Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 11:09

 Flandre, Kosovo, Corse, Israël, Tibet etc.…
Le séparatisme ou l'effoyable utopie.

 

 

Le séparatisme et ses corolaires obligatoires que sont l’apartheid, le nettoyage ethnique et la guerre sont les maux les plus graves qui menacent aujourd’hui l’humanité.

Dans l’article « La France » je tentais de montrer ce qu’est une nation moderne, qu’elle est similaire à un corpus légal explicite et comment ce corpus légal provient d’une idéologie elle même  issue d’une pratique historique. La France s’étant construite à partir des luttes émancipatrice des peuples qui l’ont constitué.

Si  la France fut la première à considérer sa Nation de cette manière historique et laïque, aujourd’hui beaucoup de pays adoptent ou sont contraints par les faits de tendre à adopter ce concept de la Nation. Bien que peu de pays ont inscrit formellement les principes de laïcité dans leur constitution, néanmoins il apparait à beaucoup qu’il n’y a pas d’autres moyens pour accueillir  les flots d’immigrés et satisfaire à un des premiers droit de l’homme qui est la liberté de circuler et de s’établir.  La plus part des pays du monde permettent à des immigrés,  plus ou moins facilement certes, mais ils le permettent d’obtenir la nationalité du pays ou ils demeurent définitivement.

L’obtention d’une nationalité par le droit et en corolaire la description d’une nation par le droit formel est une disposition à la fois moderne et obligatoire dans notre monde de globalisation ou les biens et les personnes circulent rapidement.

Pourtant, certains opposent à cette conception de la Nation, une autre, bien différente, fondée sur des critères implicites, ceux d’une pseudo race, d’une ethnie ou d’une religion. On voit que s'il est simple de décrire une appartenance par la loi, il est au contraire fort difficile de décrire cette  appartenance avec des critères non formels comme l’exercice d’une religion, ou pire, une pseudo race ou  un groupe ethnique. Ce type d’appartenance est forcément indéfinissable objectivement car l’intensité des  pratiques religieuses ou ethniques  pour un groupe donné varie beaucoup d’un individu à l’autre et malheureusement les intégristes de ce groupe finissent toujours par imposer  leur loi car pour eux la pratique d’appartenance n’est jamais suffisante et pure, suivent alors persécutions et nettoyages ethniques afin de « purifier » le groupe en question.

La purification ou nettoyage ethnique ne peut être basé sur aucun critère objectif il n’existe pas de races humaines descriptibles.  Si on prend un exemple parmi d’autres, celui de la peau noire, un habitant du Sénégal ne ressemble pas tout à fait à un suédois, cependant il est totalement impossible d’établir une frontière entre personnes dites noires, c'est-à-dire ayant les 7 gènes identiques par chromosome codant le taux de mélanine pour avoir une peau totalement sombre et l’absence de ces gènes, au demeurant fort rare car cet absence totale est une maladie.  Il y a donc des nuances et il existe  un continuum entre des hommes habitant généralement le nord de l’Europe et possédant peu de mélanine et ceux habitant généralement l’Afrique subsaharienne et en possédant beaucoup aucune frontière n’est déterminable.  Il en va de même pour tous critères génétiques.

Si des hommes peuvent s’adonner à des religions sans forcément troubler l’ordre publique, il en existe beaucoup de différentes et l’histoire a déjà montré depuis longtemps qu’il est impossible, sauf utiliser une extrême coercition, que tout un chacun puisse s’adonner à la même religion  en même temps et dans un même espace.  Des guerres de religion ont malheureusement ravagé l’Europe depuis qu’il existe des sociétés humaines sur ce continent.  Les Romains ont persécuté les chrétiens, puis les chrétiens ont persécuté les juifs et les musulmans, les catholiques ont massacré les cathares, puis catholiques et protestants se sont entre massacrés. Pour mettre fin à ces massacres, l’idée fut émise en France que l’exercice d’une religion ne pouvait être que d’ordre privé et que   chacun, en privé pouvait pratiquer la religion de son choix. Il n’y a pas d’autre alternative tant ces religions aujourd’hui s’entremêlent.

En Europe, la quasi-totalité des nations regroupent des populations différentes ethniquement et linguistiquement. La France représente un cas extrême ou il y a une centaine d’années seulement, il existait des locuteurs pour environ 500 langues et dialectes différents, ceci n’empêcha nullement les français, réunis souvent malgré eux, de se constituer en une solide Nation ayant pour organisation politique la République une et indivisible.

Il en va de même pour l’Espagne le Royaume Uni, la Suisse, la Belgique, l’Italie, la Suède, la Norvège, la Finlande etc. etc.  Beaucoup de ces Nations possèdent d’ailleurs plusieurs langues officielles.

Chacun peut comprendre que dans ce monde moderne qui se globalise et qui s’entremêle, il devient impossible sans heurts de fonder une nation sur autre chose que le droit formel et l’égalité des droits en dehors de toutes considérations religieuses ethniques ou linguistiques. Ceux qui tentent aujourd’hui de reconstituer des Nations sur d’autres critères, mettent en œuvre une terrible utopie.

On peut très facilement suivre cette terrible utopie car l’actualité la met journellement en scène avec son cortège de sang et de misère et l’histoire fut le témoin d’indicibles drames quand cette utopie a cherché à être appliquée à la société des hommes.

Quand les petites infamies rencontrent les grands desseins, c’est à ce moment que l’horreur survient

Il y a donc aujourd’hui des forces politiques puissantes qui poussent à la création de nouvelles nations sur des critères autres que ceux du droit et ces forces politiques venues de l’enfer ont pour projet de redécouper le monde  à leur convenance de manière à y introduire leurs propres intérêts.

 
Quelles sont ces forces politiques et leurs objectifs. Au départ il y a des séparatistes toujours groupusculaires car dans le foisonnement des utopies politiques, l’idée séparatiste a toujours une existence et cette idée peut souvent s’appuyer sur quelque chose d’historique ou prétendue telle. Il existe en Europe une multitude d’organisations séparatistes regroupées dans ALE, (Alliance Libre Européenne) 

 http://www.voltairenet.org/article14960.html

Puis il y a des soutiens politiques visibles d’organisations prétendument de gauche présentant les bonnes intentions dont l’enfer est pavé. Cette organisation possède un soutient officiel, Les Verts européens puisqu’il existe un groupe Vert/ALE au parlement européen. Puis il y a  d’autres soutient  plus discrets et moins sympathiques, celui des pan germanistes puisque le siège de cette association en Allemagne a été un moment  le même que celui de l’ALE. Si nous regardons le redécoupage ethnique de l’Europe réalisé par les Vert/ALE, on aperçoit que notre Alsace Lorraine est passé en Allemagne qui a pris une sacrée ampleur, on comprend, l’intérêt des pangermanistes pour ces braves gens. Veut on effacer l’histoire et peut être refaire la guerre de 14-18 ?

 

On y voit également sur cette carte la France, l’Italie, Espagne redécoupées et torturées sur des critères fantaisistes. En Espagne le Levant est rattaché à la Catalogne alors que les séparatistes valenciens réclament également leur séparation de… la Catalogne ! On peut ainsi réaliser que  le séparatisme n’a jamais de limites et il est possible, pourquoi pas d’arriver jusqu'à la carte de l’Europe version Waffen SS.  Des Verts au Nazisme il y a une filiation toute naturelle, écologique et anti républicaine.

  http://www.conscience-politique.org/international/hillardeuropeeclate.htm

Le plus grave pour la carte de l’ALE tracée avant la guerre de Yougoslavie, est qu’elle montre ce pays tel qu’il est devenu maintenant après  une guerre particulièrement féroce et atroce, notamment le Kosovo y est détaché de la Serbie. Ici, l’intention, pouvant sembler folklorique au départ a été suivi d’une action ayant fait des milliers de morts et maintenant le Kosovo  cœur historique de la Serbie est devenu une colonie anglo-saxonne avec une immense base militaire et des groupes mafieux qui se partagent le juteux marché de la prostitution et des trafics les plus divers.  

Ce qui est arrivé à la Yougoslavie a commencé comme ça.

 

 

 

Quand les petites infamies rencontrent les grands desseins, c’est à ce moment que l’horreur survient Le grand dessein existe c’est celui de tuer « La Gueuse » et de conquérir le monde.

Il faut tuer « La Gueuse » ! (nom donné par ses ennemis à la république laïque française) car c’est le seul obstacle idéologique et moral s’opposant au projet  anglo-saxon de redécouper le monde en ethnies et religions. Ce redécoupage ayant pour but de détruire les nations historiques fondées sur le droit et ce faisant de créer un chaos sans fin ou il leur serait,  pensent-ils, facile de remodeler à leur profit un monde atomisé (balkanisé).

L’implication des anglo-saxons dans cette affaire est signée par la participation en pointe de Robert Ménard, agent US bien connu.

http://www.legrandsoir.info/spip.php?article2160

http://www.voltairenet.org/article142884.html?var_recherche=Reporter%20sans%20fronti%C3%A8re?var_recherche=Reporter%20sans%20fronti%C3%A8re

  Ce monde atomisé en micros états ethniques et religieux serait impliqué dans des  guerres sans fin, comme celle qui oppose Palestine et Israël, guerre devant générer de juteux contrats d’armement et ou il serait facile de manipuler tel ou tel belligérant en lui accordant ou non, soutient militaire et subsides.  Le sionisme et le pan germanisme sont devenues par force deux  fidèles alliées des anglo-saxons dans leur œuvre de destruction car tous deux fondent leur idéologie sur l’adéquation d’une pseudo race, supérieure bien entendu,  avec un territoire mythique, le grand Israël débordant largement de ses frontières actuels et l’Allemagne allant de la Meuse jusqu’au Niémen comme le proclame encore le « Deutschland über alles » hymne national de l’Allemagne éternelle.  Ce « droit du sang » cher à ces derniers devrait remplacer partout le « droit du sol » cher à la France.

Les anglo-saxons, les sionistes et les pan germanistes sont impliqués et ont été impliqués  dans de nombreux conflits qui ont ensanglantés l’Europe et le monde. La destruction de la Yougoslavie à l’encontre de la volonté et de l’intérêt de la France fut engagée par les pan germanistes et accomplie par les anglo-saxons à leur profit. Les nombreuses guerres perpétuellement à l’actif des Sionistes ont fait de ces derniers les spécialistes partout dans le monde de la répression et du meurtre. Longtemps impliqués dans le soutient aux pires dictatures, d’Afrique du Sud et d’Amérique du Sud ils œuvrent actuellement avec les anglo-saxons à la destruction de l’Irak en perpétrant attentats sanglant et meurtres des intellectuels. Ils aimeraient continuer leur action destructrice en Iran, mais il semblerait qu’ils hésitent face à la difficulté.

L’objectif des anglo-saxons ne s’arrête malheureusement pas aujourd’hui aux frontières de l’Iran. Leur insatiable et éternelle volonté de dominer le monde, tel qu’inscrit dans le « Project for a New American Century » doit soumettre la Russie et la Chine. C’est une vaste ambition mais rien ne les arrêtera car leur dispositif, idéologique et financier, les obligent d’une manière inexorable d’aller au terme de leur logique.

Bien évidemment, comme toujours, ils attaquent le problème avec l’outil efficace et ayant déjà servi du séparatisme pseudo ethnique et religieux. Ils ont déjà réussi la destruction de l’URSS, une deuxième étape doit les amener à la destruction de la Russie là, les séparatistes ne manquent pas.

Quand à la Chine, une actualité récente nous montre les anglo-saxons à l’œuvre dans leur activité de destruction.  Comme pratiquement toutes les Nations européennes et la plus part des Nations du monde la Chine est une Nation historique, linguistiquement et ethniquement hétérogène. La Chine ,comme la France une histoire très riche, elle a connue de nombreux envahisseurs, de très nombreuses influences comme les influences, indiennes, tibétaines,  mongoles, mandchoues etc.  Comme la France elle a connue dans son histoire des frontières fluctuantes. Les peuples de Chine ont récemment, comme les peuples de France engagés des luttes émancipatrices et libératrices face à la tyrannie qu’elle soit de l’intérieur ou qu’elle provienne de l’extérieur. Luttes, comme celles menées par les peuples de France et qui les ont fédérés en Nation politique et légale. Ces luttes ont tout d’abord été menées au début du 19ème siècle contre déjà les anglo-saxons qui avec la « Guerre de l’Opium » cherchaient à soumettre ce pays. Durant tout le 19ème siècle et la première moitié du 20ème siècle la Chine fut soumise à de perpétuelles agressions venant de toutes parts, les russes au nord, anglo-saxon au sud-est et à l’ouest,  français au sud à partir du Tonkin, japonais à l’est etc. Jusqu’à la prise du pouvoir par les communistes, l’histoire de la Chine est une longue litanie d’agressions étrangères, de massacres de guerres civiles perpétrés par les féodaux. Tous les peuples de Chines ont participé à la lutte émancipatrice et à la résistance créant ainsi,  comme en France une solide Nation ethniquement et linguistiquement hétérogène mais légale.

(Une intéressante approche de l'Histoire du Tibet)

http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2005-08-24%2011:39:05&log=invites

Quand les communistes ont pénétré au Tibet ils ont trouvé une société à peu près similaire à ce qui existait en Europe au 10ème siècle, ils ont libéré des milliers de cerfs qui étaient vendus comme du bétail,  souvent torturés et mutilés, ils ont fait entrer ce pays dans la modernité du monde et apportés la prospérité.  Adeptes de la race pure les « écologistes » pleurent, comme les Nazi, un Tibet ethnique et mythique, ils  auraient souhaité transformer ce pays en réserve naturelle, sorte de parc zoologique pour touristes occidentaux en mal de religion exotique et rigolote. Ils aimeraient sans doute trier les bons tibétains des mauvais trop cinisés et chasser  ces derniers manu militari.

Quels critères ces beaux esprits des droits de l’homme auraient-ils choisi pour ce tri ethnique ? On se le demande avec inquiétude. Il y a des chinois au Tibet ? Mais ces messieurs des « droits de l’homme » sont ils adversaires du droit à la circulation des hommes et des idées ? Veulent-ils interdire l’immigration et au nom de la race pure peut être trier chez nous comme ils voudraient trier là bas.


Séparer les gens chez nous comme le montre leurs cartes comme séparer partout dans le monde.

  epa07xkhX_20080407.jpg

La svastika est un symbole traditionnel indien. Cependant, elle ne se représente jamais avec ces couleurs
Je rappelle que le dalai lama a été élevé par un envoyé du Reich.
Photo de manifestation pro-tibétaine à Delhi, (agence italienne ANSA)

Dans cette approche raciste promue, des « verts » aux néo nazis dans une filiation idéologique que l’on retrouve décidément en permanence, l’impérialisme anglo-saxon escompte bien en tirer le plus grand des profits. Implanter au cœur de la Chine une nouvelle nation fondée sur l’apartheid, serait établir un foyer de guerre et de tension dans cette région en plein essor économique. Une Israël au cœur de la chine avec une guerre permanente serait affaiblir pensent-ils durablement ce pays, bonne idée vite mise en œuvre.

La France ayant inventé le concept de nation légale et laïque est le seul exemple à suivre pour l’ensemble des nations du monde dont les peuples s’interpénètrent se mélangent, bougent, émigrent. En europe, ils ont tué la Yougoslavie, ils vont tuer la Belgique, pourquoi pas la France. L’effroyable utopie de la nation ethniquement pure est un grave danger qui a déjà mis le monde à feu et à sang et malheureusement ne cesse l'ensanglanter. Cette utopie continue malheureusement à faire fantasmer « écologistes », néonazis et impérialisme, opposons leur la France.

La Preuve

J'ai reçu comme tout le monde ce mail qui circule sur l'Internet, renseignement pris, cette photo a été prise il y a trois ans pour un tournage mettant en scène des moines tibétains, des soldats furent utilisés, comme souvent en tant que  figurant, ils recoivent leur costume en pleine rue devant les passants. Pour preuve les uniformes ont changé depuis. Vous avez dit anglo-saxon?

Le Courier de Genève une série d'articles sur le Tibet

  http://www.lecourrier.ch/index.php

 

Et je ne suis pas tout seul!

http://www.jean-luc-melenchon.fr/

Blog de Jean-Luc Mélanchon

Partager cet article
Repost0
18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 16:54

 

 

La Droite la Gauche et la «Fin de l’Histoire ».


J'ai été intrigué de voir ressurgir dans un article de voltairenet.org, la légende de la "Fin de l'Histoire".
Le fait qu’il puisse exister une fin de l’histoire est une théorie qui fut évoquée par Le professeur Francis Fukuyama http://www.voltairenet.org/auteur5147.html?lang=fr au moment de l’effondrement de l’URSS. Ce cher professeur « néocons » croyait qu’avec cet effondrement, la lutte des classes allait cesser et que l’Histoire dont il pensait qu’elle avançait grâce à cette lutte allait du coup s’arrêter net. D’abord on est confondu par la stupidité de cette utopie provenant d’un des intellectuels les plus populaires de ce que l’on appelle l’occident et par la publicité qui en a été faite. Cette théorie fumeuse montre l’état de coma dépassé dans lequel se trouve la pensée politique étasunienne et occidentale.

 

 

 

 

M. Fukuyama pensait que la lutte des classes et en corollaire l’affrontement des idées et des projets de société avait pour source l’URSS et les partis communistes et que, ceux-ci disparus, toutes contestations des systèmes en place et tous projets de société disparaîtraient également. M. Fukuyama, outre qu’il rendait un hommage involontaire et totalement immérité aux dits communistes, il ignorait les gens, les peuples, leurs volontés, leurs espoirs, leur capacité de produire des idées et des projets en dehors de contraintes idéologiques vites surannées.

Ce fantasme d’une possible fin de l’histoire n’est pas nouveau même s’il n’a jamais été évoqué aussi crûment que par Fukuyama. Les tyrannies de tous ordres ont toujours cherché à s’établir jusqu'à la nuit des temps en imposant leur « paix » et leur pouvoir, sans percevoir la force entropique de ce temps minant inexorablement toute construction étatique se voulant pérenne et impériale. La « Pax Romana » imposée par le massacre de masse aux peuples du large pourtour méditerranéen du 1er au 5ème siècle représentait déjà cette idée que la tyrannie était en mesure de refroidir le temps de le geler et de l’arrêter pour un million d’année. Le flot germanique emporta l’utopie et l’histoire repartie de plus belle.

Au 19ème siècle, la théorie marxiste a bien remarqué que les luttes et contradictions entre classes sociales étaient le moteur de l’Histoire cependant elle proposait a contrario, de résoudre ces contradictions en établissant la dictature d’une classe sur l’autre donc de faire cesser cette lutte par la disparition de la classe vaincue et vous l’avez bien compris d’arrêter l’Histoire aussi nettement qu’avec le fantasme «fukuyamesque». En matière d’utopie le Nazisme ne fut pas en reste qui pensait établir le 3ème Reich pour mille ans.

Aujourd’hui la « Pax Americana » est proposée au monde avec justement cette fameuse fin de l’histoire en prime.

D’autres dérivés de la même frayeur du temps et de ce que les peuples peuvent faire avec existent de ci de là. On peu citer les théories de Malthus, le développement Zéro cher au club de Rome des années 70, et plus moderne chez les écolo gauchistes des fantasmes de décroissance, de retour à la terre et pourquoi pas à l’âge de pierre ou il n’y avait de CO2 que dans le pet des mammouths.

Vouloir que le temps s’arrête est une volonté aussi humaine que la peur de la mort et les idéologies de pouvoir apaisent en général ces peurs en produisant mythes et utopies sur une possible résurrection et un probable arrêt de l’Histoire, si on est bien sage avec le maître. Quoi de plus naturel !

 

Depuis que l’homme existe nul n’a jamais vu de morts ressuscités ni d’Histoire arrêté, sauf bien sure évoqués par les mythes religieux, mais ce ne sont que des mythes. Dans le monde réel les hommes naissent et meurent, transmettent mythes, utopies et idées à leur descendance avec l’histoire de leur vie plus ou moins bien rapportée. Le plus souvent d’ailleurs plutôt mal car ce sont toujours les maîtres qui rapportent et ils ont tendance de raconter l’Histoire à leur façon. Celle-ci doit être édifiante pour que les soumis puissent obéir et accepter leur état sans histoire pour justement « la nuit des temps ».

 

Si nul n’a jamais pu constater un arrêt de l’Histoire cependant, il est observable que parfois les évènements s’accélèrent, qu’il existe des périodes de croissance, de progrès humains et technologiques et des périodes de décadence. Par exemple pour les périodes de progrès, du 5ème siècle au 1er siècle avant JC, puis les 12 et 13ème siècle puis les 19 et 20ème entre temps, si l’histoire n’était nullement arrêtée, les forces de progrès provisoirement vaincues essayaient d'inventer un autre monde. Entre temps régnait tyrannies, despotismes, censures et obscurantismes. Ces périodes décadentes et obscurantistes où l’on brûlait les sorcières furent toujours annoncées par des prophètes de mauvais augure plaçant la morale au dessus du progrès. J’aime particulièrement citer l’archevêque de Paris Etienne Tempier qui censura l’université de Paris en 1277 tant cet évènement est caricatural de toutes époques annonçant une décadence, le 14ème siècle fut en Europe le plus apocalyptique de l’Histoire de l’Europe l’occidental.

 

J’ai bien l’impression qu’aujourd’hui, une cohorte d’Etienne Tempier se bouscule pour censurer, moraliser, interdire.

 

Alors, la gauche et la droite de ce temps sont ils des moteurs de l’histoire avançant vers le progrès. L’effondrement de la Gauche et sa disparition ferait elle craindre une fin de l’histoire ?

 

Bien évidemment, tout essoufflement, tout mutisme, tout effondrement des forces organisées du progrès ne peuvent qu’annoncer non pas une fin mais un refroidissement de l’Histoire, un gèle, avec une période de tyrannies et d’empires. C’est bien à cela que nous assistons depuis quelques temps!

Pour vérifier si la Droite et la Gauche aujourd’hui sont bien deux forces politiques supportant des concepts contradictoires et faisant avancer l’Histoire par leurs confrontations et débats. Cherchons à définir l’une et l’autre.

 

Classiquement la Droite est conservatrice et la Gauche progressiste, ce sont les deux éléments forts qui les qualifient sans contestation depuis que cette notion politique existe.

A ces qualifications fondamentales et historiques découlent d’autres notions issues de comportements également observés dans l’Histoire.

 

Je place à droite des valeurs de contrainte et à gauche des valeurs de liberté, dans le sens où j’estime après observation, que l’usage de la contrainte porteuse d’entropie est plutôt l’apanage des conservateurs et que la liberté est ordonnatrice donc porteuse de progrès.

 Droite Gauche 
   
 Conservateurs Progressistes 
 Contraintes Libertés 
 Entroprie Enthalpie 
 Despotisme République 
 Ordre moral Libéralisme 
 Religion d'état Laïcité 
 Racisme, eugénisme Egalité 
 Charité Fraternité 
 Colonialisme, impérialisme Liberté des peuples 
 Pétainisme Résistance 
 Etat Nation République 
 Lois implicites Lois explicites 
 Capitalisme monopoliste d'état Libre concurrence 
 

 

 

 

 

 

 


 

Evidemment j’entends d’ici les protestations véhémentes de gens se croyant à gauche, voyant que je les place ostensiblement à droite. Je ne peux que leur répondre qu’il n’y a aucune honte d’être à droite, que le progrès et la liberté effraient et que c’est bien naturel. J’entends également des gens, beaucoup, certainement la grande majorité, se trouvant en partie à droite et en partie à gauche rien que de plus normal je les rassure. Un national étatiste peut très bien être pour le droit des peuples à disposer d’eux même. Et puis ceci est ma vision personnelle de la droite et de la gauche ne prenant que la liberté et le progrès comme instrument de mesure.

 

Quelques explications sur certaines assertions qui ne plairons pas à mes amis partisans de l’état nation, ils sont fort nombreux hélas !

 

Quelle est la différence à mes yeux fondamentale entre la République que je place à gauche et l’Etat Nation que je place à droite.

La République est le lieu du contrat social convenu entre les citoyens. La république est égale à un corpus légal accepté par tous. La République définit donc un espace public, c'est-à-dire un bien commun. Etre citoyen d’une république véritable c’est à dire laïc n’implique donc aucune appartenance religieuse, culturelle, nationale (au sens de naissance dans un lieu donné impliquant une appartenance), exemple : un amérindien de la forêt amazonienne né dans le département français de Guyane est un citoyen français appartenant à une nation amérindienne, l’histoire de son peuple n’a rien à voir avec celle du breton ou de l’auvergnat. Ou l’immigré algérien venant d’obtenir la nationalité française est devenu citoyen à part entière rien n’empêche qu’il se dise appartenir à une nation arabe. Les corses se disant appartenir à la nation corse peuvent très bien être citoyens français. L’appartenance nationale peut donc être en contradiction avec l’appartenance citoyenne. L’appartenance nationale étant implicite (hors de l’habeas corpus) est donc une contrainte que je place donc forcément à droite. Si on superpose l’état à la nation on se trouve par le fait hors de l’état laïc. La naissance impliquant de fait une appartenance de devoir (se faire tuer) au service d’un état c'est-à-dire d’un pouvoir. Etre défini par sa naissance est assurément de droite !

Je veux bien me faire tuer pour défendre la République mais certainement pas pour défendre l’état « sarkozien »!

Bien évidemment il y a presque autant de définitions de la nation que d’auteurs de cette définition, on pourrait me répliquer en me contestant avec toutes autres définitions possibles et imaginables, ceci ne peut montrer que ce concept est trop flou pour être employé sérieusement dans le débat politique.

Je suis citoyen français appartenant volontairement à la République française et rien d’autre. Ces deux concepts, citoyen et république étant parfaitement et précisément descriptibles sans contestes.

 

La France a inventé la République laïc c’est une considérable révolution et un considérable avantage sur les autres pays car cette république permet de rassembler sous sa bannière tricolore des peuples divers en toute égalité. Elle y fut contrainte par l’Histoire car la France a toujours été un pays multi culturel, linguistique et national. Les autres n’ont que le communautarisme pour répondre à la diversité d’origine de leurs citoyens. La République laïc au contraire de l’état nation est un modèle d’organisation pour le monde. La France est bien mon esprit !

 

 

1ère remarque

Au vu du tableau ci-dessus il est fort difficile d’y faire adhérer un quelconque mouvement politique existant actuellement en France. La Droite et la Gauche institutionnelles en France sont donc loin de recouper la Droite et la Gauche de conviction, d’où l’aisance et l'habileté avec lesquelles Sarkozy se permet de jouer avec l’une et l’autre! Lui-même ayant parfaitement compris la confusion qui règne aujourd'hui sur ces concepts.

 

2ème remarque

Les fondements des institutions françaises laïcs et républicaines ont une forte appartenance de gauche. Les hommes de droite sont bien obligés de s’y associer à moins de les détruire.

 

3ème remarque

La campagne présidentielle a confirmé qu’il était urgent de défendre les valeurs républicaines menacées par le despotisme. En effet chaque candidat s’était présenté en tant que futur despote dévoyant la fonction qu’il prétendait briguer : de Président de la République, en Chef de l’état et ce dans une parfaite confusion entre les institutions législatives et exécutives.

 

4ème remarque

La confusion droite gauche est d’autant plus vive qu’il y a aujourd’hui plus d’hommes et de femmes se situant à Droite pour défendre l’indépendance de la France face à l’impérialisme états-unien que d’hommes et de femmes se situant à Gauche. (Kouchner est bien le pire des ministres des Affaires Etrangères que l'on puisse trouver à gauche comme à droite, le seul politicien qui ait osé en France approuver Bush, heureusement qu'il n'aura pas de pouvoir)

 

Il n’y a donc plus aucun débat depuis fort longtemps entre une droite conservatrice et une gauche progressiste, débat propre à faire avancer les idées. La droite institutionnelle devient parfois moins conservatrice qu’une gauche ossifiée sur des valeurs de contrainte et non républicaines.

Une période de glaciation historique est donc bien à craindre.

PS: Une analyse intéressante du résultat des présidentiellesde quelqu'un dont je ne partage pas les idées mais qui étonne par sa pertinence et qui ajoute à la confusion droite gauche actuelle. Découvrez avec étonnement.

Alain Benajam

 

Partager cet article
Repost0
11 mai 2007 5 11 /05 /mai /2007 14:37

La France facho-pétainiste ?

 


La victoire de Sarkozy aux élections présidentielles est nette et sans contestation possible. Un afflux de votants alors que les dernières élections nous avaient habituées à une perpétuelle augmentation des abstentions. Un afflux inégalé d’inscriptions marquant une détermination sans précédent des français à vouloir s’exprimer. D’importantes modifications des habitudes de vote et des basculements spectaculaires de régions comme le nord de la gauche vers la droite. Ces élections ont été marquées également par le laminage des formations d’extrême gauche la disparition du PCF parti pourtant bien implanté localement.

 

D’un côté le gagnant haut la main, pas n’importe quel gagnant de droite non, pas un Chirac plutôt Radical, conciliant, humaniste et patriote non un candidat proclamant haut et fort des idées de la droite la plus dure, candidat ostensible des friqués, candidat de Neuilly, des rombières triple liftées et emperlousées, des vieilles gloires fatiguées du show biz tremblantes pour leur magot, candidat des fuyards en Suisse, des yacht de luxe et du grand capital, des eugénistes, des déserteurs de tous poils, candidat de l’étranger, de la finance apatride, de l’ordre moral, de l’abaissement de la France et de l’americano globalisme. Héritier en ligne directe des émigrés de Koblence, des versaillais complices des prussiens, des cagoulards et des pétainistes ceux qui disaient préférer Hitler au Front Populaire.

Et puis un candidat contestable et contesté, une nombreuse littérature et de forts nombreux témoignages nous décrivent l’homme comme étant fait de la plus vile des manières, colérique, violent, menaçant, complexé, sans scrupules. Evidemment il ne peut s’agir que de ragots de jaloux, mais jamais dans l’histoire de la République un président n’avait été habillé de la sorte. Et puis de nombreuses affaires sombres, sans résolutions émaillent sa carrière sans que l’on puisse connaître son niveau d’implication ou la volonté de ses nombreux ennemis de l’impliquer. Pour les plus fameuses, il y l’affaire « Human Bomb » ou l’affaire Colona ? Il ne s’est pas fait que des amis dans la Police!

Ragots, infos je me garderai bien de prendre position sur la réalité de ces affaires, cependant jamais, vraiment jamais un président de la République n’avait commencé son mandat sous d’aussi sombres hospices et avec d’aussi nombreuses casseroles.

Fort habile, il a su se montrer en victime et transformer ce flot nauséabond en cabale montée par ses ennemis. Dans tous les cas ce président se trouve très vulnérable et à la merci de toutes campagnes et de tous chantages s’il lui advient l’idée de désobéir aux injonctions de l’americano globalisme.

Justement, son allégeance visible en tant que candidat à l’americano globalisme, si elle était confirmée, ferait perdre durablement à la France sa position internationale respectée et écoutée. Cette position est un avantage économique considérable, la mettra t-il a bas pour faire de la France un vulgaire serviteur des USA telle une Pologne ou un Danemark? Il marginaliserait ainsi la France pour des années et cela serait dramatique. Cependant les « mais » émaillant son discours de victoire ne peuvent qu’inquiéter les maîtres. A cet instant je ne peux que répéter ce que cite souvent Philippe Grasset dans www.dedefensa.org :

 

« D’où notre agaçante insistance à citer, une fois de plus, ce qui doit devenir l’appréciation fondamentale de notre époque de décadence et de révolution, et particulièrement de la France dans cette époque : «On a remarqué, avec grande raison, que la révolution française mène les hommes plus que les hommes la mènent. Cette observation est de la plus grande justesse... [...] Les scélérats mêmes qui paraissent conduire la révolution, n’y entrent que comme de simples instruments; et dès qu’ils ont la prétention de la dominer, ils tombent ignoblement.» (Joseph de Maistre, La Révolution française, 1796.) »

 

Les hommes peuvent être transcendés par la tache qu’ils ont à accomplir ou misérablement tomber du coter ou ils penchent. Il n’y aura pas de milieu. Tout porte ce jour à croire que cet homme qui a toujours fait montre d’aucunes convictions autre que celle de vouloir être au pouvoir, mettra de l’eau dans son whisky et ne prendra pas le risque de briser des liens internationaux favorablement tissés par son prédécesseur, pour aller s’acoquiner avec un Bush totalement controversé dans le monde et surtout dans son propre pays.

 

 

De l’autre côté la perdante, à plate couture. Pourtant, quoi de plus beau que la gauche habillée de blanc. Quoi de plus fondamentalement différent, dans l’idée, bien sure que dans l’idée, entre la noirceur d’une sombre droite agrippée au manche et l’éclatante vertu d’une gauche ne désirant que le bonheur des faibles et des opprimés. Vu comme ça on ne comprend pas bien la défaite. Les français sont-ils devenus masochistes. D’un coté que du fric et des idées vert de gris droites sorties de la naphtaline, de l’autre du progrès social et de l’humanisme.

Seulement voila, les français ont déjà testé le blanc de blanc et constaté que l’enfer était pavé de bonnes intentions. Leur tendance maintenant n’est-il pas d’aller voir a contrario si le paradis ne serait pas pavé lui de mauvaises?

 

Qu’a-t-elle la gauche à nous offrir aujourd’hui ? Homme de gauche moi-même je ne puis que constater et regretter, qu’elle n’as pas grand-chose à nous offrir, voir rien du tout voir même la pire des impostures. Elle laisse aujourd’hui le peuple français nu et tremblant à la merci d’une droite pure et dure ne rêvant que de vengeance, cela sera thermidor et la restauration.

La gauche s’est perdue, la gauche s’est ossifiée sur des idées qui n’étaient pas les siennes, la gauche a trahi !

 

Qu’elles sont les fondamentaux de gauches et comment ont-ils été abandonnés.

 

La république. S’il existe aujourd’hui de sincères républicains à droite. La promotion et la défense de la république furent une idée de gauche. Les premiers, les Radicaux Républicains qui s’appelèrent par la suite simplement Radicaux siégèrent à gauche de l’assemblée. A droite il y avait des royalistes ou des boulangistes qui appelaient la République par mépris: La gueuse.

La République c’est la souveraineté du peuple assurée par son Assemblée Nationale, c’est elle qui propose et vote les lois. En République, ni prince, ni roi, ni tribun ni chef d’un quelconque état n’est habilité à dire ce qui est bon ou mauvais pour le peuple. La candidate socialiste s’est sans problème coulée dans de faux débats ou chacun rivalisait de « moi je » accréditant l’idée que la République était morte et qu’il n’y avait plus que deux princes postulant pour le titre de roi de France. A ce moment là la Gauche avait déjà perdu.

 

L’état. Ayant déjà largement et depuis longtemps enterré la République, la Gauche l’a remplacé par l’Etat. La République et l’Etat sont des institutions contradictoires, la République est le pouvoir du peuple et l’Etat le pouvoir sur le peuple. La Gauche s’est ossifiée sur un étatisme totalement contraire à son esprit. La Gauche aurait du œuvrer à amoindrir un état omnipotent, pléthorique et excessivement coûteux pour le peuple. Par exemple, la collecte des impôts est de loin en France la plus chère du monde, alourdissant c’est dits impôts. En quoi une pléthore de fonctionnaire bénéficiant d’avantages statutaires privilégiés est-il de gauche ? Il me semble que dans ma jeunesse, ayant lu le « Manifeste Communiste » j’y ai vu une charge sévère contre l’état et le salariat. L’état n’est jamais populaire la gauche non plus

 

La liberté. Le tableau de Delacroix, La Liberté Guidant le Peuple marque bien l’idée qu’initialement la liberté c’était la République et la République c’était la Gauche. La liberté se mesure par le nombre de possibilités offertes à chacun. La liberté est individuelle ou n’est pas.

Le libéralisme est l’idéologie politique de la liberté : le maximum de liberté pour le maximum d’individu tel est le credo libéral. Aujourd’hui la gauche passe son temps à fustiger le libéralisme qu’elle confond stupidement avec capitalisme. Capitalisme et libéralisme sont deux notions contradictoires. Si un capitaliste a horreur de la concurrence et rêve de devenir monopoliste. L’idée libérale est là justement pour contraindre les capitalistes à la concurrence.

En fustigeant l’idée libérale la Gauche donne à croire qu’elle est ennemie des libertés individuelles. Le libéralisme est de gauche ou n’est pas !

 

L’entreprise. A gauche, l’entreprise, confondue avec capitalisme est accusée des pires horreurs. On ne sait pas trop d’ailleurs par quoi nos hommes d’une prétendue gauche voudraient remplacer les entreprises. Souvent fonctionnaires, n’ayant jamais vu une entreprise de prêt l’homme de gauche pourtant consomme comme tous le monde de multiples produits issus de multiples entreprises et ce sans qu’il se pose la moindre question sur leur fabrication. Pour cet homme de la gauche ordinaire et fonctionnaire le chef d’entreprise n’est qu’un délinquant et traitable comme tel. Lui mettre des bâtons dans les roues est la tâche principale a laquelle il va s’attacher. Pourtant, aujourd’hui la plus grande partie des entreprises ne sont pas capitalistes. Celles cotées en bourses sont une infime minorité et son loin d’employer la majorité des salariés. Aujourd’hui le nombre de micros entreprises (ayant moins de 10 salariés) explose, elles sont impliquées dans les taches les plus nobles de l’industrie, comme le contrôle, les hautes technologies, la recherche et développement. Ce riche tissu industriel français doit être préservé et accompagné, c’est une réserve d’emploi considérable. Pour ces entreprises, l’importance des charges salariales va en contradiction d’avec le montant des salaires. En quoi œuvrer à minimiser le montant des salaires est-il de gauche. En quoi s’opposer à la réappropriation de l’économie par le peuple est-il de gauche.

 

Le progrès. La Gauche à toujours été progressiste, progressiste autant dans les idées que dans les technologies. Technologies mises au service du peuple pour améliorer ses conditions de vie. Aujourd’hui, beaucoup à gauche semble sombrer dans la défense d’une réaction obscurantiste. Cette réaction obscurantiste a été portée par une fraction maintenant heureusement moribonde de la Gauche prétendant être écologiste et fustiger sans arguments scientifiques l’utilisation d’Organismes Génétiquement Modifiés dans l’agriculture. Tous les organismes vivants sont génétiquement modifiés ce qui fait le polymorphisme du vivant. Ceci va de paire avec une idéologie prônant une décroissance (je l’ai vu sur une affiche) et un retour à une nature mythifiée. La pire des réactions soutenue par la Gauche ce n’est pas très populaire, on l’a vu.

 

La sécurité. La sécurité est le thème favori de la droite et de la gauche. Le droit à la sécurité, être protégé des forts et de l’adversité, est le droit fondamental de chaque citoyens et une preuve de progrès social. Si la droite et la gauche sont sécuritaires, chacun n’en a pas la même idée. La Gauche n’envisage la sécurité des citoyens qu’au travail, sécurité de l’emploi notamment. La droite, n’envisage que la sécurité que des biens et des personnes. La Gauche elle, ne considère que la sécurité économique en négligeant l’autre. L’extraordinaire augmentation de la délinquance avec agression physique a choqué dans beaucoup de foyers et principalement dans les banlieues des grandes villes. Je connais dans mon entourage proche à Saint Denis ou je demeure au moins une dizaine de personnes durement agressées dont la plupart ont subi de graves blessures nécessitant des séjours à l’hôpital. La municipalité de gauche a longtemps voulu ignorer ces agressions en mettant en avant un sentiment d’insécurité et non une réalité. Il a fallut une manifestation organisée par un collectif des victimes pour que les autorités locales prennent conscience du problème. Durant cette manif les braves dames victimes qui se trouvaient là furent copieusement insultées tout au long du trajet par des tenants d’une association gauchiste : « Raz le Front » fort populaire à gauche.

La critique de gauche de la tolérance zéro vue comme « fasciste ». Si l’on ne veut pas de tolérance zéro, cela signifie que l’on tolère un certain nombre d’agressions, combien pour satisfaire le malfrat? Combien de victimes faut-il laisser sans défense pour ne pas être « fasciste » ? La république s’est l’égalité de tous devant la loi et tout acte de délinquance doit être puni, non toléré. Après, ce n’est plus la République mais la loi du plus fort. Depuis très longtemps je dis dans tous les partis de gauche ou j’ai pu m’exprimer: Si la gauche n’organise pas elle-même le maintient de l’ordre dans le respect des lois et des libertés, la droite s’en chargera beaucoup plus violemment, sans scrupule et au Kärcher. C’est bien le cas aujourd’hui.

 

L’impérialisme. Là nous touchons la faillite la plus grave de la Gauche. Traditionnellement la Gauche a toujours été divisée sur ce point. Il y a toujours eu une gauche colonialiste et favorable à l’impérialisme mais une autre combattant ardemment ces fléaux. Et bien aujourd’hui personne strictement personne n’entretient la vigilence. Le complot du 11 septembre 2001 avec ses imputations ridicules et jamais prouvées d’une implication musulmane n’a jamais déclenché à gauche la moindre interrogation. Les flots d’injures déversées par la gauche et sa presse sur ceux qui seulement demandaient que l’on regarde de plus prêt la version officielle étasunienne. Puis le prétexte avalisé, les guerres impérialistes qui ont suivies n’ont en rien déclanché la moindre réaction conséquente. Notamment le mois de guerre contre le Liban et ses 2000 morts. Pire encore, non seulement la gauche ne s’est jamais opposée au concept de guerre des civilisations mais elle en est la complice. En effet, l’affaire des caricatures de Mahomet, habile provocation des services de l’impérialisme a suscité à gauche des représentations racistes des musulmans, représentation d’ailleurs très proches graphiquement de celles des juifs avant et durant la seconde guerre mondiale. A gauche et raciste c’est la nouveauté de ce début de siècle. Prendre les habitudes de l’adversaire ne permet surtout pas de se démarquer et d’exposer ses idées et différences.

 

La faillite de ce que l’on a appelé la gauche, investie par le gauchisme, est historique et je pense définitive, j’en parle déjà au passé. Mal démarquée défendant des concepts surannés ayant largement fait preuve d’inefficacité, ossifiée sur des idées dont elle n’est pas à l’origine, étatiste, abandonnant l’idée républicaine, associant les corporatismes fustigeant les libertés individuelles. Cette faillite ne signifie pas que la droite a vaincu définitivement. La France nous a habitué à des revirements spectaculaires et Sarko sera assis sur un siège qui risque de devenir vite éjectable. Ce vote est un vote contre une certaine gauche et ses idées mais n'est surtout pas un vote « facho-pétainiste », c’est un rejet et non un acquiescement.

 

Un autre concept politique est à naître. Ce concept mettra l’homme libre et responsable en son centre, il magnifiera le progrès sous toutes ses formes.

La France a toujours été un laboratoire pour le progrès et la liberté. Dans les hoquets de l’histoire et dans la douleur elle n’est pas loin d’accoucher d’un monde nouveau. Ce monde nouveau passe forcément par la mort d’autre chose ayant fait son temps, aujourd’hui c’est une gauche réactionnaire demain sera le tour d’une droite également réactionnaire sans aucun doute.

10 mai 2007

P.S.

Lisez en plus ceci cela déménage un max!

 

Partager cet article
Repost0
13 avril 2007 5 13 /04 /avril /2007 18:24
== BIBLIOGRAPHIE ==

Le livre de référence sur les réseaux stay-behind est désormais inconstestablement celui de Daniele Ganser
Nato's Secret Armies: Operation Gladio and Terrorism in Western Europe
Frank Cass Publishers, 2004
35,51 euros
www.amazon.fr/Natos-Secret-Armies-Operation-Terrorism/dp/0714685003/ref=sr_1_2/171-8871749-5364240?ie=UTF8&s=english-books&qid=1176279598&sr=8-2
Il sera disponible en version française aux Éditions Demi-Lune dès le mois d’août.

Et bien sûr, le manuel de l’école de guerre US (un classique)
USArmy Special Warfare
Par Alfred H. Paddock
National Defense University, 1982
34$95
www.amazon.com/U-S-Army-Special-Warfare-Origins/dp/0700611770

Sur les prisons secrètes de la CIA, on se reportera bien sûr à la synthèse de Giulietto Chiesa
Le carceri segrete della CIA in Europa
Edizioni Piemme, 2007
14, 90 euros
http://piemme3.bluestudio.it/pm/pm_adulti/pmbook-g96638.view


Signalons aussi deux ouvrages déjà parus sur le sujet, mais avec une problèmatique bien différente :

Kidnappés par la CIA : les charters de la torture
Par Trevor Plagen
Saint-Simon, 2007
19,50 euros
www.amazon.fr/Kidnapp%C3%A9s-par-CIA-charters-torture/dp/2915134286/ref=sr_1_1/171-8871749-5364240?ie=UTF8&s=books&qid=1176480359&sr=8-1

Les vols secrets de la CIA : comment l’Amérique a sous-traité la torture
Par Stephen Grey
Calman-Levy, 2007
22 euros
www.amazon.fr/vols-secrets-CIA-lAm%C3%A9rique-sous-trait%C3%A9/dp/270213789X/ref=sr_1_6/171-8871749-5364240?ie=UTF8&s=books&qid=1176480501&sr=1-6

Sur l’affaire Aldo Moro
Chi ha ucciso Aldo Moro ?
Par Webster Tarpley
1978
Epuisé

Sur l’affaire Ali Agça :
La Vérité sur l'attentat contre Jean-Paul II
Par Roumiana Ougartchinska
Presse de la Renaissance (à paraître)
www.amazon.fr/Verite-Sur-lAttentat-Contre-Jean-Paul/dp/2750902843/ref=sr_1_2/171-8871749-5364240?ie=UTF8&s=books&qid=1176481878&sr=8-2

Sur l’affaire Al-Fayed
Lady Died
Par Francis Gillery
Fayard (2006)
20 euros
www.amazon.fr/Lady-died-Francis-Gillery/dp/2213623724/ref=sr_1_1/171-8871749-5364240?ie=UTF8&s=books&qid=1176482735&sr=8-1

== Documents ==

Le rapport Andreotti révélant l’existence du Gladio
www.voltairenet.org/article8387.html?var_recherche=andreotti?var_recherche=andreotti

Travaux du Conseil de l’Europe sur les prisons secrètes
www.coe.int/T/F/Com/Dossiers/Evenements/2006-cia/

Travaux du Parlement européen sur les prisons secrètes
http://www.europarl.europa.eu/news/expert/infopress_page/019-3030-043-02-07-902-20070209IPR02947-12-02-2007-2007-true/default_fr.htm

Amnesty International
http://web.amnesty.org/library/Index/ENGAMR510512006

== Articles du Réseau Voltaire ==

Stay-behind : les réseaux d’ingérence américains
www.voltairenet.org/article8691.html

Quand le stay-behind portait De Gaulle au pouvoir
www.voltairenet.org/article8694.html

Quand le stay-behind voulait remplacer De Gaulle
www.voltairenet.org/article8701.html

1980 : carnage à Bologne, 85 morts
www.voltairenet.org/article12840.html

Le terrorisme non revendiqué de l’OTAN
www.voltairenet.org/article144415.html

== Vidéo ==

Timewatch : Operation Gladio - Behind False Flag Terrorism
Par Alan Francovich
BBC (1992)
Trois parties visibles sur
http://video.google.fr/videoplay?docid=-4900756773650110959&q=%22Operation+Gladio%22
Partager cet article
Repost0
2 mars 2007 5 02 /03 /mars /2007 11:21

Histoire, « devoir de mémoire » et repentance d'état.

 

Guerre d'algérie

 

La dernière polémique au sujet de la "repentance" à propos de la guerre d'Algérie donne toute actualité à cet aticle écrit en 2007.

Je rappelais que cette "repentance" d'état  était contraire aux droits de l'homme et était donc anticonstitutionnelle, car elle faisait appel à un concept de responsabilité collective, concept particulièrement fasciste.

Il ne s'agit nullement de nier des crimes commis par des soldats français en Algérie ni de nier des ordres criminels donnés par des politiciens français, mais ces crimes ne sont redevables que par ceux qui les ont personnellement commis.

 

 

 

Ecrit le 2 mars 2007

 

L’impérialisme anglo-saxon et le colonialisme sioniste ayant récupéré et instrumentalisé pour leur profit l’holocauste juif, beaucoup, fascinés par cette étonnante réussite politique se lancent à corps perdu dans l’exploitation du drame qui aurait pu affecter leurs supposés ancêtres.

Ainsi chacun présente Son génocide et Son devoir de mémoire comme étant Le drame unique de l’humanité et souvent exige que le législateur légifère afin que Son devoir pour l’instant privé ne devienne public et obligatoire et que les descendants des bourreaux expient pour leurs ancêtres.

 

Que peut en penser un républicain et de surcroît libéral, tel que je prétends être.

 

Génocide ou holocauste ?

 

Tout d’abord l’Histoire ne manque pas d’holocaustes malheureusement. Je préfère nettement ce terme à génocide, aujourd’hui abondamment et abusivement utilisé. L’holocauste désigne un massacre de masse tandis que le génocide signifie massacre ayant entraîné l’extinction d’une race. Le terme génocide est donc impropre à l’utilisation s’agissant d’humain. En effet il ne saurait exister de races humaines par conséquent l’élimination d’une race est impossible. Les hommes ne sont ni des chiens ni des chevaux, possédant pour chaque race une distinction pouvant être décrite et répertoriée. Un voyageur se déplaçant lentement d’Helsinki à Dakar verrait la peau des hommes s’assombrir graduellement et les cheveux passer petit à petit du blond au brun puis onduler puis friser et devenir enfin crépus. Nulle science n’a jamais pu démontrer, malgré beaucoup d’efforts notamment des anglo-saxon qu’il exista une quelconque différenciation génétique descriptible permettant de qualifier de quelconques races humaines. Il n’y a que des continuums, jamais de frontières. Il faut s’y faire, tous les hommes sont des bâtards. La distance génétique entre moi et mon voisin est abyssale, celle mesurée et moyennée entre le groupe des français et le groupe des sénégalais est à peine perceptible. Chaque individu est donc unique. On pourrait peut être parler d’ethnocide à propos de l’élimination d’un groupe ethnique descriptible par ses coutumes. C’est évidemment moins précis que la description d’une race de bovins mais possible. Ainsi, les amérindiens caraïbes ont totalement disparus et il est valide de parler à propos de cette disparition, suite à l’occupation espagnole, d’ethnocide. Cependant un ethnocide ne peut provenir exclusivement d’un holocauste, l’extinction d’un groupe ethnique caractérisé par une culture peut être aussi d’ordre culturel. Ainsi la culture celtique, très prégnante, a-t-elle été totalement éliminée du continent européen par les romains, par holocauste bien sure mais également par l’imposition de la culture romaine aux survivants.

Il est donc possible de répertorier dans l’histoire de très nombreux holocaustes et de non moins nombreux ethnocides. L’élimination physique de tous les vaincus, hommes femmes et enfants fut une pratique courantes dans nombre de conflits passés il permettait au vainqueurs de s’assurer que nuls ne les poursuivraient de leur vindicte. On peut citer l’élimination totale de la population de Jérusalem par les premiers croisés de Godefroy de Bouillon ou l’élimination totale de la population de Béziers par les troupes de Simon de Montfort  aux premiers jours de la croisade dite contre les Albigeois. De même, l’imposition de la culture des vainqueurs aux vaincus ayant subi ou non un holocauste par conséquent l’ethnocide des vaincus est la pratique la plus courante de l’humanité et chacun peut aisément trouver un exemple.

 

De la responsabilité collective.

 

Maintenant, les descendants des vainqueurs ou des massacreurs peuvent-t-ils prendre une part de responsabilité dans les horreurs passées et par conséquent l’acte de contrition qu’ils pourraient faire est-il fondé ?

 

Un progrès véritable acquis par l’humanité est «l’habeas corpus» qui peut se traduire par « je possède et suis responsable de mon être » cet habeas corpus obtenu par les anglais au 17ème siècle fut obtenu par les français plus tard par la grâce de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 et par la phrase « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ». Généralisée par la déclaration universelle des droits de l’Homme cette idée signifie qu’aujourd’hui, dans le droit de toutes les nations, nul ne conteste qu’un individu adulte ne puisse être tenu responsable que de lui-même. Dans aucun droit, d’une quelconque nation aujourd’hui n’existe de concept de responsabilité collective que cela soit pour des faits présents et à fortiori pour des faits passés.


En conséquence de quoi les représentants politiques que je me suis donné ne peuvent être considérés responsables en mon nom que d’actes commis au cours de leur mandat.


Je ne suis pas, moi Alain Benajam responsable d’une quelconque colonisation ni d’un quelconque holocauste. Si juif je suis je ne suis pas israélien et ne suis en rien responsable de la colonisation de la Palestine. Si républicain je suis, je ne suis nullement responsable de la décapitation de Louis 16 ni de celles des nobles ni responsable des massacres perpétrés par les colonnes infernales contre les vendéens.      

Peu m’importe l’excuse d’un dirigeant allemand maintenant de l’holocauste juif, je ne peux tenir le peuple allemand d’aujourd’hui responsables des actes commis par des allemands d’hier. Seuls des individus sont coupables et ont été ou auraient du être jugés pour des actes précis commis que par eux même.

 

Le dirigeant politique qui me représente n’est donc pas fondé de s’excuser pour des actes quelconques commis par certains de mes aïeux ce qui par là même engagerait ma responsabilité alors que je suis innocent.

 

L’Histoire officielle.

 

Il faut bien parler d’histoire officielle tant l’histoire, discipline enseignée est emprunte de considérations établies à posteriori pour des motifs politiques. Prenons l’exemple des césures historiques : le monde antique s’arrêterais environ en 500 avec la chute du dernier empereur romain, puis le moyen âge irait de 500 à 1500, puis les temps modernes (modernes en quoi ?), puis l’époque contemporaine. Ces césures portées au 19ème siècle époque où la science historique était balbutiante ne présentent aucune validité, d’ailleurs il ne peut y avoir de césure dans l’histoire. Chacune de ces césures ne peut être établie avec certitude qu’à 200 ans prêt or à 200 ans prêt chacun peut marquer toutes les césures qu’il souhaite.  L’Histoire de France enseignée apparaît comme une suite de mythes pour beaucoup concoctés par Michelet et revus par Isaac afin d’édifier la jeunesse et faire de bons soldats. Il fallait à cette époque développer un patriotisme tel que la revanche sur l’Allemagne puisse être assurée. Il fallait que chaque soldat puisse sortir de la tranchée sous la mitraille avec la même certitude d’être tué que s’il se  suicidait. Bien évidemment il fallait que ces mythes historiques ânonnés dés l’enfance soient particulièrement valorisants et glorieux pour que le soldat d’ici puisse trucider sans hésitation ni considération morale celui d’en face.


Prenons quelques jalons. Clovis reçut la grâce divine et la conversion à la bataille de Tolbiac contre les Alamans, les boches déjà ! Clovis barbare tudesque se convertit on ne sait quand mais on sait pourquoi. Pour avoir l’assurance d’être du côté du manche.

Saint Louis rendant la justice sous son chêne. Louis 9 dit Saint Louis plus tard, était un intégriste religieux ne rêvant que de massacrer juifs, arabes, cathares et autres hérétiques. Heureusement, il était particulièrement stupide et mourut après maints désastres militaires à Tunis en voulant délivrer Jérusalem ! 

Sainte Jeanne d’Arc. Jeanne dite la Pucelle, devenue sainte bien après est présentée comme une bergère ayant entendu des voix et reconnaissant par miracle le dauphin, future Charles 7 sans qu’il lui est été présenté auparavant. Elle aurait bouté les anglais hors de France !  Quel historien sérieux peut-il croire en une pareille légende. La chronique rapporte que Jeanne faisait merveille en guerre sur son destrier, en armure, l’étendard à la main, manoeuvrant avec habilité. Essayez donc, il faut des années d’entraînement, sainte ou non.

Jeanne 19 ans, fille de la noblesse, égérie du parti Armagnac fut sûrement entraînée comme un chevalier dés la tendre enfance. Le parti Armagnac, parti d’extrémistes voulait que soit établie en France une monarchie absolue alors que le parti bourguignon allié aux anglais voulait une monarchie régulée par un parlement. Jeanne et son parti d’extrémistes  faisaient tellement peur à  Charles 7 qu’il se garda bien de la racheter, quand elle fut prisonnière des bourguignons. Les Anglais désignèrent habilement l’évêque Cauchon (ce cochon) pour la juger en sorcellerie, que son nom soit honni pour les siècles des siècles. Cauchon, humaniste un des leader du parti bourguignon était un brave homme il essaya de sauver la mise à Jeanne. Il y réussi, pourtant on la retrouva, dans sa cellule, bien garder par les anglais, habillée de nouveau en homme, elle était relaps donc à brûler. Ou avait elle trouvé ces vêtements d’homme ? La perfide Albion déjà ? Jeanne ne boutera jamais un  seul anglais hors de France, brûlée en 1430 les anglais étaient toujours ici. Les anglais furent boutés une première fois,  seulement en 1450, par la  grâce des frères Bureau qui organisèrent l'artillerie française. Les « Ribaudequin » à 7 tubes tirant en rafale comme les orgues de Staline (inventés plus tard par Léonard de Vinci pour les écoliers)  et les «Veuglaires » a chargement par la culasse firent  merveille à la bataille de Formigny ils hachèrent la cavalerie anglaise  Ils ne voulurent plus y revenir. Cependant harcelés par les bordelais qui détestaient devenir français, ils cédèrent à contre coeur et débarquèrent a Bordeaux en 1453. A même cause mêmes effets la fameuse artillerie des frères Bureau hachèrent a nouveau les Anglais à la bataille de Castillon, ils n'y revinrent plus jamais. Qui a entendu parlé des victoires française de Formigny et de Castillon? La France sauvée par de solides et ingénieux bourgeois, les frères Bureau c’est moins merveilleux pour les têtes blondes que sainte Jeanne d'Arc.

 Allons sautons la soit disant Renaissance qui ne fit renaître que le despotisme et les bûchers en enterrant définitivement les libertés communales, pour s’intéresser au Roi soleil. Louis 14, l’Etat c’était lui. En matière d’Etat omnipotent, de centralisme, de dragonnades et despotisme c’était bien lui avec Colbert son complice. Il fit perdre une centaine d’année de développement à la France par rapport a l’Angleterre libérale qui s’envolait déjà vers une nouvelle révolution démocratique et industrielle. Quand il mourut la famine toujours endémique en France sévissait, son corbillard allant à Saint Denis fut couvert de crachats et d’invectives par le peuple en colère. Et  la convention, joyau de notre grande révolution française, un cortège de massacres systématiques et organisés. Les bateaux à fond ouvrant pour précipiter plus rapidement des gens enchaînés afin qu’ils ne puissent nager. Les colonnes infernales et la destruction systématiques des villages de Vendée avec hommes, femmes, enfants, bétail, la guillotine tous les jours, des millions de mort. Les conventionnels voulaient supprimer la peine  de mort disaient-il ! Une réussite ! Tout ça pour rien car nos révolutionnaires déroulèrent finalement le tapis à Napoléon despote parmi les despotes qui rétablit l’esclavage. Rétablissement pour lequel on inventa des chambres à gaz afin d’éliminer plus rapidement les nègres récalcitrant. 1815 et la restauration la France exsangue et les anglo-saxon dominant le monde pour des siècles. A moins que Bush ne soit leur Saint Louis, leur Louis 14 et à la fois leur Napoléon.


La France dans son histoire officielle admire ses despotes, glorifie ses massacres et se complait dans ses défaites : Azincourt plutôt que Formigny qu’avait Michelet dans la tête ? On peut tout raconter en fabriquant l’Histoire tout et n’importe quoi, il suffit d’avoir le pouvoir, le pouvoir de fabriquer les livres d’Histoire. Certains députés ont cru bon récemment d’en rajouter et d’inventer une colonisation positive, sans demander l’avis des colonisés. On le voit cela continu !

 

Cependant, fabriquer l’Histoire à sa guise provoque des frustrations. Les descendants des esclaves, des colonisés, des vendéens, des occitans, des francs-comtois et bien d’autres victimes du national étatisme n’entendent plus l’Histoire officielle de cette oreille. Chacun réclame son devoir de mémoire chacun veut devenir martyre face à l’histoire et demande réparation. Chacun possède Son génocide a opposer a celui de l’autre.

Bien que chacun ai raison de vouloir remettre à jour une histoire officielle plus mythique que réelle, faisons attention qu’à l’instar des Israéliens le devoir de mémoire ne se termine pas en droit à l’exaction et que ce droit à l’exaction ne ternisse définitivement tout devoir de mémoire avec les enseignements qui vont avec.    

 

Alain Benajam

2006

Partager cet article
Repost0
23 février 2007 5 23 /02 /février /2007 10:49

Nouvel avis de décès de la gauche, le troisième en cent ans

 

 

 

Toutes les catastrophes de l’Histoires apparaissent dés lors  qu’il n’existe plus de barrières morales ou populaires pour les stopper. Ce fut le cas en 1914 quand les droites et gauches françaises et allemandes s’associèrent pour la guerre, seule la voix de Jaurès résista, on sait ce qu’il en advint et quatre ans plus tard on ne pouvait que déplorer l’holocauste.

Quand le nazisme se fit les dents en Espagne la gauche non communiste laissa faire et se réfugia dans la non intervention, puis il y eut le pacte Germano Soviétique toute la gauche déroula le tapis rouge à Hitler et une très grande partie vota  les pleins pouvoir à Pétain puis infamie suprême, ils furent nombreux à gauche à collaborer avec les Nazis. Au sein de la Résistance être de droite ou de gauche n’avait aucun sens, il n’y avait que des combattants et des collabos. 

 

Puis la guerre terminée l’Impérialisme plus virulent que jamais tenta une troisième der des ders et se lança dans une série de guerres coloniales. Cependant cela faillit car le mouvement contre la guerre et contre les aventures coloniales était très puissant emmené par des Partis Communistes vigilent. La gauche non communiste comme d’habitude collabora sans honte avec l’Impérialisme et conduit tous les massacres qu’il fallait, mais elle était déconsidérée par les peuples.

 

La leçon fut bien retenue par le dit Impérialisme qui jura qu’on ne le reprit plus. Ayant les mains libres avec la fin de l’URSS et toujours la volonté de dominer le monde, il prépara sa prochaine affaire avec soin pour annihiler toute résistance populaire et morale à sa prochaine entreprise. Cette entreprise était de faire main basse sur les ressources pétrolières du proche et moyen orient. Puis de dominer le monde comme il l’expliqua dans son « Project for a New American Century », sorte de « Mein Kampf » ou le projet est expliqué en détail. Il est un fait que les pires despotismes poussent toujours le cynisme à prévenir de ce qu’il vont faire.

 

Depuis la fin de l’URSS donc depuis une quinzaine d’année l’Impérialisme s’attache à peaufiner sa communication, sa rhétorique, à fabriquer les bons et les mauvais à recréer un racisme pour intellectuel de gauche, racisme devenu de mauvais aloi depuis le martyr juif.   

 

Le pétrole convoité étant en grande partie chez les musulmans, les futurs méchants furent tous désignés. D’ailleurs, ayant des têtes de juif il fut facile de reprendre les caricatures des bonnes années 30 et 40 et de remplacer juif terroriste par musulman terroriste.

 

Musulman terroriste justement voila la bonne idée. L’idée du terroriste n’est pas neuve mais toujours efficace. Le bolchevik avec le couteau entre les dents, le juif fauteur de guerre, le terroriste apatride de l’ «Affiche Rouge », le judéo bolchevick, rappelez-vous ils avaient tous une bonne tête de terroriste celle la même des fameuses caricatures de Mahomet  que nos intellectuels, dits de gauche affectionnent. Etre raciste et de gauche pas mal non ?

 

Alors faire de tous les musulmans des terroristes potentiels et d’ainsi concentrer sur eux la haine des bien pensants, ce ne fut pas une mince affaire.

Peuples d’Orient plutôt attirés par la nonchalance et les plaisirs sophistiqués les arabomusulmans  ne sont pas connus pour être des organisateurs de grands desseins globaux fussent-ils terroristes. La machinerie Impérialiste suppléa à ce défaut culturel et organisa d’elle-même ce qui devait démontrer à tous les beaux esprits, l’effroyable perversion et la cruauté du musulman.

 

Le complot du 11 septembre 2001 baptisé attentat fut particulièrement grossier et il fut aisé à tout un chacun par la simple observation des faits que l’hypothétique Ben Laden et ses fanatiques musulmans ne pouvaient avoir réalisé cette abomination. Aujourd’hui d’ailleurs par un récent sondage, 42 % des étatsuniens  ne croient pas en une version officielle fabriquée pour les petits enfants. Mais notre gauche française comme un seul homme et sans le moindre doute y a crue elle et y croit toujours, sera-t-elle la dernière ?

Afin d’annihiler toute tentative de contestation pouvant venir des esprits faibles de notre gauche de salon, l’impérialisme eut une idée particulièrement  géniale. Marquer du sceau infamant du révisionnisme et de l’antisémitisme ceux qui oseraient prétendre autre chose que la vérité révélée du maître. Il n’y avait la aucunes raisons car sans lien avec le martyre juif mais la rhétorique fonctionna, comment ? Cela restera un mystère, peut être que l’argent facilite les collusions et nos intellectuels de gauche on certainement des besoins. Le peu qui se risquèrent à la contestation comme Thierry Meyssan furent assaillis par des flots d’injures lancés par cette gauche devenue soudainement la meilleure alliée des assassins. Le tour était joué et la gauche signa là, elle-même son propre avis de décès, le troisième en cent an.   

Alors aujourd’hui, n’ayant plus aucun obstacle moral l’Impérialisme est fin prêt pour la phase suivante. Celle-ci promet d’être particulièrement apocalyptique.

 

Celle-ci sera apocalyptique et terminera notre époque par l’explosion de la crise systémique en cours, on sera bientôt dans un autre monde.

Cette nouvelle guerre ne pourra être que nucléaire, pour plusieurs raisons. La première est que la capacité guerrière de l’impérialisme avec des armes conventionnelles est nulle comme on le voit en Irak, au Liban et en Afghanistan. Il ne lui reste que le nucléaire pour faire plier des peuples déterminés. La deuxième raison, est de pousser l’avantage de la non opposition morale des gauches pour faire sauter un tabou qui empêchait d’utiliser ce type d’arme depuis 1945. En effet, la guerre suivante, certainement contre la Chine ne pourrait en aucun cas être gagnée conventionnellement.

 

Comment définitivement faire sauter un tabou moral aujourd’hui bien entamé ?

Il est remarquable qu’après 60 ans de silence pesant et honteux, la propagande de l’impérialisme relayé par nos ondes favorites se préoccupe soudainement, pratiquement tous les jours, du martyre juif. N’est-ce pas  la pour continuer à faire jouer un rôle de premier plan à Israël, assimilée faussement aux juifs dans l’apocalypse à venir et d’ainsi organiser son impunité.

Alors comment y parvenir certainement en associant dans l’esprit des gens le souvenir entretenu de l’effroyable holocauste avec une belle et bonne provocation dont l’impérialisme a le secret et on le sait maintenant, aucun scrupule dans sa mise en œuvre malgré la mort assurés de milliers d’innocents. Comme d’habitude pour tous despotismes, l’impérialisme annonce la chose à l’avance et Zbigniew Brzezinski nous l’annonce: un épouvantable attentat sera organisé pour que les dernières barrière morales puissent tomber (voir www.voltairenet.org).

 

Quels seront les perdants quand l’affaire sera entendue et l’apocalypse terminée.

D’abord les millions de morts dans tous les camps, puis tous les compromis et avec eux ceux semblant être compromis.

Puis les juifs dans leur ensemble au delà de l’état d’Israël. Associés au déclenchement de l’apocalypse au profit de l’impérialisme, ils seront particulièrement mal vus comme les allemands en 1945.  Un antisémitisme politique se renforcera, les voisins d’Israël n’auront plus ni crainte ni scrupule à envisager l’effacement de l’état juif. Puis les étatsuniens pour des raisons similaires. De plus le dollar s’effondrera  d’abord à sa valeur réelle d’aujourd’hui de 2 USD pour 1 EUR dés le début du conflit. Puis les transactions internationales ne pouvant se réaliser en USD en toute sécurité, cette monnaie en fait de singe rejoindra la réalité de sa valeur c'est-à-dire rien, n’ayant plus à être confortée par des pétrodollars.

Puis les Chinois qui vont perdre ainsi la valeur de leurs immenses avoirs en USD.

 

Puis enfin notre gauche déconsidérée, mais existe-t-elle encore ?

 

La gauche est morte (comme d’habitude), que vive maintenant La Résistance.  

 

 

Alain Benajam

Le 17 février 2007


 

Partager cet article
Repost0