chômage et la pauvreté.

 

Le pouvoir qui sévit en France surtout depuis l'avènement de Nicolas Sarkozy est soumis sans aucunes retenues à ces intérêts étrangers et impérialistes qu'ils soient israéliens, saoudiens ou étasuniens.


Cette extrême soumission a lancé notre pays et ses forces armées dans d'horribles guerres coloniales ; contre la Libye d'abord et la Syrie ensuite par l'armement le soutien logistique, financier et militaire des forces jihadistes liées à Al Qaïda c'est à dire à l'Arabie Saoudite aux USA et à Israël.

Ces trois pays forment un axe de soutien politique et financier au pire des impérialismes que le monde ai connu depuis longtemps en terme de malfaisance et d'agressivité.

 

Face à cette politique le peuple français ne cache plus sa colère, colère qui s'exprime de manières les plus spontanées et les plus diverses.

Jadis l’existence d'un Parti Communiste et de syndicats pouvait organiser et canaliser les colères populaires. Aujourd'hui l'inexistence de partis d'opposition, l'exacte similitude à tous points de vue entre la droite et la gauche institutionnelle, la collaboration de ce qui reste de l'ancien Parti Communiste Français avec les forces impérialistes de l'intérieur laisse notre peuple à sa colère et sans aucune perspective politique.

 

Dans ce contexte certaines personnalités deviennent çà et là des leaders d'opinion grâce à l'internet et aux réseaux sociaux qui permettent la diffusion extrêmement rapide de l'information. Ces leaders d'opinions peuvent prendre une importance considérable, la nature ayant horreur du vide politique dans lequel la néo gauche a laissé le peuple français. Ainsi l'humoriste Dieudonné a cristallisé autour de lui la colère du peuple et son signe de ralliement la « quenelle » est devenu le signe de reconnaissance de tous ceux opposés au système impérialiste, intérieur et extérieur et à ses supports politico-médiatiques qui sévissent dans notre pays.

 

Face au danger, ces forces impérialistes utilisent une stratégie mise en œuvre depuis longtemps et inaugurée contre nous, le Réseau Voltaire à la suite de notre critique de la version officielle donnée par les USA et les politico-médias des attentats du 11 septembre 2001. Cette stratégie consiste à vouloir diaboliser l'adversaire en le qualifiant de nazi et en rejetant à ce que l'impérialisme appelle « l'extrême droite » toute contestation de son système.


Pour ce faire cet impérialisme a pris le parti d'instrumenter le martyre des juifs d'Europe par les nazis durant la deuxième guerre mondiale en amalgamant toute critique de l'impérialisme dans lequel l'état israélien a cru devoir s'impliquer, à une manifestation antisémite voire carrément nazie. Dans cet ordre d'idée il a lancé l'idée saugrenue que le signe de la « quenelle » était un salut nazi inversé et de ce fait accusé les auteurs de ce signe d'apologie de crime de guerre et de crime contre l'humanité pouvant être poursuivis par la justice.

 

L'implication particulière d'Israël avec les sionistes du monde en première ligne dans cet épouvantable impérialisme massacreur de peuples comme en Libye, en Palestine et en Syrie a cristallisé contre lui une grande colère populaire, colère qui s'exprime de différentes manières et qui de temps en temps retombe sur les juifs malheureusement et d'une inquiétante façon. L'instrumentation éhontée du martyre juif a attiré l'attention de beaucoup sur ce martyre et sa critique en est malheureusement devenu le corollaire.

 

Dieudonné, humoriste provocateur suivant en cela une tradition française allant de Coluche à Pierre Desproge a poussé la provocation humoristique jusqu'à faire grincer des dents avec son « Shoananas » pendant du tout aussi raciste Cho cho colat d'Annie Cordy déguisée en négresse et qui pouvait également choquer la sensibilité des africains.


Les forces impérialistes de l'intérieur, poussées en cela par l'état d'Israël ont pris prétexte des spectacles de Dieudonné et particulièrement de son dernier spectacle le Mur qui est une vive critique du sionisme pour demander à ses séides locaux de censurer ces spectacles en allant même au delà de la loi française qui garantit la liberté d'expression, cette censure rejetée par le tribunal administratif a pris la forme d'un coup de force, quasiment d'un coup d'état en obligeant un conseil d'état aux ordres du pouvoir exécutif à censurer le spectacle de Nantes.

 

Le pire est que cette censure s'est faite dans la bruyante et éhontée approbation de la néo gauche dont d'ailleurs il est remarquable qu'elle s'aligne systématiquement sur l'impérialisme extérieur comme pour les guerres de Libye et de Syrie comme sur l'impérialisme intérieur qui essaye de nous faire accepter la soumission du peuple français à l'OTAN à l'Union Européenne et à l'Euro.

 

Le Réseau Voltaire France comme le Réseau Voltaire International proteste énergiquement contre la censure qui de plus en plus sévit en France empêchant toutes contestations du système impérialiste dans les médias, il est d'ailleurs remarquable que seule la BBC nous a demandé notre point de vue sur l'affaire Dieudonné.

 

Thierry Meyssan et moi même Alain Benajam président du Réseau Voltaire France, tout en ne partageant pas toujours son point de vue, assurons Dieudonné humoriste sainement provocateur de notre soutien et de notre solidarité dans sa bataille contre la censure et pour le respect du droit républicain.

 

Réseau Voltaire France

Le 10 janvier 2014

Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Actualité
commenter cet article
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 17:59

 

Échec au roi.

 

ou un prétexte pour éliminer un prétexte encombrant.


bachar-al-assad-as.jpg

 

 

Il y a bien échec au roi, celui l'impérialisme, Barack Hussein Obama roitelet investit par les forces du mal.

Ce n'est pas encore Echec et Mat, loin de là, mais l'impérialisme a subi dans l'affaire syrienne et face aux russes, un échec cuisant l'empêchant de déclencher la guerre qu'il souhaitait et qu'il avait programmé.

 

 

 

Les choeurs de l'âme russe .
par Le Journal de Personne

 

Pourquoi cet échec est cuisant ?

L'impérialisme ne peut vivre qu'avec la guerre et, l’empêcher de la faire, c'est commencer à le tuer.

L'impérialisme a besoin de la guerre comme un requin a besoin d'avancer pour respirer qu'il s'arrête et c'est la mort !

 

Tu-garde-ton-fou-je-garde-mon-roi.jpg


L'impérialisme est composé de plusieurs éléments ne pouvant vivre que sur la prédation.


Tout comme l'empire romain avait besoin de toujours plus d'esclaves pour alimenter sa machinerie guerrière, l'impérialisme a besoin d'asservir les peuples au paiement des intérêts d'une dette, pour alimenter sa propre machine prédatrice.

 

carte-dette-monde-2009-copie-1.pngEn clair les pays qui restent à agresser pour leur imposer une dette, en foncé ceux qui payent déjà le tribu de soumission.


Alors, pour asservir des peuples à la dette, il est impératif qu'il puisse se saisir de leurs appareils d'état d'abord et de leurs appareils financiers ensuite.

Pour se saisir de ces états, l'impérialisme use de plusieurs manières :

- par la corruption des politiciens locaux et le chantage, si cela ne marche pas,

- par la destitution de dirigeants non corrompus et non corruptibles et si cela ne marche pas

- par la guerre afin de placer par la force les marionnettes prévues à cet effet.


La guerre est aussi intéressante en elle même car elle dope les budgets militaires et favorise le transfert de l'argent public vers de riches poches privées.

 

L'impérialisme a choisi de se donner l'aspect de la démocratie car il a jugé qu'il était plus efficace que les peuples organisent eux même leur asservissement, ce qui épargne l'utilisation de gros moyens de répression.

Il est donc dans l'obligation d'entretenir en permanence une fiction qui permet aux peuples d'accepter les massacres de masse et les indicibles horreurs. La fiction justificatrice de la sale guerre entreprise sous couvert d'humanité.

 

Il y a donc une machinerie complexe et bien huilée qui s'est mise en place dont le seul et unique but est d'asservir les peuples afin de les faire payer et de tuer ceux parmi ces peuples qui seraient récalcitrants.

 

On peut diviser cette machinerie impérialiste en trois groupes étroitement liés et convenablement rémunérés.

 

1- Le groupe dur, se sont les états, les armées, leur commandement et leurs services secrets et avec l'industrie d'armement ; le fameux complexe militaro-industriel qui est aujourd'hui assez transnational impliquant essentiellement quatre états sous la direction des USA ce sont le Royaume Uni, la France et Israël .

Le « roi » en échec est le président des USA adoubé par la deuxième entité, le groupe financier.

 

2- Le groupe financier, est essentiellement constitué par un axe La City, Wall Street qui organise la prédation sur les peuples par la dette et par la hausse continue des matières premières.

Tel un ogre inassouvi ce groupe financier a besoins de plus de peuples à asservir, il en reste encore beaucoup il suffit de voir la carte mondiale de l'endettement ou l'on voit que ce sont les pays les plus développés qui sont les plus endettés car jugés capables de payer les plus forts intérêts comme la Norvège ou le Japon, deux pays soumis corps et âmes à l'impérialisme.

 

3- Le groupe chargé de la fiction justificatrice que l'on peut appeler le groupe du mensonge constitué par des politiciens et leurs partis, par les médias et les ONG.

Ce groupe institutionnel doit rester crédible aux yeux des peuples pour être efficace. Qu'il s'écroule et c'est tout le système bâti sur lui qui peut également s'effondrer ce groupe du mensonge est donc fondamental.

 

Face à la machinerie impérialiste, un moment débridée et sans opposition depuis la fin de l'URSS, la résistance s'organise doucement, sûrement et en s'accélérant.


La résistance se constitue et s'organise avec les peuples et leurs états visés par la prédation impérialiste. Ces états sont ceux qui ne sont pas encore soumis à la dette que l'on voit sur la carte.

 

Ces états, il y a encore peu de temps, n'étaient pas encore conscients du danger et n'avaient pas cru devoir s'organiser convenablement dans un système de défense commun.

Les dirigeants de ces états souvent fort riches personnellement, vivant très bien du capitalisme, pensaient certainement que depuis la fin du bloc soviétique, du socialisme et la généralisation du système capitaliste, ils étaient devenus amis et partenaire des USA, ils pensaient qu'ils n'avaient donc plus rien à craindre et que toutes luttes politiques et idéologiques étaient maintenant éteintes.


J'ai personnellement suffisamment discuté avec des dirigeants communistes chinois pour avoir perçu avec consternation à quel point ils se faisaient des illusions sur « l'occident » et les USA pensant que les affrontements étaient du passé maintenant que le capitalisme investissait en masse dans leur pays.

De la même façon une très large faction de l’intelligentsia russe et de politiciens pensaient  qu'il était  souhaitable d'abandonner la lutte nationale face à l'impérialisme et de vivre de ses miettes concédées. (voir Madvedeev)

La Russie et la Chine avaient, peu de temps auparavant, un système économique socialiste fondé sur l'utopie léniniste. Cependant si l'économie socialiste s'est montrée peu performante, le fait d'avoir des partis communistes au pouvoir opposés intrinsèquement à l'impérialisme, les a préservé de la soumission.

Les partis communistes au pouvoir on fait plutôt fonction de machine de guerre particulièrement efficace dans la préservation de l'indépendance nationale.

Aujourd'hui les anciens dirigeant politiques les plus populaires dans ces pays sont Staline en Russie et Mao Tsé Toung en Chine vus aujourd'hui plus en tant que dirigeants nationalistes que communistes.

 

C'est donc naturellement que d'ex pays socialistes dirigés par des communistes ont pris en main la résistance car les hommes mûrs à la tête de ces états ont encore été formés à l'école communiste de la résistance à l'impérialisme.

Le plus bel exemple en est Vladimir Poutine ex dirigeant du KGB, les services secrets soviétiques.

 

Historique d'un affrontement pouvant devenir paroxystique et évité de justesse par l'habile et déterminée manœuvre russe.

 

La guerre du Vietnam terminée en 1975 fut une grande défaite pour l'impérialisme et, durant quelques années, il dut se tenir tranquille comme assommé.

La trêve ne dura pas trop longtemps, dés 1990 les hostilités guerrières impérialistes reprirent contre l'Irak avec la première guerre du Golfe et en 1991 contre la Yougoslavie.

Ces guerre furent des succès pour l'impérialisme qui put ainsi démanteler la Yougoslavie et l'Irak..

Ces succès relativement aisés furent possibles grâce à l'extinction de l'URSS, l'impérialisme n'avait face à lui aucune opposition d'importance.

Dés ces nouvelles guerres, une nouvelle technique de justification apparue avec l'embrigadement étroit des médias et des politiciens constituant alors un front du mensonge particulièrement efficace.

Ce front du mensonge politico-médiatique avait pour but de diaboliser le dirigeant politique principal de la cible, de le présenter comme un ignoble dictateur justifiant les actions les plus violentes à son encontre.

A ce moment le Réseau Voltaire perçu le danger et se mobilisa dans les premières années de son existence pour mettre en évidence et dénoncer la presse de l'impérialisme et les techniques de diabolisation. Mais nulles oppositions politiques ou étatiques ne se constituèrent à l'époque contre ces forfaits impérialistes.

 

Les attentats du 11 septembre 2001 marquèrent l'imposition générale et définitive de l'embrigadement politico-médiatique occidental en faveur de l'impérialisme.

Le mensonge était devenu généralisé emmenant tous les rouages institutionnels sans exceptions; partis politiques, médias, administrations d'états, tous impliqués sans mesure dans l'adoption officielle et religieuse d'une manipulation de mort et de mensonges grossiers.


La Chine et la Russie ne bougèrent pas, bien que sachant parfaitement la réalité de ces attentats fabriqués de l'intérieur des USA. Ils ne bougèrent pas car ils avaient toujours l'illusion d'être rangés parmi les amis et à l'abri de toutes agressions.

La France chiraquienne à ce moment faisait figure d'opposant principal à l'impérialisme et avait retrouvé un moment son lustre international.

 

Il fallut la guerre de Libye pour que la prise de conscience du danger commence à poindre dans l'esprit de plusieurs états et qu'ils commencent seulement penser se mettre en posture de défense.

L'impérialisme après ses succès du « printemps arabe » et de la guerre de Libye crut que la Syrie serait facile à vaincre et que derrière, l'Iran tomberait comme un fruit mur, ouvrant les portes de la Russie et de la Chine, cœur de l'objectif, le fameux «heart land» de l’île du monde selon le fantasme anglo-saxon.

 

Vladimir Poutine assisté de son excellent ministre des affaires étagères Constantin Lavrov  ont perçu qu'il était devenu vital maintenant de stopper la marche inexorable de l'impérialisme.


Mais comment stopper une redoutable machine de guerre sans faire la guerre ? Car faire la guerre serait encore l'alimenter et non la vaincre.


Il fallut s'attaquer à la base du système évoquer plus haut celui du mensonge sur lequel la machinerie guerrière est construite tout en dissuadant militairement l’adversaire ou au moins le faire réfléchir aux conséquences que pourraient avoir un conflit ouvert généralisé avec une puissance militaire quasiment identique à la sienne.


N'oubliant pas que le système guerrier et agressif ne peut fonctionner qu'avec l'assentiment de l'opinion publique, c'est bien à celle-ci qu'il fallait s'adresser. En effet le peuple étasunien lassé des morts et des handicapés aurait certainement mal pris la nouvelle de quelques navires coulés avec leurs équipages ou quelques dizaines voir centaines d'avions abattus.


Le dispositif naval de protection des côtes syriennes devait avant tout être crédible. Ce dispositif naval fut mis en place dés le mois de janvier au cours d'une bataille navale « électronique » emportée par la flotte russe qui put rejeter le dispositif naval de la 6ème flotte US loin des côtes syriennes. Ceci avait aussi pour effet d'allonger le temps de parcours des missiles et d'avoir le temps de prendre toutes dispositions pour les abattre ( entre 1h30 et 2h entre le tir et la cible)

 

Moksva.jpg

Le croiseur  lance missile Moskva élément de la dissuasion navale russe

 

 

A lire pour comprendre,


Un article de Valentin Vasilescu spécialiste de l'armement russe et étasunien.

http://avicennesy.wordpress.com/2013/05/29/la-vraie-bataille-pour-la-syrie-celle-dont-les-medias-ne-vous-parleront-jamais/


  Il était devenu certain qu'après la « ligne rouge » qui pourrait être dépassée par le gouvernent syrien dans le cas de son utilisation de gaz de combat, qu'une intervention directe des forces de l'impérialisme serait déclenchée et que le prétexte qui serait alors fabriqué serait une attaque sous faux drapeau utilisant ces gaz.


Ces gaz possédés par l'Armée Arabe Syrienne n'avait aucune utilité militaire dans les combats rapprochés qui mêlaient civiles et combattants des deux bords. Ces gaz de combat n'était là que pour dissuader Israël qui en possède également..

Dans le cas actuel de la menace impérialiste, la possession de ces gaz de combat devenaient même un lourd handicape pour l'état syrien.

Il était judicieux qu'il s'en débarrasse ostensiblement et sans conteste, Obama en a fourni le prétexte pour éliminer tous prétextes.

 

L'action russe a été menée en ôtant à la fois tous prétextes d'attaque à l'impérialisme et en le dissuadant également par une détermination militaire sans faille à défendre la Syrie contre toutes agressions.


Le prétexte fallacieux a été remis en cause médiatiquement par la contestation de la réalité de l'attaque chimique en démontrant qu'elle fut fabriquée par les services occidentaux, ceci par l'enlèvement et l'assassinat de plusieurs centaines d'enfants de Lattaquié zone favorable au gouvernement syrien, afin de les montrer en victimes de ces gaz de combat.

La réalité du faux prétexte mis en avant par les médias et les politiciens pour fomenter l'agression commençat a ébranler convictions et certitudes, lézardant le front habituels des fous de guerre. Un nombre significatif de médias et de politiciens ont ainsi abandonnés la ligne du mensonge.


Puis les deux missiles tests de l'impérialisme décelés dés le tir et abattus par les russes démontra leur  capacité technique de riposte et leur détermination.


A ce moment l'impérialisme s’aperçu qu'il n'y avait pas de solution simple à la poursuite de l'agression face aux dispositifs de défense russe et syrien.


Il fallut alors tendre une perche à l'impérialisme afin de lui donner la possibilité de ne pas s'enfoncer dans l’aventure militaire.

C'est tout le génie diplomatique russe que d'avoir penser qu'il était utile de ménager une porte de sortie à l'adversaire si on ne voulait pas le combattre jusqu'à sa mort, chose qui eut été terrifiante pour les deux parties.


La mise sous séquestre de l'armement chimique syrien par l'ONU offrit à Obama ce prétexte d'abandon de la partie sans perdre la face même si ce séquestre est extrêmement difficile à réaliser.

 

Poutine a bien réussit à éviter à la Syrie d'être écrasée sous les bombes et par la même occasion il a évité à Obama de commettre une faute grave en déclenchant un dur conflit régional, voir une guerre mondiale dont la première victime eut été Israël.

 

Les conséquences.

 

La guerre n'est pas terminée pour autant car les djihadistes biens armés continuent à affluer mais la Russie a changé de registre, elle est maintenant déterminée à aider militairement au maximum de ses possibilités la Syrie et l'Iran qui seront maintenant pourvues des armements les plus modernes.

L'avancée inexorable de l'Armée Arabe Syrienne va continuer avec l'aide de l'Iran du Hezbollah de la Russie et de la Chine.


s300pmu2.jpg

S300 livrés à la Syrie et à l'Iran rendant leur ciel inexpugnable.

 

La méfiance envers les USA et l'occident va s’accroître dans le monde.

 

Nous avons vu que dans le monde occidental l’unanimité habituelle pour la guerre impérialiste ne s'est pas constituée et que les va-t-en-guerres comme Hollande étaient isolés.

 

Nous avons vu également que le front du mensonge médiatique s'était fissuré et que nombre de politiciens avait osé un désaccord.

 

On peut aisément affirmer que la carrière politique de François Hollande est terminée et que l'avenir du Parti Socialiste principal soutient à la guerre impérialiste est sombre.

 

Il y eut bien   Échec au Roi, de l'impérialisme, dans cette partie très serrée avec la Russie attendons maintenant tranquillement l’Échec et Mat.

 

 

Alain Benajam.

Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Actualité
commenter cet article
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 15:56

 

Ces délinquants qui nous gouvernent...

doivent être punis !


 

arton180128-e8869.jpg

 

Dans un pays se voulant démocratique il est normal et recommandé qu'il y ait un débat politique confrontant différents points de vue et intérêts. Une droite défendant les entrepreneurs et une gauche défendant les fonctionnaires peuvent bien débattre parfois vivement sur le montant du SMIC, l'âge de la retraite ou de l'assiette fiscale de telle ou telle catégorie sociale.
Ceci est le débat républicain, peut être parfois passionné mais les arguments des uns et des autres sont toujours légitimes.

 

Quand il s'agit de faire la guerre à une autre nation, comme il est question aujourd'hui,  l'engagement des politiciens devient d'une tout autre nature puisque dans ce cas il leur conviendra de prendre la responsabilité d'infliger la mort à des humains.


Suite à la seconde guerre mondiale qui fut particulièrement dramatique un droit international a été convenu entre toutes les nations afin de régler la possibilité d'engagement de cette chose terrible que de vouloir tuer massivement des hommes, ce que la guerre moderne permet de plus en plus.

 

Seule aujourd'hui l'ONU par décision de son conseil de sécurité ou de son assemblée générale peut légitimer une guerre. Ceux qui enfreindraient cette loi internationale seraient passibles d'accusation de crime de guerre et de crime contre l'humanité et pourraient être traduits devant un tribunal pénal international.

 

Malheureusement, depuis l'adhésion de toutes les nations à ce droit international, une puissance; les USA est toujours parvenue à le détourner en fabricant des prétextes et en les faisant plus ou moins admettre par la communauté internationale dont une grande partie des membres étaient sous sa dépendance politique et économique.

Dans le même temps des médias sous influence ont toujours validé les fabrications de preuves ne craignant pas, une fois l'agression militaire passée, d'admettre les montages mensongers.

 

On peut citer quelques exemples historiques : l’incident du golfe du Tonkin et la guerre du Vietnam, les couveuses koweïtiennes et la première guerre du Golfe, le massacre de Racak et la guerre du Kosovo, les armes de destruction massive irakiennes et la deuxième guerre du Golfe, les menaces sur Benghazi et la guerre de Libye, et maintenant le gazage des civils de la Ghouta pour justifier le bombardement de la Syrie. Ainsi les USA avec quelques complices du camp dit « occidental » commettent crimes de guerres sur crimes contre l'humanité depuis plus de 65 ans afin de parfaire leur pouvoir économique et politique sur le monde.

 

 

La situation a évolué pour plusieurs raisons.

 

Le statut quo qui existait entre les deux impérialismes l'un soviétique et l'autre étasunien n'existe plus car auparavant l'un et l'autre voulaient respecter les accords de Yalta consacrant le partage du monde en deux zones d'influence et  aujourd'hui ces accords sont caduques du fait de la disparition de l'URSS.

D'autres grandes nations comme la Russie et la Chine n'entendent pas laisser maintenant l'impérialisme étasunien faire ce qu'il entend dans le monde.

 

Puis, l'émergence et la multiplication de médias alternatifs contestant la propagande officielle déversée par les médias de pouvoir, permet d'éclairer aux yeux de l'opinion publique les manœuvres criminelles et les fabrications de « preuves » de l'impérialisme. L'exemple du 11septembre 2001 est significatif par le nombre très important de sites internet de contestation de la version officielle abracadabrantesque apparue suite à cet événement.

 

Aujourd'hui politiciens et journalistes peuvent apparaître aux yeux du monde comme ce qu'il sont: des délinquants criminels passibles de tribunaux internationaux.

 

Le crime d'agression

 

Le Statut de Rome définit les règles de fonctionnement élémentaire de la Cour pénale internationale (CPI). Il a été adopté le 17 juillet 1998, à Rome en Italie.

L’article 8 bis du Statut de Rome , ajouté en 2010, se lit comme suit : « Aux fins du présent Statut, le « crime d’agression » signifie la planification, la préparation, le lancement ou l’exécution par une personne effectivement en mesure d’exercer un contrôle ou de diriger l’action politique ou militaire d’un État, d’un acte d’agression qui, par sa nature, sa gravité et son ampleur, constitue une violation manifeste de la Charte des Nations Unies. » Sont inclus à l’article 8 bis (2) ( b ) et dans la liste suivante les actes constituant une « agression »: « le bombardement par les forces armées d’un État contre le territoire d’un autre État ou l’ emploi de toutes armes par un État contre le territoire d’un autre État ».

En l’absence d’une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU autorisant « l’action militaire » contre la Syrie, ces dispositions correspondent en tous points à l’agression en cours de planification par les présidents Obama et Hollande. Si les USA se sont bien gardés de ratifier la CPI, tout en essayant de l'instrumenter, la France a bien signé le traité créant cette Cour Pénale Internationale.

 

Les fausses preuves fabriquées sur commande de l'état par la DGSE pour tenter de justifier une guerre aux yeux du peuple français sont déjà passibles de la CPI

 

Le crime de propagande de guerre.

 

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’Assemblée générale des Nations Unies a légiféré pour interdire et condamner la propagande de guerre.

La Résolution 110, du 3 novembre 1947, relative aux « mesures à prendre contre la propagande en faveur d’une nouvelle guerre et contre ceux qui y incitent », sanctionne « la propagande de nature à provoquer ou à encourager toute menace à la paix, rupture de la paix, ou tout acte d’agression ».

La Résolution 381, du 17 novembre 1950, consolide cette condamnation en condamnant la censure des informations contradictoires comme partie intégrante de la propagande contre la paix.

Enfin, la Résolution 819, du 11 décembre 1954, sur « la suppression des obstacles au libre échange des informations et des idées », pose la responsabilité des gouvernements à supprimer les obstacles qui entravent le libre-échange des informations et des idées.

L'ensemble de la presse dominante travaillant aux ordres des politiciens appelant à la guerre tombe dans ces attendus.



Le crime de complicité d'assassinat espérons que ce n'est pas d'assassinat.


Suite à la diffusion des images, distribuées par l’Armée syrienne libre et reprises par les services états-uniens et français, du massacre de la Ghouta, des familles alaouites de Lattaquié ont porté plainte pour assassinats.

Certaines des vidéos ont été réalisées et postées sur YouTube avant l’événement qu’elles décrivent

On peut y voir des enfants étouffer d’une intoxication chimique qui ne peut être du gaz sarin (ce gaz provoque de la bave jaune et non pas blanche).

Les enfants ne correspondent pas à un échantillon de population : ils ont presque tous le même âge et ont les cheveux clairs. Ils ne sont pas accompagnés par leur famille en deuil.

Il s’agit en fait d’enfant enlevés par des djihadistes, deux semaines auparavant dans des villages alouites aux environs de Lattaquié, à 200 kms de la ghouta.

Contrairement aux affirmations de l’Armée syrienne libre et des services occidentaux, les seules victimes identifiées du massacre de la Ghouta sont donc issues de familles soutenant le gouvernement syrien. Les personnes qui posent dans les vidéos en s’indignant des « crimes de Bachar el-Assad » sont en réalité leurs assassins, (www.voltairenet.org).


La DGSE prétend être très bien renseignée sur ce qui se passe en Syrie, on veut bien croire qu'elle fait son travail. Alors ce service ne pouvait ignorer les conditions odieuses et criminelles qui ont présidées à cette fabrication de "preuves" et l'on peut être certain que ces conditions ont été rapportées au président de la république.

Espérons que nos services n'ont pas trempé dans ces assassinats mais ils ont pour le moins laissé faire et se sont abstenus de dénoncer ces crimes se faisant complice de cet acte particulièrement criminel.


Nous savons également que l'état français contribue à financer et armer les bandes qui sévissent en Syrie massacrant les populations pour raisons confessionnelles s'en prenant particulièrement aux chrétiens, et aux musulmans chiites et alaouites. Tout le monde peut voir les nombreuses vidéos et images de ces crimes particulièrement horribles. Nos services de renseignement et donc l'état ne peuvent ignorer ces crimes commis, dont nos politiciens sont de fait les complices.


Brutalite-Syrie.jpg


Ici nous entrons dans la complicité de crime contre l'humanité et de crime de guerre.


Nous voyons que les dirigeants français ont quitté le domaine politique pour entrer dans celui de la délinquance. A ces crimes déjà avérés il pourrait être adjoint celui de haute trahison puisque ces crimes ont été commis à l'encontre des intérêts de la France et pour le seul bénéfice d'une puissance étrangère.


Il n'est donc plus possible aujourd'hui de traiter ces gens comme de simples adversaires politiques avec lesquels nous aurions des divergences, ce ne sont plus que des délinquants criminels et l'honneur de notre pays voudrait qu'ils fussent traduits devant un tribunal, jugés et punis par les lourdes peines prévues pour ces crimes.



Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Actualité
commenter cet article
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 18:39

 

 

C'est la France qu'on immole !

 

 

 

nantes_immole.jpg

 

 

 

 

 

L'homme de Nantes par le Journal de Personne

 

 

 

Un récent sondage commandité par le journal Le Monde, par la Fondation Jean Jaurès et par le CEVIPOF - CNRS aurait du faire l'effet d'une bombe médiatique, pourtant, les médias et les politiciens se sont bien gardés d'en diffuser les résultats et pour cause : ce sondage indique qu'une fracture profonde est en train de se creuser entre les français et ses élites.

 

 

http://www.voltairenet.org/IMG/pdf/France2013-NouvellesFractures.pdf


Si on analyse ce sondage on voit qu'il comporte deux volets qui sont ici soigneusement mêlés de manière a en réduire la portée.

 

Il y a un volet sociétal et un volet politique.

 

 

Sondage-societal.jpg

 

Passons sur le volet sociétal qui indique un clivage droite gauche traditionnel

 

Ce type de question sur les comportements sociaux ne nous apprend rien de nouveau.

 

Le volet politique présente quant à lui un grand intérêt, puisqu’il pointe une incontestable et profonde mutation de l'opinion du peuple français.

Cette mutation d'opinion concerne essentiellement des thèmes et sujets régulièrement évoqués par le Réseau Voltaire.

 

 

 

La mondialisation.

 

 

Sondage-2.jpg

 

 

Sondage-8.jpg

 

Les deux questions sont tendancieusement mêlées. Quel rapport peut il y avoir entre: « Peut-on faire confiance aux gens ?» et : « La mondialisation est-elle une opportunité ou une menace pour la France ?».


On croit comprendre que le sondeur veut suggérer que c'est le manque de confiance envers autrui qui induirait une défiance à l'égard de la mondialisation : on sent bien le piège qui consiste à mélanger comportement sociétal et compréhension politique.


Nous pouvons au moins tirer deux conclusions instructives: pour 61% des français, donc une large majorité, la mondialisation représente une menace, et pour 65% d'entre eux il faudrait renforcer les pouvoirs de décision de notre pays, alors que la mondialisation est présentée comme un bienfait par le bloc politico-médiatique.


On constate, sur ce thème politique fondamental, une similitude de point de vue entre les français influencés par le Front National et ceux influencés par le Front de Gauche. De la même manière il se dégage une similitude d'opinion entre les français influencés par le PS et ceux influencés par l'UMP bien que dans ces groupes de français, ceux qui se défient de la mondialisation sont plus nombreux que ceux qui lui font confiance.

 

Les politiciens.

 

Sondage-3.jpg

 

Sondage-4.jpg

 

Pour 62% des français, les hommes politiques sont corrompus et pour 82% les politiciens agissent essentiellement pour leur intérêt personnel.

 

Le Réseau Voltaire pense depuis longtemps que les politiciens professionnels et les partis politiques sont devenus des obstacles à la démocratie. Ces partis présentent tous, de droite comme de gauche une identité d'opinion sur les problèmes fondamentaux qui affectent notre pays, notamment celui de l'indépendance nationale.

Quand 55% des français, dans le cadre d’un référendum, votent contre le projet de constitution européenne et que l'immense majorité des députés entérine ledit projet, on ne peut pas s'étonner de cette défiance profonde des français.

Cette défiance se rapproche de celle qu'a toujours exprimé le général de Gaulle à l'égard des partis politiques

 

Là encore l'opinion des français influencés par le Front National rejoint celle des français influencés par le Front de Gauche.


Ici on perçoit une nette discordance entre l'opinion « Front de Gauche » et l'opinion « PS », les électeurs du PS ayant forcément une meilleure image des politiciens.


Le sondeur a également essayé de brouiller les cartes en faisant le parallèle entre la défiance à l'égard de la démocratie et le jugement critique à l’endroit des politiciens. L’association est en effet ambiguë : est-ce que les sondés se défient de la démocratie en général ou de ce qu'en ont fait les politiciens ?

 

Médias et journalistes.

 

Sondage-5.jpg

Sondage-6.jpg

 

Sondage 7

 

 

L'opinion des français sur leurs médias est très mauvaise : 58 % des français pensent qu'ils font mal leur travail. Pour les journalistes eux-mêmes, c’est encore pire : 72% de sondés estiment qu'ils ne parlent pas des vrais problèmes et 73% qu'ils ne sont pas indépendants et ont tendance à céder face aux pressions du pouvoir politique.


On peut ici parler de véritable naufrage : les ennemis intimes du Réseau Voltaire sont très mal vus par les Français.
On constate encore une similitude d’opinion entre les sondés proches du Front de Gauche et les sondés proches du Front National. Les sympathisants PS, encore une fois, sont moins sévères envers les médias et les journalistes que ceux du FdG

 

On comprend pourquoi ce sondage cataclysmique pour la caste politico-médiatique est demeuré confidentiel.

 

L’explication de ce naufrage ne réside que dans l’accumulation des difficultés, souffrances, et désillusions vécues par les Français au quotidien.

Le chômage résultant de la désindustrialisation accélérée du pays prend des proportions jusqu’alors inconnues, les avantages sociaux, fruits d'une longue histoire de lutte sont remis en question les uns après les autres, tout ceci avec, en arrière-plan, l’effondrement moral de la caste hédoniste au pouvoir.

Alors que cette caste politico-médiatique ne fait que vanter la mondialisation, les privatisations, et l'obsolescence des nations, les Français commencent à prendre conscience qu’on est en train de leur faire prendre le mauvais chemin.

 

Si les politiciens étaient réellement au service de la nation et à l'écoute des Français, ils prendraient également conscience que cette voie d’abandon progressive de la souveraineté nationale, depuis l'éviction du général de Gaulle en 1969, loin de nous acheminer vers un avenir radieux, constitue une catastrophe.


Tout à l'inverse, les politiciens sont dans une fuite en avant, et, tout en prétendant relever le pays, ils ne font qu’aggraver les causes qui font le malheur des français.

S’il est simple de montrer que les difficultés de la France proviennent des abandons successifs de souveraineté depuis le début des années 70, la caste au pouvoir, ses médias, ses institutions, ses analystes ne voient rien, ne comprennent rien, et ne font rien. On pourrait presque parler d’autisme.

 

Pourquoi cette cécité, ce défaut d'analyse ?


Les français répondent parfaitement à la question : pour 62% d'entre eux, les politiciens sont corrompus et pour 82% ils n'agissent que pour leur intérêt personnel.


Tout observateur même peu avisé s'aperçoit aisément que les politiques d'affaissement des nations sont promues et ne profitent qu'à un impérialisme militaro-financier d'origine anglo-saxonne et principalement étasunien.

Cette promotion, pilotée depuis l’étranger, est systématiquement faite par nos politico-médias.


Les Français font bien le lien entre une politique qu'ils jugent néfastes à 65% et ceux qui en font éhontément la promotion, politiciens comme journalistes.

 

La politique qui est imposée au français provient du « parti de l'étranger » comme aurait dit de Gaulle. Les grands médias, qui ne sont que la courroie de transmission de pouvoir politique, étranger en apportent régulièrement la preuve.


Sévèrement jugés par les citoyens français, ils préfèrent contre-attaquer par le biais d'émissions de propagande comme celle, dernièrement, de Caroline Fourest pour France télévision (« les réseaux de l’extrême »). Cet opus de propagande a pris ostensiblement la défense des « journalistes » dans leur ensemble pour tenter de discréditer ceux qui dénoncent l'impérialisme militaro-financier des USA. Ce faisant, il a de nouveau mis en lumière ce que dit le Réseau Voltaire depuis plus de 15 ans : la caste politico-médiatique ne possède qu'une seule et unique fonction, promouvoir la politique des USA et justifier ses guerres.

 

Cette nouvelle tentative de porter le discrédit par diffamation à l'encontre des opposants n’a pas, c’est le moins qu’on puisse dire, atteint les objectifs visés par ses promoteurs.

 

Le-Monde-en-face-Fourest.jpg

 

Comme l'indique ce forum de France 5, 95,6 % soit 4759 personnes participant à ce forum ont estimé que l'enquête de Mme Fourest n'était pas crédible.

 

Un naufrage dans le naufrage...

 

Comment fonctionne de système de corruption des politico-médias, qui les oblige a promouvoir avec un zèle inlassable et unanime une politique qui n’est pas dans l’intérêt de la France ?

Si nous n’avons que quelques idées sur les réseaux d'influence « atlantistes » et leurs gros moyens, nous pouvons au moins citer quelques généreux donateurs et lobbyistes. La liste qui suit ne prétend pas à l’exhaustivité.


La NED (National Endowment for Democraty), liée à la CIA

L'Open Society, de Georges Soros

L'Albert Einstein Foundation

La Fondation Heritage

La Fondation Carnegie

La FAF (French American Foundation)

 

Un article d'Atlantico nous donne sur ce sujet quelques éléments d’information. Il se penche en particulier sur le passage de témoin de la « nomemklatura » UMP à la « nomenklatura «  socialiste lors des dernières élections présidentielle/législative.


http://www.atlantico.fr/decryptage/gouvernement-hollande-formation-plus-atlantiste-qu-on-pourrait-croire-benjamin-dormann-366638.html

 

« Exit Alain Juppé, Valérie Pécresse, Nathalie Kosciusko-Morizet, Laurent Wauquiez, Jeannette Bougrab... Place à François Hollande, Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg, Marisol Touraine, Najat Vallaud-Belkacem, Aquilino Morelle (plume du Président), etc. « Enfin des têtes nouvelles ! » entend-t-on ici ou là. Nouvelles ? Tout est relatif, quand on sait décrypter la liste ci-dessus : en fait, tous ces « Young Leaders »  de l’UMP ont laissé la place à des « Young Leaders » du Parti socialiste. Car François Hollande et Pierre Moscovici depuis 1996, Marisol Touraine et Aquilino Morelle depuis 1998, Arnaud Montebourg depuis 2000 et Najat Vallaud-Belkacem depuis 2006, sont tous des « Young Leaders ». Tous ont été minutieusement sélectionnés et « formés » par ce très élitiste réseau Franco-Américain, inconnu du grand public, sponsorisé entre autres par la banque Lazard. En d’autres termes, ils ont tous postulé et se sont fait parrainer pour être admis à suivre ce programme phare mis en place par la FAF, la French American Fondation. La FAF est elle-même un organisme à cheval sur Paris et New-York, créée en 1976 conjointement par les présidents Ford et Giscard d’Estaing. A noter qu’entre 1997 et 2001, John Negroponte présida la FAF, avant de devenir entre 2005 et 2007, sous Georges Bush, le premier directeur coordonnant tous les services secrets américains (DNI), dirigeant l’US States Intelligence Community (qui regroupe une quinzaine de membres, dont le FBI et la CIA). »

     

 

L'effet de cette politique est catastrophique. Le tribut payé par chaque français au complexe militaro-financier étasunien, par le biais du paiement des intérêts d’une dette inique, coûtant chaque année 3000 euros par Français (enfants compris) pèse d’un poids de plus en plus insupportable.


Le pouvoir n'a d'autre choix que de répondre par la plus extrême violence aux revendications des travailleurs qui luttent pour conserver leur emploi, comme le montre la répression contre les manifestants d'Arcelor Mital.

 

 

 

Plus aucune organisation politique de masse n'existe pour défendre l'intérêt des français.

Le parti communiste a disparu, de Gaulle n’a pas été remplacé, et la Gauche est devenue la force politique principale de promotion de la soumission au complexe militaro-financier étasunien et à l'abandon de souveraineté nationale.

 

Ce désarroi des Français, ce sentiment d'abandon, de désespoir, a eu récemment des conséquences tragiques et très inquiétantes : de spectaculaires immolations par le feu.

Ces actions désespérées font passer la France dans une phase nouvelle, celle de la révolte.

 

http://www.leparisien.fr/saint-ouen-93400/saint-ouen-un-homme-tente-de-s-immoler-par-le-feu-15-02-2013-2570413.php


Le pouvoir politico-médiatique a fait le choix de la fuite en avant, en continuant, au mépris de l’opinion majoritaire, à promouvoir la politique d'abandon national imposée par les USA, tout en essayant de discréditer par la diffamation les quelques opposants à cette politique (en premier lieu Thierry Meyssan et le Réseau Voltaire) : de ce fait ils reconnaissent indirectement ces derniers comme les véritables défenseurs de l'intérêt des français.

 

 

  Vous, Président  -  Le Journal de Personne


Une caste politico-médiatique apparaît maintenant comprenant l'ensemble des élites sociales, l'ensemble des partis politiques et des syndicats, l'ensemble de la magistrature, de la police et de l'armée.


Cette trahison généralisée porte en elle la promesse d'une profonde, très profonde révolution, car seule la chute de cette caste qui a pris la France en otage permettra au peuple français de retrouver la voix, ses esprits, et sa liberté.


Jusqu'ici ça va... au delà rien ne va.

mais bientôt ça ira, ah ça ira !


Citoyens, à vous de jouer !

 

 

Remerciements à François Belliot pour corrections et mise en forme

Repost 0
Published by Alain Benajam - dans Actualité
commenter cet article